Accueil / ACTUALITE / POLITIQUE / BEN OMAR MOHAMED : Les tribulations d’un tazarchiste nostalgique

BEN OMAR MOHAMED : Les tribulations d’un tazarchiste nostalgique

Mohamed Ben Omar

Mohamed Ben Omar

Il était l’invité de l’émission intitulée‘’L’entretien du dimanche’’ surla Télévision du groupe RTT. Il était, visiblement, fier et content d’assener ‘’ses’’ vérités à qui vous.

 

 

Epoustouflés, les téléspectateurs découvraientque Ben avait même un regarddans sa vie ! Fier, imbu de sesturpitudes passées, il avait même eul’outrecuidance de téléphoner pour prévenirdes amis de ne manquer sousaucun prétexte l’entretien de ce dimanchesur RTT, tant il affirmait avoir fait safête à la Septième République ! Ouvrantgrandement les portes de son palais àl’équipe de RTT, pour faire d’abord étalagedu luxe et du confort dans lesquelsil baigne grâce aux fruits de ses rapinesdu tazarché, Ben Omar, le petit menteur,visiblement en déphasage completavec la nouvelle réalité du RDP, s’étaitlivré à une logorrhée insipide, incohérente,caractéristique d’un malade mentalévadé du Pavillon E de l’Hôpital Nationalde Niamey.

Délirant sans cesse,souffrant, manifestement de troubles dela personnalité dont les symptômes sontperceptibles chez lui, l’un des chantresdu tazarché, Ben Omar, le petit menteur,en voulait au monde entier, desUSA en passant par la France, l’Européenne, la CEDEAO, au GénéralDjibo Salou, aux démocrates, pour avoirfait échouer le projet funeste du tazarché,le comble de l’imposture politique. OuiBen Omar, le petit menteur, avait raisonde se lamenter, car ce sont tous sesprojets d’avenir qui s’étaient écroulés le18 février 2010. Oui, notre petit menteurnational, l’homme qui nous avait promisla ‘’Dubaïsation et la ‘’Koweitisation’’ duNiger en l’espace de trois années n’avaitpoint changé, car il ne se rendait mêmepas compte qu’il ne pouvait plus convaincrequelqu’un au Niger !

Ce que BenOmar, le petit menteur, semble oublier,c’est qu’il a beau s’égosiller, gesticulerdans tous les sens, remuer ciel et terre,il ne pourra refaire l’histoire, car commele dit notre ami STJ, la roue de l’histoiretourne ; elle tourne inexorablement. Ilfaut que notre petit menteur se résolve,aujourd’hui, à comprendre qu’il a joué etperdu ; définitivement. C’est la dure loid’un jeu dangereux auquel il s’était livré :braver la souveraineté populaire.Peignant le pays sous un tableau noir decrises dans tous les domaines exactementcomme l’imbécile qui croit vaincrela fièvre dont il souffre en cassant lethermomètre, Ben Omar espère que sesincantations apocalyptiques s’abattrontsur le pays d’un moment à l’autre !

Oui,Ben souhaite aujourd’hui notre malheur,juste pour nous prouver que le tazarchéétait la ‘’solution finale’’ d’un sénile dictateur! Nostalgique du tazarché qui fut àses yeux l’âge d’or du Niger, c’est àpeine si Ben ne faisait commencer leNiger à partir de … 2009 quand Tandjaavait décidé de débuter une carrière dedictateur. Incohérent, Ben n’avait mêmepas réalisé que sa place était dansl’ARN, avec les députés de SeiniOumarou ! Ne disait-il pas lui-mêmequ’au moment fort du tazarché, beaucoupde ministres étaient avec eux parsimple lâcheté ? Est-ce par lâcheté,aujourd’hui, que Ben reste-t-il encore ausein de la majorité actuelle ? Nous avons,intimement, la faiblesse de le croire.

