Home ACTUALITE Cinquantenaire du Lycée Kassaï: la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou préside les cérémonies commémoratives du célèbre établissement

Cinquantenaire du Lycée Kassaï: la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou préside les cérémonies commémoratives du célèbre établissement

La Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou, présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure » a présidé, le mercredi dernier, la cérémonie commémorative du cinquantenaire du Lycée Kassaï. La cérémonie a été sobre et riche en animation culturelle. Par la même circonstance, la Première Dame a procédé ensuite à l’inauguration de la salle informatique dudit établissement entièrement rénovée et équipée par la Fondation « Guri Vie Meilleure ».

Cette action témoigne une fois de plus l’engagement de la première Dame Hadjia Aïssata Issoufou à accompagner le développement de l’éducation dans notre pays. La fête a été très belle. Les anciennes élèves de l’ancêtre du Lycée Kassaï à savoir le Lycée de Jeunes filles de Niamey ont massivement pris part à la cérémonie. C’était un moment de retrouvailles pour les unes et d’émotion pour les autres. La Première Dame étant une ancienne du Lycée des Jeunes Filles a rehaussé de sa présence la cérémonie.

Pour rappel le Lycée des Jeunes filles créé en 1968 fut un pôle d’excellence pour les jeunes filles venues de toutes les contrées du pays. Elles étaient sélectionnées pour rejoindre cette prestigieuse école. Cet établissement est devenu par la suite Lycée Kassaï. Du Lycée des Jeunes filles au Lycée Kassaï, l’établissement a doté l’administration nigérienne des cadres qualifiés dans tous les secteurs. Le Lycée Kassaï continue dans son élan de fournir des compétences requises à l’administration nigérienne.

Au cours de la cérémonie des poèmes ont été dédiés à l’établissement et des témoignages de satisfaction ont été décernés aux anciens responsables et encadreurs. Les récipiendaires ont reçu leurs témoignages de satisfaction des mains de la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou. Les élèves du Lycée Kassaï et du Collège Banizoumbou qui se sont distingués grâce à leur abnégation au travail ont été également récompensés. Prenant la parole, Hadjia Aïssata Issoufou a rendu un hommage aux hommes et aux femmes qui ont servi dans ce lycée ainsi qu’aux équipes de direction, aux personnels administratifs, aux agents de service ayant œuvré d’arrache-pied afin d’offrir aux élèves un cadre approprié pour leur réussite et leur épanouissement individuel.

« Je suis on ne peut plus fière d’avoir été désignée Marraine de cet événement car, comme vous le savez, mon éducation s’est forgée entre ces murs. En tant qu’ancienne élève du lycée des Jeunes Filles, je reste très attachée à cet établissement dans lequel j’ai grandi aux cotés de plusieurs d’entre vous, dans lequel se sont éveillées notre curiosité, notre intelligence, notre ouverture au monde. Aussi, je vous remercie d’être là avec nous pour fêter le 50ème anniversaire de notre chère école.

Elle a poursuivi son allocution en précisant qu’ « Aujourd’hui, nous célébrons l’excellence, le professionnalisme, le savoir-faire et l’abnégation d’hommes et de femmes qui se sont succédé dans cet établissement, pour nous transmettre la connaissance et les valeurs qui nous guident encore aujourd’hui. Plusieurs générations d’élèves y ont reçu depuis 1968, l’éducation qui leur a permis de se construire et de contribuer par la suite, à bâtir notre Nation. Ils évoluent à présent dans des sphères différentes, en tant que Ministres, Avocats, Médecins, Pharmaciens ou Professeurs…

Chacun d’entre eux, apporte sa pierre à l’édifice commun. Nous sommes fiers de les célébrer également en cette occasion. « Si j’ai tenu à être là, en ce jour mémorable, c’est aussi pour vous, pour l’important héritage qui est à présent le vôtre : un héritage forgé sur la rigueur, la discipline et la motivation de toujours donner le maximum pour maintenir et accroitre l’image de notre lycée », a lancé Hadjia Aïssata Issoufou. La Première Dame, a annoncé que pour encourager les élèves à poursuivre leurs efforts, la Fondation « Guri Vie Meilleure » a mis à leur disposition une salle informatique totalement équipée d’ordinateurs en vue de leurs permettre de maîtriser l’outil informatique dès maintenant.

Elle a indiqué que l’intégration des TIC de manière générale et l’enseignement de l’informatique dès le jeune âge en particulier, constituent un enjeu important pour préparer les jeunes au marché du travail, axé aujourd’hui sur la technologie, la compétitivité, la performance et l’efficacité. En outre, elle a confié que la Fondation ‘’Guri Vie Meilleure’’ met un accent particulier sur la promotion de l’éducation des jeunes filles et récompense les élèves qui font preuve de persévérance tout au long de l’année. En témoigne le Prix d’Excellence et du mérite pour récompenser chaque année les meilleurs élèves du Niger ainsi que les enseignants.

