Home ACTUALITE Activités du Conseil de sécurité au mois de mars, sous la présidence de la République Populaire de Chine Plusieurs résolutions adoptées par le Conseil

Activités du Conseil de sécurité au mois de mars, sous la présidence de la République Populaire de Chine Plusieurs résolutions adoptées par le Conseil

La présente présentation a été faite en tenant compte du fonctionnement du Conseil de Sécurité dans des circonstances exceptionnelles, qu’impose la pandémie du coronavirus. C’est en effet la première fois de son histoire, au mois de mars, que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies, a été obligé de tenir ces réunions par vidéoconférence et les Etats à exprimer leurs votes par écrit, à travers une note transmise au Président du Conseil et à la structure des Nations-Unies en charge du Conseil de Sécurité.

Al’entame de son mandat, SEM Zhang Jun, indiquait que : «La chine s’efforcera de consolider la solidarité et la coopération avec toutes les parties, afin de faire en sorte que le Conseil remplisse sa mission et joue un rôle constructif dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales».

A la fin de la présidence chinoise les membres du Conseil de sécurité, ont reconnu que la chine n’a ménagé aucun effort, pour permettre au conseil d’exercer ces activités dans le contexte du Covid-19. En effet, elle a pesé de tout son poids, malgré les difficultés du moment, pour que les travaux du conseil se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

Le Covid-19, ce terrible virus, en plus de la grave menace qu’il représente pour l’humanité entière, a mis à rude épreuve le fonctionnement des organes des Nations Unies, le Conseil de Sécurité y compris. Cependant, le Conseil de Sécurité a su s’adapter, en développant une résilience qui lui a permis d’accomplir sa mission dans les circonstances du moment.

Mesurant la gravité de la situation, la chine est parvenue à assurer le fonctionnement régulier du Conseil et ce, malgré les mesures prises pour prévenir et contenir la propagation de la pandémie notamment la mesure portant sur la fermeture du siège, des Nations-Unies ainsi que les missions permanentes. Durant le mois de mars, le Conseil a organisé un débat thématique sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme en Afrique et a adopté une déclaration présidentielle.

Ce débat a été organisé le 11 mars 2020 à l’initiative de la chine et après une large consultation avec les pays africains. Lors de ce débat des représentants du Secrétaire général des NationsUnies, M. António Guterres, et du Président de la Commission de l’UA, M. Moussa Faki, avaient pris la parole pour briefer les membres du Conseil, session qui a enregistré la participation de 17 Etats membres.

Aux termes du débat, une déclaration présidentielle soulignant l’importance d’une approche globale dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique a été adoptée à l’unanimité.

Ce débat a porté sur le renforcement des capacités, le partage des informations, le contrôle des frontières, la promotion de la justice transitionnelle, la lutte contre les combattants terroristes étrangers, le financement du terrorisme qui sert de terreau au terrorisme, cette lutte qui n’est pas que militaire doit s’accompagner d’actions de développement socio-économique durable, qui peuvent garantir la stabilité des pays Africains, sur le long terme.

Ainsi, le Conseil de Sécurité a adopté six (6) résolutions, une (1) déclaration présidentielle, cinq (5) communiqués de presse et plusieurs déclarations. Malgré la rapidité de la propagation de la pandémie et de son agressivité, le Conseil a su rassurer le monde entier en procédant à l’examen de toutes les crises qui menacent la paix et la sécurité du monde. Aussi, le Conseil de Sécurité des Nations-unies, a, pour la 1ère fois, adopté une résolution sur la sûreté et la sécurité des soldats de la paix en l’occurrence la résolution 2518.

Le projet de résolution a été initié et soumis par la Chine et a été votée à l’unanimité des 15 membres du Conseil. Il faut noter que le projet de la résolution a été coparrainé par 43 pays dont le Niger. Face à la propagation de la pandémie du Covid-19, le renforcement de la sûreté et de la sécurité des soldats de la paix s’avère être une urgence aujourd’hui.

La Chine, membre permanent du Conseil de sécurité, contributeur de troupes et 2ème contributeur au budget de maintien de la paix des Nations-Unies, soutient activement l’initiative « Action pour le maintien de la paix » du Secrétaire général António Guterres.