Mais, aujourd’hui, que Ben estime normalde se rappeler à notre bon souvenirson épopée tazarchiste, qu’il juge qu’iln’a plus besoin d’avoir peur est symptomatiquede la nouvelle donne politiquequi règne dans le pays, c’est-à-dire laliberté de parole et l’expression libre desopinions. En tout état de cause, Ben aparfaitement le droit de regretter letazarché pour la simple et bonne raisonque les démocrates nigériens arrivés aupouvoir n’ont pas encore fait le travailnécessaire qu’ils devaient faire, c’est-àdirele procès du tazarché.Aujourd’hui Secrétaire Général du ‘’SyndicatNigériens des Députés Pourris del’Assemblée Nationale’’, Ben s’acquittetrès bien de sa tâche qui consiste àcharrier tous les indélicats députés, dequelque bord qu’ils soient, pour formerune communauté de malpropres quisavent que nous savons qu’ils iront enprison demain ou après-demain ! Deuxtraits essentiels unissent cette communautéde députés pourris :

le manque deconviction politique et le souci d’échapperà la Justice.En effet, bien que comparaison ne soitpas raison, la France de Vichy avaitconnu une situation similaire avec lacollaboration de certains citoyens françaisau projet nazi de la ‘’solution finale’’,notamment des intellectuels et écrivainsfrançais comme Robert Brasillach, DrieuLa Rochelle, Ramon Fernandez, etc. Ala libération en 1945, le Comité Nationalde la Résistance, dirigé depuis Londrespar le Général De Gaulle, avait établi uneliste noire de tous ces collabos françaissous l’Occupation pour traduire ces traîtresà la nation française devant lesjuridictions compétentes. Certains traîtresavaient écopé de lourdes condamnationsdont la peine capitale pour RobertBrasillach à l’endroit duquel DeGaulle eut ces terribles mots pour refuserde le gracier : « Il a joué, il a perdu,il doit payer. » Malgré une massive mobilisationd’intellectuels et d’écrivains,Robert Brasillach fut fusillé le 06 février1945.

D’autres durent s’en tirer avec descondamnations aux travaux forcés,même si par la suite, certains d’entreeux verront leurs peines revues à labaisse. Dans tous les cas, cette justiceinfligée aux traîtres avait permis à laFrance de tourner définitivement la pagesombre de Vichy pour se projeter dansl’avenir en devenant aujourd’hui une puissancemajeure sur la scène internationale.Chez nous au Niger, c’est ce travailrefondateur pour un Niger nouveau quin’a pas été fait par les démocratesvainqueurs, d’où le manque de visibilitédans la gouvernance actuelle que l’onconstate pour n’avoir pas remis les pendulesà l’heure.

A ‘’Opinions’’, nousressentons intensément ce dépit, cemanque de justice sociale qui auraitpermis à la Septième République derepartir sur de nouvelles bases plussaines en débarrassant, définitivement,le Niger de cette engeance tazarchistequi n’a de place que dans les poubellesde l’histoire !C’est cela aujourd’hui notre profondeamertume vis-à-vis des démocrates nigériensqui n’ont pas fait le travail nécessairepour une renaissance du Niger àtravers un procès exemplaire du tazarchéet de tous ses promoteurs ! Hélas, oui !Mais, il n’est jamais trop tard pour bienfaire, et comme disent les Ivoiriens « Laissezmouton courir, Tabaski viendra toujours »!

À propos Super User

27 plusieurs commentaires

  1. Breathtaking Louis Vuitton outlet and pretty much want to get the different tints on top of that. Really like.

  2. C est maintenent la reference concernant le sujet, perso, j en redemande merci bien.

  3. Ben omar pense ke les nigériens ont oublié role kil a joué le film tazartché. un jour je me rappelle au cour d’un débat sur la radio saraounia au kel Ben fut l’invité un auditeur a appelé après son intervention en lui disant, et ça ce bien avant la période de tazartché. c’est un opportuniste, personne ne l’écoute le show kil a livré le cri d’un homme aux abois,silence les gens travail.