Avant de conclure, la Première Dame, Hadjia Aïssata Issoufou a souligné « permettez-moi de vous dire à quel point les années passées à vos côtés me sont précieuses, marquées par des moments de travail intense, la recherche perpétuelle de l’excellence, la tolérance et le respect. A l’abri des murs de cette institution, nous avons appris à travailler et à vivre ensemble et je tiens à vous remercier très sincèrement pour tous vos efforts pour entretenir et développer des liens étroits de camaraderie entre nous. Au sein de l’Amicale du Lycée des Jeunes Filles, je me suis toujours considérée comme membre d’une grande famille ».

Auparavant, le ministre des Enseignements Secondaires, M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro a relevé que dans beaucoup de nos établissements, des responsables se sont permis d’inscrire de manière irrégulière des élèves ayant épuisé leur scolarité normale par le truchement du recrutement parallèle. Pour illustrer ce malaise, à la prise de fonction de l’actuel proviseur du Lycée Kassaï, l’établissement disposait d’un effectif de 2.461 élèves. Après vérification, il ne reste que 896 élèves régulièrement inscrits a dit le ministre des Enseignements Secondaires.

Il a déploré cette situation avant de réitérer sa détermination à combattre ce mauvais comportement. A cet effet, M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro a salué le courage du proviseur et son équipe pour le travail accompli. Il a profité la fête du cinquantenaire du Lycée Kassaï pour attirer l’attention des chefs d’établissement afin de bannir cette pratique qui n’honore pas notre système éducation.

[author ](Tamtaminfo News d’après le Sahel)[/author]

7 Comments

  1. I want to voice my appreciation for your kindness supporting those who should have help with that issue. Your very own commitment to getting the solution across came to be exceptionally interesting and have without exception empowered guys like me to arrive at their aims. Your amazing helpful useful information entails a great deal a person like me and additionally to my fellow workers. Best wishes; from each one of us.

  2. LIRE BIENTOT LYCEE AISSATA ISSOUFOU A LA RENTREE PROCHAINE ,UN MINISTRE zélé et LA DELEGATION SPECIALE DE NIAMEY S’Y ATTELENT DEJA.

  3. 😀😂 TOH😊 TOH😋 Et bien…..

    Comme il n’y a jamais un sans deux …..en suivant un précédent 😙 À QUAND le CHANGEMENT DE NOM du Lycée Kassai .?

    Comme le CEG 2 de Niamey a été changé en CEG Malika Issoufou , changement de nom motivé par le fait qu’elle fut une ancienne de cette école ….
    Procédant de cette logique vu que Aïssata Issoufou fut une ancienne de cette école quand donc le kassai sera rebaptisé LYCÉE AISSATA ISSOUFOU?😂😁😊

    Ou bien elle ne le mérite pas ? 😋😚

    1. @TOTO A DIT: Le CEG 7 retrouvera son ancien nom desque Issoufou quittera le pouvoir, c etait une faute grave de changer le nom de cet etablissement car cette dame n a pas ete elue presidente de la republique . je ne cherche nullement a denigrer le titre de first lady mais ce n est nullement un poste donc en quoi cela aiderait le CEG 7 a s `ameliorer dans son quotidien a long term? surement le temps qu elle sera first lady ceux qui sont dans cette ecole ou dison ceux qui dirigent cette ecole auront quelques avantages ( materiel) mais et apres?
      Ca serait pareil si on changeait le Nom du Lycee Kassai et lui attribuer celui de l autre first lady
      parcontre si ces dames avaient fait des oeuvres de renom en dehors de leur titre de first lady personne n aurait a redire si on changeait les noms de ces etablissements et personne ne chercherait a changer ces noms une fois qu elles ne seraient plus first lady

  4. Vraiment tres fier d `etre un ancien de cet etablissement. Merci a tous ces enseignants qui nous ont apporte toute l`aide necessaire pourqu`on soit ce que nous sommes aujourdhui

  5. Que de bons souvenirs de cet prestigieux établissement bien que n’étant pas très ancien je suis très fier d’être un pur produit du Lycée Kassai, merci à tous les enseignants qui nous ont encadrés et avoir permis d’être ce que nous sommes aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

S.E Ousseini Tinni récompensé par le PADEV 2020

Le Président de l’Assemblée nationale du Niger, Ousseini Tinni a officiellement reçu…