Home ACTUALITE 9ème Congrès ordinaire du MNSD Nassara : Seini Oumarou investi candidat aux présidentielles de 2021…

9ème Congrès ordinaire du MNSD Nassara : Seini Oumarou investi candidat aux présidentielles de 2021…

Le Président du MNSD Nassara, Elh Seini Oumarou a été désigné et investi candidat du parti aux élections présidentielles de 2021. Cette résolution a été prise lors du 9 ème Congrès ordinaire du parti qui s’est tenu le samedi 23 mars dernier à Tahoua.

Au cours de ce grand rassemblement, les congressistes ont adopté plusieurs recommandations et résolutions dont l’une intimait à la section de Maradi de proposer, au plus tard dans deux mois, un Secrétaire Général du parti, consensuel, dynamique, travailleur et surtout expérimenté politiquement. « Rassembler, pour renforcer l’Unité Nationale », était le thème central de ce 9 ème Congrès qui a regroupé outre les militants et responsables du parti plusieurs autres invités de marque.

Dans le discours qu’il a prononcé en cette occasion, le président du MNSD Nassara, Seini Oumarou a indiqué que «  nous voulons lancer la réflexion pour la réhabilitation de certaines des valeurs fondatrices de notre parti, malheureusement mis à mal ces dernières années, soit par nos propres comportements, soit du fait des contingences imposées par l’histoire politique récente de notre pays.

En effet, si le MNSD Nassara a toujours été considéré comme  une force politique indestructible, force est de constater que nos querelles intestines et nos erreurs d’appréciation nous ont divisé et affaibli. La position du parti en a pris un coup, la cohésion générale a été entamée et la situation a consacré la dispersion de nos efforts, la dilution de nos énergies et un affaiblissement de la redoutable efficacité reconnue dans l’encadrement du parti.

C’est à tout cela qu’il faut remédier rapidement par un retour rapide aux valeurs cardinales et originelles du parti. A cet égard, je me réjouis de la très forte mobilisation suscité par le processus de désignation des responsables du parti à tous les niveaux, qui a permis, je l’espère, de placer à la tête de tous nos organes, des militants à la popularité reconnue, légitimes, engagés et imbus de nos valeurs.

Quant à la situation politique de notre pays, elle reste encore marquée hélas, par les stigmates des dernières élections et la persistance de certaines tensions sociales. Nous en appelons à la responsabilité de tous les acteurs sociaux, afin de recentrer leurs actions autour des valeurs de la République pour continuer à consolider notre démocratie, gage du renforcement de l’Unité Nationale ».

Parlant de la décision du ralliement du parti à la Renaissance, Sini Oumarou a expliqué que : « La décision du MNSD-Nassara, soutenu par ses alliés de l’APR, a alimenté beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion et continue de susciter des critiques de la part de certains militants. Notre parti comprend bien ces différentes interrogations,  car avant cet avènement, notre formation politique incarnait une opposition institutionnelle responsable, qui s’était imposé des méthodes de lutte démocratique, rejetant la violence politique sous toutes ses formes, comme moyen d’accéder au pouvoir. Le MNSD Nassara est un parti de paix qui place les intérêts de la nation au dessus de toute autre considération. C’est pourquoi nous répugnons la haine et l’intolérance.

Fidèle à cette vision politique, le MNSD –Nassara, s’est toujours positionné comme une organisation très soucieuse de la création de toutes les conditions nécessaires à un meilleur ancrage de la cohésion et de la concorde nationales, socles indispensables au raffermissement de la démocratie et à toute œuvre de développement.

Aussi, faut –il- se rappeler des tristes souvenirs qui ont émaillé l’évolution politique récente de notre pays, avec comme conséquences  la résurgence hélas d’épisodes d’instabilité politique et institutionnelle.  Devons nous accepter comme une fatalité cette instabilité politique qui avait pris trop de place dans la marche de notre vie nationale et entravé sévèrement l’avènement d’un meilleur développement humain ? Nous pensons que non.

Par conséquent, fidèle à ses engagements, le MNSD-Nassara assume avec responsabilité, la décision de son ralliement à la main tendue du Président de la République, car cette adhésion est motivée par une profonde conviction que notre parti peut contribuer à assurer la stabilité des institutions et permettre au pays de poursuivre dans la sérénité, sa longue et difficile marche vers le progrès. Je voudrais me féliciter à cet égard de l’excellence de la collaboration entre notre parti et tous les autres partis de la mouvance présidentielle, en particulier avec le PNDS Tarraya dans le cadre de l’exercice du pouvoir d’Etat.

