Accueil / ACTUALITE / Allocution du Président de la République, Chef de l’Etat, à la Réunion des dirigeants africains : investir dans la santé : «Investir dans la santé c’est assurer le bien-être des populations, c’est lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités»

Allocution du Président de la République, Chef de l’Etat, à la Réunion des dirigeants africains : investir dans la santé : «Investir dans la santé c’est assurer le bien-être des populations, c’est lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités»

« Excellence Paul Kagamé, Président en exercice de l’Union Africaine
Excellence Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine.

Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi de remercier la Présidente de la République d’Ethiopie et le Gouvernement Ethiopien pour l’Excellente hospitalité qui nous offerte.C’est un réel plaisir pour moi de prendre part à cette importante réunion dont le thème central est « Investir dans la Santé ».

L’importance de cette thématique n’est plus à démontrer eu égard aux préoccupations de l’heure notamment la réalisation des Objectifs du développement durable, de l’Agenda 2063 et du développement de la couverture sanitaire universelle.

Mesdames et Messieurs,
Les maladies causent fréquemment des milliers de victimes à travers le monde en général et en Afrique subsaharienne en particulier où les épidémies sont les plus concentrées. Avec près de 15% de la population mondiale, la situation sanitaire de l’Afrique Subsaharienne se caractérise par un déficit en infrastructures et équipements de santé, une faible couverture sanitaire, une Insuffisance en Ressources Humaines de qualité et en quantité d’une part et d’autre part parun fort taux de mortalité maternelle et infantile, une forte charge de morbidité avec 60% de cas de VIH, plus de 90% de cas de Paludisme, et une Recrudescence de la Tuberculose dont les 2/3 surviennent dans notre région avec une tendance à la Résistance aux Antimicrobiens.

Cette situation peu reluisante constitue un frein au développement socio-économique de notre région. Avec la faiblesse de l’espérance de vie qu’elle implique, cette situation est une des causes de la faiblesse de l’indice du développement humain sur le continent.Ces défis exigent donc un renouvellement des engagements que les différents Etats de l’Union Africaine avaient pris en 2001 à Abuja, ce qui nécessite une forte mobilisation des ressources internes en faveur de la santé.

Mesdames et Messieurs,
La santé est une des bases sociales du développement. Investir dans la santé c’est donc investir dans le développement. En effet, l’investissement dans la santé est sans nul doute une des clés du progrès pour nos pays en voie de développement.Investir dans la santé c’est assurer le bien-être des populations, c’est lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités.Par ailleurs, des citoyens en bonne santé sont des citoyens plus productifs et plus compétitifs, cela rend le retour sur investissement dans la santé très rapide.

Au Niger où, la situation sociodémographique se caractérise par un fort taux d’accroissement démographique annuel de 3,9% (RGP/H 2012), un indice synthétique de fécondité autour de 6 enfants par femme, la sante notamment celle de la reproduction, peut contribuer à la réalisation des conditions de la transition démographique que nous appelons de tous nos vœux.

Dans le secteur de la santé, l’accès aux services et soins de qualité reste une grande préoccupation pour le gouvernement. C’est le lieu de faire-part de notre préoccupation par rapport au poids des couts des médicaments (75%) dans les couts des soins de santé, une réduction des couts de médicaments facilitera l’accès aux soins de santé aux personnes les plus vulnérables.

prn-2

Mesdames et Messieurs,
Notre volonté d’investir dans les secteurs sociaux de base en général et dans la santé en particulier, est malheureusement contrariée par les préoccupations sécuritaires liées à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Néanmoins, on note une augmentation significative du budget alloué à la santé et plusieurs actions sont mises en œuvre par le gouvernement pour promouvoir la santé de la population dont entre autres :
– la gratuité des soins pour les groupes vulnérables notamment les soins curatifs, préventifs et promotionnels aux enfants de 0 à 5 ans et chez la femme, la gratuité de la césarienne, de la Planification Familiale et la prise en charge des cancers gynécologiques y compris la gratuité de la prise en charge du VIH, de la Tuberculose, du Paludisme et des Maladies Tropicales Négligées.

– La mise en œuvre des programmes régionaux et nationaux en vue de la capture du Dividende Démographique à travers l’autonomisation de la femme et de la scolarisation de la jeune fille et son maintien à l’école ;
– La Construction et l’équipement des Infrastructures sanitaires ;
– Le Recrutement du Personnel ;
– L’élaboration d’une stratégie e-santé, action novatrice qui contribuera au renforcement du système national de santé.

Par ailleurs nous investissons beaucoup dans l’agriculture à travers l’initiative 3N (lesNigériens Nourrissent les Nigériens),dans l’éducation, dans l’accès à l’eau et à l’assainissement, ce qui a naturellement une incidence positive sur le secteur de la santé.A ces efforts du Gouvernement du Niger s’ajoutent les appuis des partenaires techniques et financiers dont le Fonds Mondial et GAVI.

