Accueil / ACTUALITE / Communique du conseil des ministres du jeudi 02 juin 2016

Communique du conseil des ministres du jeudi 02 juin 2016

Conseil2016ArchivesLe Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 02 juin 2016, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le document de la Déclaration de Politique Générale conformément à l’article 76 de la Constitution qui dispose : «A son entrée en fonction et après délibération du Conseil des Ministres, le Premier Ministre fait une Déclaration de Politique Générale devant l’Assemblée Nationale».

La Déclaration de Politique Générale sera présentée par Son Excellence, Monsieur BRIGI RAFINI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, devant l’Assemblée Nationale pendant la Session Extraordinaire de cette Institution, actuellement en cours.

MESURES NOMINATIVES

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les mesures individuelles ci-après :

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L’EXTERIEUR.

· Monsieur CISSE OUSMANE, Inspecteur Général de Police, 2ème échelon, Mle 65169/A, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Niger auprès de la République du Tchad.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE.

· Madame KANDINE FATIMA TIDJANI, Diplômée en psychopédagogie des sciences de la santé, est nommée Directrice de Cabinet du Ministre de la Santé Publique.

COMMUNICATION

Le Conseil des Ministres a entendu une communication du Ministre d’Etat, Ministre des Transports sur la prévision climatique saisonnière des pluies pour la saison hivernale 2016.

Aux termes de cette communication, il est attendu sur le pays en 2016, un hivernage pluvieux avec un bon démarrage de la saison sur la majeure partie du territoire et une fin de saison tardive.

Il est aussi prévu des pauses pluviométriques de durée normale à longue en début de saison.

En fin de saison, des pauses pluviométriques de durée normale à longue sont attendues sur les régions Ouest et longue à normale sur le centre et l’Est du pays.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Fait à Niamey, le 02 juin 2016

À propos de l'Auteur

Source: PRESIDENCE

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. très bonne réplique de la part de la brigade des martyrs!du courage pour la libération de notre cher ministère tant martyrisé!

  2. Lettre ouverte à son excellence Monsieur DAOUDA MAMADOU MARTE, ministre de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique.

    Depuis l’accession de son excellence ISSOUFOU MAHAMADOU au pouvoir en 2011, accession à laquelle vous avez pris une part active, notre corps, le corps des inspecteurs est dans le collimateur d’une race d’enseignants du secondaire et du supérieur sans repère ni moralité qui, ayant fui leurs propres domaines par incapacité professionnelle notoire, avérée et mise à nue parfois par des auxiliaires, s’acharnent vertement sur nous où ils n’hésitent à nous traiter de voleurs comme si nous y avions pris un franc appartenant au père ou à la mère d’un d’entre eux. Vous devez comprendre que ce ne sont pas tous les enseignants du secondaire et du supérieur qui sont dans cette perversion, mais une frange de maudits d’entre eux, car, les vrais enseignants du secondaire et du supérieur, vous et moi, ainsi que tous les vrais Nigériens les connaissent, ils ont toujours voulu rester eux-mêmes. Félicitons leurs sincérités morales et intellectuelles. Ceux qui pullulent notre ministère sont des opportunistes, mus seulement par le besoin sauvage d’amasser de l’argent en détruisant l’avenir de plusieurs milliers de Nigériens, même ceux qui ne sont pas encore nés. A jeter un regard sur leurs passés professionnels, vous comprendrez qu’ils ont été des mauvais enseignants et dans leurs domaine figurez-vous. Comment celui qui a lamentablement échoué dans son propre domaine, pourrait-il réussir ou faire du miracle dans le domaine des autres, domaine qui lui est totalement étranger? Impossible! Le fait que l’on vous ait envoyé la HALCIA à vos trousses est une suite d’un long processus où ces démons ont juré par Satan, leur père protecteur qu’ils vous rendront misérables. Ils ont supprimer le CFEPD, la voie d’enrichissement des inspecteurs, pensent-ils, ils ont fait annuler les CAPED, l’argument qu’ils ont avancé est que ces CAPED sont inutiles et sans effets, comme si ils disposent d’un minimum de compétences pour juger l’impact d’une formation, ces médiocres; ils ont retenu au niveau central tous les fonds alloués au système en refusant les Autorisations de Dépenses aux services déconcentrés du ministère qui sont les Directions Régionales, les Inspections et les Secteurs Pédagogiques, etc. Après tout cela, ils ont constatés que les Inspecteurs ne se lamentent même pas et continuent à vivre encore mieux qu’au paravent, ils ont aussitôt imaginé qu’ils trouvent leurs comptes ailleurs et que c’est peut-être le nombre des contractuels qu’ils majorent. Idée géniale qu’ils ont couru, ces griots, ces fils de chiens et de petites gens vers le Ministre pour le convaincre d’opérer une opération coup de poing pour envoyer ces gênants d’inspecteurs en prison. Une fois de plus, vous aurez honte parce que Dieu le miséricordieux, le très miséricordieux est avec nous. Vous pouvez peut-être proposer au gouvernement une diminution des salaires des inspecteurs.
    Ce que nous recommandons à la HALCIA, de retour de leur mission où ils ne trouveront certainement rien, c’est de comparer les fonds alloués aux services déconcentrés du ministère au temps de son excellence TANJA MAMADOU (Que Dieu le protège) et avec SAMBA MAMADOU OUSMANE (que dieu l’élève toujours plus haut et le protège) comme ministre d’une année académique à ceux alloués en cinq (5) années d’exercice par l’actuel régime. Faites un rapport simple , vous comprendrez que les services déconcentrés ont reçu plus de moyens (financiers comme matériel) en une année académique de Tanja qu’en cinq années sous le règne de Issoufou, alors que les fonds consacrés à l’éducation ont multiplié par deux, sinon par trois et même par quatre dans certains secteurs. Beaucoup d’argent a été injecté dans l’enseignement primaire, mais rien n’est parvenu à ces services déconcentrés, pourtant les documents font mentions qu’on leur en a envoyé. Vous trouverez plusieurs formes de tricheries de ce genre. Inspecter aussi toutes les Directions de ce ministère, vous trouverez en flagrant délit de graves détournements les individus comme Maman Garba, le chasseur professionnel d’ateliers et qui est le seul qui fait déplacer les inspecteurs sans tenir compte de leurs indices ou de leurs grades, pour après reprendre les états en tenant compte de ces principes ; Roua Boukar, l’amie d’enfance et fille d’honneur de la Toute puissante Mme Ali Mariama, qui a géré des milliards pour une réforme sans objectifs et qui n’a pas bougé d’un cran en cinq ans, bien qu’on remarque ces derniers temps un regain d’activités inutiles et décousues pour racketter le peu de moyens qui ne sont pas épuisés avec la complicité du ministre; Sidikou Gado Sabo, qui affiche l’allure d’un sage marabout, mais c’est le plus dangereux et le plus grand hypocrite de la boite. Il n’a jamais aimé les inspecteurs et est à la base de tout ce qu’ils vivent comme irrespect et humiliation. Il n’a aucune dignité et pour cela il se présente comme le conseiller aux affaires criminelles, sataniques et amorales de Marté, après avoir servi déloyalement et indignement l’ancienne ministre pour les mêmes causes. Pour continuer à gérer la dizaine des projets , cumulativement avec ses fonctions de conseiller occulte du ministre, ce vieux gâteux est prêt à tout, même à ce que vous n’imaginez pas. Ce fourbe, s’est, depuis l’arrivée de Marté associé à deux autres apprentis sorciers : Hassane Bonbéri et Roufai (fidèles serviteurs du riche député doctorant Marté qui, pour l’essentiel ont rédigé la thèse de celui qui côtoyait bokas et marabouts pour devenir ministre de l’enseignement primaire qui s’avère être le plus juteux des ministères) pour former une association de malfaiteurs autour du roi Marté contre l’éducation, bref, contre le Niger. Ce trio constitue l’axe du mal, un groupe de voyous qui n’ont jamais voulu sentir les inspecteurs. Bonbéri, farouche militant de l’opposition et du régime Issoufou, dans le bureau de qui d’ailleurs se retrouvent chaque jour tous les opposants caïds du régime sous l’œil complice du SGA, faussement coté ANDP, mais qui sert un autre parti. Si Marté martelait nuit et jour et à toutes les occasions qu’il est prêt à travailler avec tous les cadres compétents, de l’opposition fussent-ils, c’est pour préparer l’opinion nationale à accepter la nomination de ce Bonbéri pour service rendu.
