Accueil / ACTUALITE / Candidature du PNDS : Pour comprendre le « OUI » de Maradi à Mohamed Bazoum !

Candidature du PNDS : Pour comprendre le « OUI » de Maradi à Mohamed Bazoum !

En cette première décade du mois de mars, les 47 sections du PNDS de la région de Maradi se sont successivement prononcées sur la désignation du candidat de leur parti aux prochaines élections présidentielles et ce, en prélude au congrès extraordinaire d’investiture qui aura lieu à Niamey le 31 mars prochain.

Ainsi, Dakoro, Guidan Roumdji, Madarounfa, Aguié, Gazaoua, Tessaoua, Mayahi et Maradi se sont prononcés à tour de rôle sur la proposition qui leur a été faite par le CEN relativement à la candidature du parti. Un conseil fédéral s’est tenu pour la circonstance, le 9 mars à Maradi, a fait la synthèse de toutes les propositions et a dégagé la position régionale.

A la surprise d’une partie de l’opinion régionale qui s’attendait plutôt à un autre scénario, la quasi-totalité des sections du PNDS ont adhéré à 100% à la proposition faite par le bureau exécutif du parti de désigner Mohamed Bazoum comme leur candidat aux prochaines élections présidentielles.

Outre les consignes expresses données par les grands noms du parti (Kalla Ankarao, Kalla Moutari, Moctar Sabo, Iro Sani, Abdou Harouna, Rabiou Abdou,…), chacun dans sa sphère d’influence, mise à part la campagne d’influence menée par l’entrepreneur Yahaya Adam dit Membre, un inconditionnel bazoumiste,  il faut dire que les maradawas ne sont pas aller jusqu’à creuser des puits, pour trouver des arguments qui militent en faveur de Mohamed Bazoum.

Beaucoup n’oublient pas ici le jeune prof de philo du Lycée Dan Baskoré de Maradi où il a enseigné de 88 à 90 des jeunes Katsinawa et Gobirawa, dont le plus visible d’entre eux, Harouna Abdou Sarkin Yakin Katsina, est aujourd’hui DG de Niger Télécom. En effet, il y’a aujourd’hui dans la région, toute une pépinière de cadres et intellectuels qui vouent à leur « Mouché », un respect quasi religieux pour avoir contribué qualitativement à leur formation. Bazoum Mohamed sait qu’il peut compter sur la confiance de ses anciens élèves du LDB, tous aujourd’hui actifs au PNDS ou dans d’autres formations politiques.

Surtout, les maradawas n’ont pas oublié que le même Bazoum, a été carrément leur « porte parole » à la Conférence Nationale Souveraine de 1990, à laquelle il avait pris part en tant que SG de l’USTN de Maradi. Avec en prime une anecdote très poignante dans l’esprit de ses anciens camarades. Le jour de l’ouverture de la CNS, Bazoum avait un baptême, comme on dit dans le jargon. Juste après la fatiha, il avait précipitamment quitté Maradi, laissant ses amis et collègues gérer la suite de la cérémonie.

A la fin de la Conférence,  Cheffou Amadou un natif de la Région, est élu Premier Ministre. Il n’hésita pas à confier au jeune et brillant orateur, le secrétariat aux Affaires Etrangères. Et c’est longtemps après qu’il était revenu pour récupérer sa famille.

Premier membre fondateur du PNDS à Maradi avec Allat Mogaskiya, Issa Bagalam et bien d’autres illustres, il était jusqu’à une date récente, considéré par beaucoup de militants, comme un natif de la région, tellement il était parfaitement intégré dans son environnement.

« Moi c’est après que j’ai su que Bazoum est de Zinder et qu’il est même de Tesker. Beaucoup comme moi pensaient qu’il était un touareg ou un arabe du nord Dakoro », nous confie Mahaman Laouali dit Puissance, un ancien du PNDS avec qui Bazoum aurait fait « les 400 coups » à Maradi.

Mises à part les compétences d’homme d’état proactif qui lui valent déjà une longueur d’avance sur ses potentiels concurrents et adversaires, c’est sans doute cette évidente « proximité », voire « complicité » entre Bazoum Mohamed et ses « anciens et nouveaux camarades » qui expliquent, la facilité avec laquelle l’ensemble des 47 sections du PNDS ont « validé » sans problème à sa candidature.