Notre souhait à présent, est celui d’un plus grand rapprochement entre les filles et les fils de notre pays et une plus grande décrispation du climat social et politique de manière à éviter à notre pays, tout risque de dérapage. »

Evoquant les présidentielles, le candidat du MNSD Nassara, Seini Oumarou, a souhaité « le concours nécessaire de tous les acteurs du processus électoral, pour réussir à franchir ce passage obligé vers la paix sociale et la réconciliation de tous les nigériens. Le MNSD Nassara pour sa part, prend l’engagement solennel de s’investir pleinement dans cette entreprise de salut national et rassure toutes ses militantes et tous ses militants, quant à sa ferme résolution de présenter des candidats sérieux et loyaux à toutes les échéances électorales, à savoir locales, législatives et présidentielle. 

Toutefois, nous voudrions attirer l’attention du gouvernement et de la CENI sur l’impérieuse nécessité de l’adoption d’un code électoral consensuel d’une part, et d’autre part du respect scrupuleux du chronogramme des élections, afin de prévenir tout dérapage, eu égard aux exigences de la Loi fondamentale et de nos dispositions légales et réglementaires. Quoi qu’il en soit, il est crucial pour l’avenir de notre pays, que les élections générales prochaines concourent à ramener la sérénité et la confiance entre les filles et les fils de notre pays, donc à assurer une réconciliation durable entre nigériens, de quelque bord qu’ils soient ».

Par Tamtaminfo News

10 Comments

  1. soumaye, si tu es cultivé et que ta mère est d’un bon niveau éducatif pour t’apprendre à vivre avec tes couilles dans ta culotte; tu aurais dû respecter le droit de commenter librement à cette posteuse d’un excellent sujet tant inspiratoire que formatif et informatif. Au lieu de magnifier ta faiblesse d’esprit et la provoquer à la bagarre verbale que d’ailleurs, tu sembles le genre de gosse qui insulte les grands pour courir t’engouffrer dans le jupon de ta mère pour te cacher en la laissant te défendre; au lieu de la traiter de racaille du guri de retour pour vous ennuyer (vous les ingrats insolents); elle a préféré ne même pas ouvrir cette page lorsqu’elle voulut corriger une erreur glissée dans le post de sa sœur ZAINAF KANEWAR IBRAHIM YACOUBA vivant de l’autre coté de Norvège qui reçut un appel l’informant de l’accouchement d’une autre compatriote « Maïmouna » vivant sous les cieux hongrois. Partant de la communication, certes, Ibliss ayant agi;

    AU LIEU DE:

    – Ô Prince des croyants, peux-tu prendre l’Éternel Seigneur Très Haut à Témoin et affirmer à l’Assemblée ici présente, fut-il une fois, d’avoir tenté d’enfreindre à la Loi d’Allah (swt) et par la crainte de sa Toute-puissance, tu t’es refusé de t’exécuter de peur de connaitre son courroux?
    – Haroun Er Rachid rétorqua: « Par Allah (swt), rien qu’hier nuit, j’ai voulu m’approcher d’une des filles qui me furent données du Cachemire; mais, par fidélité au Prophète Mohamed (rsaws) et me référant au caractère noble de l’Envoyé d’Allah (swt) qui n’eut approché de Maïmouna, don qui lui fut envoyé par le Négus, qu’après avoir rempli la condition fondamentale du mariage légal; alors, je me suis retiré et j’eus accompli deux raka’ats surérogatoires aux fins d’être pardonné de mes excès satanistes.

    LIRE: …

    – Ô Prince des croyants, peux-tu prendre l’Éternel Seigneur Très Haut à Témoin et affirmer à l’Assemblée ici présente, fut-il une fois, d’avoir tenté d’enfreindre à la Loi d’Allah (swt) et par la crainte de sa Toute-puissance, tu t’es refusé de t’exécuter de peur de connaitre son courroux?
    – Haroun Er Rachid rétorqua: « Par Allah (swt), rien qu’hier nuit, j’ai voulu m’approcher d’une des filles qui me furent données du Cachemire; mais, par fidélité au Prophète Mohamed (rsaws) et me référant au caractère noble de l’Envoyé d’Allah (swt) qui n s’est approché de

    MARIA => MARIA =< MARIA la Copte, don qui lui fut envoyé par le Négus, qu’après avoir rempli la condition fondamentale du mariage légal; alors, je me suis retiré et j'eus accompli deux raka’ats surérogatoires aux fins d’être pardonné de mes excès satanistes.

