Home ACTUALITE Cérémonie de remise d’un important lot de matériels offerts par l’Allemagne aux profits des FDS : Environs cinq millions d’euros en équipements pour renforcer les capacités de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée

Cérémonie de remise d’un important lot de matériels offerts par l’Allemagne aux profits des FDS : Environs cinq millions d’euros en équipements pour renforcer les capacités de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Bazoum Mouhamed a procédé, lundi dernier dans l’après midi à la caserne de la Garde Nationale, à la réception d’un important don de matériels offert par la République Fédérale d’Allemagne à notre pays. Ce don destiné aux forces de défense et de sécurité du Niger, notamment de la région de d’Agadez, est composé de 100 véhicules, 115 motos et 55 téléphones satellitaires d’une valeur approximative de cinq (5) millions d’euros.

Le ministre Bazoum a réçu ce don des mains de la ministre allemande de la Défense Mme Ursula Von der Leyen, en présence du ministre de la Défense nationale M. Kalla Moutari et des responsables des différents corps de FDS.
Après les mots de bienvenue, le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses a rappelé que l’Allemagne a une vieille coopération dans le domaine militaire avec le Niger.

Et à la faveur des circonstances particulières cette coopération s’est matérialisée dans le domaine de la sécurité par une dotation très importante de 100 véhicules, 115 motos et 55 téléphones satellitaires tous destinés à la région d’Agadez. Ces matériels conséquents dont dispose désormais l’armée nigérienne seront repartis dans les différents corps notamment la Garde Nationale, la Gendarmerie Nationale, les Forces Armées Nigériennes (FAN) et la Police Nationale pour leur permettre d’accomplir leurs missions de sécurité.

« C’est avec un grand plaisir que nous recevrons les clés de ces véhicules, et je voudrais vous dire qu’ils seront déployés sur le terrain aussitôt. Et je suis convaincu que l’Allemagne aura contribué ce faisant à améliorer de façon notable les capacités de nos Forces de Défense et de Sécurité », a déclaré M. Bazoum Mouhamed.

En effet, selon la ministre fédérale de la Défense d’Allemagne son pays se considère comme un proche partenaire du Niger et de toute la région du Sahel dans le combat contre le terrorisme, la criminalité organisée et les trafiquants d’êtres humains. L’Allemagne est aussi un partenaire pour le développement économique de votre pays et de la région, a-t-elle ajouté. « II est donc important que le G5 Sahel tout comme la CEDEAO avec laquelle nous nous efforçons aussi de coopérer, prévoit également de coordonner les mesures destinées au développement économique et social des pays membres.

C’est pour cette raison que la création du G5 Sahel par le Niger et ses pays voisins ainsi que la mise sur pied d’une force conjointe représentent un pas important dans la bonne direction », a-t-elle déclaré. Aussi, Mme Ursula Von der Leyen a souligné que le Niger est un partenaire qui relève les défis sécuritaires actuels avec courage et détermination, précisant qu’à l’ère de la mondialisation, ces défis concernent tout le monde.

L’augmentation de la menace émanant du terrorisme transnational, les flux migratoires dirigés par des structures hautement criminelles ainsi que la criminalité organisée et le trafic d’armes et de drogue sont les problèmes sécuritaires majeurs auxquels le Niger et toute la région du Sahel sont confrontés. « Je suis convaincue que ces matériels pourront vous être utiles, notamment dans la région d’Agadez.

Je me réjouis de pouvoir poursuivre notre coopération fructueuse et vous souhaite ainsi qu’à votre armée et vos forces de police, mais aussi à nous tous ensemble, le meilleur succès possible », a dit Mme Ursula Von der Leyen. « De concert avec les ministres de l’Intérieur nigérien et allemand, nous avons élaboré un paquet de mesures pour vous aider à lutter contre ces structures criminelles», a-t-elle conclu.

[author ]Abdoul Aziz Ibrahim Souley (Onep)[/author]

14 Comments

  1. Quand nous disons que nous voulons construire des barrages des routes développement notre éducation, agriculture aucune manifestation de l’extérieur meme prets; mais si nous disons que nous voulons s’entretuer alors la manifestation est vite puisqu’ils disent nous allons leur donner des armes afin qu’ils s’entretuent ceux qui resistent coopérer avec nous pour exploiter leurs ressources ou nous les tuerons nous memes telle est la conception de ceux qui ont un zoom sur nous.