  4. Ce n’est pas surprenant que ça vienne du journal de ZAKARI ALZOUMA dit « le drogué ». En 2005 BEN s’est abstenu de le coopter comme conseiller technique; il lui a préféré 2 dames éclairées du RDP et son frère, un communicateur en qui il a confiance. Voilà aux de OPINIONS et de son « camé fondateur » le péché de BEN pour qu’il essuie de leur part,et depuis des années des attaques en règle! Triste feuille de choux…TRISTE ET AMERE ZAK !

  5. QU IL SOIT UN INCONDITIONNEL DE TANDJA OU DE MAHAMADOU ISSOUFOU ZAKI BEN OMAR DOIT ETRE INSPECTE ET FOUILLE QUANT A SES BIENS MAL ACQUIS.IL DOIT JUSTIFIER TOUS SES BIENS AU CAS CONTRAIRE…

  6. Ce qui est malheureux au Niger, ce qu’il y a encore des gens qui n’nalysent rien avant de réagir. Pire, les soi disant Tazartchistes continuent à sombrer dans le rêve d’un hypothétique retour à la 6è République dont même le vrai promoteur ‘Tandja’ n y a jamais cru. C’était une simple occasion et un concours de circonstance que les Tandja et consorts ont eu pour tenter de confisquer ‘ à jamais’ le pouvoir au profit seulement de leur clan comme au Togo; en Guinée équatoriale, Cameroun, Congo Brazaville, Zimbabwe, Gabon etc. et aujourd’hui avec la tentative de Wade. Oui, Ben a raison de crier par ce qu’il n’a jamais été un démocrate mais plutôt un mafioso: en effet, il vociférait uniquement parce que les passe droits, la caporalisation des médias etc ne sont pas de mise dans la 7è Rép.
    Enfin, ce qui les nigériens devraient définitivement comprendre, ce que le Tazartché ou Refondation était une grosse arnaque, une grosse entreprise de confiscation du POUVOIR (politique, et économique) au profit d’une famille et des clans et autres groupes qui étaient au tour.
    Si les animateurs de la défunte 6è Rép. étaient sincères, pourquoi demander à Tandja à travers des meetings commandés de continuer dans un contexte démocratique où la limitation de mandat est clair et précis? Imposer un faux référendum, dissoudre la cour constitutionnelle etc. tout ce qui par ailleurs étaient interdits par la loi fondamentale. Si Tandja voulait réellement que le Niger soit ‘refonder’ est-il le seul nigérien qui pouvait le faire? S’il aimait le pays, il allait simplement organiser des élections libres et transparentes tout en remettant à jour tous les textes de la République permettant d’aller la refondation mais pas se tailler une nouvelle constitution et vouloir rester. C’est là où son jeu a été compris.
    Le Niger nous appartient tous! Il ne sera jamais acceptable que quelques individus pensent que le peuple leur laisseront le pays et ils vont en faire ce qu’ils veulent; JAMAIS. Le Niger est et sera démocratique avec limitation de mandat et alternance politique Incha Allah! A bon entendeur salut!!!

  7. Finalement, n’est-ce pas le salut du Niger, le Tasharthé?

  8. J’ai été tazartchiste et s’il faut recommencer je le ferai. Je le ferai car l’histoire nous a donné raison : qu’il y a des mains dans lesquelles le Niger ne devrait jamais tomber. Aujourd’hui où sommes nous ? A quoi ressemble notre pays ?

    Comment pouvons-nous être complexés devant des gens installés au pouvoir grâce à un coup d’Etat organisé par la France pour sauvegarder ses intérêts. Si quelqu’un doit avoir honte de ce qu’il a fait dans ce pays ce n’est sans doute le tazartchiste qui a soutenu TANDJA dans l’œuvre de la construction nationale. Et puis nous ne demanderont jamais à des pays étrangers de mettre notre Niger sous embargo.
    Tazartché pour tazartché avez-vous entendu un seul sénégalais faire appel à l’armée ? Avez écouté les débats sur RFI des politiciens sénégalais ? Avez –vous entendu un seul d’entre eux prier pour que des calamités assaillent son pays, sa patrie ? Vraiment les anti-tazartchistes nigériens n’ont aucun scrupule. Aujourd’hui on parle déjà de violation de la constitution. On verra donc qui va partir en prison.
    Quant à nous, nous ne regrettons rien. Et s’il fallait recommencer nous le referons. Et même certains parmi ceux qui nous ont combattu commencent à regretter d’avoir soutenu le « renouveau »

  9. Il s’agit d’une somme du plus d’un milliard de FCFA en monaie Americaine (dollar) qui ont ete l’objet de contre-facon dans la region de Zinder. La gendarmerie aussitot alerte a pris de mesures exceptionelles pour conduire des investigations afin de debusquer les personnes qui se cachent derriere cette affaire de faux billets. Une des personnes inculpees par la gendarmerie de Zinder a devoile l’implication du Sultan Aboubacar Sanda dans cette affaire de faux billets et le Sultan Aboubacar Sanda a ete transfere a Niamey par la gendarmerie afin de repondre a plusieurs interrogations et son role dans cette nebuleuse affaire. L’avenir nous dira si les nouvelles autorites vont appliquer la loi sans distinction sur les citoyens quelque soit leur rang social ou seulement les plus faibles vont etre frappes par la loi. Dans tous les cas la gendarmerie a fait son travail et gloire a la gendarmerie qui a le respect de tous les nigeriens. Affaire a suivre…

  10. Bonjour,
    Le jounaliste aurai dut nous raconter ce que Mr BEN OMAR Mohamed a dit a RTT et nous laisser juger de nous même!! Au contraire, on assiste a une pluie d’insulte et critique digne d’un politicien a la nigérienne et non d’un journaliste! Moi je demamnde qu’on traduit ce journaliste en justice! BEN OMAR et beaucoup des ses comperes ne sont pas sains mais ce journaliste déshonore la presse nigériennes…..

  11. qu’il retourne à l’opposition. Il sait bien qu’il a volé l’Etat nigérien

  12. Le journalisme consite à donner des informations à éclairer les lecteurs sur un sujet, mais pas insulter quelqu’un proférer des insanités sur la personne. Vous grandissez ben omar en le traitant de la sorte. Pour un lecteur sérieux, si vous le traitez de la sorte, c’est parce que vous n’avez rien de sérieux à dire sur lui.

  13. Ben Omar est assurément le portrait type du politicien nigérien. Dans son cinisme il avoue amerement regretté leur alliance au sein de la coalition actuelle aux affaires. Il donne très clairement ses raisons. On peut faire des erreurs en politique. A lui maintenant de nous demontrer qu’il ne croit plus au regime actuelle et de nous assurer de sa totale appartenance a l’ARN et surtout sa fidélité aux idéaux de TANDJA.

  14. J’étais contre tazartché, mais je vous assure que je suis très ravis de ce que BEN a dit le jour là sur RTT. Il a dévoilé l’incapacité de ce régime à diriger le pays. Le pays va très mal, chacun le sait et le sent. Que Dieu nous vienne en aide!

  15. J’étais contre tazartché, mais je vous assure que je suis très ravis de ce que BEN a dit le jour là sur RTT. Il a dévoilé l’incapacité de ce régime à diriger le pays. Le pays va très mal, chacun le sait et le sent. Que Dieu nous vienne en aide!