    Aujourd’hui, par la faute de ces forces du mal, les enfants Nigériens sont les plus incompétents au monde (vérifiez les résultats de toutes les analyses internationales sur les compétences des élèves: PASEC, CONFEMEN, PISA, etc., vous pleurerez si vous aimez le Niger). Le fait que le Niger soit dernier en IDH trouve sa source à la désorganisation de son système à la base, car l’éducation, à elle seule compte pour à peu près 40% de ce qui rentre dans le calcul de cet IDH. Ce n’est donc pas exclu, que le pays retrouve son rang peu honorable du dernier de la planète cette année et les années à venir.
    Par rapport aux nombres des enfants qui vont à l’école, la situation est pire, car, près de deux (2) enfants sur trois (3) ne vont pas à l’école, alors que le taux de scolarisation qu’on nous faisait afficher est plus élevé que celui de certains pays d’Europe qui nous aide paradoxalement (il était de 79,2% depuis 2011, ils ont eu peur que la flagrante tricherie soient exposée à grand jour, et ces dernières années, le ministère ne publie même plus aucune statistique , parce qu’elle manque de crédibilité aux yeux des partenaires).
    Le ministre, DAOUDA MAMADOU MARTE qui a bêtement accepté votre dangereuse proposition est aussi médiocre que vous. Sa médiocrité, tout le monde l’a constaté, sinon comment, en intellectuel accepté d’entrer dans vos nouvelles fonctions par la déclaration de guerre à ceux qui sont vos collaborateurs naturels, obligatoires et incontournables même si vous ne voulez pas les sentir. Quel ministre l’a fait à part vous ? Personne. Pourtant le ministre des finances sait que les douaniers sont corrompus, votre collègue de la santé sait que les médecins et infirmiers sont plus actifs et aux heures de services dans les cliniques privées que dans les formations sanitaires de l’Etat, le ministre de la justice sait que les juges sont hautement corrompus, etc. Mais, à aucun moment, ces ministres n’ont humiliés publiquement leurs collaborateurs. Les problèmes ils les connaissent avant qu’ils ne soient ministres, ils comptent les régler autrement sans insulter ni humilier, pourtant vous êtes plus âgés qu’eux. Donc, en plus du con que vous êtes, vous manquez délibérément de sagesse. Ne perdez pas de vue qu’il s’agit d’inspecteurs de l’enseignement primaire et que vous êtes le ministre de l’enseignement primaire. Connaissez-vous un pays au monde sans inspecteurs de l’enseignement primaire ? Non, il n’en existe pas encore, mais peut-être il existera au Niger et seulement au Niger. Pour peu que vous soyez conséquents et que vous soyez animés dès votre nomination d’une volonté de réussir, vous aurez dû commencer par chasser tous ces intrus cadres du secondaires d’autant plus qu’il existe un ministère de l’enseignement secondaire. Ne pensez pas que vous avez la capacité de résister aux attaques des médias, syndicats et probablement des inspecteurs comme votre prédécesseur quel que soit les problèmes que vous trainerez. Vous n’avez pas ses forces et ses soutiens, mais si vous pensez le contraire, allons-y.
    Ces cadres du secondaires, depuis qu’ils ont atterri pieds et mains liés, notre ministère est frappé d’une malédiction : baisse de niveau des élèves et même des enseignants parce qu’ils sont les fruits du secondaire, détournement des fonds de l’éducation à d’autres fins, manque de moyens logistiques adaptés aux terrains nigériens, humiliations, insultes, conflits, hypocrisie, etc.
    Nous avons compris que vous êtes médiocre et maladroit monsieur le ministre pour avoir effectué une sortie dans les régions du Niger, sortie à l’issue de laquelle vous n’avez pas pu contrôler votre langage, ce qui n’est pas digne d’un responsable. Aussi, ne voyez-vous pas que vous êtes en avance sur le premier ministre qui n’a même pas décliné aux augustes députés nationaux et aux nigériens les grands axes de la politique du gouvernement ? Qu’est-ce qui vous fait courir ? Imaginez que les députés rejettent cette politique, Le gouvernement dont vous êtes membre tombera. Rassurez-vous, ils ne le feront pas, mais c’est pour attirer votre attention sur le fait que, les fonctions d’un ministre ne sont pas de la blague et ceux qui vous ont proposé vous ont beaucoup, beaucoup surestimé, et c’est vraiment dommage, car vous n’avez aucune qualité à vous faire confiance d’une responsabilité, si minime soit-elle.
    Ainsi, monsieur le ministre retenez ces messages :
    – Monsieur le ministre, est-il nécessaire de vous dire que c’est vous qui êtes venus, les inspecteurs sont chez eux, vous partirez donc comme vous êtes venus, seuls les actes que vous avez posés vous suivront ;
    – Les inspecteurs ne sont pas des voleurs, vous les traitez de ce que vous êtes, car les gens ont encore en mémoire votre passage accidentel à Gouré comme Préfet où vous avez volé plusieurs objets et matériel de moindre valeur dont les IPN. L’avez-vous déjà oublié monsieur le ministre ?
    – Le corps des inspecteurs est un corps noble, car comprenant des femmes et des hommes qui ont servi, servent et serviront le pays sans mettre l’argent en avant (nous vous informons qu’on devient rarement inspecteur sans bravé toutes les intempéries et les difficultés de la vie: vents, poussières, manque d’eau, enclavement, etc.), de ce fait, nous méritons du respect, mais comme le respect est une valeur qui ne fait pas partie du dictionnaire de ceux qui ont eu la malheureuse charge de vous éduquer, ils vous ont appris le contraire ;
    – Si vous avez été bien éduqué, vous aurez dû comprendre que vous avez commis l’erreur la plus monstrueuse de votre vie en envoyant des gendarmes en tenue de combat aux inspecteurs ;
    – Vous nous avez déclaré la guerre et nous acceptons de croiser le fer avec vous très joyeusement ;
    – Nous vous feront échouer en sabotant toutes vos actions, si vous voulez, faites nous radier de la fonction publique, vous verrez si les nuls et médiocres opportunistes qui vous font la cour pourraient vous aider à vous en sortir. N’oubliez pas que ce sont eux qui ont fait échouer Mme Ali Mariama.

