Accueil / ACTUALITE / Bilan accrochage entre forces conjointes Niger-Nigeria et les terroristes…

Bilan accrochage entre forces conjointes Niger-Nigeria et les terroristes…

Un accrochage a eu lieu le samedi 29 décembre  2018 dans la matinée
aux environs de 10 heures dans le village de Dounbouroum  au Nigeria à
20 kms de Chirgué (département de  Madarounfa ),  frontière avec l’Etat de
Zamfara du Nigeria. Au cours de cet accrochage, on a enregistré, 10 morts et plusieurs blessés, côté ennemis, 5 morts et 3 blessés côté forces armées nigériennes, 5 morts côté forces de défense du Nigeria.

Les forces de défense et de sécurité du Niger  étaient parties prêter
main forte à leurs amis du Nigeria pour éradiquer le terrorisme dans
la zone.

Au cours des combats, 5 de nos vaillants soldats ont perdu la vie, il
s’ agit du sergent   Yacouba Abdou, le sergent Oumarou Seyni Kalifa,
le caporal Maman Sani Oumarou, 2éme classe Nouhou Boureima,2éme classe Mahamadou Bachir.

Hier matin 31 décembre 2018, le ministre de la Défense Nationale, M.
Kalla Moutari, le Gouverneur de Zamfara Abdoul Aziz Aboubakar Yari et
les autorités régionales ont assisté à la levée des corps de nos
vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur, à la morgue de
l’hôpital de Maradi suivi de l’enterrement.

Après les cérémonies mortuaires, les deux délégations se sont rendues
à la compagnie militaire pour une prière pour le repos des âmes des
disparus.

Le Ministre Kalla Moutari a saisi l’occasion pour présenter au nom du
Président de la République,  Elh Issoufou Mahamadou et du
Gouvernement, les condoléances les plus attristées aux familles des
disparus. Il a  par la suite remercié au nom du peuple nigérien les
forces de défense du Niger et du Nigeria pour leurs efforts dans le
cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le ministre Kalla Moutari devait ajouter que le Niger avec ses
multiples partenaires continuera à assurer sa sécurité et faire en
sorte qu’aucune portion de son vaste territoire ne soit occupée par
des ennemis.

Cette question sécuritaire continuera à être au centre de nos
préoccupations devait conclure Kalla Moutari. Le Gouverneur  de
Zamfara quant à lui a indiqué que son Etat poursuivra ses efforts dans
le cadre de la défense et la sécurisation de nos deux populations du
Niger et du Nigeria. Abdul Aziz Aboubakar Yari , a fait un geste d’une
somme d’argent remise aux familles des disparus et aux blessés à qui
il a souhaité un prompt rétablissement.

Une rencontre a enfin eu lieu entre les deux délégations sur la
question sécuritaire tout au long de nos frontières.

Par Yacouba Oumarou (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

7 plusieurs commentaires

  1. Que Dieu accueille dans Son Paradis Éternel nos vaillants soldats tombés sur le champ de bataille. Gloire a nos martyrs Ils doivent tous être décorés de la médaille debravoure

  2. Paix aux âmes des martyrs et les militaires vivant sachez que dans un combat les vainqueurs ne sont pas ceux qui tuent mais plutôt ceux qui résistent = mourrons noble sans oublier que les corps de l’armé doivent demeurer toujours cette communauté humaine loyale + vivante ,unie dans une discipline + fraternité d’armes + esprit de corps défendent une même cause = égalité sociale . Ceci est la force mentale indispensable à tous soldat = fin terroriste avec le sommet du G5 sahel le seuil de l’idéologie dominante de la 7eme République du Niger. Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes, nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine + temps + l’espace + le commandement + la discipline. La puissance militaire de l’Afrique doit non seulement veiller à la protection de ses souverains mais aussi instruire ses éléments sur les stratégies de batailles modernes et pour cela il lui faudra forcément qu’elle se focalise sur le raisonnement à un language commun = parler d’une seul voix donc exclure les non patriotes. N’oublier pas que vous êtes lié entre vous par l’amour de vos nations respectifs .Nous vous proposons de jeter les fondements de votre science militaire sur la persévérance + l’indifférence pour le respect de vos idées = la victoire suivra partout vos pas et les officiers généraux placés sous votre autorité vous serviront autant par plaisir que par devoir . C’est ainsi que un jour les peuples voisins viendront avec joie se ranger sous les étendards du Moteur Blandé du bus rose du Niger soit pour vivre sous ses lois rationnels ou encore pour obtenir simplement sa protection au nom de la volonté du Grand architecte de l’ Univers.
    Graver dans vos mémoires que en guerre les victorieux montrent leurs incapacités afin de déterminer les capacités des antagonistes . Surtout ne manquez jamais d’offrir un appât à l’ennemi pour le leurrer + replier vous pour encourager son arrogance + faire semblant d’avoir peur pour mieux le plonger dans la confusion = il se lancera sur vous pour s’y briser.Lorsque l’ennemi est uni, divisez -le + lorsqu’il il est en position de force éviter le en le surprenant quand il s’y attend point = promit à la victoire.

    NB : La guerre de protection des plus faibles est d’une importance vitale pour l’État. C’est le domaine de vie + mort = conservation + perte du territoire en dépendent .
    Bonne chance le Niger de la 7ème République .

  3. Eh wi mon cher idi, tes questions sont très pertinentes mais si tu faisais un effort de grammaire peut être qu’on va faire un réel effort pour te répondre . Merci

    • Le nigérien dans ses meilleures œuvres…. Et toi, Youling, au lieu de te focaliser sur le fond de ses propos tu t’attardes sur les coquilles folklores de forme d’une langue qui n’est ni de sa mère ni de la tienne. Au moins, lui a relevé des points pertinents comme tu le dis. Et toi?

      Au passage tu nous dira aussi ce que veux dire ‘wi’ Monsieur le Francophile !

    • A gaihé ka maln jan guitamber

  4. Meilleurs vœux a tous les concitoyens.
    Mes condoléances a tous et qu’Allah pardonnes à ces braves soldats.
    Sincèrement, le scores de pertes entre ces bandits et nos deux armées ne doit pas être a égalité.
    Il faut que le politique regarde cela de près. Une armée seule ne doit pas hésiter pour éradiquer ce fleau. Comme vous nous dit les moyens d’un Etat sont infinis. Alors deux États ?! Niger et Nigéria et on n’arrive toujours pas a finir avec cette situation qui endeuillé régulièrement nos familles.

    Avons nous pris ce problème au sérieux. Sert il les intérêts de certaines personnes. En effet la peur rend vulnérables la population.

    Avons nous faut des bonnes alliances ? Toutes ces bases militaires au Niger. Pour contrôler quoi ? Les renseignements sont ils en retard sur les attaques perpétrées ? Ces alliés sont ils là pour nous ou pour eux ?

    Hier certains ont fêté le réveillon. D’autres sont en deuil et s’interrogent sur leur avenir et celui des orphelins dont personne ne s’en occupera, ni même l’état où l’armée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.