Accueil / ACTUALITE / ECONOMIE / A la Présidence de la République Le Président de la République reçoit le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale

A la Présidence de la République Le Président de la République reçoit le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale

Le Chef de l’Etat s’entretenant avec  M. Ousmane Diagana (2 ème à partir de la gauche)

Le Chef de l’Etat s’entretenant avec M. Ousmane Diagana (2 ème à partir de la gauche)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu en audience, hier en fin d’après-midi, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, M. Ousmane Diagana.

Celui-ci a d’abord fait constater que cette visite au Niger intervient au lendemain de l’approbation du programme Kandadji par le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale, mais aussi à la veille d’un évènement important que le Niger compte organiser à Paris, à savoir la ré avec les Partenaires sur le Programme de Développement Economique et Social et sur l’Initiative 3N. «Je suis là pour féliciter le gouvernement du Niger dans son ensemble pour avoir déjà porté ce programme, et pour dire combien la Banque Mondiale a été heureuse de s’associer à ce programme, mais en même temps, l’exhorter à accélérer la mise en œuvre de ce programme pour qu’il puisse produire des résultats probants en faveur des populations nigériennes», a indiqué M. Ousmane Diagana.

Le Directeur des opérations de la Banque Mondiale a en outre ajouté que, sur le Programme de Développement Economique et Social (PDES), il a eu l’occasion de fé- liciter M. le ministre d’Etat, ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Dé- veloppement Communautaire pour le travail qui a été abattu par son équipe avec l’ensemble du gouvernement. « C’est un programme cohérent, et je leur ai dis que la Banque Mondiale sera véritablement disposée, à Paris, à l’accompagner ; et à ce moment là, nous allons faire une annonce publique de cet accompagnement», a-t-il dit. Par rapport à la zone Sahélienne, qui est confrontée à des défis extrêmement importants, il a noté que le Chef de l’Etat joue un rôle très actif afin de trouver des solutions.

Et pour nous, a-t-il ajouté, il est important de connaître un peu ces perspectives afin de voir comment la Banque Mondiale peut aussi s’associer dans la recherche des réponses ou des solutions de développement qui sont en réalité la problématique majeure. M. Ousmane Diagana a déclaré qu’il est sorti très satisfait de cet entretien avec le Président de la République. « Comme d’habitude, le Chef de l’Etat nous a donné beaucoup d’informations ; il nous a conseillé et a également partagé ses expériences en termes de comment répondre aux défis du Niger et il a demandé à la Banque Mondiale de faire plus. Nous avons eu l’occasion également dans ce contexte là, de lui présenter l’état de notre portefeuille aujourd’hui au Niger, qui est un portefeuille très vaste parce que nous avons en termes d’engagement 500 millions de dollars ; des projets nouveaux y compris Kandadji ont été approuvés.

Si l’on ajoute ces programmes nouveaux à ce que nous avons, nous sommes proches de 900 millions de dollars, donc, c’est extrê- mement important. Mais l’importance de ces programmes se traduira surtout par les résultats qu’il pourra générer en faveur des populations, d’où la nécessité d’exécuter rapidement les programmes, et de les évaluer de façon collective et concertée. Il faut que les populations soient associées à l’évaluation de ces programmes pour que nous puissions avoir en retour leurs points de vue et ajuster au besoin et le portefeuille existant, et celui à venir », a conclu M. Ousmane Diagana.

À propos Super User

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.