Accueil / ACTUALITE / Affaire avortements clandestins au cabinet médical privé Marie Stoppes International de Talladjé : un des receleurs en fuite

Affaire avortements clandestins au cabinet médical privé Marie Stoppes International de Talladjé : un des receleurs en fuite

Image d’illustration

Depuis sa nomination à la tête du Ministère de la Santé Publique, Dr Illiassou Mainassara a entrepris une vaste campagne d’assainissement d’un secteur vital pour la société nigérienne, un secteur pris en otage par des une mafia locale sans scrupules qui ne recule devant rien pour se faire de l’argent. Ainsi, des cliniques fantaisistes, des cabinets de soins apolyptiques, des officines de pharmacies « vendant la mort certaine » ont été fermées sans ménagement, sur instructions du Ministre de la Santé.
Ces actions salvatrices ont permis de sauver de nombreuses vies humaines. Dans cette politique d’assainissement, une clinique d’avortements clandestins opérant à Talladjé vient d’en frais les frais.

En effet, une mission d’inspection du Ministère de la Santé Publique a permis de mettre la main sur un véritable réseau d’avortements clandestins au cabinet médical Marie STOPPES INTERNATIONAL au quartier Talladjé de Niamey.

Après la fermeture immédiate dudit cabinet par le Ministre de la Santé Publique, Dr illiassou Mainassara, les dénonciations entre les personnes impliquées ont commencé.
C’est ainsi que des sources proches du dossier ont rapporté la fuite d’un des receleurs le plus redoutable nommé  IRO MAIZOUMBOU  spécialisé dans l’importation et  la vente illicite des médicaments contrefaits.

Selon nos sources IRO MAIZOUMBOU  disposait auparavant une centrale Pharmaceutique illégale  d’ approvisionnement en médicaments illicites. Cette centrale a récemment été  fermée suite à une inspection diligentée toujours par le Ministère de la Santé Publique.

IRO MAIZOUMBOU fait parti du groupe qui a fabriqué des faux cachets tampons de la directrice de Pharmacie et Laboratoire du Ministère de la Santé Publique et ont imité la signature de la directrice.
Tout récemment lors de la saisie des deux camions pleins des médicaments falsifiés et autres drogues de contrebande, la cellule anti drogue a mis la main sur deux individus qui croupissent actuellement à la prison civile de Niamey. Un des trois contrebandiers, en l’occurrence IRO MAIZOUMBOU  a pris la fuite. Ce dernier est spécialisé dans l’importation du misoprostol, qui est un produit abortif, à l’occasion des investigations au niveau du cabinet médical de Marie STOPPES, les traces de IRO MAIZOUMBOU ont été retrouvées, paraît il qu’il est un des fournisseurs de ce produit utilisé dans les avortements chez les jeunes filles.

Le Ministère de la Santé publique, ainsi que les autres Ministères, comme celui de l’Intérieur, de la Justice et du Développement Communautaire doivent mutualiser leurs efforts pour mettre à nu ces ONG qui viennent semer la désolation.

Cette même ONG ( Marie STOPPES INTERNATIONAL ) a déjà été chassée du Kenya pour les mêmes pratiques.

Nous pensons que le Ministre de la Santé Publique doit s’armer davantage  du courage afin de démasquer ces genres d’organisations et leurs complices afin qu’ils répondent de leur forfaiture devant les juridictions du Niger.

Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour retrouver cet IRO MAIZOUMBOU qui a déjà détruit l’avenir de nombreuses jeunes filles et trahit de nombreux parents.

À propos de l'Auteur

Sanoussi Ibrah avec Tamtaminfo News

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. Si on peut se permettre des statistiques, certainement ça sera ahurissant. Beaucoup ont perdu leurs vies suite aux actes de ces bouchers opérant dans le noire. Dans tous les secteurs nous sommes victimes d’arnaque. J’espère que ce n’est pas la même chose avec cette ONG ‘NOE’ et quand on va se rendre compte les dégâts sont irréparables.

  2. mariestopes.org se targe d’avoir aidé à avorter 5.4 MILLIONS de foetus dans 37 pays opérant sur les continents des pays colonisés par les occidentaux. Ce qui est interessant pour nous habitants l’occident, la fertilité est en recul à tous les niveaux au point que des cliniques de fertilité les envahissent pour des fécondations in-vitro. Pendant ce temps, ils viennent nous planifier nos naissances et rendre nos femmes stériles. Suivez-mon regard!

  3. Rares sont les filles qui survivent après l’avortement ..Moi je trouve qu’au Niger certaines cliniques sont non seulement informelles mais aussi ils constituent un centre de commerce de destruction des foetus pour des raisons de sacrifice humain . Allah Akbar .
    Un malade traiter à base des résultats d’un laboratoire à données erronées , n’a le choix que de mourir pour non détection de ses maux.
    Si tout les dirigeants du monde avaient les même façons de réagir face aux mal intentionnés , il y aura moins d’action frauduleuse , même la liberté d’expression sera sous forme de bonne moralité.
    Mais comme notre Président est un Homme de paix il supporte qu’on l’offense sur les sites nationaux sans retour dire un mot.
    Sa dois changer .La carotte et du bâton pour maintenir la droiture de tous sans exeption à la règle, et de gré ou de force.

  4. Filles comme garçons doivent prendre des précautions pour éviter de telles épreuves. Si c’est les moyens qui leur manquent, y a des ONGs qui font des distributions gratuites des préservatifs, ils peuvent bien les approcher. Il n’y a pas de honte à cela. La honte c’est d’aller mourir dans une clinique pareille. De toutes les façons, si ces filles peuvent trouver l’argent pour aller dans ce genre de cliniques, elles peuvent aussi se payer des contraceptifs. On doit les sensibiliser et les encourager à se protéger. Ça c’est le rôle des parents, qui ne savent toujours pas pourquoi ils font des enfants. Et aussi la communauté doit jouer son rôle. C’est toujours les femmes qui payent le prix, l’homme est bon pour mettre, mais n’ait responsable en rien.

    Au Togo par exemple, le gouvernement avait pu traquer et interdit toutes ces formes de cliniques clandestines, mais malheureusement, ces malfrats complotent avec des prêtres qui leur passent des chambres dans des églises moyennant une minable somme. Tous ces faux docteurs qui pratiquent dans ces églises n’ont pas de matériels. Ils utilisent un bout de bois pour percer les femmes et plusieurs ont perdu la vie.

    En dehors des grossesses, y a les maladies. Un sexe qui change de partenaires tout le temps et sans protection est toujours malade. L’hépatite B est une maladie dont des milliers de nigériens portent dans le sang. Cette maladie décime des familles entières à travers le Niger. C’est une seule personne qui contamine des milliers. En Amérique, quand un africain de l’ouest se porte volontaire pour donner du sang, ils tireront et après ils détruisent sans même analyser. Pour eux, tous ceux qui sont originaires de cette zone porte l’hépatite B dans le sang. Ils ont aussi raison. Qu’avons-nous fait depuis des décennies? Heureusement que la Première dame du Niger a été proactive et fait de Ça son agenda. On lui souhaite plein succès.

  5. AG ADÈS ISSILIN BAHAUSHEN MISRA

    Cher Hankali, bamousson bouro’ouba! Penses-tu qu’une blessure (causée en quelques secondes) suite à l’inadvertance d’un groupe d’inconscients ou d’un fou chauffard inconscient, se guérit rapidement? Pourquoi oublies-tu qu’un fuyard s’est hissé à tous les niveaux du pouvoir dans ce pays? Depuis le temps du CMSiste Kountché, en passant par l’indolent Ali Chaïbou, ce fuyard a toujours été considéré dans les rouages du pouvoir de 1ère loge à cause de ses coups-bas, coups-fourrés, conspirations maléfiques contre les meilleurs au profit des médiocres, perfidies sur tous ceux qui peuvent constituer d’obstacles à son ascension politique…où seuls des sadiques l’accompagnent dans ses démoniaques œuvres. Depuis toujours qu’il était sous-préfet à Tahoua où le sage Baba Tandja Mamadou le considérant comme son fils adoptif pour faire de lui son dauphin; n’est-ce pas na Maman Larba qui l’approcha de Kountché et qu’ensuite, ce fils de démon osa détruire son parrain? Simple adjudant de douanes, ce fuyard n’eut jamais, un temps soit peu, voulu travailler avec de véritables intellectuels qui ont mérité leur diplômes à la sueur de leur front. Depuis la Conférence Nationale Souveraine, ce perroquet du diable a toujours déclaré que le Niger n’a pas besoin de hauts diplômés. Or, le Maître Khazakstanian Storm avait l’habitude de dire dans ses cuisants articles (courriers de lecteurs) du 1er Journal indépendant « HASKÉ » d’Ibrahim Diop dit Ibricheick qu’animent les Abba Seidik (aujourd’hui consultant en communication/France) ou le défunt Mallam Yaro. vas doucement petit abruti sorti d’on ne sait quand, où, comment, osant parler de ce que tu ignores. LIS CETTE LEÇON DE CHOSES! De 1974 à 1987, période de manne uranodollars, le Niger aurait atteint son développement quand même les pays producteurs de pétrole ne grapillaient pas de places politiques à un poste de mission internationale sans négocier avec le Niger 2ème producteur d’uranium au monde mais considéré en 2nd parce qu’il est africain. Ménage tes méninges pour méditer sur l’article du même site Tamtaminfo « RÉHABILITATION DE LA RTA : la part de vérité de MBC » où tu ignores qu’au temps de l’intourable, inkadable et intoukoudable patron de CMS, au lieu de la seule budgétivore RTA goudronnée, il était prévu de construire l’axe de chemin ferroviaire qui passe par Tahoua et qu’arrivé à Tsernawa, se transformer en Y où d’un côté, va vers Konni -> Doutchi -> Dosso pour se linker au chemin de fer du Bénin des vrais panafricanistes via Parakou; et, s’amarrer au Port maritime de Cotonou; d’où l’idée du port sec de Dosso dont le sage Pdt Baba Tandja Mamadou a vaillamment inauguré le projet de réalisation dans le cadre de ses grands travaux. De l’autre côté, l’axe Tsernawa -> Malbaza -> Madaoua – > Guidans Roumdji -> Maradi (Capitale économique) pour se brancher au Nigeria du patriote Gl Pdt Muhamadu Buhari via Katsina; ce qu’aurait été réalisé par le défunt Général président Murtalla Muhammad, n’eut été son assassinat crapuleux perpétré par des sécessionnistes, aujourd’hui alimentateurs de l’abominable secte Boko Haram. de Maradi, l’axe Konni-Tahoua continue sur Zinder via Tassaoua ta Mallam Al Migna dont l’un des petits fils (Mallam Abubkr) construisit l’historique Mosquée appelée MASJIDUL TASSAWAT (se trouvant dans la région d’Agadès) pour l’histoire des Kaballawas. En 1991, l’un des kabalé nous expliquant l’origine du village de « KABALÉWA » disait que c’est ce Kabalé guide (comparable aux actuelles Agences de Voyages pour la Mecque et la Oumra) des candidats subsahariens au pèlerinage par voie terrestre passant à Fort lamy/N’djaména – Tchad -> Khartoum/Soudan pour la Mecque) qui créa le village de « KABALAWAS » linguistiquement prononcé KABALÉWA » par les gens de la région de Diffa. Toujours dans ces navettes de conduite des pèlerins à la Mecque, l’ancêtre de ce Kabalé évitant des dangereux coupeurs de route à ses milliers de de pèlerins qui le suivaient de Daoura, Kano, Katsina/Nigéria ou de Maradi, Mayahi, Gangara, Tanout/Niger; un jour il créa la ville de N’Gwala/Zone délimitée et protégée où l’on peut se promener librement sans être inquiété dont les colons déformèrent en DOUALA/Cameroun. Quant à Yaoundé, c’était un