Accueil / ACTUALITE / AUTANT QUE L’ON CROÎT À LA RÉPUBLIQUE, IL N’A QU’UNE ET UNE SEULE JUSTICE

AUTANT QUE L’ON CROÎT À LA RÉPUBLIQUE, IL N’A QU’UNE ET UNE SEULE JUSTICE

IMAGE D’ILLUSTRATION

L’on peut arrêter qui, il veut, quand, il veut politiquement en abusant même de l’autorité de l’État, dès lors que la procédure judiciaire est engagée, l’on doit prendre son mal en patience et laisser la justice, en tant que pouvoir, faire son travail sans menace ni sommation.

Nous avons le droit d’encourager les principaux animateurs de la justice (magistrats) à rendre la justice au nom du peuple que nous sommes en émettant légalement nos opinions par rapport à son rendu mais nous n’avons pas le droit de nous rebeller contre la justice. La justice étant le dernier rempart contre l’arbitraire, la fragiliser par nos agissements revient à ouvrir grandement la voie de l’arbitraire et donc prêter le flanc à l’autoritarisme.

Seule la justice, dans une République, peut blanchir ou inculper un citoyen, l’influence de la politique ne dépasse guère le cadre d’interpellation. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, les recettes qui n’ont pas marché hier, ne vont pas marcher aujourd’hui et ne marcheront pas demain.

Ayons foi en notre justice, ne lui intimons pas l’ordre de faire quoi que ce soit, dans un ou l’autre sens, encourageons ses animateurs à mesurer le poids qui pèse sur leurs épaules pour que notre justice se révèle le pouvoir qu’elle doit être selon notre constitution.

À propos de l'Auteur

Elhadji Idi Abdou (Contribution FB)

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Quel justice ? Celle qui laisse un pouvoir arrêter un citoyen sans mandat d’arrêt. ?

    Faut montrer à Charlie que la justice n’est pas celle du plus fort mais du plus juste

  2. Moi je déteste l’injustice sur toute ses formes, raison pour laquelle ‘naa daaho d’à rakkiah gouri système.

  3. N’ayons pas peur de dire les choses telles qu’elles sont. Cette justice ne nous honore pas, elle n’honore pas non plus ceux qui la rendent. Il y’aura un Niger apres mahamdou issoufou et sa gouvernance irresponsable et destructrice de l’etat et de ses attributs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*