Home ACTUALITE Célébration de la fête du premier mai édition 2018 : La CDTN demande la tenue des élections professionnelles

Célébration de la fête du premier mai édition 2018 : La CDTN demande la tenue des élections professionnelles

Tout comme les autres centrales syndicales du Niger, la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN) a célébré hier 1er mai 2018, le 132ème anniversaire des tragiques événements de Chicago à travers le traditionnel défilé des travailleurs. C’était une véritable démonstration de force pour la CDTN, l’une des grandes centrales syndicales dans notre pays qui a enregistré l’adhésion de six (6) nouveaux syndicats membres. Le défilé de la CDTN s’est déroulé en présence du ministre de la Santé Publique et de plusieurs autres invités.

La célébration de cette journée historique a été une occasion pour la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger par la voix de son secrétaire général de se prononcer sur la situation socioéconomique et politique sur le plan national que celui international en général. Au plan social, le secrétaire général de la CDTN M. Idrissa Djibrilla a évoqué les préoccupations syndicales de l’heure qui sont la tenue des élections professionnelles, les négociations ITN/Gouvernement et la situation scolaire et Universitaire.

Relativement aux élections professionnelles, la CDTN a constaté qu’elles tardent toujours à se matérialiser du fait du retard accusé par la Commission Nationale des Elections Professionnels (CONEP) dans l’élaboration du fichier. C’est pourquoi, la CDTN demande sa tenue dans les meilleurs délais pour assainir l’échiquier syndical.

S’agissant des négociations ITN/gouvernement, la CDTN a réitéré son soutien à la position de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger par l’exigence du payement des incidences financières en raison de deux listes par mois ; la mise en place du comité chargé d’évaluer le stock d’arriérés d’incidences financières lié aux avancements, reclassements, le payement des pécules des agents contractuels de la santé qui totalisent huit (8) mois d’arriérés, l’adoption du régime indemnitaire des agents et l’indemnisation des enseignants contractuels licenciés à la suite de l’évaluation organisée par le ministère en charge de l’Enseignement primaire et la poursuite des négociations sur les autres points de revendications.

Au plan sécuritaire, le secretaire général de la CDTN a relevé que notre pays fait toujours face à la secte Boko Haram et aux groupes terroristes qui sévissent dans les régions de diffa et de Tillabéry, en continuant à endeuiller nos populations en dépit des importants moyens mobilisés à cet effet. A ce niveau, la CDTN a rendu un hommage aux Forces de Défense et de Sécurité pour le sacrifice consenti et a invité toute la Nation à se mobiliser pour la défense de l’intégrité territoriale, gage d’une stabilité sociale et d’un développement durable.

Au plan international, la situation économique n’a guère évolué selon la CDTN. La récession économique continue son chemin avec en toile de fond la réduction des budgets destinés aux salaires, les licenciements abusifs des travailleurs particulièrement dans les entreprises et l’absence de toute possibilité d’embauche plongeant ainsi des milliers de jeunes diplômés dans le désespoir total.

Pour la CDTN, la précarité dans laquelle se trouvent plongés les jeunes des pays pauvres explique sans aucun doute les différents phénomènes migratoires devenus une véritable préoccupation pour les pays africains. C’est pourquoi, le secrétaire général de la CDTN M. Idrissa Djibrilla a dénoncé le traitement infligé aux différents migrants un peu partout dans le monde tout en rappelant aux Etats, l’urgente nécessité de mettre en place des politiques susceptibles d’offrir des emplois aux jeunes afin d’éviter qu’ils tombent dans l’extrémisme conduisant au terrorisme.

[author ]Hassane Daouda (ONEP)[/author]

  1. « Honteux » d’être une minute en retard, un ministre présente sa démission
    Et TOTO A DIT …. seulement ailleurs…..😂😂peut etre au Niger ….dernier de la race humaine…..en 3021.😀😀

    Sinon qui va demissonner même pour un mois de retard au NIGER…..?

    TOTO A DIT comprend POURQUOI ….Le Niger figure dans les PAYS DE MERDE….. avec des SHITHEADS qui mismanagent…….

    En retard d’une minute à peine, le ministre britannique du Développement international a présenté sa démission dans la foulée. « Honteux » de son « impolitesse », Lord Michael Bates a présenté sa démission du gouvernement pour ne pas avoir été présent à temps pour répondre aux questions de l’opposition: un intolérable manque de « courtoisie » à l’égard de la principale intéressée, la baronne Lister, a-t-il lui-même jugé.

    Quittant la Chambre des Lords sous la désapprobation de son camp et l’embarras de ses détracteurs, Lord Michael Bates a marqué les esprits pour son intégrité en effet rarissime, pour ne pas dire excessive. La Première ministre Theresa May a finalement refusé sa démission et l’opposition a jugé qu’une excuse était « tout à fait suffisante ». Un épisode courtois et cocasse typiquement britannique à découvrir ci-dessus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Président Issoufou Mahamadou s’est entretenu vendredi après-midi à Ouagadougou avec l’ancien Premier Ministre britannique Tony Blair…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, s’est entretenu ven…