  2. Quand nous disons que nous construire des barrages des routes développement notre éducation, agriculture aucune manifestation de l’extérieur meme pret mais si nous disons que nous voulons s’entretuer alors la manifestation est vite puisqu’ils disent nous allons leur donner des armes afin qu’ils s’entretuent ceux qui resistent coopérer avec nous pour exploiter leurs ressources ou nous les tuerons nous memes telle est la conception de ceux qui ont un zoom sur nous.

  3. Ok TOTO A DIT:
    Mais seulement voilà: le Président Kagamé a mis les intérêts de son pays, le développement de son pays, l’honneur de son peuple et sa dignité avant la démocratie zizanie.
    S i l’occident n’est pas d’accord ça sera le problème de l’occident.
    Vous ne pouvez pas avoir la démocratie zizanie et le développement: il faudra choisir entre la discipline et la pagaille, la volonté et la nonchalance, la dignité et la mendicité, le travail et la paresse…

    1. Nigérien, nigérienne
    2. Au rythme où nous avançons, nous n’avons ni ici-bas ni l’au-delà
    3. Ici –bas nous végétons dans la pauvreté
    4. En effet la pauvreté c’est un choix
    5. Et nous semblons pour l’heure avoir choisi la pauvreté
    6. Et chaque jour nous faisons de notre mieux pour nous boucher la route du paradis.
    7. C’est vrai que nous remplissons les lieux de prières aux heures des prières
    8. Mais sommes-nous réellement des croyants ?
    9. Que fait-on réellement pour être des bons croyants ?
    10. Hypocrisie, mensonge, délation, haine du voisin, comportement destructeurs, la rapine..
    11. Bref nous faisons à longueur des journées tout ce que le CREATEUR a interdit
    12. Nous le savons tous
    13. Mais tout se passe comme si nous avons choisi Satan comme compagnon
    14. Oppositions, pouvoirs, sociétés civiles, syndicats, simples citoyens…
    15. Regardons-nous les yeux dans les yeux pour nous dire, entre –nous que ça ne pas.
    16. Nous devons changer
    17. Il n’y a aucune honte en cela…
    18. Reconnaissons que nous tournons en rond depuis 1990 au moins
    19. Et nous le savons tous.
    20. Nous savons que nous reculons, que notre pays recule
    21. Nous savons tous que nous ne travaillons pas pour avancer
    22. Et nous savons tous que personne ne viendra régler les problèmes du Niger à la place des nigériens.
    23. Nous savons par exemple que notre école, donc l’avenir de nos enfants est en train de sombrer
    24. Et la sinistrose gagne tous nos secteurs d’activité, tous.
    25. Ça nous le savons tous.
    26. Et il ne s’agit pas d’accuser untel ou untel
    27. En effet qui n’a pas gouverné ? droite, gauche, centre armée… nous avons tout vu, nous avons tout connu..
    28. Mais le résultat est là : désastreux.
    29. Cessons donc ce gigantesque théâtre.
    30. Arrêtons cette comédie de nous accuser mutuellement et de nous traiter mutuellement de tous les noms d’oiseau.
    31. La zizanie a trop duré..
    32. Ayons le courage de l’admettre : ça ne va pas.
    33. Il y va de notre avenir, de l’avenir de nos enfants, de l’avenir du Niger.
    34. En effet aujourd’hui tout porte -à croire que notre démocratie, la démocratie à la nigérienne,
    35. Cette démocratie zizanie ne va pas ensemble avec le développement de notre pays,
    36. Cette démocratie ne rassemble pas ne crée pas l’unité, la cohésion nécessaires pour mobiliser les énergies.
    37. Et le développement d’un pays, comme tout le monde le sait exige: l’unité, la cohésion et la discipline de ses enfants en vue de la mobilisation de toutes les énergies pour aller de l’avant.
    38. C’est ça que nous enseigne l’histoire économique.
    39. Toute chose que notre démocratique est loin d’enfanter.
    40. Que faire? Démocratie et développement ou démocratie ou développement?
    41. Peut-on être citoyen si pour 500 F on peut vendre son bulletin de vote pour acheter du gari?
    42. Sait-on que notre pays est toujours classé parmi les derniers du monde depuis, justement le début de notre processus démocratique?
    43. Alors question: « démocratie zizanie ou développement »?
    44. Question existentielle n’est -pas?
    45. A bon entendeur…

  4. Et place de recevoir gratuitement …le Nigeria lui decide de pays son arsenal de defense pour signifierqu’il n’est pas un mendiant ou talibe et apte a s’assumer et a la ligne…

