Accueil / ACTUALITE / Appel à la manifestation pacifique du FRDDR le 31 décembre 2017: L’opposition politique se réveille-t-elle de son profond sommeil ?

Appel à la manifestation pacifique du FRDDR le 31 décembre 2017: L’opposition politique se réveille-t-elle de son profond sommeil ?

Après une tournée dans les cinq (5) arrondissements communaux de Niamey, le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR), qu’accompagne pour la circonstance, les partis politiques non-affilés a convoqué le jeudi 28 décembre 2017, une assemblée générale régionale au siège du parti Rassemblement Démocratique et Républicain (RDR TCHANJI). Cette action marque la fin de ladite tournée.

Un seul grand point au centre de cette assemblée générale :« la mobilisation en vue de la marche suivie du meeting » qu’elle organise pour dire « non à la descente au enfer du pays » ! Ils étaient nombreux, femmes, hommes et enfants à attendre depuis 16h au siège du RDR TCHANJI l’arrivée des leaders de l’opposition politique. Ceux-ci pour faire le point des préparatifs de la manifestation du FRDDR projetée le dimanche 31 décembre 2017.

Le FRDDR et les partis non-affilés répondent ainsi aux innombrables appels de leurs militants, qui n’ont cessé depuis belle lurette d’interpeller leurs dirigeants à changer de fusils d’épaules.

Les militants estiment que l’heure n’est plus aux atermoiements.

Après des slogans hostiles au régime en place scandés par de milliers de militants de l’opposition, qui, n’en pouvaient plus de la mal gouvernance, le député Soumana SANDA, Coordonnateur régional du FRDDR a martelé qu’il n’est point question que le peuple nigérien « déjà fatigué et accablé par sept années de gestion chaotique » accepte la loi de finance 2018 en ce qu’elle détruit le peu d’espoir qui reste aux citoyens. Sur l’aspect des préparatifs de la manifestation du 31 décembre 2017, le Coordonnateur régional du FRDDR s’est dit satisfait de la forte mobilisation de la population pendant la période de la tournée pour la sensibilisation mais aussi de celle de la présente assemblée régionale ; « Vous verrez que l’essentiel de la composante de Niamey sera à cette marche », Niamey étant le fief incontesté de l’opposition. Entre autres mobiles mis en avant par le FRDDR, on peut citer :

la restauration de la démocratie au Niger afin que l’état de droit soit une réalité ; la lutte contre l’impunité et les passe-droits ; la lutte contre la corruption ; la caporalisation des institutions judiciaires. L’organisation des prochaines manifestations du genre prévu à l’intérieur du pays dépendra de la réussite de celle-ci.

C’est pourquoi les organisateurs se sont assurés que leurs militants ont bien saisi tout le sens de la manifestation qu’ils veulent pacifique. Elle doit se dérouler sans le moindre incident car les trouble-fêtes, selon le coordonnateur régional du FRDDR, n’en manqueront probablement pas. Du point de rassemblement (siège du RDR TCHANJI) à la place de la concertation où se tiendra le meeting en passant par le rond-point église, les manifestants seront guidés par les organisateurs.

C’est dans ce sens que les initiateurs de la manifestation ont introduit une requête auprès du Directeur de la police de la ville de Niamey aux fins de l’encadrement de celle-ci. Ce nouveau sursaut politique semble surprendre plus d’un observateur car, l’opposition, longtemps plongée dans le mutisme et l’inefficacité des moyens de lutte employés était jusqu’ici léthargique. Par moment, les plus avertis des analystes politiques ont planché sur les grosses divergences au sein de cette opposition, ce qui empêche des actions fermes et cohérentes à même de faire reculer le pouvoir sur certains agissements en contradiction avec les aspirations légitimes du peuple.

Autres aspects à verser dans ce sens, c’est sans nul doute la fragilisation des grands partis politiques de l’opposition qui ont été déstabilisés souvent jusqu’à l’éclatement par le pouvoir en place. S’il est vrai que les manœuvres politiques du pouvoir sont pour beaucoup dans cette situation, il est tout aussi évident que l’absence de saine gestion au sein de ces partis politiques, qui, pour la plupart ressemblent à des monarchies antiques où la direction de l’organe est dans les mains d’une seule et unique personne.

En plus, les leaders de l’opposition sont loin de tout reproche dans la mesure où certains ont flirté avec le même régime qu’ils prétendent combattre aujourd’hui. Ils ont tourné casaque pour des intérêts purement personnels qui jurent d’avec les intérêts de leurs formations politiques. . Depuis 2011, date de l’avènement des dirigeants actuels au pouvoir, le concept opposition politique semble être dénudé de sens et de valeur. On ne sent plus des actions vigoureuses pouvant faire exercer un réel contre-pouvoir.

Pourtant, en démocratie, le but ultime des actions menées par l’opposition est d’interpeller le pouvoir afin qu’il améliore la qualité de sa gouvernance au profit des populations surtout vulnérables. Peut-on réellement soutenir qu’à partir de la manifestation du 31 décembre 2017 que l’opposition politique nigérienne sort définitivement de sa torpeur ?

Que les rivalités internes et autres divergences de vues sont désormais derrières ?

Rien n’est moins sûr car en politiques les mages ont très peu de succès. Seules les actions concrètes et surtout des actions en phase avec les attentes du peuple permettent de de fédérer les opinions, de mobiliser encore et toujours pour que l’opposition soit ce porte-flambeau de la lutte pour un Niger juste.

À propos de l'Auteur

A.R.C.MANI (Le PIEDESTAL N° 09)

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. C’est normal.
    Cela montre la vitalité de notre démocratie.
    Le pouvoir gouverne, l’opposition critique et propose.
    Et elle enrichit son programme pour les prochaines échéances de 2021.

  2. 7 ARTICLE EST DE L INTOXICATION.IL FAUT ARRÊTER DE RACONTER DES SOTTISES.LE NIGER EST UN EXEMPLE A PAUSER SUR LA TABLE SUR TOUTS LES PLANS.LONGUE VIE AU PRESIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*