Le partenariat entre le Niger et le Fonds Mondial entamé en 2004, a permis de mobiliser plus de 250 millions de Dollars US pour la lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme ainsi que le renforcement du système de santé. D’importants résultats ont été obtenus notamment la mise sous traitement antirétroviral de plus de 12 000 patients, la détection et le traitement d’environ 48 000 patients atteints de tuberculose, la distribution de plus de 15 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action communément appelée MILDA.

S’agissant de GAVI, près de 200 Millions de Dollars US ont été mobilisés ces dix dernières années faisant de lui le premier bailleur de la vaccination et un des bailleurs les plus importants de la santé au Niger. Ce soutien apporté a permis d’obtenir des succès majeurs en réduisant la morbidité chez les enfants de moins de 5 ans.Ainsi, grâce à la vaccination le nombre de cas de rougeole est passé de 60,000 par an en 2004 à moins de 1500 aujourd’hui. Nous avons doublé en moins de 10 ans le nombre de vaccins disponibles dans la vaccination de routine et mis en place un réseau « sentinelle » efficace de surveillance épidémiologique qui couvre l’ensemble du territoire.

Je remercie GAVI et le Fonds Mondial pour le soutien qu’il apporte à mon pays et à l’Afrique en général. Permettez-moi aussi de remercier la fondation Bill et Melinda Gates pour leur contribution au financement de la santé notamment celui de la vaccination.

Mesdames et Messieurs,
Pour mieux optimiser les ressources mobilisées, le Gouvernement du Niger a mis en place depuis 2006 un mécanisme de gestion des financements des Partenaires Techniques et Financiers à travers une Approche-Programme, appelé Fonds Commun (FC) d’Appuis à la mise en œuvre du Plan de Développement sanitaire. Près de 250 Millions de Dollars US ont été mobilisés à travers ce mécanisme. A ces importants appuis s’ajoutent également la contribution du secteur privé, des ONG et Associations.

Mesdames et Messieurs,
Je m’engage personnellement à tout mettre en œuvre pour une plus grande mobilisation des ressources publiques internes.Je lance un vibrant appel pour une forte mobilisation de tous les acteurs : Gouvernants, Partenaires Techniques et Financiers, sociétés civiles et le secteur privé, chacun dans son domaine à s’investir plus pour la santé.

Je reste convaincu que l’implication du secteur privé est un atout indispensable pour la promotion du secteur de la santé en Afrique en général et au Niger en particulier.
Je vous remercie ».

Source: Presidence de la Republique

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. Ridicule, un president qui a sacrifie l’ecole, la sante ducation, la sante et autres secteurs sociaux pour entretenir sa clientele politique n’a pas sa place sur ce plateau. Si lui issoufou lui ignore tout de ses degats sociaux, les autres eux le savent.

    • BATASSAYÉ JIKAN AGGO

      Ce Garintcha n’a d’aucune commune mesure, la sensibilité socialement attestée au grand Garintcha, le footballeur brésilien du temps des Pelé, Eusobio et autres dans les années 1966~70. Le grand Garincha ne blâme personne; mais, sur le gazon de foot, il cherche toujours à rentrer dans la peau de son coéquipier ou adversaire afin de comprendre quand, ou, comment, pourquoi et de qui/ viendra le ballon à torpiller dans la cage pour augmenter des buts à son équipe. Autrement, sa conscience ne retrouve sa lucidité que lorsqu’il comprit à qui passer sa marque pour qu’un des siens marque des points toujours à son équipe sans haïr ses adversaires.

      Pourquoi alors, toi le faussaire qui n’emprunte ni imite le bon comportement de l’excellent Garintcha, à moins que tu sois né après la primature du fuyard PM des 5ème et 7ème République au Niger des mandatures de Dan Ousmane et du sage baba Tandja Mamadou Na Larba:

      As-tu oublié ce qui fut la véritable cause qui a failli enterrer le système éducatif et la santé au Niger?
      L’on se blesse instantanément; mais, la guérison est temporellement logarithmique par rapport au degré de la blessure. Sache que le Niger et les nigériens ont été profondément poignardés par l’H+ypocrite fuyard PM qui:

      1/ Pendant la transition démocratique de Chéffou Amadou, c’est la clique de l’autre, le fuyard intrus venu dans notre paisible société d’on-ne-sait-où (seul hic; il est possiblement la fabrication de toutes pièces par l’autre fuyard du pays des hommes intègres aux fins d’être en restant son collabo pour mieux gruger le Niger des ses richesses du sol et sous-sol au profit des grincheux de la métropole des Jacques Foccart). Comprends que c’est avec l’argent épargné à la Caisse d’Épargne des PTT, le stock de liquidité financière extorqué des caisses de l’ex-BDRN…ils ont bradé tous les biens existants de notre pays pour se l’acheter au franc symbolique au nom de la privatisation imposée par les grandes institutions financières avec leur destructeur PAS alerté par un certain ZaksKab qui clamait: « Pas-un-pas sans P.A.S-sage ».
      2/ À la cohabitation CFCiste de Dan Ousmane, l’H+ypocrite fuyard posa tous les actes qui ne font profiter que la personne de l’assassin de son frère Sankara, dis-je, le fuyard chassé par la rue de son pays. D’ailleurs, malgré qu’il n’y a pas le moindre microgramme de l’uranate dans ce pays voisin, le patron de l’H+ypocrite eut voulut la construction du Siège d’AREVA chez lui. DE QUEL DROIT et pourquoi pas au Niger, à Niamey ou pour le moins à Agadès?
      – « N’EST-Ce PAS À CE MOMENT QUE FUT INVENTÉE L’AFFAIRE MEBA (défunt Ministre Ari Ibrahim) ET TOUTES SES CONSÉQUENCES RELATIVES À L’ÉCOLE NIGÉRIENNE »?
      – « N’EST-CE PAS À CE MOMENT QU’EST NÉE L’AFFAIRE SANTÉ ET TOUS SES NUISIBLES COROLAIRES PERPÉTUÉS JUSQU’À PRÉSENT »?

