Accueil / ACTUALITE / Cérémonie de remise officielle du drapeau au Mena cadet en partance pour New Delhi : Les cadets Nigériens décidés à faire honneur à la Nation

Cérémonie de remise officielle du drapeau au Mena cadet en partance pour New Delhi : Les cadets Nigériens décidés à faire honneur à la Nation

Le Mena cadet a quitté Niamey, hier dans la mi-journée, à destination de New Delhi. Les poulains de l’entraineur Soumaila Tiémogo vont participer en Inde, et pour la première fois de l’histoire du Niger, à une phase finale de coupe du monde. L’événement est inédit, et avant d’embarquer pour l’aéroport international Diori Hamani, l’équipe était hier matin à la Primature où elle a reçu des mains du Premier ministre par intérim, M. Albadé Abouba, le drapeau national, qui fait d’elle, l’ambassadeur du Niger à cette compétition mondiale.


A cette occasion, le Premier ministre par intérim, a chaleureusement félicité les joueurs du Mena cadet pour leur qualification méritée à la coupe du monde de la catégorie en Inde. M. Albadé Abouba a réitéré les encouragements du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, et du gouvernement, à l’équipe, et l’a assurée de leur soutien total, ainsi que de celui de la nation toute entière. Il a souligné que le Mena cadet est le meilleur fleuron de notre jeunesse pour s’être hissé aussi haut dans le gotha du football mondial. « Pour avoir éliminé le champion du monde en titre, le Nigeria, lors des phases éliminatoires, vous êtes en bonne posture dans cette compétition. Nous avons bon espoir que vous allez honorer notre pays en Inde », a conclu le Premier ministre par intérim, M. Albadé Abouba.

Auparavant le Vice président de la FENIFOOT, M. Amadou Hadary, a rappelé que la qualification obtenue par le Mena cadet pour la coupe du monde l’a été possible grâce aux efforts des acteurs du football, et au soutien du Premier Capitaine du Mena, le Président de la République, Issoufou Mahamadou, qui a donné récemment sur ses fonds propres, 30 millions de FCFA pour la préparation de l’équipe. Il a indiqué que le Mena cadet a besoin du soutien des autorités, et de l’ensemble du peuple nigérien pour défendre vaillamment les couleurs du pays en Inde.

Il faut dire que le Mena cadet jouera dans un groupe D explosif, en compagnie de la République Démocratique de Corée, du Brésil et de l’Espagne. L’équipe nationale du Niger fera sa première sortie en compétition le samedi 7 octobre 2017 à 20 heures, face à la République Démocratique de Corée. Le 10 octobre à 17 heures, le Mena affrontera l’équipe d’Espagne. Pour son dernier match de poule, le Mena croisera le fer avec les Oriverdè Brésiliens.

Si la Corée du Nord n’est pas un foudre de guerre, l’Espagne et le Brésil sont en revanche connus pour être de véritables réservoirs de talentueux joueurs. Mais il est certain que le ballon restera rond sur la pelouse du Jawaharlal Nehru International stadium de Kochi où les cadets nigériens affronteront leurs camarades Coréens, Espagnols et Brésiliens.

Selon le Directeur des tournois de la FIFA, le calendrier des matches a été conçu après avoir analysé de façon minutieuse la santé des joueurs, le format de la compétition, les déplacements des équipes, les conditions climatiques, les festivités locales, la géographie et d’autres facteurs. La compétition débutera le 6 octobre avec deux rencontres : Colombie-Ghana dans le groupe A à New Delhi et Nouvelle Zélande –Turquie dans le groupe B à Navi Mumbai.

Bonne chance au Mena !

À propos de l'Auteur

Oumarou Moussa(onep)

À propos Administrateur

7 plusieurs commentaires

  1. Du gâchis. jeter l’argent par la fenêtre . Leurs ainés qu’est ce qu’ils ont foutu à plus forte raison ceux-là!!!

    • Komfo Dankadouro

      Ca ne coutera rien de dire qu’Allah vous aide dans ce tournoi. Y a t-il quelque chose qu’on puisse faire sans de l’argent aujourdhui. La ou tu as échoué, ton fils peut vaincre.

  2. Bonne chance à notre équipe……..c’est déjà un honneur d’être présent à cette compétition de grande envergure…j’espère que cette équipe évoluera jusqu’au niveau senior…c’est comme ça le football marche…monter une équipe depuis le niveau zéro avec des joueurs qui se comprennent et se respectent…toutes les grandes nations de football fonctionnent ainsi…..c’est zéro de faire appel à un mois d’un match à des joueurs sous prétexte qu’ils jouent en Europe, sachant qu’il n’y a aucun entrainement sérieux entre les joueurs et espérer qu’ils vont briller aux compétitions…résultat, le Niger est toujours eleminé, il n’a jamais brillé au football africain et mondiale….

    faisons juste confiance aux joueurs et aux entraineurs qui sont sur place, le reste est question de travail, de confiance et d’objectivité…..

    les grands joueurs de ce monde ont appris le football dans la rue sans jamais intégrer des écoles de foot

    cette qualification nous montre combien nous pouvons si nous sommes motivés….seul le travail paie…ce genre de choses doivent être le déclenchement d’une révolution dans le travail et notre estime….

    • Bonjour,
      Surpris, ce que vous dites, tout le monde le sait déjà, et c’est une affirmation qui est vraie. Je suis content qu’on le répète encore et encore: SEUL LE TRAVAIL PAIE. Il faut le martèler au niveau de ces jeunes peut importe leur domaine d aspiration. Aujourd’hui au Niger nous avons toute un génération perdue à cause des raccourcis (d’où la corruption et l’injustice)! SEUL LE TRAVAIL PAIE.
      Effectivement, on a eu beaucoup de grands joueurs qui ont fait leur preuve dans la rue. Mais le plus importants c’est d’évoluer ensemble, d’être bien encadré, comme les grandes équipes de la sous région comme le Burkina ou la Zambie. On a vu leur joueurs locaux faire la différence. Surtout pour la Zambie lorsqu’ils ont éliminé la Côte d’Ivoire (avec toute leur liste de professionnels du ballon rond venus d’Europe )en final de coupe d’Afrique, c’était hallucinant!!! Nous savons tous que cette équipe cadette de Mena a eu plusieurs difficultés pour les préparatifs à cette coupe, tout de même, nous leur souhaitons de jouer avec le cœur, avec l amour du ballon rond et le professionnalisme car nous connaissons tout le challenge que cela comporte. À cœur vaillant, rien n est impossible. Vive le foot nigérien, vu tout l espoir que cela suscite au niveau de ces jeunes! Good luck Mena! SEUL LE TRAVAIL PAIE!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*