Accueil / ACTUALITE / 4ème réunion bi-annuelle du Comité de pilotage sur l’initiative de Gouvernance en matière de Sécurité (SGI) : Développer la coordination pour une plus grande efficacité des services

4ème réunion bi-annuelle du Comité de pilotage sur l’initiative de Gouvernance en matière de Sécurité (SGI) : Développer la coordination pour une plus grande efficacité des services

La 4ème réunion bi-annuelle du Comité de pilotage sur l’initiative de Gouvernance en matière de Sécurité (SGI) s’est tenue hier matin dans la salle des Banquets de la Primature. C’est le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, qui a présidé l’ouverture de la réunion en présence des membres du gouvernement, du Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique M. Philip Nelson, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité, ainsi qu’une délégation américaine venue de Washington conduite par l’Ambassadeur, M. Larry Wohlers.

À l’issue des travaux, un communiqué conjoint a été rendu public par les participants. Dans ce communiqué lu par le Colonel-major Ledru Moustapha Michel, il est rappelé que la SGI en tant qu’initiative du Gouvernement américain vise entre autres à améliorer la gouvernance des institutions de défense et de sécurité, à favoriser la collaboration inter-armée, et à renforcer la capacité des partenaires africains à répondre aux besoins sécuritaires de leurs populations, conformément aux valeurs démocratiques.

Le communiqué précise que le Niger est l’un des six pays en Afrique à participer au partenariat SGI, avec le Nigeria, le Ghana, le Kenya, le Mali et la Tunisie. Le Plan d’Action Conjoint Pays (JCAP) qui régit le programme SGI au Niger, définit trois domaines prioritaires de collaboration entre les partenaires américains et les forces de défense et de sécurité nigériennes (FDS) notamment, le développement d’un cadre national d’analyse stratégique en matière de sécurité, l’harmonisation des ressources humaines et matérielles, pour répondre plus efficacement aux besoins sécuritaires à court et à long termes, ainsi que la promotion de la coordination et de la communication des politiques de défense et de sécurité auprès des populations. Il précise également que l’équipe SGI Nigéro-Américaine a mis en place ces trois domaines prioritaires de façon conjointe, dans un esprit de partenariat tout au long des sessions.

Au cours de la réunion de Niamey, les membres du Comité de Pilotage des deux pays ont passé en revue les progrès accomplis dans la mise en œuvre des objectifs de l’initiative SGI depuis la signature du Plan d’Action Conjoint Pays (JCAP) en Octobre 2015. Les experts américains ont félicité leurs partenaires nigériens pour les efforts inlassables dont ils font preuve dans la mise en œuvre des réformes conçues lors des travaux de groupes, telles que la planification stratégique, la logistique, la gestion des ressources humaines et financières, ainsi que la communication.

Il ressort aussi du communiqué que les deux parties ont par ailleurs convenu de la nécessité d’enclencher une dynamique dans le processus de mise en œuvre, afin de s’assurer que les changements institutionnels opérés dans le cadre de l’initiative SGI sont soutenus. Les deux parties ont saisi l’occasion pour réaffirmer leur engagement au programme SGI, tout en soulignant son importance pour leur coopération bilatérale en matière de sécurité, ainsi que pour la promotion de la paix et de la stabilité dans la région.

À l’ouverture de la réunion, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses M. Bazoum Mohamed a salué l’importance de l’initiative SGI pour le renforcement des structures institutionnelles des FDS de notre pays et leur efficacité de façon générale.

Il s’est aussi félicité des résultats probants obtenus dans trois domaines. « Le compte rendu que nous recevons ainsi que les discussions auxquelles nous prenons part mettent en évidence la définition de principe d’harmonisation de politique des ressources humaines et financières à travers des règles, de rationalité plus pertinentes de l’utilisation de ces ressources», a-t-il indiqué. Pour le ministre d’Etat, le travail assidu qui est en train d’être fait dans le cadre de cette initiative a permis de définir de façon de plus en plus structurée une politique de coordination et de communication dans leurs relations avec les populations nigériennes.

M. Bazoum a salué aussi le travail remarquable accompli par les officiers nigériens, les experts des parties prenantes aux discussions de cette initiative avant de saluer leur engagement et leur disponibilité ainsi que le travail qu’ils ont accompli et qui aura concouru à la réalisation des objectifs assignés à cette initiative.

«Cette session d’aujourd’hui sera une occasion supplémentaire pour nous de prendre connaissance des résultats auxquels nous sommes parvenus, d’identifier ce qui nous reste à faire, et cela va nous permettre sur l’ensemble des questions objets de nos discussions d’avancer d’un pas supplémentaire, mais un pas j’en suis convaincu décisif», a-t-il conclu. Pour sa part, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Niger M. Philip Nelson a remercié le gouvernement du Niger pour son étroite collaboration à l’initiative SGI, décrite comme un élément important dans la coopération bilatérale en matière de sécurité.

À propos de l'Auteur

Laouali Souleymane(onep)

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*