Accueil / ACTUALITE / Cérémonie de signature des contrats : la société SUMA prend la direction générale de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey avec à sa tête, M. Berkay Ekim…

Cérémonie de signature des contrats : la société SUMA prend la direction générale de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey avec à sa tête, M. Berkay Ekim…

Le ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio et celui des Finances, M. Mahamadou Diop ont procédé ce matin à l’hôtel Solux de Niamey à plusieurs signatures de contrat. Ces contrats sont relatifs à la gestion de l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey.

 En effet, la première signature porte sur le contrat de la délégation de gestion des activités Aéronautiques Nationales du Niger. Quant à la deuxième, elle concerne, le protocole de transfert du personnel de l’AANN à SUMA, couplée de la signature du protocole de transfert du patrimoine de l’AANN à l’Etat du Niger.

Le but de toutes ces signatures, selon M. Karidio Mahamadou est de procéder à la révision  du contrat de délégation des gestions des Activités Aéronautiques Nationales du Niger, qui marque le retrait de la gestion de l’aéroport international Diori Hamani de la liste des aéroports délégués en gestion de l’ASECNA, afin de donner corps à la vision politique du Gouvernement relative au développement des aéroports et stations météorologiques synoptiques de l’intérieur, contrats et de transferts du personnel AANN à SUMA et du transfert du patrimoine AANN à l’Etat du Niger.

En procédant à la cérémonie d’ouverture des dites signatures, le Ministre des Transports M. Mahamadou Karidio a rappelé que le 06 mars 2018, un contrat de partenariat public-privé sous la forme Build-Operate-transferer (BOT) (CONTRUIRE-EXPLOITER et Transférer) a été signé entre L’Etat du Niger et SUMMA, une société de droit  turc.

Selon le ministre, ce contrat est relatif à la modernisation de l’aéroport International DIORI HAMANI. Le projet de cette modernisation concerne principalement la conception, le financement, la réalisation, l’exploitation et la maintenance des infrastructures de l’Aéroport International  Diori Hamani à travers, la construction d’une nouvelle aérogare moderne équipée des passerelles télescopiques , l’aménagement des salons Ministériels et diplomatiques, la rénovation et l’extension des aires aéronautiques en particulier la piste qui passera de 3000 m à 3800 m, la construction d’un nouveau  terminal  frêt et la construction d’un pavillon  présidentiel de grande capacité et de haut standing.

« En contrepartie, l’Aéroport International Diori Hamani, sera concédé à la société SUMMA conformément à  la convention bipartite signée le  06 mars 2018 » a affirmé le ministre des transports.   

Le Ministre Karidio a également rappelé les principales réalisations engagées par son département ministériel au titre des infrastructures aéroportuaires dont entre autres,  la création d’un hub à l’aéroport Diori Hamani de Niamey, la desserte régulière des villes de l’intérieur, la réhabilitation et la modernisation des aéroports internationaux du Niger, la construction d’autres aéroports secondaires dans certaines villes et le renforcement des infrastructures sécuritaires de tous les aéroports du Niger.

« Force est de reconnaitre qu’une transformation de nos aéroports est palpable. En effet, sur fonds propres de l’Etat, des travaux de réhabilitation des aéroports de Maradi, Tahoua, et Zinder ont été réalisés s’est réjouit le ministre des Transports.

Le Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Niger M. Ahmed Ayaha a pour sa part, indiqué qu’au terme du code de l’aviation civile, l’ANAC a pour fonction d’assurer pour le compte de l’Etat du Niger, les missions réglementation de contrôle et de surveillance de l’industrie de l’aviation civile au Niger. Ainsi donc l’ANAC assure la supervision de l’ASECNA en ce qui concerne la fourniture des services de gestion du trafic aérien, de sauvetage et de lutte contre l’incendie d’énergie et balisage, de la métrologie aéronautique, de communication navigation et surveillance, de cartographique aéronautique, d’information aéronautique ainsi que de système de gestion de la sécurité.

Toujours pour citer les compétences de l’ANAC, il faut souligner que, l’Agence Nationale de l’Aviation Civil edu Niger a été mandatée par les Etats membres de l’ASECNA pour la certification de l’Ecole Africaine de la Météorologie et de l’Aviation Civile (EAMAC) à leur nom et au nom du Niger. C’est pourquoi M. Ahmed Ayaha précise que : «  nous remplissons entre autres, la mission d’exécution de la politique de l’Etat en matière d’aviation civile ».

Présent à cette rencontre, le Président de Conseil d’Administration de l’ASECNA, M. Jean François Desmaziers n’a pas manqué de montrer sa satisfaction vis-à-vis de l’évolution des travaux « le travail a été formidable. En atterrissant hier, j’ai constaté un travail remarquable. Les travaux avancent sur tous les plans. De manière plus large, les travaux d’infrastructures d’accès a l’aéroport sont en très bonne voie. On est effectivement, plein d’admiration plein d’optimisme, quand on voit la qualité des travaux qui sont faites à Niamey sous l’impulsion des plus hautes autorités du Niger » a dit M. Jean François Desmaziers.       

 Peu après les signatures, le DG de l’ANAC a précisé qu’à partir d’aujourd’hui, la société SUMA prendra la direction générale de l’aéroport Diori Hamani de Niamey avec à sa tête M. Berkay Ekim.