espace-village dans lequel, on peut s’y promener même la nuit sans aucune crainte d’être capté et appelé « YAWON’DARÉ » devenu « YAOUNDÉ ». A cause de certains conflits terriens, certains parents-frères de ces 1ers habitants de « YAWON’DARÉ/YAOUNDÉ », descendirent vers le sud pour créer leur village-jumeau homonyme qu’il appelèrent de même nom légèrement différent et appelé « N’GA (une téméraire femme qui même seule, peut aller dans la brousse pour chercher et retrouver les enfants éleveurs retardataires pour les ramener au bercail) même dans la nuit « YA’WON DARÉ » d’où, la ville camerounaise de « N’GA qui fait YAWON DARÉ/promenade nocturne » aujourd’hui prononcé N’GAOUNDÉRÉ ».
    Tandis qu’en parallèle sur 7Km de distance, avançait avec ses pèlerins du Nord (Agadès, Tahoua ou ceux du nord-Mali) qui est d’origine de la ville d’IN’GALL et résident à AGADÈS près du grand marabout-guide des grandes caravanes trainant des milliers de chameaux sur la Transsaharienne qui reliait l’Atlantique-Nord à Kano/Nigeria pour la mer du Sud/Port Harcourt, en passant par Tassawa (ville du Saint Marabout appelé Al Migna qui fonda la ville de Tassawa/TESSAWA/Tessaoua dont l’un des descendant construisit la mosquée « Masjidul Tassawat » il y a près de 250 ans dans la région d’Agadès et mentionnée plus haut. Le Saint ancêtre des IN’GALAWA fonda le village de IN’GALAWAS prononcé IN’GALÉWA par les gens de la région de Diffa. Ces deux amis tous des saints guides des In’galawas et des Kabalawas pour la Mecque, avançaient en parallèle pour éviter de se faire attaquer tous en même temps. Ainsi, quand le convoi d’un se trouva attaqué, l’autre lui vint en renfort pour le secourir; ce jusqu’à la Mecque tout comme au retour. Dans leur histoire se trouve celle de leurs ancêtres qui voyageaient sur l’antique route appelée « Bande d’AOUZOU » dans laquelle tout voyageur est protégée par Allah (swt).
    Imaginez la grandeur et l’immensité du développement du Niger par le passé! ne comprenez-vous pas pourquoi notre pays s’était trouvé immobilisé dans les sables mouvants de la pauvreté et son peuple dans la misère depuis l’indépendance? Ce n’est que la faute de nos dirigeants d’antan, ceux-là même qui n’ont pas su gérer le pays aux aurores de notre liberté ost coloniale. AUJOURD’HUI QUE DE VÉRITABLES DESCENDANTS DE CES SAINTS GENS DE « NITJER » (d’où le nom « NIGER » donné à notre pays du demi-dieu-roi NITJER des peuples mythiques d’avant les Pharaons »), dis-je, NOS AUTORITÉS ACTUELLES SEM le Président Issoufou Mahamadou accompagné d’hommes et de femmes probes sous la conduite du Chef de Gouvernement, l’homme bleu du désert, ce Ninja Blanc de l’Aïr SE le PM Brigi Rafini suivi d’intrépides de la stature d’Ahmed Rhissa Ag Boula dit Rimbo…PARCE QU’ILS TIENNENT À REPLACER NOTRE PAYS SUR SA VOIE DE DÉVELOPPEMENT POUR SON PEUPLE DANS L »EPANOUISSEMENT, de minables individus comme ce Hankali, osèrent dire des âneries parce qu’ils n’ont plus de profits illégaux qu’ils savouraient au temps du fuyard. TÔ, BASSON LALATAR BANZA. Wassalam!

  6. C`est la legislation en la matiere qui est criminelle.
    Notre societe ne condamne que la personne porteuse de grossesse alors que c est une co-responsabilite dans la mesure ou il faut etre deux pour avoir grossesse. Si la legislation imposait au masculin d assumer pleinement sa part de responsabilite , a epouser la fille engrossee sauf si cette derniere rejete la proposition, dans cette condition nul besoin d avorter.
    l`avortement etant illegal les filles engrossees pour eviter la honte fairont tout pour se faire avorter avec tout ce qui ya comme risque et a un cou financier hyper eleve.
    La clinique est fermee, mais les avortements continuent et de plus bel
    il est temps de revoir notre facon de gerer cette situation, on ne doit plus se cacher derriere la religion pour torturer des pauvres filles.
    Tu couches avec une fille qui n est pas ton epouse et sans protection alors assumes les consequences de ton acte

  7. Le desordre, la pagaille, la corruption sur fond d’impunite du sommet de l’etat a la base. Normal que le niger soit devenu en l’espace de 7 ans le paradis des petits et grands criminels nationaux ou internationaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.