    Aux inspecteurs, battez-vous à mort, et n’ayez aucune crainte, car dieu est avec nous pour :
    – Ne plus embêter les contractuels pour ne récolter que l’humiliation en lieu et place des félicitations, laissez les faire ceux qu’ils veulent pour réduire le nombre d’ennemis qui nous persécutent partout ;
    – Ne mettez plus aucun franc de votre modique salaire pour le travail de l’Etat ; dépensez-le pour le bien-être de votre famille qui en a tant besoin
    – Priez dieu, surtout pendant le mois de ramadan qui s’annonce pour que, tout celui ou toute celle qui veut notre honte ou nous taxe de ce que nous ne sommes pas et de ce qu’ils n’ont pas vérifié en nous, soit frappé d’un malheur, lui ainsi que toute sa lignée jusqu’au jugement dernier. Multipliez les prières nocturnes et le zikr pendant ce mois béni, vous serez agréablement surpris ;
    – N’ayez pas peur de défendre votre corps partout et quelque soient les conséquences. Seul dieu est capable de donner ou de refuser, ayant donc foi en lui.
    Aux syndicats d’enseignants, nous les prenons à témoin pour tout ce qui pourrait advenir car nous avons pris l’engagement ne plus nous investir dans l’éducation quelque soient les menaces dont nous pourrions faire l’objet (car sa brigade de malheur peut lui en forcer les mains et lui tracer les voies de comment nous nuire) jusqu’à ce qu’on nous trouve un ministre respectueux de nos valeurs ancestrales qui consistent à respecter tout le monde, même vos ennemis, un ministre soucieux de l’avenir de l’école et du Niger tout entier.
    Aux directeurs régionaux, nous leurs demandons de ne plus persécuter les inspecteurs pour le transport des fournitures lorsque le ministère ne leur octroie aucun franc à cet effet, mais de contacter le gouverneur afin qu’il impose cette charge aux maries ou transporter directement ces fournitures jusque dans les inspections. Aucun inspecteur du Niger, pour la première depuis 1960 n’a reçu un copeck du ministère ni pour le transport des fournitures, ni pour l’acheminement des nouveaux enseignants nouvellement mis à la disposition des inspections à la rentrée 2015-2016. Selon les caractéristiques des inspections, ces transports peuvent couter plusieurs centaines de milliers de francs. Nombreux sont les inspecteurs qui trainent encore ses dettes ou leurs séquelles. Aussi, pour la supervision des compositions remplaçant le CFEPD, rien n’a été alloué aux inspections, alors les rumeurs font état qu’une somme important d’argent a été dégagé mais le DESAS/O a proposé à la ministre, candidate à la députation d’en faire un autre usage, car lui aussi trouve son compte dans ce détournement.
    Au vu donc de tout ce qui précède :
    Nous demandons au président de la république, son excellence ISSOUFOU MAHAMADOU de trouver un autre ministre à l’enseignement primaire, car DAOUDA MARTE n’est pas à la hauteur parce qu’il n’a aucun respect pour ceux avec qui il doit mettre en œuvre la politique éducative du pays qui sont les inspecteurs. Si vous insistez à le maintenir à cette place, notre pays, nous vous le promettons sera le dernier de la planète cette année et aussi longtemps que vous resterez à sa tête et quel que soient les efforts que vous aurez à consentir dans ce secteur.
    A bon entendeur, salut.

    LA BRIGADE DES MARTYRS.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.