Home ACTUALITE Cérémonie de remise de don de vivres au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires : Un don de 5547 tonnes de riz d’une valeur de 4,4 milliards de FCFA, octoyé par la Chine en faveur des populations vulnérables

Cérémonie de remise de don de vivres au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires : Un don de 5547 tonnes de riz d’une valeur de 4,4 milliards de FCFA, octoyé par la Chine en faveur des populations vulnérables

Dans le cadre de l’aide humanitaire d’urgence, la République Populaire de Chine a octoyé un important don de vivres de 5547 tonnes de riz, pour une valeur de 4,4 milliards de FCFA, en faveur des populations vulnérables de notre pays. Au total, ce sont 55. 470 familles des huit régions du Niger qui bénéficieront de ce don. Ce don a été officiellement remis, lundi dernier à Niamey, par l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, SEM. Zhang Lijun, au ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, en présence de plusieurs personnalités dont le Secrétaire permanent du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires, M. Saley Saidou.

Après avoir réceptionné le don le ministre en charge des Affaires Etrangères, de la Coopération, M. Ibrahim Yacoubou, a réitéré, au nom du Président de la République et du Premier ministre, ainsi que des populations bénéficiaires, ses sincères remerciements. Le ministre Ibrahim Yacoubou a réaffirmé la volonté et la disponibilité du gouvernement à poursuivre avec la République Populaire de Chine « ce partenariat de qualité qui a déjà produit des effets, tant sur le plan économique et social que sur le plan politique ».

Dans son allocution, l’ambassadeur de Chine, S.E.M. Zhang Lijun, a exprimé l’immense plaisir qu’il ressent d’assister à cette cérémonie de remise du don alimentaire d’urgence offert par le gouvernement chinois qui constitue un événement important dans la coopération d’amitié sino-nigérienne.

S.E.M. Zhang Lijun, a rappelé qu’en décembre 2015, lors du Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération Chine-Afrique, le président Xi Jingping a déclaré que la Chine fournirait aux pays africains victimes des crises humanitaires des aides alimentaires d’urgence d’une valeur d’un milliard de yuans. Aussi, a-t-il poursuivi, « prenant note de l’appel des autorités nigériennes adressé à la communauté internationale pour une aide alimentaire d’urgence, le gouvernement chinois y a répondu activement.

« Répondant à la demande du gouvernement nigérien, le gouvernement chinois a offert une aide de 50 millions de yuans, environ 4,4 milliards de FCFA, constituée de 5,547 tonnes de riz. Selon le projet de distribution de la partie nigérienne, ce don de riz devrait être réparti aux 55,470 familles de huit régions, ce qui fait bénéficier près de 400,000 sinistrés. Le fait que la Chine vient toujours en aide au Niger dans un premier temps au cas où il rencontre des difficultés, traduit bien l’amitié profonde et sincère entre nos deux pays », a souligné le diplomate chinois.

Il a ensuite saisi cette opportunité pour rappeler que, « depuis ces dernières années, dans le but de promouvoir le développement socioéconomique nigérien et d’élever le niveau de vie de la population nigérienne, le gouvernement chinois s’engage dans une coopération aussi vaste que profonde avec le Niger dans les domaines de l’énergie, de l’exploitation des mines, du développement agricole, de la santé, de l’infrastructure, etc.».

Constatant que la coopération entre les deux pays s’avère déjà fructueuse, il a annoncé qu’à l’heure actuelle, la mise en service de l’Hôpital général de Référence de Niamey est en préparation, les travaux du Projet de construction de la ligne électrique 132 kV et du Projet de construction de Backbone national en fibre optique et des Services de télécommunications touchent à leur fin. Ils seront remis à la partie nigérienne cette année, le lancement des travaux du troisième pont sur le Niger et du Projet de construction de la cimenterie de Kao pourra avoir lieu cette année.

Pour sa part, le Secrétaire permanent du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires, M. Saley Saidou, a assuré qu’ils veilleront à ce que ces vivres, objet du don, soient mobilisés en faveur des populations véritablement vulnérables. « Déjà, pour une première étape, une prévision d’environ 500 tonnes a été faite au niveau de chaque région et, au fur et à mesure, en tenant compte du niveau de vulnérabilité, ces vivres seront distribués aux plus populations les plus nécessiteuses.

8 Comments

  1. De toutes façons les populations auxquelles cette aide est destinée ne verront pas cette nourriture car elle servira à enrichir davantage allègrement nos politiciens.

  2. La société Project Investor Group est en quette de personne responsable,dynamique,de bonne moralité pour nous représenter valablement en Afrique dans le but de développer notre société dans les domaines d’activité a s’avoir: L’agriculture a grande échelle,la Construction des logements sociaux, l’élevage moderne ,le transport urbain, commerce import-export, la quincaille rie général, l’énergie renouvelable,l’extraction minière et autres.
    Si vous êtes alors intéressé par notre offre, veillez donc nous contacter via.

    Tel whatssap: 00 44 74 13 36 90 13

  3. Au Niger, il faut tout recommencer à zéro….c’est comme quand on veut construire un bâtiment, il faut travailler d’abord la fondation…si on prend le Niger comme le bâtiment, la fondation a été carrément ratée….la seule issue possible c’est de reprendre le tout et revenir à cette fondation pour pouvoir espérer avoir un bâtiment solide sinon quoi qu’on fasse, quoi qu’on a ou possède ou on va posséder dans l’avenir ne sévira pas à grand chose, certes cette reconstruction va prendre des décennies mais il le faut si nous voulons épargner à nos enfant et petits enfants la honte d’être nigérien qui sait rien d’autre que de tendre la main toujours pour demander de l’aide à son prochain….voila toute l’histoire…

  4. La honte, vraiment la honte ne tue plus dans ce pays. Un pays qui va feter dans quelques semaines ses 58 bougies, qui exploite du petrole, du gaz, de l´uranium, de l´or. Un pays traverse par des cours d´eau et qui dispose d´une population en majorite rurale. Comment un tel pays n´arrive pas a assurer son autosuffisance alimentaire et continue de beneficier des aides alimentaires comme si il est en guerre ou est frappe par une carastrophe ? Honte a toi mahamadou issoufou et tes sbires, car tu as echoue plus que tout autre dirigeant de ce pays.

  5. A quand l’independance dans un pays majoritairement constitué de bras valides….aujourdhui les politiciens ont tellement corrompu la société que les jeunes n’ont plus envie de travailler chacun est à la recherche du gain facile

  6. …AH SI NOUS NIGERIEN (NE)S DEVONS ATTENDRE QU’UN AUTRE PAYS NOUS NOURRISSENT….
    ALORS NOUS ALLONS CERTAINEMENT ETRE COMME DES « CHEVAUX »…POUR CE (S) PAYS!!!

    …PUISQU’IL EST CONNU QU’UN HOMME N’EST PAS NOURRI…CONTRAIREMENT A UN ANIMAL!!
    .. L’HOMME NIGERIEN(NE) DOIT LUI MEME CHERCHER SA NOURRITURE!!!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT…

Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes lourdement armés ont attaqué le Poste …