Home ACTUALITE Bilan de l’an 7 du Président de la République : la Renaissance culturelle

Bilan de l’an 7 du Président de la République : la Renaissance culturelle

La Renaissance culturelle, c’est quoi ? La Renaissance culturelle, en résumé, c’est les trois modernisations : modernisation sociale, modernisation politique et modernisation économique. Votre question porte sur la modernisation politique. Je l’ai toujours dit, notre pays a besoin d’un Etat démocratique fort, capable de garantir l’ordre, la paix, la sécurité et les libertés ; capable aussi de faire en sorte que chaque citoyen remplisse effectivement ses devoirs.

Mais pour atteindre ces objectifs, il y a malheureusement des obstacles que nous devons affronter. Ces obstacles sont, comme je l’ai dit dans mon discours dont vous avez fait allusion, dans la faiblecapacité à rendre justice, la corruption, la faible capacité à lever l’impôt, le communautarisme, l’ethnocentrisme, le régionalisme, etc.

Et malheureusement certains comportements de partis politiques et de structures de la société civile. Pour surmonter ces obstacles, il y a un travail de longue haleine à faire. Nous avons, au niveau du gouvernement, identifié des actions et mis en place une feuille de route pour mettre en œuvre ces actions identifiées afin de réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés sur le plan de la Renaissance culturelle.

Implication de tous les Nigériens La renaissance culturelle est non seulement un vaste chantier, mais aussi c’est un chantier qui relève du domaine du long terme ; c’est un chantier difficile parce qu’il s’agit de s’attaquer aux habitudes, de changer les mentalités, et c’est pour cela que je viens de dire tantôt que le gouvernement a mis en place une feuille de route, avec des actions à mettre en œuvre.

Et ces actions qu’il va falloir mettre en œuvre ont besoin de vecteurs, parce qu’il s’agit de diffuser des valeurs au sein de notre société, il s’agit de combattre les contre-valeurs au sein de notre société. Pour ce faire, nous avons besoin d’un certain nombre de vecteurs sont les chefs traditionnels, les leaders religieux, c’est aussi l’école, les médias, le cinéma, le folklore, etc.

Donc le gouvernement a conçu cette feuille de route et défini les actions qui nous permettrons d’avancer vers la réalisation des objectifs assignés à cet axe relatif à la renaissance culturelle. La Sécurité La sécurité a continué à être la priorité des priorités pour nous en 2016 et 2017. Nous y avons investi respectivement 17% et 21% de nos ressources budgétaires. Ça veut dire que, en 2016, nous avons investi dans la sécurité 17% de nos ressources budgétaires et en 2017, nous avons investi 21%. C’est presque autant que ce que nous avons investi dans le secteur de l’Education.

En effet, en 2016, nous avions investi 18% en faveur du secteur de l’Education contre 17% pour à la sécurité, et en 2017, nous avions investi 21% pour l’Education, exactement le même niveau que pour la sécurité.

Nous avons donc continué, en 2016 et 2017 à équiper, former et entrainer nos Forces de défense et de sécurité, auxquelles vous me permettriez de rendre hommage pour leur courage, leur professionnalisme, pour le sacrifice qu’elles ont consenti dans la lutte contre le terrorisme. Aux actions de nos Forces de défense et de sécurité, viennent s’ajouter les actions également des forces alliées qui nous aident dans cette lutte contre le terrorisme.

Récemment d’ailleurs, en rapport avec les forces Barkhanes, il ya eu des actions qui ont été menées, en particulier dans le Nord Tillabéri, avec la frontière Mali, et qui ont permis d’infliger des pertes énormes pertes à nos ennemis.

  1. Kore may Batchi
    avril 4, 2018 à 5:16
    ENCORE UN AUTRE ELEPHANT BLANC QU’ON NOUS PRESENTE COMME « LE DEVELOPPEMENT ». Comme la plupart des Nigériens sont alphabètes et n’ont pas voyagé, ils sont facilement impressionnables. Mais le développement a un indicateur universellement accepté : c’est l’indice de développement humain (IDH). Si Mahamadou issoufou réussit à faire bouger l’indice de développement humain, alors il pourra nous parler de développement, mais pour le moment nous sommes le dernier pays du monde en termes d’indice de développement humain. Ce n’est pas en construisant des éléphants blancs qu’il y aura développement. D’autres l’ont fait avant lui et c’est sans doute eux que Mahamadou issoufou est en train d’imiter. Feu Omar Bongo, Eyadema du Togo, Mobutu du zaïre…tous construisaient des éléphants blancs. De grands immeubles impressionnants pour les Africains ignorants, des infrastructures gigantesque et budgétivores, de prétendus « échangeurs » etc. L’homme de la rue va s’ébahir et croire que c’est ça le développement. « Nous aussi on est developpés ». L’homme de la rue n’a jamais vu Shanghai ou Manhattan, évidemment.

    Répondre

    Bouba2
    avril 4, 2018 à 7:07
    toi qui a vu Shanghai et Manhattan, qu’est ce que tu as amené à la famille. Combien de classes et de CSI? Combien de bourses? combien de comprimés?
    Mais, mon frère, La route du développement passe par le développement de la route. Pour ton information, l’IDH n’est pas encore accepté par certains pays. Cet indice ne dépend des actions de l’année en cours, des actions ponctuelles sur cinq ans. Il est une résultante des actions de développement (surtout dans l’éducation) mise en œuvre dans un pays sur une longue durée pouvant dépassée une génération.

