Home ACTUALITE A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la réunion sur les Technologies de l’Information et de la Communication

A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la réunion sur les Technologies de l’Information et de la Communication

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé hier lundi 10 juillet 2017, au Palais de la Présidence, une réunion sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

La réunion s’est déroulée en présence notamment du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini, des Ministres concernés par cette question, du Haut-Commissaire à l’Informatique et aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, des responsables de l’Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP), et du Directeur Général de Niger Telecom.

Le Haut-Commissaire à l’Informatique et aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a présenté le Plan Stratégique Niger 2.0.

Ce plan, qui s’inscrit dans le programme de Renaissance Acte II, renforcera les efforts de notre pays dans l’atteinte des objectifs de développement durables.

Niger 2.0 est le plan stratégique qui accompagnera la marche du Niger vers une société de l’Information et de la Connaissance.

Ce plan regroupe tous les acteurs essentiels de l’écosystème dans sa mise en exécution:

L’administration dans son ensemble (technique, sectoriel), la législation, les opérateurs, la société civile, la Jeunesse, les financiers, le secteur privé.

Il encourage la mutualisation des ressources et des efforts et, se focalise essentiellement autour de la Jeunesse et des zones rurales qui regroupent l’essentiel de notre population.

Niger 2.0 se développe autour des 4 axes suivants:

•la numérisation de l’administration à travers la mise en place du e-gouvernement (intranet et extranet gouvernemental), qui rendrait notre administration plus efficiente, en lui permettant d’offrir un meilleur service à la population

•Le déploiement des « Villages Intelligents » qui consiste à désenclaver numériquement tous nos villages, en y déployant de façon efficiente et pérenne des services de base: Santé (eSante), éducation (eEducation: standard et formation professionnelle et technique), Agriculture & Elevage (eAgriculture-eElevage), eAdministration (extension eGouvernement) et faciliter le développement des paiements électroniques (eFinance).
•La mise en place d’une cité de l’innovation autour d’un Centre de données national, d’incubateurs, de R&D, de promotion de start up locales

•Les « Journées Portes Ouvertes », qui se tiendront de façon régulière dans nos régions, et qui feront la promotion des TIC dans toutes les couches sociales. Une compétition annuelle permettra d’établir une culture d’excellence au sein de la Jeunesse.

Des échanges très fructueux ont eu lieu par la suite entre les différents participants.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou a relevé le fait que nous assistions à une Révolution Numérique. Le Niger ne doit et ne peut, par conséquent, rester en marge de cette transformation qui aura un impact certain dans tous les aspects de notre vie. Cette Révolution nous permettra d’amplifier les résultats déjà obtenus, d’accélérer la modernisation de notre économie, de renforcer notre croissance, de sécuriser davantage notre pays, d’améliorer la gouvernance, et de renforcer l’initiative 3N, ainsi que la santé, l’éducation et l’entreprenariat des jeunes.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a rappelé que l’atteinte d’un taux de couverture de 100% et d’un taux de pénétration de 70% demeure notre objectif à l’horizon 2021.
Il a conclu la réunion en donnant les instructions pour :

1.Mettre en place les infrastructures en utilisant toutes les technologies disponibles (fibre optique, V Sat, faisceau hertzien, etc.)

2.Transformer le HC/I/NTIC, rattaché au cabinet du premier Ministre, en Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) ; Le Chef de l’Etat a dit que ce nouvel organe sera rattaché au cabinet du Président de la République.

Le Président de la République a réaffirmé sa ferme volonté de suivre personnellement l’évolution de ce pilier du programme de Renaissance Acte II.

3.Mettre à jour la politique sectorielle datant de 2012.

4.Confier à l’ANSI la gestion du Fonds d’Accès Universels, qui servira au déploiement des infrastructures nécessaires.

5.Accélérer la libéralisation du secteur des TIC et l’implication du secteur privé.

Avant de lever la séance le Présidence de la République a fixé la prochaine rencontre dans un délai d’un mois.

[author ]Source: ONEP[/author]

6 Comments

  1. Les idées n’en finissent jamais. Mais la mise en œuvre cause toujours de problèmes fautes des ressources compétentes à faire aboutir le programme au point.

    Mon cher Président, il y a des gens à l’ombre capable de faire pousser cette pénétration à +85%.

  2. 😕 Au lieu de fanfaronner avec des termes bidons à travers des plan stratégiques vides de sens, n’est pas mieux de proposer un programme réaliste plutôt qu’utopique?
    Je ne suis pas contre l’ambition mais franchement certains programmes et projets n’ont d’ambitieux que leurs capacité à masturber insidieusement le peuple pour détourner tel ou tel fonds.

  3. Par rapport au net,les autorités doivent faire pression sur les différentes compagnies de télécommunication afin qu’elles puissent rapidement améliorer leurs prestations.Elles nous font miroiter les 3G; ce n’est que de nom.Tenez, à Diffa le réseau Internet Orange ne couvre même pas toute la ville.Quant à Sonitel,elle sert jusqu’à présent à sa clientèle les 2 G et même ça pas dans toutes nos villes.Nous avons vraiment besoin d’un service de qualité.Toutes ont pour ce faire intérêt à investir.

  4. Un nouveau plan de plus.
    Et le plan NICI. C’est bien plus étoffé que ce nouveau plan.
    Les gens n’ont même pas pris la peine de faire le bilan et de savoir ce qui n’a pas marché et ce qui a bien marché
    Résultats, on fonce dans l’inconnu sans discernements des facteurs clés de succès et des poins à risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…