Home ACTUALITE “À ces leaders politiques qui critiquent la démocratie Nigérienne” , déclare l’honorable Députe du MPN Kishi Kassa Abdourahmane Oumarou

“À ces leaders politiques qui critiquent la démocratie Nigérienne” , déclare l’honorable Députe du MPN Kishi Kassa Abdourahmane Oumarou

Le vrai danger pour notre pays et sa démocratie c’est le manque de démocratie au sein de certains partis politiques ! Si non comment comprendre que certains Président de parti sont plus que sur d’être le candidat de leur formation politique pour les élections présidentielles de 2021 sans avoir le quitus du congrès d’investiture ou du Bureau Politique Nationale.

2021 ce n’est pas demain ni après demain ! À moins qu’ils ne soient des Devins…

Par contre je ne suis pas devin mais je suis convaincu d’une chose :
les électeurs de 2021 seront très très prudents , ils voteront les meilleurs programmes ,les meilleurs projets de société plutôt que les personnes !

Soyez des bons démocrates dans vos partis respectifs et ensuite donnez votre point de vue sur la démocratie du pays !

Votre serviteur OUMAROU Abdourahamane

[author ]Honorable Député Abdourahamane Oumarou [/author]

12 Comments

  1. Voilà un certain nombre de valeurs que je propose à mes concitoyens de quelque bords politiques qu’ils soient :
    1. Rapprocher l’école nigérienne des réalités socio culturelles du peuple en introduisant l’enseignement coranique et en donnant la possibilité aux parents d’opter librement d’inscrire leurs enfants aux programmes d’enseignement coranique. Pas de pénalités pour ceux qui n’en veulent pas.
    2. Entreprendre une énorme campagne d’éducation civique et des prières collectives pour qu’Allah bénisse et protège le Niger. Qu’il aide les dignes serviteurs de l’état et leurs progénitures et qu’il fasse échec aux desseins de tous ceux qui, tapis dans les sphères du pouvoir, comme dans les cercles de l’opposition nourrissent de mauvais projets contre le Niger et son peuple ;
    3. Entreprendre des campagnes tous azimuts sur la promotion du mérite, la fraternité entre tous les citoyens, et mobiliser les électeurs nigériens pour un vote sanctions contre tous ceux qui dans l’histoire de notre pays se sont rendus coupables de la mauvaise gouvernance et ce quels que soient leurs partis politiques ;
    Cordialement,

  2. Merci mes compatriotes pour vos commentaires. Je voudrais vous rassurer qu’être proche du PNDS ne fait pas de moi un abruti au point de penser que la gestion du régime actuelle est parfaite ! Loin s’en faut ! Il y’a beaucoup de travers. Je les dénonce chaque fois que j’en ai l’occasion. Par exemple les cas d’enrichissement illicite. Ce qui n’empêche pas aussi de dénoncer les impairs d’une opposition politique au rabais, une société civile incompétente, etc. Au tant je ne serai jamais d’accord que des piétons d’hier soient subitement des milliardaires d’aujourd’hui je refuse aussi que les acteurs de la société civile fassent barrage contre la loi de finances. Je suis convaincu que c’est aux Nigériens de développer leur pays, en comptant sur leurs efforts. La fierté nationale ne va pas de pair avec la mendicité, pardon l’aide internationale, qui ne peut qu’être d’un appoint. Du reste l’aide des pays occidentaux c’est de l’argent perçu comme taxes sur les dos de leurs citoyens. Oui, être membre ou sympathisant d’un parti politique ne doit pas nous rendre aveugle et subjectif tout comme être un opposant ne saurait être synonyme du nihilisme ou un quitus pour des insultes, de grossièretés, et autres profanations qui malheureusement inondent certaines publications.

  3. Jeune frere, tu t’es pose la question de savoir quand la democratie nigerienne s’il en existe encore une est critiquee par les nigériens eux memes. A moins que tu approuves les atteintes graves qui sont faites a notre democratie duremeny acquise et a ses institutions, tu te serais garde d’indexer ceux qui critiquent la dictature de guise du regime actuel.

  4. vivement cette approche, seulement elle n’est pas envisageable à court terme et surtout à cette allure et nos aléas sociaux-culturels….

    un parti politique au Niger est par défaut toujours attribué à une personne même si on sait derrière qu’il y a plein d’autres personnes qui l’anime et le maintient…..

    on a vu des présidents des partis politique prendre unilatéralement des décisions parce qu’ils estiment qu’avant tout ce parti leur appartient parce qu’ils sont les premiers à avancer l’idée de la création du parti en question

    ma question: est que vous vous entendez bien avec le président de votre parti actuellement?si c’est le cas tant mieux mais je suis certain que des déclarations pareilles vont mettre très mal votre entente avec celui ci si elle y bien sur!!!!

  5. Mon cher honorable député, de grâce ne t’emballe pas trop dans la théorie et réthorique démocratique en ce qui concerne la vie des partis politiques si tu ne veux pas créer ou t’engluer dans la m…. dans ton propre parti. Tout le monde sait que dans un système ou il n’existe pas de primaires, c’est l’aura naturelle (pour ne pas parler de leadership personnel) qui conduit et convainc les militants à choisir leur leader dans un parti; d’ou sa légitimité. Un parti qui s’évertue à toujours chercher un leader par simple rapport de force à des échéances électorales, n’a visiblement pas de cohésion ni d’unité en son sein. Non pas par soumission de ses militants, mais par simple loyalisme puisqu’il ne saurait y avoir d’opposition. Il perdrait plus d’énergies qu’autres choses. Si la nature (baraka+fortune+popularité) a choisi le leader d’un parti, en général c’est lui l’âme de la formation. Alors pourquoi créer une atmosphère inutile et surtout artificielle à chercher un candidat aux élections au nom de la démocratie?? La démocratie n’est utile que pour légitimer, lorsque la légitimité est établie mais toujours contestée, elle n’aspire qu’à la démocratie des égos donc l’anarchie. Au Niger et en Afrique en général, tout le monde est présidentiable du moment qu’il ou elle accède dans la cours des grands. Quand à tes programmes et autres projets de société, désolé mais devant 87% d’analphabètes, c’est LA personne qu’ils écoutent qui les incarne. Démocratie = Maturité = Développement = Temps. Avançons donc intelligemment vers le progrès…

  6. HONORABLE CE MANQUE DE DEMOCRATIE CE PAS SEULEMENT AU SEIN DES FORMATIONS POLITIQUES, TENEZ REGARDER DANS TOUTE LES PRISES DE POSITIONS SUR LA VIE SOCIO-ECONOMOQUE DE NOTRE PAYS BEAUCOUP ESTIME QUE SI LEUR POINT DE VUE EST CONTRAIRE AVEC CE QUI EST MIS EN OEUVRE ,ALORS CE LE SCANDALE . ALORS QU’IL FALLAIT TOUT SIMPLEMENT ACCEPTER QUE TOUT PROGRAMME DECOULE D’UN PROJET DE SOCIETE SUR LA BASE DU QUEL UNE PERSONALITE EST ELUE PAR LA MAJORITE DU PEUPLE ET DE FACTO IL Y A UNE AUTRE TRANCHE QUI A COMBATTU CE PROJET DE SOCIETE SOUMIS A L’APPRECIATION DU PEUPLE. EN BON DEMOCRATE CE DE CONTRIBUER A L MISE EN OEUVRE CAR ETRE DEMOCRATE S’EST D’ACCEPTE LE VERDICT DES URNES, LA MAJORITE GOUVERNE ET L’OPPOSITION DOIT S’APPUYER SUR LE PROGRAMME MIS EN OEUVRE POUR CONTOLER L’ACTION GOUVERNEMENTALE. MAIS HELAS DANS NOTRE PAYS RESTE BEAUCOUP A FAIRE!!!!

  7. Honorable député, c’est la deuxième fois qu’il m’est arrivé de tomber sur vos publications sur le net. Vos prises de positions font honneur à votre statut du représentant du peuple. Je suis nigérien et un cadre supérieur du Système des Nations Unies très proche du parti au pouvoir. J’acclame votre indépendance d’esprit et votre reflexe de mettre les intérêts du Niger devant toutes considérations partisanes. S’il vous plait maintenez le cap… le Niger vous regarde et sa jeunesse vous observe.

    1. Ah mon cher katakoré j’espère que vous ne serez pas parmi les premiers le jour où l’honorable député prendra une position inconfortable à vos aspirations car le ‘‘ malheur ’’ excusez-moi du terme, est que vous ‘‘ gouristes ’’ êtes sceptique aux critiques : les grands hommes savent prendre des coups.

      1. A Katakoré

        Comme l’a dit Mahamadou Hassane, tout celui qui ne reconnaît pas ses erreurs, n’est pas bon démocrate.
        Je cite un haut gradé de l’armée: Si je prends un conseiller qui ne me contredit jamais, à la fin du 1er mois, je le congédie.
        Sachons reconnaître nos fautes afin de nous corriger nous même et de les corriger (fautes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La place de l’éthique et de la morale dans la gestion d’un pays

Le respect de l’éthique et de la morale dans les rapports entre les citoyens d&rsquo…