Home ACTUALITE Analyse : Menaces Sécuritaires Au Sahel : Enjeux Et Perspectives…

Analyse : Menaces Sécuritaires Au Sahel : Enjeux Et Perspectives…

«Si des mesures fortes et coordonnées ne sont pas rapidement prises, la situation au Sahel risque de se détériorer davantage ; le fléau du terrorisme se répandra encore plus vite et encore plus loin. ». C’était-là la mise en garde lancée, il y a de cela quelques temps, par Maman Sidikou, Secrétaire Permanent du G5 Sahel, cette organisation regroupant le Niger, le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad.

Cette sonnette d’alarme vient d’être à nouveau tirée par le Président Issoufou. Au Mali où il s’était rendu récemment, le Président du Niger, sans doute excédé par la recrudescence des attaques terroristes perpétrées au Niger par des éléments djihadistes venus du Mali, était monté au créneau pour fustiger l’attitude ambivalente de la communauté internationale face à ces périls majeurs en pointant du doigt le statut atypique et incongru dont bénéficie l’enclave de Kidal, un no mans land à l’intérieur de l’Etat malien.

Alors, la force conjointe qui devait être opérationnelle depuis belle lurette, tarde toujours à être mise en place, faute de moyens conséquents. Dans cet article, nous disserterons sur les causes profondes de la dégradation de la situation sécuritaire au Sahel dans un premier temps, et dans une seconde articulation nous tenterons d’explorer des perspectives de solutions durables afin de ramener la paix et la sécurité sur cette vaste étendue territoriale, gages de tout développement durable dans la région.

Les causes de l’insécurité au Sahel

Au cours des dix dernières années, le Sahel est devenu une zone synonyme d’instabilité et d’insécurité. Le contexte d’incertitudes politiques, de conflits armés et de criminalité organisée (contrebande de cigarettes, trafic de drogue et d’armes à feu) qui prévaut aujourd’hui dans la zone est la résultante de la confluence de trois grands vecteurs d’instabilité qui dominent encore le paysage sahélien :

– le terrorisme transnational ganstéro-islamiste chapeauté, par facilité, par Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) et ses avatars (MUJAO, Ansar-Dine, Boko Haram) ;

– les soubresauts sécuritaires de la pseudo-révolution libyenne consécutifs à l’effondrement de l’Etat libyen ;

– la crise malienne occasionnée à la fois par la rébellion touarègue et le coup d’Etat du 22 mars 2012 ayant chassé du pouvoir le Président ATT, crise suivie de l’intervention militaire française pour ‘’sauver’’ le Mali.

Ces trois crises enchevêtrées, qui ont des causes différentes, marquent aujourd’hui des lignes de rupture conséquentes qui viennent s’ajouter à de fragiles équilibres sociaux, à des matrices étatiques précaires et à des sous-performances économiques qui se perpétuent des décennies durant. Toute autre lecture de la région qui ne prenne pas en compte ces données perdra de sa pertinence. Mais voyons de près les causes endogènes de cette insécurité permanente au Sahel.

Le premier facteur qui vient à l’esprit pour expliquer la permanence de l’insécurité au Sahel est relatif au défi démographique auquel se trouve confronté aujourd’hui cette aride zone perdue. En effet, la croissance démographique observée dans la zone sahélienne révèle une inadéquation profonde entre la progression fulgurante de la population et la création de richesse. En 2050, on estime que les pays du Sahel compteront 500 millions d’habitants ! Le cas du Niger est encore plus parlant : en 2050, le Niger abritera une population estimée à 100 millions d’âmes, alors que dans les années soixante cette population ne dépassait guère les trois millions d’individus !

Ce choc démographique mal maitrisé aura des conséquences très préjudiciables sur le rythme de sortie de la pauvreté pour une grande majorité de la population. C’est ce que les économistes appellent ’’la trappe de la pauvreté’’ selon laquelle toute croissance économique étant mécaniquement condamnée à être absorbée par la croissance démographique. L’impasse démographique conduit à une impasse agricole, donc alimentaire et forcément économique. Cette situation donne à la pauvreté un caractère élastique mais surtout durable.

Le deuxième défi auquel se trouve, aujourd’hui, le Sahel, a trait au retard économique accusé par cette zone durant des décennies. En effet, les pays sahéliens figurent parmi les plus pauvres de la planète et appartiennent tous à la catégorie des Pays les Moins Avancés (PMA) définie par les Nations Unies et qui se caractérisent par un faible revenu par tête d’habitants.

Dépourvus de grandes industries pourvoyeuses d’emplois massifs, ces pays s’en remettent essentiellement à l’exploitation de leurs ressources naturelles et énergétiques à l’état brut qui leur permet de rééquilibrer leur balance de paiement. Nous sommes donc en présence d’économies rentières tributaires du cours mondial des matières premières sur lequel ces Etats n’ont absolument aucune prise !

Le troisième défi auquel fait face les pays du Sahel, comme on dit, un malheur ne venant jamais seul, c’est sans aucun doute, le changement climatique qui impacte profondément sur la résilience des populations locales. En effet, la déforestation, l’avancée inéluctable du désert, la disparition progressive de la couche d’ozone par la faute d’un Occident pollueur, ont entrainé des cycles saisonniers que plus personne ne comprend. Si l’on observe l’évolution de la courbe des températures depuis 1960, le Sahel dépasse largement les deux degrés d’augmentation de la température mondiale !

Ce défi environnemental conjugué à l’explosion démographique explique, sans doute, la fragilité actuelle du Sahel. L’on se souvient de l’effarement du Président français, Jacques Chirac, lors de sa visite au Niger en 2004, sur le passage de son cortège, apercevant des silhouettes jeunes, il avait eu ces mots : « Cette jeunesse que je vois est une bombe sociale à retardement».

Un autre facteur non moins important dans l’explication de la situation sécuritaire réside dans l’absence ou l’insuffisance de l’éducation scolaire, c’est-à-dire une lutte conséquente contre l’obscurantisme afin d’arracher aux ténèbres bon nombre de populations qui constituent des proies faciles aux mouvements djihadistes. Plus une population est instruite, plus elle a la possibilité d’échapper à l’endoctrinement criminel véhiculé par le terrorisme ‘’islamiste’’.

Enfin, la mauvaise gouvernance politique et administrative est aussi une profonde source d’insécurité, car elle engendre son lot quotidien d’injustices, de frustrations et autres arbitraires pouvant déboucher sur des conflits armés. La démocratie participative et inclusive est un rempart contre toutes velléités d’incrustation au pouvoir, sans alternance.

Voilà succinctement les causes endogènes qui expliquent largement la dégradation de la situation sécuritaire au Sahel et qui appellent des solutions urgentes et surtout durables.

Perspectives des solutions

Le Président Issoufou Mahamadou ne s’est guère trompé dans son analyse lucide de la situation sécuritaire qui prévaut dans notre espace sahélien. Visionnaire, flegmatique, l’homme fort de Niamey a toujours considéré que les questions de développement, de démocratie et de sécurité étaient intimement liées. Il avait mis en lumière cette profonde corrélation en 2014, lors de la grande rencontre internationale qui s’était tenue à Niamey et qui avait vu la participation du gratin de la communauté internationale (ONU, Banque Mondiale, Union Européenne) sur la question sécuritaire au Sahel. L’analyse fine du Président Issoufou faisait ressortir les liens étroits entre pauvreté et insécurité. Aussi longtemps que les populations du Sahel demeureront dans l’extrême pauvreté, il est évident qu’elles seront des proies faciles pour ces mouvements djihadistes qui profitent de l’uniformité des croyances religieuses pour asseoir leur idéologie funeste. Il y a aussi l’absence de l’Etat qui a abandonné pendant longtemps, ces zones-là et comme la nature a horreur du vide … ces mouvements djihadistes ont proliféré à leur aise en y développant une économie criminelle dont les tentacules transcendent largement les frontières nationales.

Le retour de la présence de l’Etat, avec toutes ses prérogatives régaliennes, constitue sans doute la condition sine qua none de la paix et de la sécurité dans ces zones longtemps désertées par les services sociaux de base. C’est pourquoi, la communauté financière internationale devra tout faire pour aider les pays du Sahel à amorcer leur développement économique et social afin de conjurer le spectre de l’effondrement de la structure étatique des pays du Sahel. A ce sujet, certaines voix se sont élevées pour demander un Plan Marshall pour le Sahel, c’est-à-dire comme cette aide américaine apportée à l’Europe au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale pour la reconstruction du Vieux Continent. C’est à cette grande entreprise que s’attelle le Président nigérien depuis plusieurs années, en dépit de la réticence inexplicable des bailleurs de fonds.

En réalité l’Occident devrait comprendre que le combat que mènent les dirigeants des pays du Sahel n’est pas seulement le leur, mais comme le dit le Président Issoufou, la paix est une denrée universelle. Si aujourd’hui, par cupidité ou par de sombres calculs stupides, les décideurs occidentaux qui détiennent les cordons de la bourse rechignent à accompagner les Etats du Sahel dans leurs efforts pour endiguer l’insécurité chronique, non seulement une crise migratoire sans précédent s’abattra sur leurs côtes, mais aussi ils devront faire face à une armée de terroristes sur leurs terres qu’ils n’auront pas voulu combattre en amont. Un euro refusé aujourd’hui au Sahel, équivaudra, demain des milliers lorsqu’il s’agira de faire face à l’hydre terroriste sur leur propre sol.

Par Ayouba Karimou et Zakari A.Coulibaly

4 Comments

  1. Excellente analyse. J’y souscris en tous points.
    C’est à partir de ce genre de constat clair et équilibré que nous devrions appliquer des solutions viables et efficaces.

  2. Hugo! Arrête tes inepties intellectuelles qui, en ce 25 novembre 2019 à 9 h 33 min, dit sur cette plage:

    …Si le president issoufou etait cet homme decrit dans ce chiffon de papier ecrit a dessein par des intellectuels corrompus, il aurait pris des mesures energiques contre le trafique de drogue qui prolifere dans l’espace nigerien entretenu en toute impunite par des barrons civils et militaires de son regime…

    (sans insulte, rien que la verte vérité!quand on sait que ce sont seulement deux expéditeurs français – Voulet ET Chanoine qui traversèrent toute l’Afrique de l’Ouest et particulièrement notre pays en brûlant des villages, tuant et accrochant le corps de nos ancêtres hommes comme femmes sur des piquets) TOI DONT LE PÈRE OU LE GRAND-PÈRE N’EUT JAMAIS INVENTÉ LA MOINDRE AIGUILLE POUR REMETTRE LE BOUTON CASSÉ DE TA CHEMISE, COMMENT PENSES-TU QU’EN AFRIQUE, UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE PUISSE FAIRE FACE AUX DOMINATEURS ARMÉS D’AVIONS DE CHASSES RAFALES, TORNADOS ET AUTRES LOGISTIQUES MILITAIRES CAPABLES TIRER 75 À 90 BALLES/MINUTES AVANT MÊME QUE L’ON SORTE UNE FLÈCHE DU FOURREAU?

    Reviens sur terre, petit afin que tes parents t’achètent tes lunettes à verre correcteur pour améliorer ta vue. Saches qu’aux réunions des G20 et autres rencontres, rien n’est traité au sérieux pour libérer des individus comme toi et tes semblables qui ne font rien et ne créent rien pour se libérer car, « SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE L’HOMME DU JOUG DE LA SERVITUDE » pendant que vous et vos parents pensez vos faux diplômes vous permettront de vous éterniser au pouvoir que vous croyez héréditaire à vos seules familles. TRAVAILLEZ, PRENEZ DE LA PEINE; C’EST LE FONDS QUI MANQUE LE MOINS.

    N’est-ce pas pour lutter contre tous les groupes terroristes qui menace notre quiétude, il faut disposer d’armements sophistiques afin de mener de combats à force égale? Et, si les pays qui nous vendraient les armes et munitions sont les maitres de ceux-là les terroristes qui menacent notre quiétude aux foins d’exproprier, exploiter et exporter nos richesses pour continuer de se développer pendant que nous dormions à ne recevoir des aides pour acheter des armes et munitions moins performantes que celles fournies allègrement aux terroristes? N’OUBLIE PAS QUE DE NOS JOURS, LES DRONES – AVIONS SANS PILOTES – PEUVENT TE DÉTECTER ET T’IDENTIFIER CALÉ DANS LES BRAS DE TA FEMME AU FIN FOND DE VOTRE CHAMBRE INTIME pendant que tous les terroristes et autres trafiquants en tout genre ne se déplacent que la nuit avec des équipements à infrarouge et des armes à vision nocturne. DOIT-ON COMMANDER ET RECEVOIR DE TELS MATÉRIELS? ET SI LE VENDEUR-FOURNISSEUR REFUSE DE TE LES VENDRE OU TE LIVRE; À QUEL TRIBUNAL IRAS-TU TE PLAINDRE? IGNORES-TU QUE L’ON PEUT PROVOQUER LA SÈCHERESSE DANS TON PAYS TOUT COMME DE PLUIE DILUVIENNE CAPABLE D’INONDER EN SUBMERGEANT TOUTES LES CULTURES (appelé Changement climatique peut-être élaborer dans des grands laboratoires de recherches scientifiques pendant que tu dors dans ta case en attente d’aide extérieure); CE N’EST NI LA PEUR ENCORE MOINS LA SOUMISSION QUI NOUS FAIT DIRE DE TELLE VÉRITÉ VERTE; MAIS PLUTÔT LA LOGIQUE RATIONNELLE DE LA VIE QUAND LE CRÉATEUR DE LA CRÉATION DIT AUX CROYANTS:

    « Méfiez-vous du serpent tout comme du poison à qui j’ai attribué un peu de mon pouvoir venimeux capable de faire mourir; si vous croyez! Tel qui ne consent pas à suivre mon conseil et s’en amuse, il se fera tuer et mourra mécréant ». or, il est clair que le serpent et le scorpion sont des serviteurs de l’Esprit du Mal appelé Satan/Ibliss dans tous les Livres divins. Ibliss/Satan chassé du Palais Seigneurial, dit devant Dieu: « Puisque Tu m’as chassé de tes affaires à cause de la créature faite de terre et d’eau; moi aussi, je la détournerai de ta voie pour qu’elle ne T’adore ni ne suive tes instructions et je la détournerai de tout ce qui lui sera profitable pour l’égarer, l’assujettir avant de l’avilir à ma compagnie en Enfer ». et, Dieu lui répondit: « VAS, MAIS TU NE POURRAS RIEN CONTRE MES SINCÈRES SERVITEURS ».

    Es-tu de ceux-là les bons serviteurs de l’Éternel Seigneur Très-haut ou bien tu as ta place en Enfer sous la conduite de ces autres serviteurs de Satan – groupes terroristes armés qui tuent, égorgent leurs semblables au nom de la Ailleurs, le Seigneur Suprême de la fausse fois au Djihad trompeusement attribuée au Vrai Islam?
    sache qu’il n’était fortuit quand nos puissants arbres chargés d’énergie capable de faire tomber la pluie bien régulée dans l’espace et le temps; tous ces arbres sont en voie de disparition aux fins de provoquer la rareté pluviométrique dans le Sahel; d’où la création du CILLS qui n’eut rien pu faire pour arrêter l’avancée du désert quand ce sont de criminels djihadistes de Boko Haram, Aqmi, Mujao, Daesh, EI et consorts qui avancent pour nous tenir entre les mâchoires de leur étau.

    JEUNE HOMME, LAISSE LES VRAIS HOMMES ŒUVRER POUR NÉGOCIER LA PAIX ET QUIÉTUDE SOCIALE AU BONHEUR DU PEUPLE QUE NOUS CONSTITUONS DANS UN ENVIRONNEMENT PACIFIÉ ET SÉCURISÉ.
    Reconnais que SEM le Président Issoufou Mahamadou et certains de ses pairs africains, ne cessent de se battre dans tous les quatre points cardinaux pour négocier cette ESSENCE DE LA VIE, LA PAIX.

  3. LE SAHEL! L’ESPACE CDEAO!! L’AFRIQUE CENTRALE ET DE L’OUEST!!! TOUTE L’AFRIQUE COLONISÉE PAR LA TUTRICE FRANCE!!!!N »EST-CE PAS QUE LES FRANÇAIS SONT ENTRAIN DE REGRETTER D’AVOIR ACCORDÉ LEURS INDÉPENDANCES AUX PAYS AFRICAINS QU’ELLE A DÛ AUTREFOIS DÉTENUS SOUS LES SERRES DE SES GRIFFES ET EN EU FAIT DE SON GRÉ? À CE TEMPS D’AUTREFOIS RÉVOLU, LA FRANCE NE MAITRISAIT PAS LA SCIENCE ET NE CONNAISSAIT PAS LES CAPACITÉS DE LA TECHNOLOGIE QUI PUISSENT DÉTECTER DES RICHESSES DANS LES PROFONDEURS DES ENTRAILLES DE LA TERRE DE CES ESPACES AFRICAINS TELS QUE L’URANIUM? LE PÉTROLE, LE COBALT, LE DIAMANT, L’OR, LE FER? LE CUIVRE…QUAND LE BOIS DE FORÊTS ÉQUATORIALES NE SIGNIFIE PAS GRAND CHOSE PAR RAPPORT AU DÉVELOPPEMENT INATTENDU DE L’EUROPE SUR LE DOS DU CONTINENT BERCEAU DE L4HUMANITE.

    Aujourd’hui que l’Afrique est affirmée et confirmée le continent le plus naturellement doté de toutes les richesses dont l’humanité a besoin pour vivre et exister harmonieusement sans peine; Hélas! Hélas!

    Les pays européens et la toute-puissante France franc-maçonnique, regrettèrent d’avoir lâché la bride indépendantiste aux pays africains quand, malheureusement pour les africains qui ont connu la subdivision de leurs terres en petits morceaux de territoires que les occidentaux se sont partagés à la rencontre de 1884 à Berlin; et, décidèrent de dominer, martyriser, esclavagiser, animaliser et réduire les humains de ce continent, en de simples bêtes-humaines dont ils peuvent utiliser telles des animaux de somme pour l’exploitation des richesses du sol aux nouvelles terres vierges découvertes en 1492 par Christophe Colomb; alors en route, comme par hasard ou étourdissement de voyage maritime, accosta sa caravelle aux Indes Indes confondues aux Amériques à population autochtone « INDIENNE » (les Sioux, Cheyennes…) considérée des indigènes de l’INDE dont le peuple est asiatique et totalement différent de l’occupant ancestral du nouveau monde, l’Amérique de l’imposant Papy Donald Trump.

    Pendant près de quatre cents ans, l’Europe exploita les terres africaines quand après avoir accordé les indépendances aux lopins d’espace appelés « NATIONS AFRICAINES », des gardiens de ces territoires furent installés pour gérer de mains de fer, les richesses s’y trouvant sur le derme (arachide, cocos, eau minérale, viandes et peaux d’animaux ou les défenses d’éléphants pour de l’ivoire, bois…) tout comme les richesses minières sous l’épiderme de leurs croutes (pétrole, uranium, manganèse, cobalt, cuivre, fer, or, diamant…). Et, petit à petit, se rendant compte des difficultés qu’ils vivent dans un continent dont les africains restent et demeurent les seuls aptes à tenir face aux situations difficiles de la vie humaine; des indépendances furent accordées aux peuples africains toujours dominés, muselés, embastillés et exploités en de véritables bêtes humaines pour des travaux forcés aux constructions des routes, bâtiments administratifs et résidences des OCCUPANT et leurs SBIRES prêts à criminaliser quiconque lève l’échine pour respirer ou réclamer un peu du mieux-vivre.