    Et, Chafi’i de dire
    – Par le Juge des juges, Roi des rois, Seigneur des Deux Mondes Auteur du Saint Coran; Ô Émir des croyants, tu n’es pas inscrit parmi les hôtes de l’Enfer car, Allah (swt) a dit: (lire Sourate II/La Vache/ Versets 1~5, 177…203, Sourate III/ La Famille de ‘Imran/Versets 16~19; Sourate IV/Les Femmes/ Versets 26~33…

    LE RESTE, PAS DE CHANGEMENT. Merci. Qu'Allah (swt) nous protège contre les méfaits d'Ibliss.

  2. DHUNILL qui, ce 27 Mars 2019 à 3:27 posta ceci:

    – « seyni na hadjia aissa;son hic ce que c est aissa qui decide de tout tout ce qui decoule de votre entretient avec lui ;il va aller s assoir et raconter mot a mot a HADJIA AISSA comme un PERROQUET »;

    soutenu par Nostradamus commentant par la suite à 6:36 pour

    – « Ceci explique cela ».

    ET, QUAND UNE FEMME QUI SE CULTIVE VOUS RACONTE CET HISTORIQUE FAIT (si vous êtes sincères et sages dans la foi à Allah – swt – aliment de l’amour et la fidélité au Professeur des professeurs, Guide des guides, Imam des prophètes et Messagers envoyés pour guider les hommes vers leur meilleur destin sur cette Terre où l’existence n’est qu’éphémère) POUR VOUS INFORMER DE LA CAPACITÉ DE LA NOBLE FEMME QUAND ELLE DOIT ACCOMPAGNER UN HOMME CHARGÉ DE CONDUIRE LA DESTINÉE DE TOUTE UNE COMMUNAUTÉ, UN PEUPLE OU UNE NATION VERS UN MEILLEUR DESTIN!!!
    JE VOUS INDIQUE CE QUE FUT LA VIE D’UN ÉMINENT COUPLE D’ÉMINENTS HUMAINS pour comprendre que DES GENS RAISONNABLES peuvent solutionner le problème de tout un monde à travers l’histoire de leur vie privée => LE CALIFE HAROUN ER RACHID ÉTAIT L’ÉMIR DE BAGDAD (anciennement Centre Intellectuel et Universitaire du monde) ET SON ÉPOUSE LA LITTÉRAIRE, MATHÉMATICIENNE, JURISTE, POÉTESSE ET HISTORIENNE ZOUBEÏDA KHATTOUM-BEY/KATAMBEY (Khattoum-Bey est un titre de noblesse équivalent au Ministre de l’Intérieur à la cour royale).

    A/ L’Émir Haroun Er Rachid (véritable intellectuel) ne décidait et ne signait aucun acte juridique ou administratif sans en consulter sa très ravissante épouse Zoubzïda Khattoum-Bey/Katam-Bey pour recueillir son avis. De ce fait, en aucune fois l’on eut réussi à biaiser la Ouma Islamique et les musulmans car toutes les questions (sociales, économiques, environnementales, politiques, diplomatiques…) étaient structurées et compilées dans des encyclopédies propres à toute transaction d’ordre de contrat, alliance, partenariat ou business signés avec un empereur, roi, mission diplomatique ou individu particulier jusqu’au jour où la Cour du Calife reçut la mission d’un pays polythéiste où l’on adorait « Mazdak/Mazda » le cuisant dieu « Feu ». Pendant quatre jours où Haroun Er Rachid ne manqua pas de soumettre les résultats des travaux à l’appréciation de son épouse Zoubeïda Khattoum-Bey qui approuvait les étapes.