Par Le souffle de Maradi

À propos Administrateur

8 plusieurs commentaires

  1. ADILA YAR TASSAOUA, ZAINAF KANEWAR IBRAHIM YACOUBA & TARANA BAMARADATCHÉ

    Nous ne répondons pas à ce « gazobi » plus débile que nous qui ne sait où déposer son caca matinal de ce Vendredi 15 mars 2019 à 11:45; car,

    « QUAND UN ÂNE ENVOIE UNE PAIRE DE MISSILES DE SES SABOTS AU VENTRE DE SON MAITRE QUI LUI RÉPONDIT PAR DES COUPS DE CRAVACHE, ÇA DÉMONTRE QU’IL EST PLUS BÊTE QUE SA BÊTE ».

    Nous sommes des redresseuses des abrutis de ta série qui ignore d’où ils sont venus, là où ils se trouvent et dans quelle direction se diriger pour ne pas se faire happer par des forces plus débiles quand les femmes et les hommes du PNDS Tarayya tiennent à voir toutes les nigériennes et les nigériens s’anoblir.
    Pour la pacifiste et pacifique journée de ce Vendredi, essaie de méditer ces 30 RÈGLES PRINCEPS DE LA VIE EN SOCIÉTÉ, RÉFLÉCHIES, ÉTABLIES ET MISES AU POINT PAR UN DES NÔTRES EN LA PERSONNE DE ZAKSKAB. Par la Grâce d’Allah Soubahanahou wa Ta’ala, tu y trouveras du réconfort et un certain redressement à ton esprit débile. Du courage;

    01 – Adore l’Unique Absolu et Tout Puissant Créateur des deux Mondes, d’un culte pur.
    02 – Aime ton prochain.
    03 – Ne fais point le mal.
    04 – Fais le bien.
    05 – Laisse parler les hommes.
    06 – Le vrai culte de l’Eternel Très-Haut consiste dans les bonnes mœurs.
    07 – Fais donc le bien pour l’amour du Bien lui-même.
    08 – Tiens toujours ton âme dans un état pur pour paraître respectable devant le Seigneur Majestueux, le Dieu Allah (swt).
    09 – Estime les bonnes personnes, plains les faibles, fuis les méchants mais ne hais personne.
    10 – Parle sobrement avec les grands, prudemment avec tes égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.
    11 – Ne flatte point ton frère, c’est l’une des attitudes d’Ibliss, la trahison. Crains celui qui te flatte, il ne manquera pas de te corrompre.
    12 – Écoute toujours la voix de ta conscience et ta raison.
    13 – Sois l’ami des forts et le père des pauvres ; car, chaque soupir que ta dureté leur arrachera, augmentera le nombre des malédictions sur ta tête.
    14 – Respecte l’étranger-voyageur; aide-le, sa personne est sacrée pour toi.
    15 – Évite les querelles; préviens les insultes, mets toujours la raison de ton côté.
    16 – Respecte les femmes; n’abuse jamais de leur faiblesse ; car, plutôt mourir que de les déshonorer.
    17 – Si le Grand Donateur t’accorde un enfant, remercie-Le.
    18 – Sois pour cet enfant l’image de la Divinité ; et, tremble sur le dépôt à toi, confié.
    19 – Fais en sorte, jusqu’à ses dix ans, qu’il te craigne ; jusqu’à ses vingt ans, il t’aime et jusqu’à la mort, il te respecte.
    20 – Étant élève de sa mère jusqu’à ses six ans, sois son maître jusqu’à ses dix ans, son père jusqu’à ses vingt ans, son ami jusqu’à la mort.
    21 – Apprends-lui plutôt de bons principes au lieu de belles manières ; qu’il te doive la droiture éclairée ; mais, non pas une frivole élégance.
    22 – Fais de lui l’honnête homme plutôt que l’habile malin.
    23 – Si tu rougis de ton état, c’est l’orgueil.
    24 – Sache que ce n’est pas ta place qui t’honore, t’élève ou te rabaisse ; mais, la façon dont tu l’exerces.
    25 – Lis et profite des idées des autres; vois et imite les bons comportements; réfléchis et travaille, rapporte tout à l’utilité de tes frères et ta communauté, c’est travailler pour toi-même ; car, le travail libère l’homme.
    26 – Sois satisfait du peu gagné à la sueur de ton front, content de tout, partout et avec tout.
    27 – Réjouis-toi de la justice, courrouce-toi contre l’iniquité, souffre sans te plaindre.
    28 – Pèse-toi toi-même sur la balance de ta conscience avant de peser les autres.
    29 – Ne juge pas légèrement les actions des hommes, ne blâme pas et loue moins.
    30 – C’est à Allah (swt) Seul que revient de sonder les cœurs et les poitrines des autres;
    Alhamdu Lillah, Wassalam!

