Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / 7ème réunion annuelle des cadres du Ministère en charge de l’Environnement : Bilan des actions réalisées et des perspectives pour l’année à venir…

7ème réunion annuelle des cadres du Ministère en charge de l’Environnement : Bilan des actions réalisées et des perspectives pour l’année à venir…

La 7ème réunion annuelle des cadres du Ministère de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable a débuté hier matin à Dosso avec pour thème « Gestion durable des terres et des eaux face aux changements climatiques ».

Au cours des travaux qui dureront deux jours, les cadres du Ministère en charge de l’Environnement feront le point de la mise en œuvre du plan d’action sectoriel environnement, salubrité urbaine et développement durable tiré de la déclaration de la politique générale du gouvernement qui, elle-même constitue la déclinaison stratégique du Programme de renaissance. Il s’agit aussi de jeter un regard sur les réalisations, d’évaluer le chemin parcouru tout en mesurant les forces et les faiblesses de l’action du Ministère afin de mieux projeter l’avenir.

La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée par le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable M. Almoustapha Garba en présence des autorités régionales de Dosso, du deuxième Vice-président du Conseil régional, des cadres centraux et régionaux du Ministère de l’Environnement et de nombreux invités. Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le ministre Almoustapha Garba a d’abord présenté à l’assistance ses meilleurs vœux pour l’année 2019.

Parlant du thème de la présente rencontre, le ministre de l’Environnement a indiqué qu’il vise à mesurer les progrès réalisés depuis l’avènement des autorités de la 7ème République en matière de restauration des terres dans un contexte de plus en plus marqué par les défis des changements climatiques et leurs impacts pervers sur la vie de nos populations.

Le ministre a longuement évoqué les importantes réalisations accomplies entre avril 2011 et décembre 2018 en lien direct avec l’initiative 3N. Après huit ans de mise en œuvre du programme de la renaissance a souligné M. Almoustapha Garba, des progrès significatifs ont été enregistrés dans le domaine de la préservation de l’environnement et du cadre de vie.

Cependant a-t-il fait remarquer, l’atteinte des objectifs que le ministère s’est fixé d’ici fin 2021 nécessite davantage d’efforts aussi bien dans l’action que dans la mobilisation. L’un de ces défis pour les années à venir a indiqué le ministre de l’Environnement, est de mobiliser toutes les énergies et les financements nécessaires afin de mettre à l’échelle les importants acquis et bonnes pratiques éprouvées en s’appuyant notamment sur les résultats de la table ronde du financement du PDES 2017-2021.

M. Almoustapha Garba a saisi cette opportunité pour exprimer sa gratitude aux partenaires techniques et financiers qui accompagnent le ministère de l’Environnement dans sa mission d’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes.

Une-vue-des-participants

Dans son discours de bienvenue, le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane s’est réjoui du choix porté sur Dosso pour abriter cette réunion qui a-t-il dit est une véritable opportunité pour échanger et discuter sur des thèmes importants. Elle constitue de ce point de vue un véritable canal de communication.

Les résultats qui sortiront de cette rencontre, a indiqué le gouverneur de Dosso, constitueront un outil important d’aide à la décision pour surmonter les différents défis auxquels font face notre pays en général et la région de Dosso en particulier. M. Moussa Ousmane s’est étalé sur les potentialités forestières de la région qui font de Dosso, la région la plus représentative sur le plan de l’environnement. Cependant a-t-il souligné, ce tableau reluisant ne doit pas nous faire perdre de vue les contraintes environnementales que subissent ces ressources.

Heureusement a ajouté M. Moussa Ousmane grâce à l’encadrement et à l’assistance de l’Etat du Niger soutenue par ses partenaires techniques et financiers, les producteurs sont à l’ère de la mise en œuvre des nombreuses techniques en matière de restauration des écosystèmes. Le gouverneur de Dosso a saisi l’opportunité pour remercier les autorités de la 7ème république et en particulier le Président de la république et le Premier ministre S.E Brigi Rafini pour toutes les actions menées en faveur de la protection de l’environnement.

Par Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. C’est aux de Niamey que le gao, cet arbre combien important est menacé de disparition.

  2. Monsieur le Ministre avez -vous constaté comment le « gao » est martyrisé dans certaines régions de notre pays?
    Que font les agents des eaux et forêts?

  3. Entre temps le couvert végétal de notre pays est en train de disparaitre dangereusement sous les yeux, voire avec la complicité active des agents des eaux et forêts.
    Dans plusieurs de nos localités les forestiers encouragent les coupeurs d’arbres en se contentant de rester aux abords des marchés pour prendre des miettes sur chaque chargement.
    Le Ministre doit agir avant qu’il ne soit trop tard.
    A bon entendeur..

  4. Monsieur ALMoustapha GARBA votre ministère occupe le rang premier dans notre territoire en ce qui concerne l’exécution des plans de l’initiative 3N = Renaissance . Tout est propre et ce qui a une influence positive sur la réduction du taux de malaria + chômage des adolescents dans nos villes urbaines + ruraux . Le Moteur Blandé du bus rose de la 7eme république voyez vous comment vos militants militaires font montre de leurs masse physiques + enthousiastes + empiriques pour un chemin de gloire probable dans le respect absolu des droits de l’homme ? La jeunesse soutient cette mutation idéologique qui sera l’origine de notre éveille de conscience à vie = assumons que chaque chose est fille de son temps : le Hazard n’existe pas .Les passagers dignes de ce bus dorénavant n’ayez pas de quiétude pour votre réservoir car le Moteur c’est métamorphoser de lui même en mode  » Diesel  » = plus les actions du bus s’accélère , plus il prend son élan + stabilité .
    C’est le Niger qui gagne .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.