Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / A propos des faux diplômes : les enseignants ne sont pas les seuls concernés par ce phénomène de faux diplômes.

A propos des faux diplômes : les enseignants ne sont pas les seuls concernés par ce phénomène de faux diplômes.

Issoufou BOUBACAR KADO Chef de service Régie d’Avances, Paierie Générale du Trésor.

Issoufou BOUBACAR KADO

En effet, les faux diplômes sont répandus dans toute l’administration publique nigérienne . Certains fonctionnaires achètent bel et bien leurs diplômes et leurs reclassements à la fonction publique. Il n’est pas rare de voir un cadre B en activité , qui n’a bénéficié d’aucune mise en position de stage se retrouve reclasser en catégorie A1.

Souvent ce sont des changements des cadres qui se font au profit d’autres cadres comme ceux : des impôts, du Trésor , des affaires étrangères, jamais dans celui de l’enseignement. On appelle ça reversement d’un cadre à un autre, l’enquête doit s’étendre aux autres corps en vue de bien assainir la situation.

Si au niveau de l’administration des finances ou celle des affaires étrangères , les défaillances sont monnaie courante en matière des techniques de gestion administrative financière et comptable , c’est dû au phénomène des faux diplômes.

Les agents occupent des importants postes de responsabilités ne méritent pas à cause des faux diplômes.

Il serait hautement souhaitable de revenir au système américain . En effet, avec le système américain , un agent est évalué et recruté en fonction de ce qu’il sait bien faire , le diplôme n’est pas un critère très important . L’ important c’est la compétence et l’efficacité dans le travail. Les englophones aiment toujours citer le cas du professeur Soyeka titulaire que d’une licence mais qui dispose d’une chaire , ses travaux font l’objet de plusieurs thèses de doctorats du 3ème cycle .

Notre compatriote Idé Oumarou a bien fait ses preuves au Niger et à l’ Organisation de l’Unité Africaine (OUA) , actuelle Union Africaine , il a prouvé à Julius N’ Nyeréré de Tanzanie , qui s’opposait à son élection, bien qu’il ne dispose pas de diplômes universitaires, il sait mieux faire que les universitaires tanzaniens. Des instituteurs de valeurs comme :

Allèle Elhadji Habibou , Moustapha Tahi, Alio , ect , ont fait rayonner notre diplomatie à travers le monde .Grâce à leurs actions et leur savoir-faire le Niger a occupé les prestigieux postes : du secrétaire général de l’OUA , de l’OCI , de l’organisation de la Francophonie , ect . A l’époque le Niger était très bien respecté , les détenteurs des passeports nigériens ne font pas l’objet des tracasseries administratives dans les aéroports internationaux .

Aujourd’hui certains diplomates dits de carrière dès qu’ils sont nommés Ambassadeurs , ou conseillers , le premier acte qu’ils posent c’est de chercher comment apparaître comme leurs collègues occidentaux , c’est à dire avoir une belle Mercedes-Benz , une licence d’importation des liqueurs et autres appareils électroniques -managers, et autres produits de luxe , pour se lancer dans les trafics de tout genre.

La situation des leurs compatriotes dans leur zone de compétences importe peu. Les diplômes ne sont pas une fin en soit , une bonne éducation est plus importante , c’est ce qui manque à beaucoup de nos hauts cadres. Une instruction civique est nécessaire à tous les niveaux.

À propos de l'Auteur

Issoufou Boubacar KADO MAGAGI (Contribution FB)

À propos Administrateur

25 plusieurs commentaires

  1. AQKFelici Brasilien JessieGru
    OIWJennyf Juventuss MaricelaO
    CraigReic Turkiet GenevaMen
    OmaHensch USA LenoreHaf
    IsabellAl Everton ErwinLoyd
    Franchesc Chelsea KayleeDeG
    EmileWere Spanien TBUAndre
    BerndCott Manchester City JacquieKe
    Rosalinda Schweiz MaurineWi
    JulioMend Rumanien HuldaMcNa

  2. Très grave. Alors que je plaignais des nigériens qui vont en Europe pour étudier dans les écoles privées de bas étage. Vous apprenez qu’au Niger la fraude, l’usage du faux et la falsification des diplômes est devenu une banalité.

    Bien ! vous convenez avec moi qu’au Niger c’est une nouvelle culture fondée sur la malhonneteté qui est née et qui va rester pour longtemps. Lorsqu’on voit ce qui se passe à la tête de l’état (détournement de milliards : phénomène bamnal) et maintenant au bas de la pyramide, chacun vole, triche et arnaque.

    Décidement, on ne peut plus vivre au Niger. Un état et des habitants délinquants. Qu’est qu’on doit faire: ceux qui vivent en Autralie, Suède, E-U, Canada et ailleurs ont intérêts à bien s’installer parce qu’il n’y a plus rien à chercher à la maison. La corruption et la malhonneteté des nigériens ne peut plus se soigner ni s’rrêter.

  3. très bien parler surtout aux impôts et aux trésor c est la que se trouvent des cancres qui ont été reclassés aux catégories supérieurs;si on fouille la ba on en trouvera beaucoup;les gens se connaissent

  4. .Il faut lutter contre les faux diplômes mais aussi les diplômes qui résultent de la corruption Ça fait longtemps qu’on dit que les resultats des concours d’entrée comme de sortie de l’Enam ne sont pas fiables du fait de la corruption et cela influe indéniablement sur la qualité du travail des titulaires des diplômes de l’Enam quand ils deviennent fonctionnaires sans compter qu’ils ont fait du Tresor de la Dgi et des Finances leur chasse gardée au point où on ne trouve plus dans ces services des cadres qui ont fait des études universitaires véritables avec des diplômes conséquents et économie et finances!
    Il faudra nécessairement changer cette situation

  5. Malheureusement, maintenant même les Ecoles comme l’ENAM acceptent la formation des étudiants ayant des faux BAC ou BEPC. C’est très dommage pour cette Ecole qui a fait la fierté des administrateurs.

  6. Ce post pose plusieurs problèmes:
    1- les faux diplômes existent dans tous les pays. La fraude ou la tentative de fraude est presque innée chez l’être humain. Le plus important est donc que l’Etat se donne les moyens de détecter les fraudes mais aussi de les punir.
    2- désolé mais même dans le systeme américain les diplômes sont importants; affirmer le contraire est dangereux. Saviez vous combien coûte un bachelor dans l’université la moins cotée aux USA? Bien sûr que vous n’avez pas besoin d’un master en logistic pour être chauffeur / livreur et gagner suffisamment de dollars pour vivre décemment.
    3- l’auto formation, l’expérience du terrain peuvent bien entendu permettre à un non diplômé d’occuper certaines fonctions mais les limites seront toujours là.
    4- Comparaison n’est pas raison: nos papas ou nos grands papas que vous citez ont occupé de hautes fonctions notamment dans la diplomatie ã une époque donnée ; les temps ont changé et je ne suis pas sûr que nous puissions aujourd’hui et avec ces mêmes profils, avoir des diplomates ou une diplomatie efficaces.
    5- les pratiques que vous dénoncez chez certains diplomates n’ont rien à voir avec les diplômes de ces derniers; il y’a certainement un moyen de vérifier la moralité des personnalités ã qui l’Etat confie une aussi haute fonction de représentation. La faute à qui?
    Pour conclure, il y’a des moyens de lutter contre ce fléau de la fraude aux diplômes en particulier pour le personnel de l’administration publique:
    – vérifier systématiquement l’authenticité des diplômes étrangers présentés
    – institutionnaliser les tests d’entrée dans la fonction publique mais attention! De vrais tests et non des simulacres de tests
    – contrôle rigoureux des programmes et de la qualité des enseignants dans les instituts privés notamment pour les diplômes délivrés dans notre pays. Car diplôme au rabais et faux diplôme produisent les mêmes effets!

  7. bonjour grand frere , merci pour cette intervention , c,est vraiment une realite au niger mais que personne ne veut denoncer

    • Cette histoire de faux diplômes a complètement gangrené le secteur de la santé; combien sont ils couchés à Yantala pour des erreurs de diagnostics, d’interprétation ou de défaillance de dispositifs médicaux; au ministre idi illiassou de retrousser les manches; des faux dilômes, il y en a en veux en voilà dans son département; comment une école qui recrute au niveau bepc peut elle délivrer un diplôme d’ingénieur?

  8. Merci Issoufou de poser le débat;toi au moins tu as le courage de le poser:peut etre les enseignants chercheurs qui pullulent les cabinets ministériels vont retourner a la craie.

    • Désolé bassar, mais le fait que les enseignants chercheurs soient dans les ministères ne les empêchent pas travailler avec leur craie comme vous le dites. Heureusement d’ailleurs qu’ils sont dans les ministères, de la façon dont M. Issoufou a posé le problème, leur présence permet de limiter les dégâts s’ils jouent vraiment leur rôle dans les ministères où ils sont. Partout dans le monde les enseignants chercheurs sont dans les ministères! La différence entre ailleurs chez nous, est que chez ils ne sont pas écoutés! Pas surprenant, lorsque vous avez des gens avec des faux diplômes comme vous le dites ils ne connaissent pas la valeur d’un enseignant chercheur et pour certains c’est juste une problème de complexe qui se traduit par : on va montrer à l’enseignant chercheur qu’on s’en fout de lui, on va l’humilier, on ne va pas l’écouter parce que si on l’écoute c’est comme si on lui montre qu’il connait quelque chose que nous on ne connait pas…alors le Nigérien par nature connait tout…malheureusement!

  9. La société Project Investor Group est en quette de personne responsable,dynamique,de bonne moralité pour nous représenter valablement en Afrique dans le but de développer notre société dans les domaines d’activité a s’avoir.
    – L’agriculture a grande échelle,la Construction des logements sociaux, l’élevage moderne ,le transport urbain, commerce import-export, la quincaillerie générale, l’énergie renouvelable,l’extraction minière et autres. Notre représentant aura pour poste, D.G.A ( Directeur Général Afrique). Type de candidat : Personne physique ( homme / femme) ou morale
    Avoir un bon sens relationnel et du management, être commerçant dans l’âme , gestionnaire, manager, entrepreneur, commerçant, dirigeant, cadre de la grande distribution, être dynamique pour nous représenter dans son pays afin de nous approvisionner de certaines matières premières très indispensables pour nous par le biais de notre représentant.Nous intervenons également dans le financement des projets a caractère rentable
    Si vous êtes alors intéressé par notre offre, veillez donc nous contacter via.
    Tél: 00 44 74 13 36 90 13

  10. Bjr Issoufou Boubacar, je suis parfaitement d’accord avec vous. Il y a beaucoup des problèmes dans tous le système de formation surtout dans les Ecoles et Instituts privés de formation professionnelle. Un sérieux problème parce que les diplomes sont délivrés gratuitement dans ces écoles. Vous pouvez faire 3 mois de presence soit 90 jours durant vos années académiques (par exemple de 2000 à 2004) et obtenir un master ou une maitrise en Gestion/Management/Gestion des Projets/ etc à la fin. Et ici, c’est les moyens qui justifient la fin c-à-d pourvu que vous avez vos millions en poches, alors vous pouvez dormir à la maison ou vaquer à vos occupations de toute façon vous allez obtenir votre diplôme à la fin.
    Et puis tout cela au vu et au su des autorités en charge du système, parce que peut être ces écoles leur appartiennent aussi!!!!(soit dit en passant!!!). C’est vrai une fois, il y a eu certaines écoles et instituts qui sont interdits de continuer leurs activités. c’est déjà bon. mais celles qui continuent à assurer ce service comment cela se passe.?
    Donc c’est ces mêmes jeunes diplômés qui viennent intégrer la Fonction Publique avec les mêmes manières dont ils ont obtenu leur diplômes. Demander leur de vous rédiger une demande d’autorisation d’absence avec leur Master 1 ou 2, ils vous dirons comment ça se fait. Après lisez cette demande, vous conteriez au moins 6 à 10 fautes.
    Kay Mallam!!!! Nous avons du travail avant de redresser la situation.

    • Salut Hama,
      Une analyse pertinente.
      Pire encore cette situation que vous décrivez commence à jouer sur la crédibilité de l’école nigérienne dans la sous-région. Je réside dans un pays de la sous région où j’exerce mon métier d’enseignant-chercheur. Les collègues m’interpellent de plus en plus sur le niveau de mes frères qui arrivent ici pour y poursuivre leurs études avec leurs diplômes obtenus dans les grandes écoles du Niger. Il est temps que l’Etat prenne des dispositions!

  11. Je propose la mise en place au niveau de la fonction publique d une commission nationale qui va verifier la regularite des reclassements et l authenticite des diplomes de ts les fctnaires et agents publics. Elle aura pour mission aussi d elaborer un cahier de charges pour ledits agents ds l optique d une depolitisation de l admnistration avec un appel a candidatures pour les postes de responsabilite. Mais au fait que fait l inspection generale de la gouvernance administrative du sgg?

    • Bjr Taoudenitt, malheureusement on ne peut pas dépolitiser l’administration parce que l’administration est dans la main du politique. Tous les régimes dits démocratiques viennent le plus souvent avec leurs cadres dans l’administration. Toutefois, on peut réduire la politisation à outrance de l’

    • Bjr Taoudenitt, malheureusement on ne peut pas dépolitiser l’administration parce que l’administration est dans la main du politique. Tous les régimes dits démocratiques viennent le plus souvent avec leurs cadres dans l’administration. Toutefois, on peut réduire la politisation à outrance de l’administration à travers un cadre juridique qui doit déjà exister à moins que je me trompe.
      En 2016, il y a eu un concours direct de recrutement d’agents pour le compte du Ministère des Finances co-organiser avec la Halcia, la fonction publique et le Ministère des Finances. C’était très bien.
      Et j’ai la ferme conviction que les candidats admis à ce concours étaient 95 % des méritants je ne dit pas à 100 %. parce que si je dis à 100 % walahi j’ai mentis. C’est un exemple de dépolitisation que je donne à juste titre, où tous les fils et les filles du Niger ont composé sur le contrôle de cette institution accompagner meme de la Gendarmerie. Donc ce genre de dispositif est très positif.

  12. M. Osiris, vous dites « Il est vrai que l’ENA ( moyen et sup) a elle seule au Niger peut s’occuper de la chaine des finances (maigres et simples) sans une faculte d’eco ni s’il vous plait des economistes -ingenieurs statisticiens dans un pays qui n’a meme pas une economie au vrai sens et mesure du terme »

    Mais pourquoi il y a des économistes et des ingénieurs-statisticiens-économistes qui enseignent à l’ENA?
    La chaine des Finances dont tu parles, c’est l’ENA qui l’a créée?
    J’ai commencé à aimer le début de la réflexion, mais je suis scandalisé par les propos que tu avances plus loin en parlant d’ethnie, de région et plus grave même en insultant. Cela ne t’honore pas et n’honore pas le pays. Que Dieu nous guide. Pour information, le statisticien économiste est un spécialiste des chiffres. Il fournit une vision globale de l’évolution économique et apporte une aide à la décision.

    Le statisticien-économiste a une double compétence en statistiques et en économie.

    Son travail consiste à collectionner des données qualitatives et quantitatives pertinentes et cohérentes dans le contexte économique dans lequel il se situe. Toutes ces données seront traitées avec des outils informatiques avant que le statisticien-économiste n’effectue un travail d’analyse et de synthèse des résultats. Ces résultats, représentés sous forme de courbes ou de graphiques, retracent l’évolution économique et permettent d’établir des prévisions économiques. Ainsi, son travail peut servir de support pour justifier une décision, de conseil pour pouvoir anticiper la future évolution, ou tout simplement de veille. Dans certains cas, ses analyses et projections dans le futur peuvent favoriser une certaine décision ou influencer l’orientation des priorités définies par son employeur. Le statisticien économiste peut donc avoir une grande responsabilité pour garantir la pertinence et l’exactitude de ses statistiques.

    Les sciences économiques font parties des sciences humaines et sociales et s’intéresse à la distribution de ressources rares et à l’optimisation de leur utilisation. La définition exacte des sciences économiques dépend cependant du domaine d’application, comme par exemple l’économie financière, industrielle, de l’environnement ou de l’éducation.

    Bonne journée.

  13. Le diplôme est un mythe français. Il est bon pour son titulaire et pour son reclassement administratif. Même au niveau de certains statuts de la fonction publique, comme cadre de topographie et cadastre, cadre des contributions diverses, vous trouverez des fonctionnaires reclassés comme corps d’emprunt.
    La notion de profil emploi n’est bon que pour les médias. En pratique la plupart sont nuls dans le supposé profil. La « BASSIRA » ou « savoir faire naturel » est le meilleur profil. L’exception c’est la médecine et l’enseignement où le cursus est important. Le faux diplôme n’est pas seulement dans l’achat ou la fabrication mais aussi l’enseignement lui même. Au Niger dans les établissements supérieurs ou niveau du troisième cycle vous trouvez des enseignants qui ont un niveau de BAC+5ans au lieu des docteurs. Vous ne pourrez rien apporter à un étudiant de 3ème, 4ème et 5ème niveau. C’est aussi du faux diplôme.

  14. M le diplôme est toujours nécessaire . Les études universitaires seront jusqu’à la fin du monde nécessaires mais faisons la part des choses car il y a étude et étude . Le diplôme mérité aussi qu’on le veuille ou pas servira un jour ou l’autre à départager .

  15. Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. A regarder de plus près, la léthargie, l’incompétence des fonctionnaires de l’Etat est en grande partie due à ces faux diplômes que les gens s’octroient. cela tout le monde le savait. Comme l’a dit quelqu’un nous sommes dans une ère où c’est plutôt l’expérience, la compétence qui sont exigées sur le plan international.
    Donc vivement que les autorités créent les conditions d’une véritable politique d’éducation et de réformes en matière de recrutement à la fonction publique.

  16. Certes utile et advocatif de pointer ces genres de pratiques mais il ne faut pas aller trop en besogne de sorte a crippler le besoin , la valeur , l’image et la signification d’un diplome ou formation superieure nous devons plutot addresser les tares de la fonction publique elle -meme et du manque de Planning dans la formation.Tares qui se resument a une certaine inadequation totale , permanente et vicieuse entre nos realites , nos besoins donc la vraie demande par rapport a une offre copiee et suiviste d’un systeme etranger et etrange a tout ce qui est nigerien. Le suivisme ne se fait pas a la tete ou au pas egal mais plutot a la queue et a la traine…retenons donc temps que nous ne trouvons pas une formule unique , taillee ,identitaire et donc propre a nous , a notre devellopement et consecration de notre peuple alors nous n’irons nulle part autre que continuer a tourner au tour d’un meme arbre sans racines.Pour precision la fonction publique, caduque-routiniere-et-oisive , n’offre reellement pas ni un cadre « challengif »ni un espace organitionnel pour ces diplomes de prouver mieux ce de quoi ils sont capables donc cherchez le probleme ailleurs.Il est vrai que l’ENA ( moyen et sup) a elle seule au Niger peut s’occuper de la chaine des finances (maigres et simples) sans une faculte d’eco ni s’il vous plait des economistes -ingenieurs statisticiens dans un pays qui n’a meme pas une economie au vrai sens et mesure du terme….meme pays d’elevage le Niger n’a jamais eu besoin plus de 3 doctorats vets …geographes et ingenieurs de mines (sale et minable patron de Kado inclu) alors que le travail est fait par des expatries…en somme le Niger est comme une potiere qui part au marche acheter une hache ou un rateau au lieu de la pate .A chaque chose son temps il en va aussi pour un pays. Reconnaissant de passage le droit a la formation de leur choix a tous les nigeriens a condition qu’ils s’activent dans le prive …bon sang j’avais presque oublie cette Armee envahie et tourmentee d’une epidemie de regles mensuelles aux generaux dort mi-dort qui peut entierement etre dirigee par un seul capitaine (meme si les haoussas n’en pondent pas des Sankaras) .Au lieu de reduire l’effectif de la fonction publique a son tiers 1/3 le ridicule est que ce president se gargarise de l’extendre avec des chiffres pas realistiques dont seul lui son ethnie et sa region ont la maitrise.L’efficience et la competitivite veulent le concassage de la fonction publique (pas des partis po ) pour orienter ces diplomes de toutes sortes vers le prive …c-a-dire en forcant les gens a prendre leurs destins en main.

  17. A Taro, Hamid ag Mohamed et Kado. Je vous félicite pour le courage que vous avez de parler d’une situation qui n’a que trop perduré dans notre pays. En effet, trop de personnes font un mythe autour du diplôme alors même que la plupart de nos diplômés ( surtout les grands ), ne font pas honneur à leur prétendu niveau d’instruction. Comme Kado a dit, au delà de nos anciens comme Allélé, Tahi ou Idé Oumarou ( qu’ils reposent en paix ), beaucoup d’autres Nigériens ont, ou font encore honneur à notre cher Niger bien qu’ils n’aient jamais mis les pieds dans une université ou même un lycée. Je ne sais pas pourquoi nos concitoyens aiment à se glorifier de leurs diplômes alors qu’ils ont des exemples à foison sous leurs yeux. Personnellement je connais bien de gens qui font honneur à notre administration ou d’autres secteurs, mais qui ne sont pas diplômés. Ils sont un peu comme nos bons vieux moniteurs de l’enseignement, et qui ont formé les universitaires d’aujourd’hui. Peut-être qu’à partir du post de Kado, nous apprendrons à respecter les professionnels et les formés sur le tas comme on dit. Merci encore.

  18. Indépendamment du phénomène des faux diplômes, nous devons reconnaitre que nous sommes rentrés dans une ère où le diplôme a peu de valeur. En réalité on n’a même plus besoin d’avoir de faux diplômes car même les vrais peuvent s’obtenir facilement. Ajourd’hui il est plus difficile d’avoir le BEPC que le master II. Il suffit simplement de s’inscrire dans les écoles de la place sans avoir besoin d’aller en classe tout le temps. Nous devons effectivement, à l’instar des anglo-saxons, privilégier le savoir-faire individuel et non les diplômes car ils ne sont plus un critère de compétence.

  19. Mon cher KADO Issoufou Boubacar, vous avez parfaitement raison de dénoncer ces secteurs qui representent la vie et le devenir de la nation. Mais je vais évoquer un secteur pas le moindre et méconnu des nigériens dont beaucoup de gens ignorent. C’est à dire les sociétés minières du nord du pays où vous allez voir quelqu’un qui a un BAC se faire acheter un diplome d’ingénieur ou de technicien supérieur ou quelqu’un qui a le BEPC ou BEP se faire acheter un diplome de technicien supérieur ou d’ingénieur ou bien quelqu’un qui n’a meme pas le CFEPD se fait délivrer un BEPC, DAP, BEP, CAP etc….. . et si je le denonce, c’est parceque je vis avec ces gens immoraux sans foie ni loi. Mes chers frères internautes, avec ces gens où sera le bateau NIGER? Pauvre NIGER !! Ressaisissons -nous, denonçons la moindre dérive d’où qu’elle vienne car personne ne construira le NIGER à notre place.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*