Home ACTUALITE Célébration de la Convention Pravasi Bharatiya Divas 2019 au Niger : Sous le signe du renforcement de l’amitié entre nos deux pays…

Célébration de la Convention Pravasi Bharatiya Divas 2019 au Niger : Sous le signe du renforcement de l’amitié entre nos deux pays…

L’ambassade de l’Inde au Niger célébré hier la convention Pravasi Bharatiya Divas 2019. Cette cérémonie s’est tenue dans les locaux de l’Ambassade en présence de la Secrétaire Générale de la Présidence de la République, Mme Talata Rahmatou et de plusieurs invités.

Cette manifestation annuelle vise à célébrer les réalisations de la communauté indienne à l’extérieur et à reconnecter ses membres avec leurs racines traditionnelles. A cette occasion, remis officiellement, à Mme Ali Soumaila Aichatou du groupe artistique SOGHA, la lettre d’appréciation que la ministre indienne des Affaires Etrangères, Mme Sushma Swaraj, lui a adressée pour avoir interprété le Gujarati Bhajan « VaishnaJa To » à l’occasion de la célébration du 150ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi.

Dans son intervention à la cérémonie, la Secrétaire générale de la Présidence du Niger, Mme Talata Rahmatou a rendu hommage à tous ceux qui œuvrent inlassablement au rayonnement de l’amitié entre le Niger et le reste du monde en général, et en particulier entre notre pays et la République de l’Inde. La célébration de cette année au Niger se tient dans un contexte particulier.

En effet, la convention a choisi, par la voix de la ministre indienne des affaires étrangères, de distinguer Mme Ali Soumaila Aichatou du groupe artistique SOGHA pour sa contribution musicale aux célébrations de la commémoration du 150ème anniversaire de la naissance du bien aimé de l’Inde, le Mahatma Gandhi. Pour la Secrétaire Général de la Présidence, cette compatriote, par son art « défend et diffuse les valeurs de la République, œuvre pour le rayonnement de notre patrimoine culturel et le renforcement de l’amitié entre le Niger et l’Inde, cet Etat avec qui nous cheminons depuis le Mouvement des Non-alignés ».

S’adressant à la chanteuse Aichatou, la SG de la Présidence a indiqué qu’en faisant bénéficier la communauté indienne au Niger de ses talents d’interprète de la musique indienne, elle donne aussi au Niger l’opportunité « d’augmenter l’impact de notre diplomatie avec ce pays amis ». Le choix d’interpréter le Gujarati Bhajan « VaishnaJa To » était évidemment audacieux, a affirmé Mme Talata Rahmatou, mais « en vous écoutant, on ne peut s’empêcher d’y trouver moult résonnances de notre jeunesse bercée à la savoureuse mélodie des films hindous ».

La Secrétaire Général de la Présidence a félicité l’engagement de Mme Ali Soumailou Aichatou, tout en indiquant que les valeurs qu’elle défend, qu’elle incarne et qu’elle prône, sont celles « qui font de notre nation, un peuple uni et divers, libre et fraternel, juste et tolérant ». Pour Mme Talata Rahmatou, cette distinction du Gouvernement Indien doit faire la fierté de la lauréate car elle la mérite grandement.

« La République (ndlr : du Niger) vous sommes néanmoins de conserver le même cap et de toujours garder les qualités qui font de vous une garante de l’honneur de notre pays auprès du peuple indien et peut être même du reste du monde », a-t-elle conclue.

Pour sa part, l’Ambassadeur de l’Inde au Niger, SE. Rajesh Agarwal, a rappelé que le Pravasi Bharatiya Divas, qui veut dire « Journée des Indiens d’outre-mer », est un programme phare du Ministère des Affaires étrangères de son pays et qui est organisé pour célébrer les réalisations de la communauté indienne de l’extérieur et pour les reconnecter avec leurs origines.

C’est aussi une importante plateforme d’engagement du Gouvernement de l’Inde et des gouvernement d’Etat envers cette communauté. SE. Rajesh Agarwal a affirmé que l’Inde accorde une plus grande importance à l’Afrique et que cet engagement a été renouvelé par le Premier Ministre Narendra Modi lors du discours qu’il a prononcé au parlement Ougandais en Juillet 2018. Il a aussi rappelé que « l’Inde s’est engagée à coopérer pleinement avec le Niger en matière de renforcement de capacités ».

Après la remise de la lettre d’appréciation de la ministre des Affaires Etrangères de l’Inde à Mme Ali Soumailou Aichatou par la Secrétaire Générale de la Présidence, les participants à la Célébration de la Convention Pravasi Bharatiya Divas (PBD) 2019 ont apprécié une exposition d’articles vestimentaires indiens à base de tissu khadi de l’inde.

L’ambassade de l’Inde au Niger a saisi cette occasion pour projeter des vidéos et des photos de précédentes fêtes de bain considérées comme une fête de purification des péchés par les indiens. Pour rappel la PBD est célèbrée généralement le 9 janvier de chaque année. Cependant, cette année, il a été décidé de la célébrer en Inde du 21 au 23 Janvier à Varanasi, couplée avec d’autres célébrations importantes, à savoir la Kumbh Mela (célébration religieuse hindoue communément appelé bain de purification des péchés) et la 70ème fête de la République de l’Inde.

Outre la construction du Centre de Conférences Internationales Mahatma Gandhi qui rentre dans le cadre du 33ème sommet de l’Union Africaine au Niger en 2019, l’Inde a accordé au Niger une ligne de crédit qui a permis de financer la Centrale Solaire de 7MW de Malbaza, inaugurée le 24 Novembre 2018 par le Premier Ministre Brigi Rafini. De plus, un autre projet d’électrification solaire de 50 villages dans les régions d’Agadez, de Diffa, de Maradi et de Zinder va bientôt s’achever.

Fidèle à son engagement envers le Niger, l’Inde a aussi accordé une ligne de crédit à notre pays pour un projet de construction de 500 points d’eau pour l’alimentation en eau potable des villages.

Par Souleymane Yahaya et Dalhatou Sahabi Aminou (Stagiaire)

  1. La présidence du Niger soyez fier du fait que dans la vie tout est un mal nécessaire organisé selon la mémoire universelle: vous avez une masse jeune brave , productive qui , lorsque vous essayer de les crédibiliser par ce qu’ils peuvent fournir pour notre nation , vous saurez que c’est une gave erreur de les mettre hors jeu à la merci du chômage . Au lieu de regarder les forces jeunes périr dans nos prisons , changeons leurs mentalités qui puisent source dans le d’espoir et introduisons les dans les industries de nos coopérateurs arrivistes après des négociations politiques + économiques = l’homme change selon les réalités qu’il vit surtout que des fois l’on est coupable malgré soit + ce que la vie à prévu pour soi et qui peut se changer à l’aide d’un soutient moral de ses semblables .
    Mme Talata sachez que le système Nigérien est sur le point de changer en général = nous n’avons pas besoin de courir derrière ce qui nous revient de droit = Respect de la Nation.
    Inde on se prend au rendez vous pour le soutient d’une terre promise de l’humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Session de travail sur la consolidation des résultats des evaluations des derniers processus electoraux au Niger : echanges entre acteurs politiques et propositions aux instances décisionnelles…

Le  National Democratic Institute,  (NDI) a organisé hier matin à l’hôtel Royal Palace de …