En adoptant cette résolution, le conseil espère une augmentation conséquente des investissements de la communauté internationale, s’agissant des opérations de maintien de la paix, afin d’aider les pays contributeurs de troupes à renforcer leurs capacités et à améliorer la sûreté et la sécurité des soldats de la paix, pour plus d’efficacité, dans le maintien de la paix dans le monde.

La situation en Afghanistan a fait l’objet de la résolution 2513 portant sur le soutien du conseil au processus politique initié et conduit par les afghans, eux-mêmes, sur le renforcement des capacités des forces de sécurité nationale, Afghane.

Le conseil s’est félicité de la signature de l’Accord de paix signé entre les Etats-Unis et les Talibans. Cette résolution encourage, également, la coopération régionale et la reconstruction de l’Afghanistan.

Le Conseil a, également, adopté la résolution 2514 sur la mission des Nations-Unies au Sud-Soudan, la résolution 2515 sur le groupe d’experts du comité 1718, qui a pour mission la surveillance de l’application des mesures de sanction, imposées par le Conseil de sécurité et de prendre des mesures appropriées sur les informations portant sur les violations présumées de ces sanctions.

Le Conseil a également adopté la résolution 2516 sur la mission d’assistance des Nations unies en Somalie et la résolution 2517 sur l’opération hybride, ONU-UA au Darfour, afin de renouveler leur mandat ou de fixer le plafond de leurs effectifs. L’attaque contre les soldats de la paix de la mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations-Unies en République centrafricaine et l’attaque terroriste à Kaboul en Afghanistan ont suscité une réaction énergique et unanime du Conseil de Sécurité.

Sous la présidence de la Chine, le Conseil a su transcender tous les clivages, afin de réussir les discussions sur les derniers développements des situations en République démocratique du Congo, en Guinée-Bissau, en Libye, en Syrie, en Palestine et en Afghanistan. Le Conseil a adopté une position unanime sur ces questions et s’est engagé à promouvoir le règlement politique des différends et à contribuer à la paix et à la sécurité internationale et régionale, dans ce contexte particulièrement difficile, auquel le monde est confronté.

S’agissant de l’impact négatif de la pandémie du Covid-19, le Conseil, d’une part, a exhorté les parties à cesser immédiatement les hostilités, à permettre l’acheminement, sans entrave, de l’aide humanitaire, à renforcer la sûreté et la sécurité des soldats de la paix, et d’autre part, a appelé la communauté internationale à fournir un soutien et une aide accrus aux pays concernés pour leur permettre de lutter contre la propagation du Covid-19.

Le 9 avril, le Conseil de Sécurité a suivi une présentation du Secrétaire général M. António Guterres, sur l’impact du Covid-19, sur les questions de paix et de sécurité dans le monde. Cette session a permis au Conseil de réaffirmer son attachement au multilatéralisme et sa préférence pour une approche commune dans la lutte contre le coronavirus. Dans le cadre de la lutte pour prévenir et contenir la propagation de la pandémie, et conformément à l’accord conclu entre les Nations unies et la ville de New-York, le Conseil a organisé, toutes les réunions, de ses membres, par vidéoconférence.

Pour la première fois de son histoire, le Conseil de Sécurité a adopté ses résolutions selon une notification écrite de leurs votes, par les Etats membres. Il est important de souligner que sachant que le Conseil de Sécurité agit au nom de tous les États membres des Nations unies, la Chine a fait preuve d’impartialité, de transparence, d’efficacité tout au long de sa présidence du Conseil de Sécurité des Nationsunies, durant le mois de mars.

Pour le Conseil de Sécurité, le mois de mars 2020 a été un mois d’adaptation de ses règles et procédures face a la pandémie du Covid-19. Fort heureusement, dans des circonstances extraordinaires et critiques, la solidarité et l’unité ont caractérisé les travaux du Conseil qui a été en mesure de remplir ses responsabilités et d’accomplir les missions les plus urgentes.

Pendant le mois d’Avril, sous la présidence de la République Dominicaine, le Conseil de Sécurité poursuivra ses travaux sur la base des règles exceptionnelles adoptées de mois passé. Il convient de noter que notre pays assurera la présidence du Conseil de Sécurité au mois de Septembre 2020.