  2. ADILA YAR TASSAOUA, ZAINAF KANEWAR IBRAHIM YACOUBA & TARANA BAMARADATCHÉ

    Eu égard au titre de l’Article dont on pensait y trouver de révélations contraires à la raison raisonnable des militantes, militants, sympathisantes, sympathisants et même les barons PNDSistes de Tarayya à Maradi ; ça se voit et se comprend que « Le Souffle » souffle vraiment l’air des Maradawas de Goulbin N’Kaba, de Gobir et de Katsina! Rien de stupéfiant, quand on sait et connait que les Roses du Niger, sont de véritables invertébrés semblables au compas qui ne quitte jamais sa ligne de traçage ; ils ne voient que du Rose dans leur ligne de conduite politique. Reconnaissons cette vérité de nos Roses dans la jungle politique où ne badinent que des féroces voraces carnivores qui n’avaient appris qu’à écraser les plus jeunes pour grandir en criminalisants les plus faibles pour grossir. Avait-on dit dans l’article :
    SEM Bazoum Mohamed l’a bonnement et bellement bien mérité quand le Journal « Le Souffle » affirme que déjà très jeune prof de philo au LDB/Maradi et juste après la Fatiha du baptême de son enfant, il a quitté promptement le même jour pour rejoindre le combat politique au rendez-vous national de ce qui aurait été l’espérée Vraie Refondation de la République à l’occasion de la CNS. Qui des moins convaincus des idéaux de PNDS Tarayya aurait si fidèlement agi de sa façon? Il faudrait aussi qu’un journal de la Région de Niamey nous donne la raison des Roses de Saga à emboiter les pas de Bagobirin’n Issili Kalla Hankouraou, les jeunes Maï Alkawali Rabiou Abdou na Elh Rabé Ba’agadeshé Dan Tassaoua, Moctar Sabo, Iro Sani, Dr Abdou Harouna Sarkin Yaki’n Katsina, le Gazagourou Maï Sojawas Touwan Kaya Miyal Allura, dis-je Kalla Moutari…
    Loin de beaucoup de certains activistes de s partis de la jungle politique nigérienne, les Roses du PNDS Tarayya savent s’entendre et se référer aux règlements, principes et disciplines que les premiers membres fondateurs ont su établir pour voir grandir en se développant, leur formation politique.
    A la lumière du « OUI » au majuscule de Maradi dévoué, affirmé et confirmé à la candidature Mohamed Bazoum pour la Candidature du PNDS ; rassurons-nous, rassurez-vous de suivre indéfectiblement les sections de toutes les régions unanimement prononcer leurs déclarations dans les très prochains jours aux fins d’affirmation et confirmation de cet éminent philosophe engagé à succéder en emboitant les pas de Maïguidan Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika, disons, Notre Excellence le grand Bâtisseur Président Issoufou Mahamadou pour la construction de notre pays le Niger écologiquement propre dans un engagement transitivement énergétique pour d’efficient développement socioéconomique durable de notre population. Qu’Allah Soubahanahou wa Ta’ala le Souverain des Deux Mondes, prête une bonne part de sa Souveraineté à ce frère – SEM Bazoum Mohamed – afin qu’aux prochaines élections de 2021, la très grande majorité de nos concitoyens le confirment à l’heureuse succession de SEM le Président Issoufou Mahamadou, à la Magistrature Suprême de notre pays. Amen!

  3. Mr BAZOUM déjà chauffeur du bus rose de la 7eme République prendra le Niger en main s’il décide d’emprunter le moteur Blandé ISSOUFFOU MAHAMADOU encore appeler instrument mécanicopolitique adoptif au parcours de la Renaissance Nigérienne .
    Et au cas ou un autre politicien aura accès à la voix majoritaire nous lui remettrons son mérite qui est notre « trône Présidentiel  » bien que cela n’arriverait que si cette personne parvient à mieux assurer la sécurité climato$£teroriste mieux que scoba : ( mission impossible )

  4. BAZOUM est déjà chauffeur du bus rose de la 7eme République du Niger et il sera Président de notre teritoire s’il décide démocratiquement d’emprunter le Moteur Blandé de ISSOUFFOU MAHAMADOU qui est le seul instrument mécanique adoptif au régime de notre conduite démocratique de notre longue route Rennaissance .
    Néanmoins par la grâce du respect de notre code électorale si toute fois c’est un autre politicien qui parvient a remporter la majorité de voix ,il aura sont mérite à la Présidence du Niger et sa restera ainsi bien qu’il faudra à ce (?2021 ) de faire mieux rentrer + sortir du fromage que Scoba = inéquation = mission impossible c’est un film .

  5. Donc, seul le département de Bermo n’a pas voté Bazoum

  6. Quel avenir le Niger peut il vraiment attendre de ces hyenes qui sont montrees sur ces photos? Rien de bon.

  7. TO, KA JII…!!!!???

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.