    SEARCH

    KOACINAUTE AHOME INEWS Politique Sociéte Sport Economie Culture Technologie Tribune Evenementiel Santé VVIDEO MMUSIC KKOACINAUTE
    Côte d’IvoireBurkina FasoGabonCongoSénégalBéninAfrique du SudAngolaBotswanaBurundiCamerounCap-VertCentrafriqueCongo (RDC)DjiboutiErythréeEthiopieGambieGhanaGuinéeGuinée BissauGuinée EquatoKenyaLesothoLibériaMadagascarMalawiMaliMauritanieMozambiqueNamibieNigerNigeriaOugandaRwandaSao ToméSierra LeoneSomalieSoudanSwazilandTanzanieTchadTogoZambieZimbabweAlgérieComoresEgypteMarocTunisieLibyeAfriqueSoudan du sudCedeaoMonde

    Dans la Lutte contre Boko Haram, Trump approuve la vente de 12 avions de combat au Nigeria

    – Samedi 05 Août 2017-Washington a accepté de vendre au Nigeria 12 avions de combat et reconnaissance,spécialement destinés à la lutte antiguérilla pour aider Abuja à combattre les islamistes de Boko Haram .

    L’administration Donald Trump a approuvé la vente d’avions de combat aux autorités nigérianes engagées dans la lutte contre les islamistes de Boko Haram.

    D’après un responsable américain, il s’agirait de 12 avions d’attaque au sol Super Tucano A-29, des des munitions et de la formation . Une vente estimée à 593 millions de dollars.

    Cette vente, une demande de longue date d’Abuja, avait été stoppée par Barack Obama, juste avant la fin de son mandat, après un bombardement par erreur d’un camp de réfugiés par l’armée nigériane.

    Pour rappel , Boko Haram sévit depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria, a causé la mort d’au moins 20 000 personnes et empiète au Cameroun, au Tchad et au Niger. Ces pays ont mis en place une Force multinationale mixte (FMM pour faire reculer l’insurrection.

  5. Et si l’Afrique enfantait des Presidents comme Kagame, est ce pour son bonheur , le bien etre des africains ou pour leur malheur ?

    Les deux faces d’une meme piece, du General Paul Kagame : adulé pour son leadership, contesté pour son côté despote

    Le président rwandais Paul Kagame, archi-favori à sa réélection le 4 août, est salué par ses admirateurs pour avoir mis fin au génocide de 1994 et orchestré le développement de son pays, mais est perçu par ses détracteurs comme un despote inflexible.

    L’ancien guérillero, 59 ans, dirige le Rwanda d’une main de fer depuis 1994. Il a été autorisé à briguer un troisième mandat de sept ans à la faveur d’une réforme de la Constitution plébiscitée par référendum en décembre 2015 et qui lui permet potentiellement de diriger le Rwanda jusqu’en 2034.

    Cette réforme permet à M. Kagame d’accomplir son « devoir » envers le Rwanda, selon ses propres dires. Mais elle a été très mal accueillie par ses partenaires internationaux, occidentaux en tête, qui perdent de plus en plus patience face à cet homme longiligne au dos voûté, longtemps révéré comme un dirigeant post-colonial modèle.

    Sur son continent en revanche, M. Kagame est encensé par ses pairs, qui lui ont même demandé de concevoir la réforme de l’Union africaine (UA). « Kagame est connu comme quelqu’un qui agit, pas quelqu’un qui dit juste des choses, comme les autres », explique Désiré Assogbavi, officier de liaison de l’ONG Oxfam auprès de l’UA.

    Car tous ceux qui ont fréquenté cet homme au visage ciselé, invariablement bardé de lunettes, le décrivent comme une personnalité hors du commun.

    Mais le gouffre surprend toujours entre ses critiques qui dénoncent sa volonté de museler la presse comme l’opposition, et ses thuriféraires, souvent des économistes et experts internationaux.

    Ceux-ci louent le développement d’un pays exsangue au sortir du génocide – environ 800.000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi dont il est issu – grâce à des programmes axés sur les services, les nouvelles technologies et la modernisation de l’agriculture, et dont l’économie croît désormais de 7% par an en moyenne.

    ‘Un autoritaire qui s’assume’

    L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, un ami proche, le qualifiait de « dirigeant visionnaire ». Et celui que ses collaborateurs appellent « the boss », au franc-parler parfois peu diplomatique, est décrit par l’écrivain Philip Gourevitch, auteur d’un livre référence sur le génocide au Rwanda, comme un « autoritaire qui s’assume ».

    Difficile de percer cet austère père de quatre enfants, parfaitement anglophone mais peu à l’aise en français, avare de confessions sur sa vie privée, dont on sait qu’il joue au tennis et aime le football.