PAR ONEP: (source – Cellule de communication du Conseil de Sécurité Niger)

  1. Assalam aleykum, yâ Jama’atul mursalines! Heureuse Journée de ce Saint Jour de Vendredi à la Oumah Islamique mondiale en général et à toute l’Humanité en particulier.

    JE LISAIS LE SAINT CORAN (Livre-guide universel des fidèles musulmans/Parole d’Allah – swt – le Seigneur Sublime et Suprême Maitre Absolu Créateur de la création sans besoin d’aide ou d’assistance de qui que ce soit; Encyclopédie renfermant tous les livres divins l’ayant précédé; Texte-Code de conduite sur la Route Cultuelle de l’humanité tout entière dont Il a confié au Prophète Muhammad – rsaws – sa Créature Bien-aimée Messager Envoyé en tant que Miséricorde sur Terre). OUI, JE LISAIS CE LIVRE QUI RESTE ET DEMEURE MON MEILLEUR CONSEILLER SUR MA DROITE ET LA COMPILATION DES HADITHS (la Sunnah) SUR MA GAUCHE QUAND MON LINCEUL RESTE EN PERMANENCE SUR MA TÊTE.

    Bien confinée depuis plusieurs jours comme les habitants dans la belle ville où je réside; j’ai remarqué qu’à chaque fois que fut l’heure d’une des cinq (5) prières canoniquement quotidiennes; quand, sans intercalaire, je fermais ce Texte des textes, à sa réouverture je tombe sur la SOURATE XXI / LES PROPHÈTES. Depuis hier nuit, c’est chaque fois la page où commence le Verset 94 de cette Sourate qui s’impose à mes yeux. Alors, j’ai lu, relu et médité cette Sourate pour mieux saisir les contours qu’elle prédestine à l’humanité et ainsi faire le parallélisme contextuel du monde posé en sa forme et son fond de la balance situationnelle de cette PANDÉMIE MONDIALE à CODIV19.

    Bientôt arrive le Saint Mois de Ramadan que l’humanité attend dans toute sa splendeur et sublimité. Et; certes, l’ensemble croyants de la Oumah Islamique, jeûneront dans l’espoir de récolter les Bénédictions qu’il apporte à l’humanité tout entière. Le confinement s’affirmant, je me demande quelles dispositions sont prises pour apporter les moyens de subsistances quant aux début et rupture de Jeun chez les pratiquants? ALORS, J’INVITE CEUX QUI CROIENT À ALLAH (swt) LE SEIGNEUR MAJESTUEUX de bien lire et essayer de défricher en déchiffrant Verset après Verset, ce que dit la Maitre Absolu quant au monde d’aujourd’hui et ce qui s’y passe.

    Le Dieu Allah (swt) Créateur de toutes les créatures dans les Cieux, sur la Terre et tout ce qui s’y trouve, parle de GOG/Ya’juj et MAGOG/Ma’juj. Qui sont ces créatures appelées YA’JUJ et MA’JUJ? En est-il de la Volonté divine de n’en parler par les Doctes, Savants et Prêcheurs religieux musulmans pour ainsi tirer sur la glissière de leur bouche alors que le Saint Coran disait qu’un de ses Envoyés nommé DHOUL KIFL avait trouvé un peuple menacé par des CRÉATURES très puissantes sans-foi-ni-loi impitoyablement insatiables et dévoreuses, apparemment IMMORTELLES appelées YA’JUJ & MA’JUJ.
    Dhou Kifl demanda à ce peuple de l’assister à bâtir une BARRIÈRE pour stopper l’apparition de ces créatures mystérieuses. Ce qui fut fait. et? le monde de ce peuple continue d’exister sans aucun souci de surprise de ces BÊTES extrêmement intelligentes malheureusement sans sentiments à l’égard des humains. Allah (swt) Seul sait depuis combien de millénaires Ces créatures « Ya’Juj et Ma’Juj » qui n’aimaient pas continuer les tentatives de sortie d’où ils ne disent jamais « ARRÊTONS-NOUS ICI POUR CONTINUER, I N C H A A L L A H (swt), DEMAIN AU LEVER DU SOLEIL ». Ils sont encore et toujours derrière cette Barrière qui leur est infranchissable jusqu’au Jour où ces maléfiques créatures diront « INCHA ALLAH, DEMAIN NOUS SERONS DÉCHAINÉS POUR SORTIR DES TRÉFONDS DU MONDE DE L’OMBRE (laboratoires?) ET ALLER AU-DELÀ DE CETTE DIGUE EN DÉFERLANT PARTOUT SUR TERRE ».