    C’est à la signature du final communiqué conjoint que le Calife (probablement agissant sous le conseil d’Ibliss) apposa son cachet en sa bague au pentacle de califat sans consulter sa Grande Dame Zoubeïda qui le lit après et comprit, trop tard, que son époux ne s’est pas servi d’une des Lois d’Allah (swt) contenue dans le Texte des textes, la Constitution des constitutions, le Saint Coran où le Seigneur Très Haut dit: « NE SIGNEZ PAS D’ALLIANCE AVEC LES MÉCRÉANTS (quand ce n’est fidèlement lié au Culte Pur =>Al Ihklass); TEL QUI LE FERA, AURA ROMPU TOUT PACTE AVEC LE DIEU ». Et la respectable, respectée et respectueuse Zoubeïda Khattoum-Bey lui dit: « Tu t’es déclaré l’hôte de l’Enfer car, telle partie de l’alliance n’eut aucunement considéré la Foi Pure à Allah (swt) ».
    L’Émir mordit le doigt. Haroun Er Rachid est un arabe noble de surcroit, prince des croyants. Or, un arabe encaisse tout sauf le traiter d’Hôte de l’Enfer. Il se tourna vers elle et lui rétorqua (textuellement):

    Puisque je suis un hôte de l’Enfer, la jurisprudence islamique m’oblige de te divorcer car, Allah (swt) a interdit le mariage entre un mécréant et une croyante. Tu es divorcée, tu es divorcée et pour la troisième fois de suite, tu es divorcée. Face à cette règle juridique, Zoubeïda ramassa ses clic et clac puis rentra pleurnicharde chez elle. Ayant remarqué que le Calife s’absenta à la cour 1 jour/2 puis 2 jours/3 jusqu’à ce qu’une autre mission vint sans que le Calife très mélancolique ne la reçoive. Il ne pensait qu’à sa compagne et conseillère sûre dans les affaires publiques, sa belle Zoubeïda. Ainsi, cette mission fut renvoyée aux calandres grecques. Les membres du Gouvernement se réunissent sous la présidence du Premier Ministre le stratège diplomate Macky Awal (Machiavel) et décida, aux vues de la situation de la Ouma Islamique dirigé vers le désordre du fait de l’absence répétitive du chef/Calife à la cour; torturé par la solitude liée à l’éloignement de son épouse. Le gouvernement décida de choisir les plus belles jeunes filles (origine du défilé des féminines pour l’élection de Miss Beautés) afin d’assister le chef à retrouver ses esprits. Du Cachemire/Inde, de très belles filles furent sélectionnées et envoyées au Calife qui ne les regarda même pas. Aucune beauté féminine ne peut remplacer Zhoubeïda Khattoum-Bey dans les esprits de son amour et vice versa; car, selon son statut matrimonial, elle se contrainte par les mœurs sociétales de ne se marier avec quiconque du vivant comme après la mort de son époux. Dans sa famille natale et près de ses parents elle souffrait en passant des nuits entières à prier et supplier Dieu de l’assister en la guidant vers l’heureuse issue de sortie de sa crise conjugale.

    Et, c’est à Bagdad que furent convoqués tous les savants et doctes juristes islamiques (origine de l’Assemblée générale ou Conférence) de toute la Ouma de la religion d’Allah (swt) afin de voir les voies et moyens de délier cet imbroglio né d’un malentendu très bénin mais extrêmement pesant => divorce prononcé par trois fois de suite quant à l’irrévocabilité ou non de cette Loi.
    Trois semaines des travaux, toujours aucune solution ne s’est pointée car, chaque articles proposé se trouvait invalidé par un autre apporté par l’un des participants.

    Exténué, dans une belle nuit, Haroun Er Rachid se décida de faire venir une des filles cachemires dans son lit. Au moment de la toucher, il s’est dit: « Allah (swt) n’a autorisé l’Envoyé Mohamed (rsaws) d’approcher la très belle africaine Maïmouna (le don proposé du Négus Roi d’Abyssinie que lui apporté les Premiers Migrants conduit par Jafar Ibn Abi Thalleb) qu’après l’avoir légalement épousée ». Et, Haroun Er Rachid retira sa main du don à lui proposé tant il n’eut pas rempli la condition légale exigée.

