Home ACTUALITE A propos des vacances du Président de la République …

A propos des vacances du Président de la République …

A la côte d’Azur ou autres destinations favorites de la jet-set, le président Issoufou préfère la chaleur de Dandaji.

La coutume du ghota politique africain c’est de passer ses vacances annuelles en Occident, loin des réalités locales. Les îles caïmans, la Côte d’Azur ou autres lieux paradisiaques du globe enregistrent chaque année les grands de ce monde pour leurs vacances. Depuis huit ans, le président Issoufou a toujours préféré passer ses congés dans son village natal. Un exemple à suivre.

Depuis l’aube des temps, en Afrique en général et au Niger en particulier, les villages sont les sources et les dépositaires de toutes les valeurs et les traditions qui orientent et canalisent notre vie en société. Dans les villages, les connaissances et les pratiques qui assurent le progrès et la prospérité sont en général transmises par l’oralité de génération en génération.

Au Niger, en majorité, nous grandissons dans les villages avec nos us et coutumes qui nous façonnent et nous édifient. Avec le temps, certains se déplacent du village à la ville pour faire face aux exigences de la poursuite des études, du travail et autres obligations socio-économiques. Cependant, il est nécessaire de ne pas oublier le village et les réalités quotidiennes du plus grand nombre.

Aujourd’hui, le monde est devenu un village commun où les obstacles spatiotemporels sont facilement franchissables et les réalités socio-culturelles ébranlables. Dans un tel contexte d’échanges, d’interactions et d’influences des uns sur les autres, nous ne pouvons concevoir notre développement sans nous appuyer sur nos propres racines. Elles sont dans nos villages et nous devons les valoriser tout en étant outillés et capables de faire face aux grands défis du monde moderne. C’est pourquoi, à chaque fois que l’occasion se présente nous devons retourner au village pour nous ressourcer. Les vacances en sont les occasions idéales.

Elles sont synonymes de voyages et autres activités pour décompresser, changer d’air, rompre avec la routine et revenir avec plus de motivation et d’inspiration. Les vacances qui retiennent le plus l’attention dans l’opinion sont celles des plus hautes autorités. Ce sont celles des hommes et des femmes politiques et surtout celles des chefs d’Etat. A cause de l’excentricité et de l’extravagance de certains dirigeants, elles ne sont pas à l’abri des commentaires et des supputations.

Les vacances de notre Président de la République doivent nous inspirer. Il les passe chaque année dans son Dandaji natal. Elles ont la particularité d’avoir toujours été inscrites dans la modération et la modestie. Cela ne peut pas être autrement parce que, de tous les hommes politiques nigériens, Issoufou Mahamadou est celui qui connaît le plus les réalités de nos villages. Depuis qu’il était à l’opposition, il est le seul homme politique à avoir visité tous les villages du Niger. Il a choisi la proximité avec le peuple pour connaître ses préoccupations.

Sa démarche repose sur une éthique remarquable. Il est convaincu que seul est capable de comprendre le peuple pour mieux le servir, celui qui est constamment à côté de lui, qui l’écoute, qui lui expose ses ambitions et qui prend des engagements. C’est pourquoi ce même peuple lui a fait confiance pour le hisser à deux reprises à la magistrature suprême de notre pays. C’est un vrai patriote, car un patriote en plus d’aimer sa patrie et la servir, c’est aussi celui qui ne fuit pas ses origines et ses racines. C’est pourquoi, pour mériter la confiance des Nigériens, certaines personnes doivent sortir de l’utopie et du populisme pour être dans la réalité et le pragmatisme.

Aujourd’hui, qu’il est le Président de la République, ses responsabilités ne l’ont jamais éloigné de ses racines et de ses origines. C’est pourquoi, il garde les mêmes valeurs de justice sociale, de solidarité, d’humanisme, d’humilité, de disponibilité et du sens de l’intérêt général. Même pendant ses vacances, il continue de recevoir et d’écouter ses concitoyens à longueur de journée pour gérer des situations. Sa façon de faire est pédagogique, elle nous enseigne d’être disponibles, d’aimer nos racines et nos origines, elles qui nous ont appris à combattre les antivaleurs et à cultiver les valeurs.

C’est en gardant et en valorisant nos racines que nous sommes capables de nous orienter, de progresser, d’arriver à notre but et de forcer le respect et l’admiration des autres.


Par Zakaria Abdourahaman

7 Comments

  1. Cet article est vraiment ridicule…au Niger, nous n’avons jamais connu le genre des présidents qui vont en occident pour passer leurs vacances… c’est un héritage laissé par ses prédécesseurs…..maintenant il faut féliciter le président même quand il passe ses vacances dans son village natal, il n’y a vraiment plus de limite pour ces profiteurs de la République.

  2. Les vacances de issoufou ou sa presence a niamey n’interesse pas le nigerien lambda qu’il a delaisse au profit de ses amis qui font trop de bruit autour des deplacements de leur bienfaiteur. Alors de grace foutez la paix aux nigeriens.

  3. Seyni Kountche partait toujours a Damana, Ali Seibou partait toujours â Dingazi-banda…et ainsi de suite.

    Au Niger, les chefs d’État ont toujours séjourné dans leurs village.

    Donc ton article est un non événement.

    1. Merci. De même, au Nigéria, tous les présidents et chefs d’état ont l’habitude de passer leurs vacances et de célébrer les fêtes religieuses dans leurs villages. Buhari par exemple pour les deux fêtes de l’Aid, pour voter pendant les élections ou quand il est en vacances, va toujours chez lui à Daura. Pour son prédécesseur Goodluck Jonathan les élections, les fêtes (Noël par exemple), les vacances, c’est chez lui à Otuoke. Pareil au temps de Olusegun Obasanjo, Abdulsalami Abubakar, Ibrahim Babangida, etc. Donc rien de nouveau sous le soleil.

  4. Quel chanceux ce Zakaria !

    Pondre un torchon chaque mois t’assure une place à table du conseil des ministres.

    No wonder Niger is holding, tight air, the last place of world’s nations.

  5. Ce monsieur est un vrai griot, sinon comment peut-il passer les vacances ailleurs alors que toute l’année il voyage dans le monde sans cesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

TRAFIC ILLICITE : UNE QUINZAINE DE KILOS D’OR SAISIE PAR LA DOUANE A GALMI !

Selon plusieurs sources, des lingots d’or, cassés en plusieurs morceaux, ont été saisis au…