  16. Opinions votre article résume a lui seul l’extrême que ce peuple a a l’endroit de l’aventurier ben omar mohamed.cette sortie médiatique prouve que l’homme est sans scrupules.votre analyse de la re fondation est juste,au de la de ben,tous les apatrides qui ont participer a cette abominable entreprise ne doivent pas dormir tranquillement derrière leur femmes

  17. Mr le soi disan journaliste,donné nous les vrais fai o lieu de vs acharné sur Ben Omar,on s’en fou de vo critik nou,ns avons la capacité de raisonné et de tiré no conclusion.alor Mr l journalist,contenté vs just de fair votr boulo qi est clui d’informer et non d’insulté une personnalité

  18. Opinion journal attitré du pnds taraya nous sommes en démocratie chaque citoyen est libre de s’exprimer selon ce qu’il pense être bon ou mauvais pour la bonne marche du pays, c’est que ben omar a dit à travers la télé; faut respecter ses opinion au lieu de l’insulter

  19. Qui a écouté BEN sur RTT pour nous résumer en quelques points ce qu’il a dit car Adamu Bako n’a rien écrit de ce que B.O. a dit dans tout ce long passage

  20. Tabarma kougna da haouka a ké nadé ta. Vous n’avez pas d’arguments pour diaboliser Ben vous ne faite que l’insulter. Dieu le fera grandir. Si tazartché se resume au bonus de 3 ans pour nous c’est une idéologie. C’est pas sans un pincement au coeur que nous avions accepté le bonus mais dans l’intérêt du Niger on accepter puis que nous croyons en l’homme et l’intérêt qu’il a pour son pays. Quand All Gore a gagné les élections et que la cours suprême déclare que c’est Bush, Gore l’a accepté pour l’intérêt du peuple américain non pour son propre intérêt et celui des sangsues métropolitains. Au Niger c’est ce qui nous manque: l’intérêt de tous.

  21. Perte de temps pour le Ben Omar car la justice nigérienne va suivre pas à pas les voleurs de la République, les traitres et ben ne semera aucun trouble dans la majorité au pouvoir. Il ne pèse pas car il n’est pas populaire chez lui et aussi c’est un voleur. Il faut aller voir son château dans le quartier bobiel. Ben wait, la roue de l’histoire tourne et elle t’a attrapé. Nous demandons aussi la Radio Télévision Bonferraye de nous mettre les images de Ben à la rive droite lorsqu’il criait, vociférait : tazartchè avec les mains levées au ciel.

    • soyons realiste avec le coup d etat combien d annees on vient de perdre.pourquoi?villa a bobiel?ok.s il faut juger commence par ton president.ou est ce qu il a amasser tt ces sous en 20 ans d opposition.j ai jamais vu un taxi circuler a son nom.et la villa de bazoum,et tout les autres.qui n est pas voleur au niger?une personne sur dix milles.arreter de nous divertirent

      • as- salamou alaikoum
        excuse moi mon frère j’ai l’impression que tu est limité dans l’espace et dans le temps Issoufou fait partir de l’international socialiste qui a pour but d’aider leurs frèes qui n’ont pas le pouvoir c’est des milliards qu’ont lui donne chaque année c’est vrai tu est un trazargiste tu peux pas le savoir te compred

  22. Le journaliste a fait une bonne critique de la situation. Nous réclamons le procès du tazartché. Ces traitres qui veulent semer le trouble dans la septième république doivent être sanctionnés pour les fautes qu’ils ont commises.
    Oui, un procès tazartchée doit avoir lieu.

  23. Mettez la video de BEN on l ‘ ecoutera mille fois et vous lira une seule Monsieur

  24. se sachant déjà perdu Ben Omar cherche à semer le trouble au sein de la majorité, mais ses agitations ne serviront à rien, il sera bel et bien traduit en justice et croupira en prison, ‘sil est aussi courageux qu’il le prétend il n’a qu’à démissionner ainsi on saura qu’il est garçon comme disent les ivoiriens.

  25. Silence Mr Ben unitile de s’agiter, la justice suivra son cours pour faire la part des choses.

Répondre à MAMOUDOU Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.