    Les Ya’Jujs et Ma’Jujs sont de couples de mâles et femelles apparemment semblables aux humains mais qui ne mangent pour se nourrir, ne boivent pour étancher la soif, n’ont de sang ni de sens encore moins la raison. Quand ils déferleront sur Terre, ils combattront les humains et les extermineraient sans en laisser une moindre vie exister. Comme ils n’ont pas besoin d’eau pour vivre alors que cette denrée est la « Vie » dit l’homme; ils feront évaporer toute eau des mers et océans, des fleuves et lacs et de tout marigots afin de faire mourir le reliquat des humains terrés dans certaines poches de la Terre et y régner en maitres absolus.

    À cause d’une bataille économique entre les deux grandes puissances mondiales où il faut un ARBITRE afin d’arrêter la guéguerre; VOILÀ L’INVISIBLEMENT MINUSCULE ET MÉCONNUE CRÉATURE DITE « CORONA-VIRUS 2019 » QUI VIENT EN FORCE ET DÉFERLE SUR NOTRE UNIQUE PLANÈTE-MÈRE TERRE (Tel le disait SEM le Président Issoufou Mahamadou du Niger à l’occasion d’une de ses interventions sur la question du Climat: « …NOUS N’AVONS PAS UNE AUTRE PLANÈTE VIVABLE POUR L’HOMME DANS CET UNIVERS… »). Tel l’ont été les Moustiques pour entrer jusqu’aux fins fonds de chambre intime d’un sanguinaire Paharaon afin d’arrêter sa nuisance et son impiété, Allah (swt) lui ordonna à son armée de MOUSTIQUES d’inoculer le VIRUS DU PALUDISME à ce faux-dieu et ses serviteurs mécréants à la Toute-puissance d’Allah (swt) le Seigneur Très-haut.

    De la méditation dans la Sourate XXI dite « LES PROPHÈTES » du Saint Coran où je m’y suis plongée toute la nuit, j »en suis ressortie en croyant à la nécessité aux Guides Religieux d’éclairer les citoyens du monde sur ce que peuvent bien être les « Gog/Ya’Juj et Magog/Ma’Juj « et les conséquences de leur imparable et irréversible déferlement sur Terre.

    1/ Le CODIV19, sera-t-il l’agent motivateur qui contraindrait les humains de rester méfiants l’un de l’autre pour que deux jumeaux sortis des entrailles maternelles, cessent d’être des frères unis par le lien parental à s’éviter désunis à cause de la trial de contagion l’un, l’autre et leur mère?

    2/ L’homme étant la créature la plus inéquitable, il est clair à n’en point douter que le CODIV19 contraindra les humains à rester confinés de longs moments durant, dans leurs maison où les époux s’éviteront l’approche conjugal pour d’instinct de survie.

    3/ Ces soldats d’Allah (swt) venus du ciel et s’abattant sur les humains partout sur la planète Terre, empêcheront les hommes d’ouvrir leurs commerces, agriculteurs d’aller aux champs et produire les denrées alimentaires, les jardiniers de cultiver les légumes et condiments de cuisines, les travailleurs et fonctionnaires d’aller dans les bureaux, les étudiants, scolaires et écoliers d’aller aux apprentissages… quand, seuls les adeptes de FLEMMING – infirmiers, infirmières et médecins – Soldats en Blouses Blanches luttant contre les bactéries, microbes et virus, resteront au front sur le champs de bataille jusqu’à la fin. Restés ainsi confinés dans leurs maisons; seuls des machines Robots équipés de détecteurs de positivité au Codiv-19, distribueront la nourriture aux nombreux habitants des villes confinées pour dénoncer tout cas positif. Ce sont ces gadgets de haute technologie électronique qui ouvriront l’accès de sortie de l’ombre de ces insensibles créatures cybernétiques appelées CYBORGS qui peuvent ressembler au GOG/YA’JUJS (mâle) et MAGOG/MA’JUJS (femelle) fait à base de la dernière technologie informatique pour se reproduire en chaine dans des laboratoires numériques. Attention!

    lEst-ce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : le Président Tandja Mamadou n’est plus…

Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa i…