Home ACTUALITE 56eme édition de la Cure Salée: Consolidation de la paix pour une mobilité pastorale durable et un développement des chaines de valeurs
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 18 septembre 2021

56eme édition de la Cure Salée: Consolidation de la paix pour une mobilité pastorale durable et un développement des chaines de valeurs

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum séjourne depuis hier, à Agadez pour donner un cachet particulier à l’édition 2021 de la Cure Salée. 

En ce moment, les festivités de la Cure Salée se poursuivent à Ingall.  Ils sont des milliers de personnes qui sont en fête à Ingall du 17 au 19 septembre 2021.

 Au-delà des festivités, des actions concrètes sont en train d’être menées à Ingall sous la supervision du Président de la République, notamment des séances de sensibilisation et des forums sur l’éducation, la paix, la sécurité, des audiences foraines, des campagnes de vaccination, etc.

Loin du confort du Palais Présidentiel, le Chef de l’État a passé la nuit du 17 au 18 septembre à Ingall pour être en contact direct avec la population locale.

Selon l’Agence Nigérienne de Presse(ANP), cette année, cette fête annuelle des éleveurs est célébrée autour du thème : « la cure salée, vecteur de la consolidation de la paix pour une mobilité pastorale durable et un développement des chaînes de valeurs ».

Pour le ministre de l’Elevage Abdoulkadri Tidjani, la présence remarquée du Président de la République témoigne de « son profond attachement aux valeurs culturelles de notre pays en général, à l’expression symbolique que représente la Cure salée en particulier, mais davantage son engagement résolu à soutenir et transformer positivement le sous-secteur de l’élevage ».

Creuset de rencontres entre éleveurs nomades venant de plusieurs régions du pays, de certains pays Maghreb, de l’Afrique de l’ouest et de l’est, « la Cure salée est le lieu où se croisent et se mélangent dans la symbiose les représentants des différentes communautés pastorales dans un esprit de fraternité, de solidarité, d’échanges et de partages mutuels » a-t-il indiqué.

La Cure salée est donc un véritable outil de culture de paix, de renforcement de l’unité nationale et de la cohésion sociale dans la sous-région ouest-africaine et au-delà pour tout le continent

La particularité de l’élevage au Niger, c’est d’abord sa mobilité, c’est-à-dire la mobilité des troupeaux et des éleveurs à la recherche de l’eau et du pâturage sur toute l’étendue du territoire national et même au-delà de nos frontières dans le cadre de la transhumance transfrontalière.

Au Niger, « l’élevage emploie plus de 80% de la population et 20% vivent exclusivement des activités pastorales. C’est la composante la plus dynamique de l’économie nationale et porteuse de croissance du secteur primaire avec une contribution des productions animales de plus de 11% à la constitution du Produit Intérieur Brut (PIB) et 35% du PIB agricole ». « Ce qui le place au premier rang des recettes totales d’exportation des produits agro-sylvo-pastoraux. Il constitue la seconde source de recettes d’exportation du Niger après les industries extractives », a ajouter le Ministre Abdoulkadri.

C’est pour cette raison que le gouvernement nigérien met en œuvre un certain nombre d’outils stratégiques dont la Stratégie de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et le Développement Agricole Durables, la Stratégie de développement durable de l’élevage aux fins de booster l’élevage et amorcer une réelle modernisation et une transformation de sa pratique sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre de l’Elevage s’est surtout réjoui de l’adoption par le gouvernement, le 9 septembre 2021, de la Politique Foncière Rurale dont la vision est « Un Niger où, à l’horizon 2035, les acteurs ruraux bénéficient d’un accès équitable et sécurisé au foncier, qui contribue à créer les conditions favorables au développement d’investissements responsables permettant l’atteinte de la sécurité et de la souveraineté alimentaires, le renforcement de la résilience des populations et plus largement le développement socio-économique durable et harmonieux, garant du maintien de la paix sociale ». 

Le Président du Conseil Régional d’Agadez Mohamed Annako a réaffirmé au Chef de l’Etat Bazoum Mohamed que « nous avons tenu toutes nos promesses en ce qui concerne la région d’Agadez mais surtout la Commune rurale d’Ingall ».

Il a aussi exhorté les partenaires techniques et financiers « à s’intéresser beaucoup plus au secteur pastoral dans l’élaboration de leurs projets ».

Mohamed Annako s’est ensuite adressé à la population de la région d’Agadez, l’invitant à cultiver la paix et à tout faire pour la préserver.

Le Président de la République accompagné de son épouse la Première Dame Hadiza Bazoum a assisté au niveau du site Hadiza Awialher, à plusieurs manifestations culturelles, notamment la Fantasia, le tandé, la danse des peuls waddabé, le  »takamba », etc. 

Actuellement le Président de la République est au niveau du site prévu pour les festivités de la Cure Salée où il prend part à une course des chameaux. 

Rappelons que l’édition 2021 de la Cure Salée est placée sous le thème :  »la Cure Salée, vecteur de la consolidation de la paix pour une mobilité pastorale durable et un développement des chaines de valeurs ».

Par Tam-tam info News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …