Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Communiqué de presse sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

Communiqué de presse sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

Sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri (Département deTibiri), les candidats Sarkin Arewa viennent de saisir officiellement, depuis ce lundi 16 janvier 2018, la cour de justice de la CEDEAO, compétente pour se prononcer sur les violations des principes fondamentaux des droits de l’homme dont ils estiment être victimes.

Ce contentieux débuté en septembre 2015, suite à l’exclusion de l’ensemble candidats Sarkin Arewa par un premier arrêté du ministre de l’intérieur, malgré la transmission de leurs candidatures validées par la Commission consultative régionale de Dosso instaurée après l’appel à candidatures du fait de la vacance de poste du chef de canton suite au rappel à Dieu du chef de Canton en poste depuis en 1980.

En effet, en dépit de l’élection du chef de canton en 1980 pendant le régime de l’intègre président Seyni Kountché qui avait réuni pour une première fois les candidats des deux (2) lignages antagonistes Sarkin Arawa et goubawa, ceux du  lignage Sarkin Arewa ont été écartés de la course au cours du processus électoral.

L’Etat du Niger à travers son ministre de l’intérieur avait estimé en 2015, sous les intrigues d’un candidat, en même temps juge et partie, qu’en organisant cette élection regroupant ces deux lignages en 1980, le défunt président Seyni Kountché (paix à son âme) avait « fraudé ». Et c’est pourquoi, le ministre de l’intérieur, par deux (2) arrêtés, avait éliminé l’intégralité des quinze (15) candidats Sarkin Arewa pourtant sélectionnés par la Commission consultative régionale de Dosso prévue par la loi.

Le délibéré du recours en révision introduit suite à l’arrêt 24 mai 2017 rendu par le Conseil d’Etat consacrant cette exclusion des candidats Sarkin Arewa sera vidé ce mercredi 17 janvier 2018, mais d’ores et déjà, les candidats Sarkin Arewa, au vu de la tournure prise par le dossier, ont pris le devant et saisi la Cour de justice de la CEDEAO par une requête en violations de leurs droits comme les textes de l‘institution régionale les y autorisent.

Ils viennent également d’introduire, le 16 janvier 2018, un recours en annulation de l’arrêté nommant le chef de canton auprès du Conseil d’Etat suite à une élection entachée de nombreuses irrégularités.

À propos de l'Auteur

Djibrilla

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. Du courage Djibril car un peuple dans une position soumise n ‘a plus de dignité . Le candidat à sa propre succession M.Abdou Hassane a eu tort de collaborer avec ceux qui veulent nous distraire à travers cette chefferie en ninéant notre vraie histoire . Le gouverneur de Dosso doit réorganiser ces élections cantonales avec la participation des deux clans .

  2. As salam,

    J’ai oublie d’ajouter, je n’ai pas bcp de commentaire sur la chefferie de Tibiri mais ce que je sache des que une fois vous aligner pour chercher une chefferie ou bien meme plusieurs fois, il incomprehensible qu’on declare vos ayant droit ineligible plutard.

  3. Bonjour

    depuis très longtemps cette chefferie a donnée naissance a d’autres qui sont en réalité des frères de même sangs. depuis le temps des colons le Sarkin Arewa etais a Matankari et chaque jours il viens au siege de l’administration colonial qui est actuellement la préfecture de Doutchi. après il s’est dis que de fois il est fatigue qu’il peut passer la nuit a Doutchi et on lui a fait un local. Voici comment il reste a Doutchi sinon le siege est a Matankari. Tous les autres chefferies ont été fonde par des heritiers du trone de la chefferie de l’arewa donc ce n’est pas une histoire d’independance.

  4. Ce n’est pas en discutant les chefferies des hameaux avec des paysans qu’on peut entrer dans l’histoire. Il y a eu une grande occasion manquée dans l’histoire de notre pays.
    C’est vrai: les Grands Hommes comme le Général BAARE ne naissent pas par milliers. Malheureusement…

  5. Mamane Rabiou,
    Revise ton histoire.
    Mantakari a été dans le passé mais n’est plus aujourd’hui la capitale de l’Arewa puisque les chefferies de KARA KARA, ZABORI, GUECHEME, KATARMA, DOUTCHI, Revisez sont totalement indépendantes.
    C’est vrai que MAI ARI l’ancêtre s’était installé à Mantakari et après la capitale de Canton a été transférée à Doutchi

  6. Qu’en est-il de la chefferie de Matankari, capitale politique de l’Arewa?

    • On se le demande. Il y a une seule chefferie des arawas, celle de matankari. Le reste sont des maigaris.

      Djibril Bare n’écrivez pas du n’importe quoi car on sait ce que vaut Doumega!

      • L’INTERNET C »EST BON PARCE QUE TU TE CACHES DERRIÈRE UN PSEUDO POUR ÉCRIRE N’IMPORTE QUOI. METS TON VRAI NOM SI TU ES AU SERIEUX.

  7. Courage Mr Djibril, face aux vautours de la Renaissance, baisser les bras est une attitude que ne saurait adopter tout démocrate. Dans cette affaire, l’on devine aisément ceux qui tirent les ficelles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.