    Le lendemain au 21ème jour, l’Émir se rendit à la réunion des savants, doctes et jurisconsultes pour prononcer sa résignation à la fatalité qui a frappé son foyer. Tous n’ont pu résoudre l’équation à eux posée (parmi ceux-ci, des vieillards qui ne voient pas avec les yeux du corps mais lisent et corrigent le coran écrit (à la main bien sûr car la machine n’existait pas) avec les yeux du cœur; quand, du fond de la salle, un jeune garçon accompagnateur de son maître, se leva et dit: « MOI, JE PEUT DÉNOUER CETTE ÉNIGME »! Les yeux des présents le balayèrent quand le Calife lui dit: « VIENT, JEUNE HOMME; QUI ES-TU ET D’OÙ VIENS-TU »? Chafa’i accompagnateur d’un tel Imam de la Mosquée de telle ville, répondit-il. Et, continua:

    1/ Pour commencer, veuillez m’accorder le privilège d’être sur cette chaire. Le Calife crut avoir avalé une pilule dopante d’espoir à solutions de son problème; il descendit et céda sa place au petit Chafa’i à peine âgé de douze (12) ans qui dit: « Ô, sages érudits présents, prenez vos plumes et notez »:
    – Pour tes problèmes, ô Émir des croyants (l’aidant est meilleur que l’aidé); qui de toi ou des invités présents a besoin de l’aide? L’Émir dit: C’est moi qui ai besoin de votre aide.
    – Alors, ordonne que soit présente, l’autre aile du problème car Allah (swt) a dit: « s’il y a de maladie sous l’une des ailes de la mouche, l’antidote à cette maladie se trouve dans l’autre aile ». Et, arriva Zoubeïda Khattoum-Bey qu’il plaça à sa gauche et son (ex)-époux sur la droite d’où l’origine de la Barre du Tribunal contemporain. en vrai juge, Chafa’i dit:
    – Ô Prince des croyants, peux-tu prendre l’Éternel Seigneur Très Haut à Témoin et affirmer à l’Assemblée ici présente, fut-il une fois, d’avoir tenté d’enfreindre à la Loi d’Allah (swt) et par la crainte de sa Toute-puissance, tu t’es refusé de s’exécuter de peur de connaitre son courroux?
    – Haroun Er Rachid rétorqua: « Par Allah (swt), rien qu’hier nuit, j’ai voulu m’approcher d’une des filles qui me furent données du Cachemire; mais, par fidélité au prophète Mohamed (rsaws) et me référant au caractère noble de l’Envoyé d’Allah (swt) qui n’eut approcher de Maïmouna, don qui lui fut envoyé par le Négus, qu’après avoir rempli la condition fondamentale du mariage légal; alors, je me suis retiré et accompli deux raka’ats surérogatoires aux fins d’être pardonné de mes excès satanistes. Et, Chafi’i dit:
    – Par le Juge des juges, Roi des rois, Seigneur des Deux Mondes Auteur du Saint Coran; Ô Émir des croyants, tu n’es pas inscrit parmi les hôtes de l’Enfer car, Allah (swt) a dit: (lire Sourate II/La Vache/ Versets 1~5, 177…203, Sourate III/ La Famille de ‘Imran/Versets 16~19; Sourate IV/Les Femmes/ Versets 26~33… Et, tant que l’on est pas dans les entrailles de l’insatiable terre, l’homme peut encore espérer la Miséricorde d’Allah (swt) qui pardonne et fait Miséricorde.
    – Quant à la noble fille des nobles et épouse du noble prince des croyants Haroun Er Rachid, s’l existe un passage du Saint Coran attestant le vivant qui respire encore l’air de ce Bas-monde, peut perdre l’espoir de la Miséricorde d’Allah (swt) même s’il se repend d’un sincère repenti pour se trouver l’hôte de l’Enfer! Tous répondirent en chœurs, « Nulle part »! Ainsi, tel Salomon/Souleymane enrôlé de la Prophétie dès l’âge de 12 ans, le jeune Chafa’i était listé parmi les grands Cheicks depuis son âge de 12 ans pour juger sur les grands nœuds difficiles à défaire.

    Donc, mes chers frères et amis DUNHILL et Nostradamus, soyez d’abords à jour avec vos capacités intellectuelles avant de sous-estimer la FEMME qui est la Mère de l’humanité, votre mère qui vous a tout appris, de la théorie pour arriver à la pratique. Evitez de les trahir (vos mères); car, de vos comportements, émanent leurs carences intellectuelles, culturelles et cultuelles d’où vos insuffisances caractérielles à l’égard de la femme. Merci.

    1. Quoi de plus normal et logique que d’écouter les sages conseils de son épouse légitime et respectueuse de nos valeurs religieuses et culturelles. Il cherche pas les conseils des Gabdis et autres femmes de douteuse morale comme c’est le cas de votre fuyard.

  3. seyni na hadjia aissa;son hic ce que c est aissa qui decide de tout tout ce qui decoule de votre entretient avec lui ;il va aller s assoir et raconter mot a mot a HADJIA AISSA comme un PERROQUET.