      NB:Petit morveux, reste entre les cuisses de ta génitrice où tu peux mieux apprendre le B.A.B.A afin de mieux bâtir le mur de ton histoire.
      Sache que ce pays est en redressement par ses vrais et dignes enfants restés à son chevet jusqu’à voir notre Mère-patrie quitter l’hôpital où elle était longtemps alitée jusqu’avant l’accession au pouvoir de SEM le Président Issoufou Mahamadou qui tient à tout stériliser, purifier et assainir avant de remettre le témoin à son successeur dont nous estimons qu’il fera autant sinon mieux que lui dans l’intérêt général de notre peuple. Merci. À bon entendeur, salut!
      3/ À la primature des deux mandats de la 5ème République, l’H+ypocrite fuyard

  2. The Sahelian Storm

    Celui qui apprend une vérité et refuse de l’affirmer est un hypocrite. Loin de l’être, nous savions qu’avec SEM le Président Issoufou Mahamadou comme tout autres dirigeants qui viendront à le succéder; cette vérité est irréfutable et intangible.

    Nous ne nous fatiguerons de le rappeler car le rappel rafraîchit la mémoire, vivifie la conscience et restaure l’âme des meilleurs aliments bienfaisants.

    Ce n’est point une pré-publicité; mais, plutôt dans le cadre participant à la sensibilisation appuyant la sagesse de notre Père de la nation qui sait ce dit et dit ce qu’il sait par et pour sa foi confiante tant à l »émancipation de l’ensemble de la population du Niger, de l’Afrique tout entière se dirigeant vers un avenir radieux dans un développement durable et assuré. Ils l’ont dit et écrit, je l’ai lu dans le Plan d’Action de leur ONG « Alliance d’Appui au Développement des Énergies Renouvelables et Réseau d’Accès Rural – ADER & RAR – NIGER »; ses Membres Fondateurs ont cru et font confiance à Maïguidan Hadjias Aïssata da Dr Lalla Malikaen, en affirmant ceci:

    « CELUI QUI N’ACCORDE PAS UN TEMPS POUR SA SANTÉ, EN ACCORDERA BEAUCOUP POUR SE SOIGNER DE SES MALADIES ».

    Nous pensons que cette sagesse tridimentionnelle n’est admise, comprise et acceptée que par des gens raisonnables; ceux-là mêmes qui savent opter pour la moins pires situation des mauvaises ou l’efficiente des meilleures pour s’assurer une existence saine et durable.

    Moi et tous mes compagnons dans les combats démocratiques, vous soutenons Excellence Monsieur le Président Issoufou Mahamadou.

  3. ISSOUFFOU MAHAMADOU never forget that dream can true by trust = accusé de reçu avec succès . Tel la démarche de la politique moderne Africaine dans ses rapport avec les Nations Unies . Oui l’ Afrique a réellement besoin d’un appui considérable dans le domaine de  » santé  » afin d’être à mesure crédibiliser + continuer ses rapports commerciaux + économiques + politiques avec le tiers en bonne santé pendant une longue période ( natalité – mortalité + IDH ) .
    En effet , ce qui est a saluer + une fierté pour nous les Africains c’est l’éveil de conscience de nos partenaires occidentaux démocrates en ce qui concerne leurs attitudes modeste +  » non racisme  » vis à vis des fils noirs = ils ont compris que la couleur rouge du sang que nous avons en commun explique l’égalité de race dans la politique mondiale = nous souhaitons l’égalité sociales pour tous à la longue .
    Mr Paul Kagamé , Mme la Présidente de la République d’Éthiopie ainsi que tout les lideurs du Berceau de l’ Humanité sachez qu’il est temps pour les pays de ce continent de rester unie car c’est la seule façon pour eux d’avoir cette capacité d’ affronter les impositions de la géopolitique et faire face à des négociations , propositions voir la vrai Démocratie = réciprocité politique

  4. C’est quand même bizarre de dire qu’il faut investir dans la santé de la part de quelqu’un qui priorise les échangeurs au détriment des hôpitaux, ambulances et CSI.

Répondre à karim Yaou Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.