Accueil / ACTUALITE / Au Niger, nouvelle manifestation contre la loi de finances « antisociale »

Au Niger, nouvelle manifestation contre la loi de finances « antisociale »

Demonstrators holds a banner as they take part in a march in Niamey to protest against the Niger’s 2018 budget law on January 14, 2018. / AFP PHOTO / BOUREIMA HAMA

Les protestataires reprochent au gouvernement d’avoir créé de nouvelles taxes et de nouveaux impôts qui vont apauvrir la population.

Plusieurs milliers de personnes ont à nouveau manifesté, dimanche 11 mars, à Niamey contre la loi definances 2018 qu’elles jugent « antisociale », a constaté un journaliste de l’AFP. « A bas la loi de finances injuste ! », « Vive la société civile », « La lutte continue », ont scandé les manifestants dans la capitale nigérienne.

Les protestataires répondaient à l’appel d’une coalition d’organisations de la société civile, des partis de l’opposition politique et de quelques syndicats. « Ce n’est pas pour le plaisir que nous manifestons régulièrement, c’est contre l’injustice, a déclaré devant la foule Moussa Tchangari, l’une des figures des manifestations. Les autorités n’ont jamais montré le moindre signe d’une disponibilité au dialogue. »

Depuis octobre 2017 et la préparation du budget 2018, un collectif de la société civile et l’opposition politique organisent des manifestations à Niamey et dans les grandes villes du pays pour demander « l’abrogation » de la loi de finances.

Les protestataires reprochent au gouvernement d’avoir créé de nouvelles taxes et de nouveaux impôts qui vont « presser le peuple » et surtout d’avoir « accordé des cadeaux fiscaux d’une vingtaine de milliards de francs CFA » (une trentaine de millions d’euros) aux compagnies de téléphonie.

« Aucun ravage fiscal particulier »

A l’appel des partis de la mouvance présidentielle, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté le 4 mars dans la capitale et à l’intérieur du pays, pour « soutenir le président nigérien » Mahamadou Issoufou et « la loi de finances ». « Après trois mois de mise en œuvre », la loi de finances « n’a provoqué aucun ravage fiscal particulier », avait argué Mohamed Bazoum, le ministre de l’intérieur et président du parti au pouvoir.

Le ministre des finances, Hassoumi Massoudou, avait affirmé fin février que, contrairement à ce qu’avancent ses détracteurs, le budget 2018 ne contient « pratiquement aucune mesure » affectant « les campagnes », où vivent 80 % des 20 millions de Nigériens, en majorité pauvres. Une nouvelle manifestation contre le budget est prévue le 25 mars.

Les « marches “pour” ou “contre” » la loi de finance 2018 « affaiblissent le pays et accentuent les divergences entre des acteurs politiques et sociaux », ont prévenu samedi une dizaine d’organisations dans un communiqué commun.

Ces organisations se sont dites « disponibles » pour servir de « médiation » entre les protagonistes.

À propos de l'Auteur

Source: Le Monde.fr avec AFP

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. IL N Y AURA AUCUN GROUPE QUI VA S ERIGER EN MEDIATEUR…..TOUTES LES STRUCTURES DOIVENT AVOIR LE COURAGE DE SE RANGER DANS UN CAMP OU L AUTRE. TOUT LE MONDE DOIT SE DETERMINER A CHOISIR SOIT LE CAMP DES PROTESTATAIRES IGNORANTS ET INGRATS A LA RECHERCHE DES ENVELOPPES OU LE CAMP DE LA RAISON CELUI DU GOUVERNEMENT QUI A LA CHARGE DE CONDUIRE LA VIE DE LA NATION NIGERIENNE.UN POINT C EST TOUT!!!
    IL N Y A AUCUN PAYS QUI EXISTE SANS IMPOTS ET TAXES……IL FAUT QUE CES IGNORANTS DES PROTESTATAIRES AILLENT S INFORMER CAR ILS SONT SOUS INFORMES ET SANS CULTURE OU TOUT SIMPLEMENT ILS SONT DE TRES MAUVAISE FOI.

    • Je me demande de quel côté se trouve la mauvaise foi entre « ces ignorants de protestataires » et vous-même. Dans quel camp les enveloppes sont de mise?

    • Bonjour,

      C’est vrai aucun pays ne pas vivre sans que ses citoyens ne donnent les impots. Les taxes et impots sont indispensables pour la bonne marche d’un pays, mais on se leve pas un beau matin et eriger des taxes et impots dans tous les sens, carrement du copier coller de l’occident ou leurs differents gouvernements creent de la valeur pour leurs concitoyens, ils creent de la richesse pour qu’au retour ces memes citoyens puissent payer les impots.
      Aussi, il n y a qu’en Afrique (au Niger) ou les impots et taxes recouvrées ne sont pas utilisés à bon escient, ou le gouvernement ne veut consentir aucun effort pour reduire son train de vie, faire des choix judicieux dans l’utilisation de ces impots. Et vous voulez que les gens continuent aveuglement de payer les impots et autres taxes ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.