    Quand un vent souffla aux pays de l’Est et fit tomber le MYTHIQUE MUR DE BERLIN, il transporta un peu partout sur Terre, la DÉMON-CRATIE pour encore maintenir les africains sous la domination occidentale; quand, chaque année, l’Afrique reçoit quelques 30 à 32 milliards d’Euros d’aide pour reverser plus de 190 milliards d’Euros à ses assistants bailleurs de Fonds. QUELLE INEPTIE INTELLECTUELLE de la part de certains Chefs d’États africains qui ne cautionneraient l’Avis du Regretté Feu Président Thomas Sankara du pays des Hommes intègres, lors d’une réunion de l’ex-OUA aujourd’hui dénommée UNION AFRICAINE (UA) à Addis Abéba, proposa à ses pairs de ne pas payer les dettes africaines aux usurières Institutions Financières internationales conçues pour tromper nos peuples afin de mieux l’exploiter.

    De Droits de l’Homme aux Droits de la Femme et de l’Enfant, le monde se dirige inconsciemment vers son musellement. Dès l’âge de sept -ans), l’enfant est arraché de ses parents qui n’ont plus la possibilité de lui apprendre des connaissances ancestrales que les africains auraient développées pour s’équivaloir aux peuples européens et asiatiques. Dominés, assujettis, esclavagisés, animalisés et soumis aux jeux trompeurs des marionnettistes, la DÉMON-CRATIE que l’on impose aux africains, n’est ni plus ni moins que d’ARNAQUE à outrance et puiser le maximum de sang des citoyens de ce continent.

    En lieu et place de la véritable DÉMOCRATIE permettant aux citoyens de choisir le MEILLEUR D’ENTRE LES CANDIDATS PRÉSIDENTIABLES ou d’opter pour le moins pire de DEUX MAUVAIS. Avec la Démocratie, celle-là même que l’on croyait au choix des Hommes et Femmes responsables capables d’emmener le Peuple vers son développement et son plein épanouissement dans un mieux-vivre-ensemble inclusif, émancipé et sécurisé; c’est plutôt la trompeuse la sourde, muette et aveugle Démon-cratie qui supplanta le choix du Peuple par le Peuple et pour le Peuple que l’Occident impose en faisant élire ses serviteurs toujours prêts à exterminer tout individus ou groupes d’individus qui osent s’opposer à ce choix des bons perroquets parleurs pendant les meetings et réunions de campagnes électorales masquées de tromperie et de mensonge quant aux promesses faites aux électeurs qu’on emportera immanquablement dans la barque trouée qui chavirera en plein milieu du fleuve d’arnaque pour un naufrage sans survivant de dignes enfants du PEUPLE.

    Commençant à tout décortiquer, dépecer tous les jeux d’arnaque pour mieux comprendre la situation du passé et du présent afin de mieux préserver l’avenir, les africains ménagent leurs méninges à toute table de négociation avec les pseudo-homonymes dits Chefs d’États et de Gouvernements dirigeant les métropoles dominatrices.

    DEPUIS LE PROGRAMME D’AJUSTEMENTS STRUCTURELS (P.A.S que dira Me ZAKSKAB « Pas-un-Pas sans P.A.S-SAGE »), L;AFRICAINE JEUNESSE ACTIVE ET CONSCIENTE SE TROUVANT HAUTEMENT DIPLÔMÉE À ÉGALE SALLE DE COURS DANS DE GRANDS UNIVERSITÉS OCCIDENTALES, CETTE JEUNESSE S’ÉTAIT TROUVÉE BLOQUÉE D’ACCÈS À TOUT EMPLOI (simple stage pratique non rémunéré soit-il) DANS LES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES, PARAPUBLIQUES DE NOS PAYS ALORS QU’AUCUNE DISPOSITIONS NE FURENT PRISES POUR LES ORIENTER VERS DES ACTIVITÉS PRIVÉES.

    La plupart de ces jeunes diplômés retournèrent pour rester en Europe où ils sont abusivement employer sans assurance santé et payant de lourds impôts et autres droits pour ne rien économiser sous des tâches ardues dans un environnement d’insécurité tout comme la menace de révocation et licenciement abusifs. Poussés au chômage pour ne pas accepter de travail esclavagisant (nettoyage des caniveaux, rues, ouvriers aux BTP…malgré leurs diplômes); ils furent sensibilisés à s’organiser à se préparer militairement quand les matériels et logistiques leurs seront fournis pour retourner bien soutenus dans leurs pays d’origines afin de chasser les vieux-véreux-pères enracinés au pouvoir dirigé entre eux et leurs progénitures sans partage, depuis les indépendances. Conséquences masquées?

    – LE PRINTEMPS ARABES OÙ LES ACTIVISTES ET ACTEURS BELLIGÉRANTS FURENT POUR LA PLUPART DES ÉTUDIANTS MALTRAITÉS ET ENDOCTRINÉS EN OCCIDENT QUAND ILS ENTAIENT DÉJÀ HABITUÉS AUX MŒURS ET PRATIQUES INCONVENANTS CHEZ LEURS PARENTS DANS LEURS TERRES ANCESTRALES. En Tunisie, Ben Ali fut effacé, en Libye, le Guide Mouammar Khadafi fut assassiné, Moubarack disparut de l’Égypte…quand les algériens furent sensibilisés d’avance à s’en méfier pour avoir été les premiers et les seuls connus en Afrique pour accéder à leur indépendance par la force de caractère empruntés par ceux-là de la Guinée Bisau qui, aujourd’hui, vivent l’instabilité politique sans précédent avec deux gouvernements parallèles. QU’ILS S’APAISENT LA TENSION SINON, ILS RESSEMBLERONT AUX SOURDS-MUETS ET AVEUGLES INTELLECTUELS POUR DEVENIR LES PIRES PRÉDATEURS SAUVAGES D’AFRIQUE.
    – Quand les africains se trouvent évolués pour comprendre les ruses et la tromperie à eux jouées sur la scène mondiale et se rétractèrent en reniant les services de certaines arnaqueuses institutions internationales créées pour tromper les idiots; l’Occident tourne son école d’endoctrinement de conscience vers des peuples conservateurs restés ancestralement intacts avec leurs mœurs et coutumes pour les emmener à réclamer leurs parts du gâteau en toutes les richesses exploitées et vendues pour qu’on leur donnent que des miettes. Et, depuis l’éclatement de la puissamment surarmée Libye khadafienne, toute l’armada de ses armes, munitions et logistiques militaires aux mains des anciens militaires fuyards de ce NO MAN’S LAND, s’était déversée dans les pays limitrophes, plus particulièrement ceux du SAHEL qui ne se trouvaient pas préparés pour les accueillir et les contenir.
    – Il existe des régions extrêmement riches en matières premières dont l’Occident en a besoin pour perpétuer son développement (uranium pour les centrales nucléaires, pétrole en voie de cessation d’usage pour les centrale électriques à énergie fossiles et surtout l’Or et autres minerais précieux); d’où, LE REGRET DE L’OCCIDENT QUANT AUX INDÉPENDANCES AFRICAINES PRÉMATURÉMENT ACCORDÉES À NOS PAYS QU’IL FAILLE RECOLONISER POUR ÉVITER LA CONFUSION D’UNE SECONDE DOMINATION PAR LA FORCE QUE CONDAMNERONT LES NATIONS-UNIES PAR TOUTES LES CONVENTIONS ET CHARTES QUE LE MONDE AIT ADOPTÉES. Ainsi, des groupes sociaux endoctrinés d’être marginalisé au partage des richesses (pourtant vrai car prévisiblement imposé par l’Occident aux gardiens de ses Départements et Territoires d’Outre Mer) d’où l’Afrique Occidentale Française (AOF) se ressuscite de ses cendres post-coloniales quand le Sahel se trouve menacé par tous les groupes terroristes (Boko Haram, Aqmi, Desh, EI, et leurs tentacules sans compter sur les moult trafic en tout genre qui se passe dans cet espace) sous les yeux hagards de nos dirigeants impuissants.