  4. Ce qui est plus qu’important, c’est le sage comportement de ce digne fils de la Région du Fleuve, dis-je, l »un des derniers Askia encore prêt à conjuguer des situations aussi lourdes que le sauvetage du Niger embourbé dans les marécages boueux de la pauvreté; e, depuis son indépendance il y a 59 ans.
    C’est malheureux que certains individus ne voient qu’avec les yeux du corps alors qu’il est plus rationnel de tout comprendre avec les yeux du cœur.Depuis que le MNSD eut quitté l’opposition pour prêter main forte au pouvoir de la 7ème République, donnant ainsi aux Roses du PNDS Tarayya, la puissance nécessaire pour la stabilisation sociale honnie par le fuyard; aujourd’hui, beaucoup de choses ont été réalisées au compte du Niger et des nigériens.

    Rétro-visionnez les films de notre Capitale depuis l’indépendance à 2011, l’avènement de SEM le Président Issoufou Mahamadou à la Magistrature Suprême. Niamey n’était qu’un amas de taudis où ne n’excellait que la pauvreté et la misère dans des maisons en banco semblables à des poulaillers; à dire que c’était le miroir du Niger! J’aurai bien voulu que mon frère et ami Elh Mahamadou Mamane Zarami DG du nationaliste groupe médiatique Dounia Radio-TV, sous la poigne technique de l’autre intrépide frère DT Elh Mamane Barmou, de faire un montage comparatif dans un reportage afin de marquer la différence entre le village de Niamey de 1960 à 2010 et de 2011 à nos jours. Ceci clouera le bec de tous les gueulards qui n’ont toujours que du mauvais à raconter mais rien de bons à divulguer. Ceux-là sont ceux qu’on appelle « Massu Hanaruwa gudu ».

    Rappelez-vous qu’il y a 60 ans que notre pays cherchait à construire le plus sûr Pole Économique pour s’affirmer indépendant: LE BARRAGE DE KANDADJI de notre indépendance énergétique d’une énergie propre et verte car les fondateurs de l’ONG Alliance d’Appui aux Énergies Renouvelables et Réseau d’Accès Rural « ADER & RAR – NIGER » l’ont dit dans leur Plan d’Action: « DE CE MONDE NUMÉRIQUE OÙ RIEN N’EST POSSIBLE SANS ÉNERGIE, TOUTE NATION OU TOUT PEUPLE NE PEUT S’AFFIRMER INDÉPENDANT QUE QUAND IL L’EST DE FAÇON ÉLECTRIQUEMENT ÉNERGÉTIQUE POUR D’EGO-AGRICULTURE AFIN SE NOURRIR DE BIO-ALIMENTATION POUR DE BIO-SANTÉ VERTE, BIO-ÉCONOMIE VERTE DANS UN BIO-ENVIRONNEMENT VERTEMENT DÉCARBONÉ ».

    Le Gouvernement que conduit l’homme des Oasis SE le PM Brigi Rafini sous la sage guidance de SEM le Président Issoufou Mahamadou assisté de son son premier Conseiller et Haut Représentant SE Elh Seini Omar tous conjuguant le même espoir pour ce pays mille fois meurtris par tant de peines et toujours classé dernier au peloton mondial d’IDH.

    Notre grand souhait, la plus grande fierté et la nationale prière adressé à Allah (swt), c’est de nous désigner un pareil sinon meilleur successeur à SEM le Président Issoufou Mahamadou lors des prochaines élections de 2021 tout en gardant le même esprit fraternel afin que toutes les parties des vainqueurs et des perdants se serrent les mains en retroussant les manches pour travailler sincèrement au bénéfice du peuple et la nation.

      1. Ferme tes yeux et bouche-toi les oreilles; ainsi, personne ne t’oblige les vérités de la racaille consciente qui n’ira jamais, au grand jamais, du côté où les idiots bornés n’ont rien à faire que de croiser les bras et regarder les autres travailler pour soigner les blessures qu’ils eurent commises à la Mère-patrie Niger. Les commandeurs de nos bords, nous a appris à ne point répondre à l’insulte par de l’insulte. Merci.

  5. Merci au MNSD qui nous a donné l’un des président les plus valables les plus nationalistes, les plus patriotes de notre histoire à savoir le PR TANDJA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…