Home ACTUALITE Allocution du Chef de l’Etat sur sa visite sur le site de construction de l’Université de Say…

Allocution du Chef de l’Etat sur sa visite sur le site de construction de l’Université de Say…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou a déclaré ce jeudi après midi, en visite sur le site de construction pour les filles, de l’Université islamique de Say. 

Le Président a annoncé que nous venons de visiter avec le président de la Banque islamique de développement, et les responsables d’Arabie Saoudite, l’université des jeunes filles de Niamey qui est une université financée par l’intermédiaire de la BID et par la Fondation du Roi Abdallah. 

Je voudrai commencer par rendre grâce à Dieu et remercier les généreux bailleurs de fonds qui ont décidé de mettre en place une telle structure ici au Niger, qui est déjà doté d’une université islamique qui est à Say. Déjà le Niger est un Hub de l’enseignement islamique dans le monde. Cette université qui est en train d’être construite va renforcer encore cette dimension que notre pays a, en tant que Hub de l’enseignement islamique. Il s’agit là d’un investissement important, 60 millions de dollars, à peu près 35 à 40 milliards de francs CFA qui va mettre en place des capacités qui vont accueillir, dans un premier temps, 2500 étudiantes parce qu’il s’agit ce sont des jeunes filles qui vont être concernées. Mais à terme l’université pourra accueillir 4000 étudiantes, non seulement du Niger pour 30%, mais également d’autres pays musulmans qui sont une vingtaine qui auront à envoyer des étudiantes dans cette université. 

Ce qui a attiré surtout mon attention, la dimension scientifique et technique de l’enseignement qui va être dispensé. Généralement quand on parle d’université islamique, les gens voient l’enseignement de la charia, de l’idéologie et théologique, ici la particularité de cette université, c’est que il y a un accent particulier qui est mis au niveau de l’enseignement informatique. Ce qui convient exactement aux besoins des pays comme le Niger. Dans le Programme de Renaissance, nous avons fait une part assez importante pour l’enseignement professionnel et technique avec pour ambition, de porter le pourcentage des enfants nigériens qui sont orientés dans les centres de formation professionnelle et technique à 40% d’ici 2021. Donc l’université qui est en train d’être construite va contribuer à améliorer l’employabilité des jeunes nigériens dans la mesure où ces jeunes là vont sortir de l’université non pas avec des simples connaissances générales, mais aussi avec un métier. Ce qui peut facilement déboucher sur leur employabilité. 

Je me réjoui en tout cas de voir toute cette réalisation et je remercie encore une fois, la Fondation Abdallah pour ce soutien qu’elle apporte non seulement au Niger, mais aussi aux autres pays de la Oumma. Je salue la présence parmi nous, du Président de la BID, un partenaire important du Niger, non seulement pour cet investissement devant lequel nous sommes, mais également la BID intervient dans le financement d’autres infrastructures pour le Niger. Vendredi nous serons à Tahoua avec le Président de la BID pour lancer le chantier de la route Tahoua-Sanam, qui est un tronçon de la Route Niamey-Filingué-Tahoua. La BID intervient également dans d’autres secteurs, tels que l’agriculture, la santé, l’énergie. C’est dire que nous avons là, un partenaire extrêmement important. Je remercie le Président pour les efforts que sa banque fait pour le Niger.

Source: Presidence de la Republique

3 Comments

  1. Les femmes et les hommes sont égaux devant Dieu. Tous les deux sont responsables devant Dieu. Ils reçoivent aussi leur récompense dans l’au-delà pour leur foi et leurs bonnes actions.

    Le mariage est fortement encouragé et est à la fois un accord juridique et un lien sacré. L’Islam voit chaque femme, mariée ou non, comme un individu dans son propre droit. Elle a le même droit à la propriété, à s’enrichir et à dépenser qu’un homme. Sa richesse ne devient pas la propriété de son mari après le mariage ou le divorce. Une femme a le droit de choisir avec qui elle se marie et, mariée, ne change pas son nom par respect pour sa lignée. Une femme peut demander le divorce si son mariage est un échec.

