Home ACTUALITE Candidature À La CAF Du Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou : C’est Aussi La Candidature Du Niger
ACTUALITE - SPORTS - 5 mars 2021

Candidature À La CAF Du Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou : C’est Aussi La Candidature Du Niger

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Pour la première fois de l’Histoire, le Niger va être honoré de présenter un candidat pour un poste au sein du très prestigieux et très fermé Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), lors des élections générales de l’Organisation panafricaine, prévues pour le 12 mars 2021, à Rabat, au Maroc. Plaise à Dieu, le nouvel Ambassadeur du Niger n’est autre que le sémillant président de la Fédération Nigérienne de Football (FEIFOOT), le Colonel-Major, Djibrilla Hima Hamidou, dit ‘’Pelé’’. Trônant à la tête de la FENIFOOT depuis plus d’une décennie, le Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou a décidé de se lancer à la conquête d’une place au sein de ce gratin du football africain. Mais, au-delà de la candidature personnelle du président de la FENIFOOT, c’est celle d’une nation qui se jouera dans la capitale du Royaume chérifien, dans quelques jours. Comme on le voit, l’enjeu est de taille, car, il revêt une dimension nationale qui fait appel aux principes de la diplomatie interétatique, la question pouvant se régler au niveau des autorités politiques par des accords diplomatiques entre Etats ayant présenté de candidats.

Une candidature solide et crédible

Evidemment, la candidature en question doit, avant tout, satisfaire à un certain nombre de critères techniques et éthiques, notamment être président d’une fédération nationale affiliée à la CAF, disposer d’une grande expérience en matière d’administration de football dans son pays, jouir d’une intégrité morale et n’avoir pas subi de sanctions de la part des organes délibérants de l’Organisation.

Dieu merci, le dossier de candidature du Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou a été jugé solide, sérieux et crédible par la Commission de la Gouvernance de la CAF, lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la Confédération, au Caire, le 5 et 6 janvier 2020 ! Sur les treize (13) candidatures retenues par ce Comité d’experts de haut niveau, celle de notre compatriote a été classée troisième de la liste. C’était déjà remarquable de pouvoir franchir cette première étape périlleuse, car cette Commission de Gouvernance est composée de grands juristes d’affaires sportives maîtrisant parfaitement les tenants et aboutissants de l’administration du football sur le continent africain. Le Colonel-Major ‘’Pelé’’ peut ainsi se targuer d’avoir l’un des bilans les plus élogieux de toute l’histoire de la FENIFOOT, pour avoir été le premier président de Fédération à faire qualifier, aux phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le Mena, en 2012, au Gabon et en Guinée Equatoriale. Idem, en 2013, en Afrique du Sud. Sous son magistère, le Mena se qualifie régulièrement aux phases finales de compétitions continentales comme le Championnat Africain des Nations (CHAN) ; les catégories inférieures du Mena, (U 17, U 20) sont omniprésentes sur la scène continentale ou mondiale. Sous sa gestion, le football nigérien est devenu plus conquérant, plus présent sur les grands théâtres régionaux, continentaux ou planétaires, plus compétitif et plus respectable. Incontestablement, ce Béret vert de formation, et administrateur de football d’adoption, aura fait entrer le football nigérien dans une autre dimension, car, quand des équipes du continent sont amenées à affronter des équipes nigériennes, elles n’affichent plus la même attitude de sous-estimation des années passées à l’endroit d’un football national qui se cherchait encore, mais font très attention pour ne pas être surprises de manière désagréable ! Grâce à sa passion dévorante pour le football – on ne porte pas le surnom de ‘’Pelé’’ par hasard -, à son sens élevé de la mission qu’il se donne de remplir, il aura réussi à se forger une réputation bien au-delà des frontières nationales. Il côtoie régulièrement le gratin du football continental et planétaire à l’occasion des grands événements sportifs. En termes d’expérience de haute administration de football, il est, en principe, bien parti pour cette élection !

Une candidature placée sous l’étendard du leadership présidentiel

Cependant, souvent, dans ce genre d’élections, le seul CV du candidat ne suffit pas pour l’emporter, sans l’appui indispensable des plus hautes autorités politiques du pays du candidat. Dans cette compétition électorale, le Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou sera en face du président de la Fédération ghanéenne de Football, Kurt Okraku. Faut-il le préciser ici, toutes les quatre (4) régions géographiques de l’Afrique (Est, Ouest, Nord et Sud) sont représentées dans le Comité Exécutif de la CAF. La zone ouest-africaine (UFOA) est subdivisée en deux groupes UFOA. A et UFOA. B. Le Niger appartient à l’UFOA B, composée du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigéria, du Niger et du Togo. Le problème, c’est que les deux candidats au poste de membre dans le Comité Exécutif de la CAF appartiennent au même groupe UFOA B, à savoir le Ghana et le Niger. C’est ici qu’entrent en jeu, alors, les relations diplomatiques interétatiques au plus haut sommet des Etats.

Dans le cadre du Programme de la renaissance du Niger du Président de la république, Issoufou Mahamadou, le volet ‘’rayonnement international du Niger’’ occupe une place de choix. C’est ainsi qu’à chaque fois que le pays avait l’opportunité de briller à l’internationale, l’’’Homme de la renaissance du Niger’’ ne lésinait point sur les moyens pour créer toutes les conditions favorables pour un succès éclatant du Niger et de son peuple. Tout au long de ses deux quinquennats, il aura été le premier soutien du Mena, du taekwondoka Alfaga Issoufou, des fonctionnaires internationaux du Niger (ASECNA, OACI, OCI, UEMOA), bref de tous ces compatriotes, que ce soit des artistes, des sportifs, des cinéastes, ou autres compétences qui cherchent à faire briller le Niger dans le concert des nations. Son leadership naturel a été plusieurs fois salué par ses pairs africains (ZLECA), et aussi par ses pairs du monde pour sa contribution majeure aux questions sécuritaires et de développement durable en Afrique et dans le monde. Le président Issoufou Mahamadou aura montré que l’on pouvait être un pays pauvre parmi les pauvres et avoir une voix qui porte si haut sur la scène internationale !

Comme on le voit, c’est dans ce sillage taillé dans le roc dur de la diplomatie itinérante étatique inaugurée par le régime de la renaissance du Niger que désire s’inscrire la candidature du Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou à ce poste au sein du Comité Exécutif de la CAF. D’ores et déjà, les plus hautes autorités du Niger, par la voix du Premier Ministre, Brigi Rafini, ont apporté leur soutien à la candidature du Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou et toutes les conditions d’une synergie nationale sont en train d’être créées pour la réussite de cette candidature. Nul doute qu’’une fois de plus, les couleurs nigériennes seront perceptibles dans le gotha du foot continental ! C’est tout simplement l’aboutissement d’une promesse programmatique, celle du Niger de la renaissance, c’est-à-dire, le Niger qui brille de ‘’mille flambeaux de mille fagots’’, le Niger qui gagne et qui donne du plaisir et de la joie à ses fils !

Bonne chance,

 Colonel-Major !    

(Sources FENIFOOT)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …