Home ACTUALITE Communiqué de Presse du Gouvernement

Communiqué de Presse du Gouvernement

Suite à une réunion, le Comité Directeur de l’USN (CD/USN) a décidé du boycott des activités académiques pour soixante douze heures à compter du lundi 10 avril 2017 en cas de non satisfaction de certains points de leur plateforme revendicative après l’expiration de l’ultimatum lancé au Gouvernement.
Mais contre toute attente, dans la matinée du lundi 10 avril 2017, les scolaires se sont retrouvés sur les voies et artères de toutes les villes du pays, à leur tête les membres du CD/USN, de l’UENUN et des Sections Lycéennes et Collégiennes, commettant des actes de vandalisme sur la voie publique.

Dans certaines localités, ces manifestations se sont poursuivies jusqu’à tard dans la nuit engendrant ainsi des troubles graves à l’ordre public.

Suite à ces manifestations, le bilan provisoire se présente comme suit sur l’ensemble du territoire :

 313 personnes interpellées dont 57 libérées, 109 blessées dont 88 manifestants et 21 policiers;

 15 véhicules dont 12 de la Police Nationale endommagés, un véhicule particulier à bord duquel se trouvaient des membres du CD/USN et de l’UENUN renversé occasionnant (un blessé grave et un blessé léger évacués à l’Hôpital National, une moto endommagée et de nombreux biens publics et privés vandalisés.

Il faut noter qu’au cours des opérations de maintien de l’ordre aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée grâce au professionnalisme dont les forces de l’ordre ont fait montre durant ces manifestations.

Malheureusement il faut déplorer le décès d’un manifestant en la personne de Mr Mala Bagalé blessé suite à une chute et qui s’est librement présenté aux forces de l’ordre qui lui ont rapidement porté secours en l’évacuant à l’Hôpital National de Niamey où il rendit l’âme à 17 heures.

D’ores et déjà une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident mortel.

Au vu de la gravité de la situation le gouvernement a décidé de la fermeture des Campus Universitaires de Niamey et de Maradi à compter de l’après midi du lundi 10 avril 2017, jusqu’à nouvel ordre.

En cette douloureuse circonstance, le gouvernement présente ses condoléances émues à la famille du défunt et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il saisit également cette occasion pour inviter la population en général et les scolaires en particulier pour savoir garder raison et appeler les uns et les autres à la sérénité et au sens de responsabilité.

Fait à Niamey, le 11 avril 2107

[author ]Le Gouvernement du Niger[/author]

48 Comments

  1. SUBHANALLAH
    C’est au Niger qu’on voit des manifestants saccager des biens publics, dans les autres pays même les pneus ne se brûlent sur le goudron. Pauvre Niger. Que chaque père de famille conseille ses enfants.
    Ces scolaires ont été utilisés et menons l’enquête.

    1. Il n´y a qu´au Niger qu´un homme peut avouer avoir detourner 200 milliards des caisses de l´etat et il reste a son poste. Pourquoi cette lecture selective de ce qui se passe dans ce pays. Si c´est ton parent qui etait tue, tu aurais dit exactement le contraire. Bouffon

      1. Il faut à la fois condamner les détournements des biens mais aussi le saccage des biens publics.
        Évite aussi une lecture sélective.
        Nous ne devons pas accepter que nos enfants sortent dans les rues pour tout saccager.
        Même les partisans du pyromane et lâche doivent condamner les incendies des biens de l’Etat.

  2. pas honte de mentir à la face du monde, quel mépris? Quelle insulte à l’endroit du peuple dont l’ avenir de leurs enfants est hypothéqué. la mobilisation c’est maintenant, vs allez payer le tribu. Ns comprenons maintenant que ces gens n’ont eu aucune affection familiale raison pour laquelle il maltraitent les autres.Espèce de ratés.

  3. il faut apprendre à manifester sans violence, ni provocations, ni insultes, ni tout ce qui entraverait au respect de compatriotes et de vous même manifestants , cela éviterait de donner l’occasion à ces « forces de l’ordre » soif de brutalité de faire ce qu’ils savent le mieux faire depuis toujours, tabasser et tuer des scolaires….

    mes chers frères et sœurs scolaires, il faut montrer que vous êtes mieux que les gens qui brûlent des voitures de l’Etat payés avec nos impôts, casser les feux optiques payer par nous, détruire les biens privés etc………montrez leur que vous êtes mieux instruits, mieux éduqués et surtout soucieux de votre pays…alors manifestez sans violence svp….et je suis sur qu’on évitera d’autres décès à l’avenir…….

  4. Un être humain perd la vie on salue les « pro »… Ce garçon a chuté d’ou et pour quelles raisons? Nous vivons dans un pays où les politiques ne tirent jamais des leçons du passé. On a l’impression que l’histoire se répète toujours. La violence n’est pas admissible quelque soit le côté où on se trouve. La nomination de notre compatriote Abdallah à la tête de l’uemoa à été ternie par ces événements regrettables. Allah aies pitié de notre pays ne nous punis pas tous sur la base des agissements de politiciens sans coeur.

  5. Issoufou, souviens toi de nos grèves des années 1971, 1972 et 1973 contre le régime de la 1ère République, de leurs corollaires et conséquences si tu gères mal les présentes manifestations des scolaires et étudiants. Malgré notre nombre relativement réduit et la faiblesse de nos moyens de lutte, tu connais le résultat obtenu.

    Fais donc très attention et méfies toi des va t en guerre autour de toi et dans le gouvernement. On ne peut pas maltraiter voire assassiner des jeunes impunément.

    Conseils d’un promotionaire.

  6. Le minimum dans ce cas ci est de demettre les ministres concernes: Enseignement Superieur et Interieur. Ensuite la justice poursuivra son cours normal. Mais apres l’affaire des 200 milliards restes impunie, aucun doute que ces deux ministres ne seront nullement inquietes. Quelques policiers seront jetes en pature et l’affaire sera close.

  7. Il est difficile de soutenir les actes de violence et c’est en cela que les scolaires ont tort. La violence combattue par la violence. Mort malheureuse d’un étudiant , très déplorable. Exploitation politique de l’evenement par les politiciens en mal d’être eux mêmes. Après plus de 25 ans de pouvoir la classe politique doit être reformée. Elle n’excelle que dans la corruption, l’impunité la mal gouvernance et le trafic de bb.

  8. « Il faut noter qu’au cours des opérations de maintien de l’ordre aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée grâce au professionnalisme dont les forces de l’ordre ont fait montre durant ces manifestations.
    Malheureusement il faut déplorer le décès d’un manifestant en la personne de Mr Mala Bagalé blessé suite à une chute et qui s’est librement présenté aux forces de l’ordre qui lui ont rapidement porté secours en l’évacuant à l’Hôpital National de Niamey où il rendit l’âme à 17 heures. » En somme, tout s’est bien passe. Les forces de l’ordre ont agi avec professionalisme. La personne decedee est morte toute seule et que les forces de l’ordre n’ont rien a y voir. Dieu tout puissant. Je ne croyais pas Mahamdou Issoufou et sa bande aussi irresponsables et denues de toute empathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…