    La personnalité de Kagame s’est forgée pendant son exil en Ouganda, où sa famille tutsi a fui pour échapper aux pogroms alors qu’il avait trois ans. Après avoir fait ses armes au sein de la rébellion du futur président ougandais Yoweri Museveni, il lance le Front patriotique rwandais (FPR) depuis l’Ouganda avec d’autres exilés tutsi rwandais.

    Kagame n’a que 36 ans en 1994 quand, à la tête du FPR, il chasse les extrémistes hutu du Rwanda, met fin au génocide et prend le pouvoir. Vice-président et ministre de la Défense après 1994, président à partir d’avril 2000, celui qui est sans doute le seul dirigeant à avoir suivi une formation militaire à la fois aux États-Unis et à Cuba, tient de facto les rênes du pays.

    Coqueluche

    Le FPR, à la poursuite des auteurs du génocide, a été accusé par l’ONU, avec ses alliés congolais, d’avoir tué plusieurs dizaines de milliers de personnes en République démocratique du Congo voisine. Mais qu’importe, Paul Kagame devient la coqueluche d’une communauté internationale contrite par sa propre inaction lors du génocide.

    Ce n’est qu’en 2012 que ses alliés durciront finalement le ton, M. Kagame étant accusé de soutenir des rebelles en RDC alors que les critiques quant aux respects des droits de l’Homme se font de plus en plus pressantes.

    Au pays des mille collines, ceux qui ont été trop vocaux dans leurs critiques finissent bien souvent en prison ou en exil. Les opposants sont réduits au silence et ceux qui sont autorisés à participer aux élections ne servent que de façade démocratique, selon les observateurs. En 2003 et 2010, M. Kagame remporte les élections avec 95 et 93% des suffrages.

    Un des rares journalistes critiques du Rwanda, Robert Mugabe, décrit le président rwandais comme l’archétype du dictateur moderne. « Il y a une nouvelle génération de dictateurs », soutient-il. « Ces dictateurs sont assez malins pour savoir ce que le monde occidental veut voir et entendre ».

    Imperturbable, Paul Kagame dénonce lui l' »arrogance » de l’Occident. « Un dirigeant fort n’est pas nécessairement un mauvais dirigeant, je ne sais pas où nous serions aujourd’hui si un dirigeant faible avait pris la tête du pays » après le génocide, a-t-il justifié au magazine Jeune Afrique en 2016.

    😂😁 Meme si les Rwandais n’aiment KAGAME, pourquoi ne l’envoient ils pas au Niger, pour construire le Niger au meme stade ou le Rwanda est aujoud hu ? 😕

    Ou bien vous vous complaisez a vivre comme des cochons entoures de gratte ciel d’immondices et de caca humain dans les espaces publics et sillonnant le monde de la collecte de la quemanderie internationale, dignes de talibes politiques vestonnes et bouboutes ? 😁😄

    DONNEZ NOUS ….DONNEZ NOUS

    AIDEZ NOUS …….AIDEZ NOUS

    FISSIBIDILLAHI ! 😇

    NOUS DEY, TALLIBES POLITIQUES, NOUS N’AVONS PAS HONTE DE DEMANDER ….DE DONNEZ NOUS ET NOUS N’AIMONS PAS TRAVAILLER..C’EST TROP DUR….

  6. Attention aux cadeaux empoisonnés!!!! certainement que c’est la contre partie de l’installation de leur base militaire, mais attention aux  » 55 téléphones satellitaires », que le Gouvernement les fasses étudier par nos spécialistes, peut être c’est des téléphones pour espionner nos FDS et dire leurs positions à nos ennemis, cf don de Bill Gate aux paysans du Nord Nigeria!!!!!!!
    Un mécréant ne vous donne jamais quelque chose de biens gratuitement, lisez leur histoire dans le Saint Coran, wate and see!!!!!
    Qu’Allah éclaire nos dirigeants et protège notre pays des stratagèmes de nos ennemis
    Amiine Amiine Amiine!!!!!

  7. Toujours abonné à recevoir des dons; ils n’ont même pas honte. Vous êtes milliardaires sur le dos de l’Etat, mais il faut un autre pays pour payer des motos à nos forces défenses. La main qui donne est toujours au dessus de la main qui reçois. Il faut nous dire aussi la contre partie.

      1. Faire des donations aux demunis comme le fait BILL ET MELINDA GATES ….ou WARREN BUFFET …..seulement ceux le font en billions de DOLLARS…😀😇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Drame d’inates : le Président Issoufou écourte sa mission en Égypte…

A la suite du drame survenu à inates où une base militaire des FDS a été attaquée par plus…