    Pour arriver à bout de cette situation, il faut que:

    – LA TROMPEUSE ET RUSÉE DÉMON-CRATIE, celle-là même qui place le Mauvais serviteur au pouvoir du Peuple pour trompeusement mieux servir ses Maîtres marionnettistes tapis dans l’ombre et couverts sous des draps de grands groupes industriels et financiers occidentaux qui les manipulent et les utilisent avant de les jeter comme la peau de citron pressé) SOIT SYSTÉMATIQUEMENT ÉLIMINÉE ET TOTALEMENT ENTERRÉE DANS TOUS LES PAYS DU SAHEL, TOUTE L’AFRIQUE ET LE MONDE ENTIER.
    – QUE LA VRAIE DÉMOCRATIE Y SOIT INSTAURÉE ET RESTAURÉE À LA PLACE DE CELLE QUI FAIT ÉLIRE NOS DIRIGEANTS PAR LA CORRUPTION ET LE PARTAGE DE GÂTEAU ENTRE LES MULTITUDES DE FORMATIONS POLITIQUES QUI SE CRÉENT COMME DES CHAMPIGNONS AU NOM DU MULTIPARTISME DANS TOUTE L’AFRIQUE EN GÉNÉRAL ET AU SAHEL EN PARTICULIER (source d’appauvrissement de nos pays et leurs peuples alors que l’Afrique est riche; c’est l’Occident qui l’appauvrit).
    – LES PARTIS POLITIQUES SE REGROUPENT SUIVANT LEURS SENSIBILITÉS POUR FORMER TROIS GRANDS GROUPES TEL EST FORMÉ TOUT CORPS POUR LA TÊTE, L’ABDOMEN ET LES MEMBRES et rester toujours actifs dans un système de RÉGIME PRÉSIDENTIEL où seul le candidat élu rend compte au Peuple de la gestion situationnel du pays. Avec le Peuple laissé choisir et élire librement la meilleure d’entre les personnes qu’il estime probe, juste, équitable, honnête et humaniste à l’égard de tous les citoyens placés sur les bras de la balance judiciaire; il n’y aura aucun doute que même les groupes ethniques minoritaires trouveront leurs parts d’équité pour vivre en bonne harmonie avec le reste de la population quand on verra LA PAUVRETÉ FUIR D’ELLE-MÊME POUR DISPARAITRE DANS LA NATURE.

  4. « …Le Président Issoufou Mahamadou ne s’est guère trompé dans son analyse lucide de la situation sécuritaire qui prévaut dans notre espace sahélien. Visionnaire, flegmatique, l’homme fort de Niamey a toujours considéré que les questions de développement, de démocratie et de sécurité étaient intimement liées… » Si le president issoufou etait cet homme decrit dans ce chiffon de papier ecrit a dessein par des intellectuels corrompus, il aurait pris des mesures energiques contre le trafique de drogue qui prolifere dans l’espace nigerien entretenu en toute impunite par des barrons civils et militaires de son regime. Le trafic de drogue est la source nourriciere de l’insecurite dans le sahel et chercher a detourner l’attention sur lui est un crime contre les peuples du sahel et au dela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…