Home ACTUALITE Assemblée nationale : Plusieurs textes de ratifications d’Accords et Conventions de prêts pour Projets routiers et éducatifs approuvés par les députés

Assemblée nationale : Plusieurs textes de ratifications d’Accords et Conventions de prêts pour Projets routiers et éducatifs approuvés par les députés

Au cours de la plénière d’hier les députés ont fait droit à la requête du Gouvernement qui demandait l’examen en discussion immédiate d’un certain nombre de texte relatifs à la ratification des Accords et Conventions. Il s’agit du Projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de service Ijara N° 2NIR-00140 et un Accord de mandat d’un montant de 1.690.000 Euros signé le 7 octobre 2016 à Washington (Etats Unis) entre la République du Niger et la Banque islamique de Développement (BID) relative à la réalisation de la route de contournement du barrage de Kandaji.


Le deuxième texte autorise également la ratification de l’Accord d’ISTISNA’A N° l : NIR-0141 et de l’Accord de Mandat d’ISTISNA’A N°2-NIR-0141 d’un montant de vingt-six millions cinq cent cinquante-sept mille neuf cent soixante-seize virgule quatre-vingt-neuf millions euros (26 557 976,89 €), signé le 13 mai 2016 à Jakarta (Indonésie) entre la République du Niger et la Banque Islamique de Développement (BID) concernant le projet de construction de la route de contournement du barrage de Kandadji. Les deux textes visent le même objectif de financement de cette route dont le but est de contribuer à la croissance économique du Niger grâce à l’amélioration quantitative et qualitative des infrastructures de transport composant le réseau national des routes. Il contribuera à la continuité de la route longeant le fleuve Niger jusqu’à la frontière avec le Mali (RN1W).
Les principaux résultats attendus sont : La réduction de la durée des trajets sur le tronçon contournant le barrage de 60 minutes à 25 minutes ; la hausse du trafic journalier en moyenne annuelle de 33 véhicules par jour en 2014 à 290 véhicules par jour en 2030 ; le volume des produits agricoles passant par cette route devrait augmenter de 40%. Le vote d’approbation des deux textes a donné respectivement 108 et 105 voix pour ; 0 contre et 0 abstention.
Les députés ont ensuite examiné et adopté le Projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de financement d’un montant d’environ vingt millions de dollars (20.000.000 $ US) relatif au projet de construction de la route Filingué-Tahoua, tronçon In’karkadan-Tahoua, signé le 25 octobre 2016 à Khartoum (Soudan) entre le Gouvernement de la République du Niger et Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).
L’objectif du projet s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale visant le désenclavement intérieur et extérieur du pays et le développement du secteur de transport. Il vise entre autres, à : renforcer le réseau routier national et international reliant le Niger avec les pays limitrophes ; promouvoir les échanges commerciaux entre les pays du Maghreb et les pays subsahariens ; réduire le temps de transport et les coûts des produits agricoles ; contribuer au développement socio-économique et à la réduction de la pauvreté dans les zones traversées par le projet. Le texte a été approuvé par 103 voix pour ; 0 contre et 0 abstention.
Les députés ont ensuite examiné et adopté le Projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de prêt (1) N°2-NER-1004LN d’un montant n’excédant pas cinq millions cinq cent mille Dinars Islamiques (5.500.000 D.I) soit l’équivalent de six millions huit cent quatre-vingt mille Euros [6.880.000 €) signé le 21 décembre 2016 à Djeddah (Arabie Saoudite] entre la République du Niger et la Banque Islamique de Développement (BID) concernant « le projet de Soutien à l’Enseignement Bilingue Franco-arabe au Niger » ainsi que le Projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de prêt (2) N°2-NER-1004LN d’un montant n’excédant pas dix millions quatre cent cinquante mille Dinars Islamiques (10.450.000 D.I), soit l’équivalent de treize millions cent vingt mille Euros (13.120.000 €), signé le 21 décembre 2016 à Djeddah (Royaume d’Arabie Saoudite) entre la République du Niger et la Banque Islamique de Développement (BID) concernant le projet de Soutien à l’Enseignement Bilingue Franco-arabe au Niger.

Ces deux textes visent le même objectif du soutien et développement de l’enseignement bilingue franco arabe au Niger en appuyant notamment le Programme Sectoriel de l’Enseignement et de la Formation (PSEF) qui vise à fournir un enseignement universel élémentaire et secondaire inclusif. Le Projet contribuera à élargir la couverture bilingue de l’enseignement primaire et du premier cycle du secondaire ; améliorer la qualité de l’enseignement bilingue primaire et du premier cycle du secondaire (français-Arabe); renforcer les capacités institutionnelles pour mieux gérer le système d’ici 2021, environ 20 000 élèves et 8 000 enseignants bénéficieront du projet.

Le projet comprend la construction de 100 écoles primaires et 25 établissements du premier cycle du secondaire, l’acquisition de mobilier, l’octroi de bourses pour les filles, la fourniture de matériel pédagogique, le recrutement de nouveaux enseignants, la formation des enseignants, les bibliothèques mobiles, la mise en place d’un système d’information sur la Gestion de l’Education (EMIS), le système de suivi et d’évaluation, le renforcement du Comité de gestion des établissements scolaires, la formation du personnel, l’atelier de démarrage, l’évaluation à mi-parcours, la visite de familiarisation et l’audit financier. Les deux textes ont été approuvés par respectivement 96 voix et 105 voix pour ; 0 contre et 0 abstention.

[author ]Mahaman Bako(onep)[/author]

3 Comments

  1. Souvenez-vous du debat sur les noms du pere de Mahamdou Issoufou que nous avions trouve tous tres loin de ce qui est ecrit sur ses documents. Tantot cést Issa, tantot c´est un autre. Donc, si la justice boiteuse de mahamdou issoufou veut rester juste et objective, qu´elle fouille de son cote egalement car il y´a manifestement du FAUX et USAGE DE FAUX du meme type chez issoufou.

    HALCIA DOIT NTERROGER LE PRESIDENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Assemblée Nationale : La Commission De Défense Et De Sécurité Auditionne Des Membres Du Gouvernement…

Les travaux en commissions de l’Assemblée nationale se poursuivent activement avec les aud…