Accueil / ACTUALITE / CAN 2017: le Cameroun sacré une 5e fois en battant l’Egypte

CAN 2017: le Cameroun sacré une 5e fois en battant l’Egypte

La joie des Camerounais lors de l’égalisation 1-1 face à l’Egypte qui remet en cause l’issue finale du match.
RFI/Pierre René-Worms

L’équipe du Cameroun a remporté la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017) pour la cinquième fois de son histoire, ce dimanche 5 février à Libreville au Gabon. En finale de la CAN 2017, les Camerounais ont battu les Egyptiens 2-1, au terme d’un match plein de caractère.

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

Le Cameroun a décroché une cinquième étoile de champion d’Afrique de football, ce 5 février 2017 à Libreville. Et qui l’eût cru ? Privée de la plupart de ses meilleurs joueurs durant cette CAN 2017, la sélection camerounaise a pourtant battu l’Egypte en finale du tournoi.

Un sacre que les « Lions indomptables » ont arraché après avoir pourtant été menés au score et après avoir souffert. La faute notamment au milieu de terrain égyptien Mohamed Elneny, qui effectuait son grand retour de blessure, ce dimanche soir.

Le retour de l’Egyptien Elneny

Sa présence sur le terrain permet ainsi à l’Egypte d’ouvrir le score à la 21e minute. Après un beau mouvement collectif, l’ailier Mohamed Salah glisse le ballon dans la surface de réparation camerounaise au joueur d’Arsenal (Angleterre). Ce dernier, malgré un angle de tir fermé, loge la balle au fond des filets. Fabrice Ondoa, le gardien de but des « Lions indomptables », grimace. Il sait qu’il a fait preuve de naïveté sur cette action…

Ondoa et ses partenaires ne semblent pas au bout de leurs peines. Dix minutes plus tard, le défenseur Adolphe Teikeu, si brillant depuis le début de cette CAN 2017, doit céder sa place à Nicolas Nkoulou, à cause d’une blessure (32e).

Nicolas Nkoulou sonne la révolte

Mais le plus expérimenté des joueurs camerounais, remplaçant depuis le début de la compétition, effectue une entrée pleine d’envie. C’est avec une rage folle qu’il vient ainsi égaliser d’un coup de tête, sur un centre de Benjamin Moukandjo : 1-1, 58e.

Un autre remplaçant-revanchard concrétise ensuite la domination camerounaise, désormais écrasante. A la 88e minute, l’attaquant Vincent Aboubakar, entré à la pause, résiste en effet à la charge de trois défenseurs et trompe Essam El Hadary, le gardien de but adverse, avec une reprise de demi-volée : 2-1, 89e.

Le Cameroun en liesse

Le clan camerounais laisse éclater sa joie. L’exploit est immense. Au palmarès de la Coupe d’Afrique des nations, les « Lions indomptables » et leurs cinq trophées sont désormais deuxièmes derrières les Egyptiens (sept sacres). Ils prennent au passage leur revanche après s’être inclinés en finale des éditions 1986 et 2008 face à ces mêmes « Pharaons ».

C’est donc dans la peau de champions d’Afrique que les Camerounais accueilleront la CAN 2019.

À propos de l'Auteur

Par RFI

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*