    Economiquement, chaque homme et chaque femme est une entité juridique indépendante. Hommes et femmes ont le droit de posséder leurs propriétés individuelles, de faire des affaires, et d’hériter des autres. Les deux ont un droit égal de recevoir une éducation et d’entrer dans un emploi rémunérateur, tant que les principes islamiques ne sont pas enfreints.

    La quête du savoir est l’obligation de chaque Musulman, homme ou femme. Le type de connaissance qui est le plus mis en exergue est la connaissance religieuse. Il est également nécessaire dans une société d’avoir des professionnels des deux sexes disponibles pour le bénéfice du public. Par exemple, la société exige des médecins, des enseignants, des conseillers, des travailleurs sociaux et de nombreuses autres vocations importantes. Quand il y a une pénurie de personnel qualifié, il peut devenir obligatoire pour les femmes ou les hommes d’acquérir une expertise dans ces domaines pour répondre aux besoins de la communauté musulmane. Dans cette situation, les lignes directrices de l’Islam doivent être respectées.

    Les femmes sont encouragées à chercher la connaissance islamique, à poursuivre leurs efforts académiques dans le cadre de l’Islam, et à s’efforcer de remplir leur curiosité intellectuelle. Empêcher quiconque de recevoir une éducation est contraire aux enseignements de l’Islam. L’homme a la responsabilité de soutenir et protéger sa famille et de subvenir aux besoins de base comme la nourriture, les vêtements et un logement pour son épouse, ses enfants, et (si nécessaire) d’autres femmes dans le ménage. Les femmes ne sont pas responsables de ces charges, même si elles sont mariées. Le Prophète (PSL) a déclaré que le plus parfait des croyants dans la foi est celui qui est le meilleur dans son comportement avec son épouse.

    Centre Américain d’Information sur l’Islam, extrait du booklet – L’Islam c’est… Une Introduction à l’Islam et à ses Principes (page 42-43).

  2. Les États Africains se confrontent à plusieurs ruses politiques émanants de quelques têtes qui s’ auto proclament patriotes + ambitieux de garantir la prospérité sociale + économique de leur peuple bien qu’ils ne savent pas causé des conséquences créatives et pour cette faille idéologique la jeunesse consciente les considères dans le jeux mondiale comme des prétendus défenseurs nationaux sans entraîneurs et qui ne savent pas finalement s’ils jouent aux perroquets inconsciemment à domicile ou à l’extérieur .
    Il y’a toujours quelques rares bons Souverains existent dans la scène politique des noirs à l’image du dominant politique de la 7eme République du Niger , ceux là évoluent d’idéologies politiques la vitesse lumière dans la mesure qu’ils réagissent au nom de l’ensemble des citoyens dans plusieurs secteurs avec des cultures confondus . Étant donné que les aigles ne volent pas avec les pigeons ISSOUFFOU MAHAMADOU se doit de persévérer ver la quête du savoir religieux des jeunes gens avec nos militants Arabes et autres tout en oublient complètement les résistances politiques qui ne souhaitent pas témoigner la fin de votre fameux trajet ayant pour destination la Rennaissance + développement du sol Nigérien . Chers militants le temps qui nous appartient n’est que le présent et nous devons en faire bon usage de ce dernier en le conjuguant par le savoir du passé = Futur meilleur des Nigériens sur le plan éducatif + sociale .
    NB : De la même façon que la pomme ne tombe jamais loin du pommier , c’est de même qu’avec le moteur Blandé du bus rose Taraya + multiples coopérateurs Étrangers , nous garantissent un raccourcis promoteur pour notre trajet ver la renaissance sans blocus économique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Affaire MDN : tous les coupables seront châtiés

Alors que la justice nigérienne a ouvert une information judiciaire sur l’affaire dite de …