    Répondre

    Cléopatre
    avril 4, 2018 à 7:38
    Il n’est pas le Président de la République pour construire des classes et CSI. cela incombe au Président qui a été élu pour travailler pour le bonheur du peuple et non pour ses bonheurs et ceux de son clan et de sa famille.

    Répondre

    Kore may Batchi
    avril 4, 2018 à 7:48
    « Camarade », il faut te calmer. Si vous avez construit assez de classes, de routes, d’hôpitaux, donné des comprimés, cela devrait se traduire par une amélioration des indicateurs sociaux, non ? OU bien vous avez d’autres indicateurs sociaux que ceux que tout le monde utilise ? Maintenant tu nous dis qu’il faut attendre une génération pour voir l’IDH bouger. Moi je crois que c’est une manière de fuir vos responsabilités et de cacher votre incompétence, c’est tout. Dans une génération nous serons tous morts, toi et moi’ en tout cas nous ne vaudrons pas mieux que des morts. Par contre, chaque année il y a des pays qui font des progrès, d’autres qui régressent et d’autres qui font du surplace. Je crois que tu n’as jamais lu le rapport sur le développement humain du PNUD, sinon tu ne dirais pas ça. C’EST UN RAPPORT ANNUEL QUI SE RAPPORTE AUX PROGRES FAITS, ANNEE APRES ANNEE, POUR TOUS LES PAYS. Ou est-ce que tu as vu des gens faire des rapports et ensuite attendre une génération pour voir les changements économiques ? Même s’il y a des exceptions (que tu ne nommes pas d’ailleurs), l’écrasante majorité des pays du monde l’acceptent ET JE SUIS SûR QUE MAHAMADOU ISSOUFOU SERAIT LE PREMIER A l’ACCEPER ET A LE CITER S’IL ETAIT CAPABLE DE MONTRER DES PROGRES DE SON GOUVERNEMENT PAR RAPPORT A L’IDH. Seulement voilà, il ne cite pas l’IDH parce que l’IDH tel qu’il est actuellement ne l’honore pas et permet de mettre à nu ses mensonges et son incompétence. SINON ON LE V OIT CHAQUE MATIN EN TRAIN DE CITER DES TAS D’AUTRES RAPPORTS INTERNATIONAUX ET DES TAS D’AUTRES CHIFFRES. POURQUOI PAS l’IDH? L’IDH est-il le seul qui soit inacceptable ? Pourquoi cite-t-il le PNUD quand ça l’arrange mais jamais l’IDH du même PNUD quand ça ne l’arrange pas ?

    Répondre

    Cléopatre
    avril 4, 2018 à 8:35
    merci mon frère !!! Bien dit!!!

    Répondre

    haba kouma
    avril 5, 2018 à 7:56
    Sur cette histoire d’IDH nous devons, pour notre dignité, pour notre honneur, collectivement travailler à son amélioration. Depuis 1990, tout pouvoir confondu nous avons toujours été comptés parmi les 4 dernières nations du monde en termes de cet indicateur. C’est trop simpliste que d’accuser un pouvoir donné. En réalité les nigériens passent plus de temps à
    – s’insulter
    – se haïr
    – s’accuser
    au lieu de travailler à créer des richesses.

    Répondre

    Kore may Batchi
    avril 5, 2018 à 9:46
    Moi je suis d’accord avec toi que « Sur cette histoire d’IDH nous devons, pour notre dignité, pour notre honneur, collectivement travailler à son amélioration. »

    Je suis aussi d’accord que » Depuis 1990, tout pouvoir confondu nous avons toujours été comptés parmi les 4 dernières nations du monde en termes de cet indicateur. »

    La ou je ne suis pas d’accord, c’est quand tu dis: « C’est trop simpliste que d’accuser un pouvoir donné. »

    Je ne suis pas d’accord parce qu’ils se sont fait elire sur la base d’un programme qui est qu’ils vont changer les choses s’ils sont elus. Ils ne se sont pas fait elire pour maintenir l’IDH tel quel. Ils ont dit qu’ils sont capables de changer les choses et nous les avons elus pour ca. Ou bien y-a-t-il d’autres raisons que celles-la pour lesquelles ils ont ete elus? N’avons-nous pas le droit de leur demander des comptes si nous ne voyons aucun changement. N’avons-nous pas le droit de dire que nous n’avons vu aucun changement de ce point de vue? Donc ne faites pas de la diversion en nous parlant d’echangeur. Un echangeur comme preuve du developpement c’est vraiment ridicule. Les raisons sont les suivantes:

    1. Tout d’abord un echangeur a qui cela profite-t-il? A ceux qui vievent a Niamey. Et aprmi ceux qui vivent a Niamey, ceux qui ont des vehicules. Donc cela mne fait meme pas 0,02% de la population du Niger a qui l’echangeur profite. Praler de l’echangeure comme facteur de developpement dans ces conditions, c’;est vraiment de la moquerie.

    2. Si l’echangeure « changeait » quelque chose en termes de developpement l’IDH aurait bouge. Or l’IDH est toujours pareil. Nous sommes toujours les derniers de la planete apres 7 annees de gouvernement de Mahamadou issoufou et je suis sur que nous erons encore les derniers quand il partira apres 10 ans. C’est cela la definition d’UN ELEPHANT BLANC. C’est-a-dire un gros ouvrage dispendieux et cliquant qui frappe la vue mais qui ne change rien en termes de developpement. Preuve de l’incompetence de Mahamadou issoufou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Hama Amadou à Niamey…

L’ancien président de Lumana Monsieur Hama Amadou est arrivé cet après-midi à Niamey en co…