Par Aziz Ibrahim Souley (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

10 plusieurs commentaires

  1. SABIOU LIMAN ELHADJ

    C EST DOMMAGE

  2. NOUVEAUXTARIFS AÉROPORTUAIRES – SUMMA

    À partir du 2 mai et à la grande surprise de toutes les structures opérant sur la plateforme aéroportuaire du fret, la société SUMMA a annoncé être le nouveau gérant de la plateforme et cela juste en transmettant une tarification pour les traitements à l’import comme à l’export avec exclusivité sur tous les magasins de fret alors même qu’il n’ont encore rien touché de cette zone.
    Aussitôt informé nous avons trouvé l’agent de SUMMA pour en savoir plus en tant que représentant du SYNAT et membre du BEN SYNAT.
    J’ai eu un échange avec le représentant turque pour plus amples explications.
    Il m’a notifié le fait que les 50.000f sont les frais minimum des 50f/kg sur la LTA et plus les frais fixes de 50.000f pour manutention livraison.
    Ce qui fait que si vous avez une LTA de 1 kg vous payerez pour la remise documentaire un minimum de 100.000f.
    Autre chose pour les colis à garder au frais 18000f /jour des leur arrivée.
    En outre la franchise après l’arrivée des colis est de 3 jours sans spécifications de jours ouvrables ou pas. Après les trois jours les frais de surestaries seront de 30f/kg a 50f/kg selon les types marchandises avec les minimum de perception de 30.000f à 50.000f. C’est-à-dire que si tu fais 1 jour de magasinage, tu payes 30.000f à 50.000f par LTA
    Colis qui mérite gru ou autres manutentions 6.500f par l’agent.
    L’envoyeur du cargo sans LTA à un délai de 48h(2 jours) pour en transmettre un. Dans le cas échéant, le cargo sera retourné à l’envoyeur avec tous les frais applicables. Quand on sait que tu as des colis qui viennent sans LTA et ou des LTA qui viennent sans colis, c’est le comble de l’absurdité cette partie. Colis venus sans étiquettes 10.000f à payer. Comment sortir un tarif sans aviser au préalable les partenaires de la plateforme aéroportuaire et surtout le fait que la tarification est trop salé.
    Le monsieur m’a simplement dit d’aller me plaindre où je veux que même notre ministre de transport n’a pas pu les empêcher. C’est dire que ces monsieur se croient tout permis et qu’ils ont l’aval des supérieurs du ministre.(Lui voyait le danger et a tenue à refuser pendant plus de 4 mois)

  3. @ Surpris. Mais pourquoi aviez-vous refusé de privatiser la Nigelec depuis presque 30 ans quand une équipe Hollandaise spécialiste en énergie avait prévue de tels problèmes ? Parce que les syndicalistes nigériens étaient plus fort que l’Etat du Niger. Donc attendons que ces lutteurs nous trouvent une solution. Sinon il faut confier la gestion de la Nigelec à la Garde Nationale. Tu sais pourquoi ? La façon dont les hommes font la grillade de leurs moutons pendant la fête de la Tabaski pour conserver plus longtemps, avait été inventé par les premiers gardes nigériens qui n’avaient pas les moyens de s’offrir un frigo. Donc, ils peuvent aussi trouver une solution au problème de la Nigelec.

  4. en lisant cet article, je pense automatiquement à la Nigelec, il faudrait penser aussi à transférer sa gestion à des sociétés qui feront ce travail avec du sérieux ou je dirai simplement des sociétés qui travaillent, d’ailleurs je pense que ce domaine d’énergie tellement important aurait du passer avant l’aéroport ou on a 1/10 de nigériens qui ont le moyen de voyager par avions alors qu’on a 10/10 de nigériens qui ont besoin d’électricité dans leurs vies…..

    comme on le dit très souvent, ce régime ne connait pas les priorités, il pense toujours à son luxe d’abord avant de penser aux besoins le plus elementaires de ses concitoyens….

    en 2019, l’ensemble du pays passe des nuits sans électricité et ce depuis 8ans (même si une telle situation était connue bien avant ce régime mais tout de même ce régime a hérité de beaucoup de chose pouvant permettre de régler ce genre de problème qui hante ce pays depuis plusieurs décennies maintenant) et vous allez venir nous dire que vous êtes les plus intelligents de tous les régimes qu’a connu ce pays, je serai d’accord avec vous si vous avez résolu ce problème elementaire d’énergie, mais indispensable pour le développement d’un pays comme le notre, avec les 8 ans au pouvoir……un pays ou l’électricité est un luxe a t-il reelement besoin de cacher sa vraie face pour un sommet UA qui durera quelques jours……

  5. BONNE CHANCE A SUMA

  6. M. Karidio Mahamadou effectivement lorsqu’on vise le sommet du futur en démocratie moderne on prend le soin de bêcher tout ce qui pourrait être rentable dans l’instant présent = les cartes sur tables + les concernés déchargent les conclusions aéronautiques de l’ordre du jour et on progresse sagement vers Summa de la renaissance Nigérienne .
    Quand nous voyons des responsables agir en toute responsabilité $tratégiqu€ tout en prenant compte le facteur temps , leurs motivation accélérer + patriotique retient notre attention vue que ce n’est que à travers la pensée + action que le genre humain parviendra à assurer la transformation de l’évolution idéologique et terrestre

  7. Seul le travail paie! tous nos encouragements au président M.I pour ce nouveau joyau offert au peuple nigérien.

  8. Rien de catastrophique dans cet acte. La majorité des aéroports dans ce monde sont gérés par des sociétés et non des états. Au contraire cela permettra la mise aux normes de ce vieux taudis qu’on appelait aéroport.

  9. Tres triste. Un pays dit souverain qui brade sa souverainete sur un maillon cle cette souverainete qu’est son aeroport international base dans sa capitale. Une trahison de plus des chenilles roses qui ont fini de rogner les fondations de l’etat. Un honte

    • En tout cas c’est catastrophique ce acte, ce régime a posé beaucoup d’acte ignobles l’histoire les rattrapera.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.