Accueil / ACTUALITE / Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l’Etat signe deux décrets portant promotion d’Officiers, et inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l’Etat signe deux décrets portant promotion d’Officiers, et inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé, hier, deux (2) décrets portant promotion d’Officiers, et inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale.

Aux termes du premier décret, sont promus, hors tour, au grade supérieur, les Officiers des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, déjà inscrits au tableau d’avancement normal, au titre de l’année budgétaire 2019, pour compter du 1er juillet 2019 :

ARMEE DE TERRE
1)AU GRADE DE COLONEL-MAJOR
LE COLONEL
ABOUBACAR OUMAROU MlE OA/SM
2) AU GRADE DE COLONEL
Le LIEUTENANT-COLONEL
ISSAKA NAHIOU Mle OA/SM
3) AU GRADE DE CAPITAINE
LE LIEUTENANT :
DIOP MAMADOU TAIBOU MLE OA/SM
Aux termes du second décret, sont inscrits au tableau d’avancement complémentaire et promus à titre exceptionnel au grade supérieur au titre de l’année budgétaire 2019, les Officiers des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, pour compter du 1er juillet 2019.
A) ARMEE DE TERRE
1) AU GRADE DE LIEUTENANT-COLONEL
LE Chef de Bataillon
IBRAHIM SALIFOU ISSA Mle OA/SM

B) ARMEE DE L’AIR
1) AU GRADE DE COMMANDANT
LE CAPITAINE
LAOUALI ABDOUL KARIM Mle OA/SM
2) AU GRADE DE CAPITAINE
LES LIEUTENANTS
ALI ALFARI AMADOU Mle OA/SM
CHAIBOU ABDOU ABDOUL RAZAK Mle OA/SM

Source: ONEP

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. Merci Zaki , le code socialiste doit forcément être une prescription sociétaire du CORPS de l’ Armée lequel investit sa capacité de sécurisation naturellement terrestre + aérienne voir fluviale dans l’optique de rendre socio+culturel + policonomiquement viable l’horizon de notre teritoire pour ceux de la nationalité Nigérienne se sentent en possession de ballon humaniste + généraliste + renaissance .

    <>
    <>
    <>
    Zaki passons à renaissance acte 2 puisque votre annonce stratégique du mi-temps act1 confirme vraiment la certitude de vos réalisations pour le peuple Nigérien = exploration des espaces vierges + stratégiques + internes = action + action + Bonis Administratif – déviation externe

  2. La Brigade des Martyrs

    A
    Monsieur le Président de la République
    S/C
    Du Premier Ministre, chef du gouvernement
    Pour la nième fois nous vous interpellons par rapport à la gestion cahoteuse dont est l’objet notre système éducatif à la base. Face à votre entêtement à refuser d’agir, vous récoltez –en seules les conséquences. Cela vous fait aujourd’hui huit ans à la tête de ce pays, durant ces huit années, le Niger que vous dirigez a toujours occupé la dernière place, malgré nos ressources et le pragmatisme de notre Président que vous êtes; et à chaque fois, les experts vous font comprendre que c’est l’éducation qui nous tire vers le bas. Cette situation vous a valu le sobriquet très mérité de « Malam Na Baya », étiquette que vous aurait dû éviter puisque vous ne la méritez pas. Pendant votre premier mandat, dès les premiers mois de sa gestion, l’opinion nationale a attiré votre attention quant à l’incapacité de Mme Ali Mariama à gérer ce noble et stratégique ministère. Vous avez fait sourde oreille, pire vous avez mis cette critique pourtant objective au compte de l’opposition. Même si c’est le cas, vous aurait dû vérifier car l’opposition est plus enclin à dire la vérité que ceux qui vous entourent, qui, ayant étudié votre psychologie, ils ne s’évertuent qu’à vous dire ce que vous voulez entendre, même si c’est faux pour continuer à rester avec vous, donc à profiter des délices que leur procurent leurs nominations. Vous l’avez maintenu dans votre gouvernement jusqu’à la fin de votre premier, mandant dont la fin a coïncidé avec l’évaluation PASEC et la traditionnelle publication de l’IDH qui ont placé le Niger dernier en qualité et en quantité par rapport à l’éducation et en bien-être ; même pas du monde mais de la planète, une injure lourde et insupportable pour tous les Nigériens.
    Tous les Nigériens étaient unanimes que vous allez prendre votre revanche au deuxième mandat en nommant à la tête du Ministère en charge de l’enseignement de base un Ministre avec une mission double : reconstruire ce que la bonne dame a détruit et innover et perfectionner les pratiques, la gestion et le pilotage du système de façon à atteindre les OMD aux quels notre pays a souscrit. Malheureusement, Daouda Marthé, jaloux des milliards que sa rivale politique de tous les temps a détournés, a exigé mordicus le portefeuille de ce ministère, pas pour redresser, mais c’est pour dérober l’argent alloué à l’éducation de nos enfants. Son plan c’est pour se maintenir comme régional du PNDS malgré son impopularité, impopularité qu’il avait estimé surmonter en achetant les consciences des faiseurs de roi, quitte à agenouillé tout le pays. Ainsi, dès les premières semaines de sa gestion, il était clair qu’il n’est pas celui qu’il faut pour résoudre les problèmes qui minent notre école. Pire ce monsieur, dans tous ses actes qu’il pose est en contradiction nette avec la politique du PNDS. Pour preuve, il a mis au chômage plusieurs milliers d’enseignants et leurs familles alors que son parti a promis au peuple Nigérien de donné du travail à cinq mille personnes par an ; Le Président de la république a dans sa lettre de politique éducative programmé des Ecoles Normales dans chaque région du Niger et même dans certaines agglomérations importantes du pays pour former beaucoup d’enseignants et de qualité ; aujourd’hui beaucoup de ces écoles menacent de fermer leurs portes fautes d’étudiants parce que Marthé dit être en possession d’un nombre d’enseignants au-delà de son besoin, alors qu’il manque cruellement d’enseignants sur l’ensemble du territoire national, les parents en sont témoin ; les Directions techniques , les directions régionales, les directions des ENI et les autres postes reposent sur un partage politique et un certain équilibre entre les régions dans ce partage, Marthé est revenu sur tout cela en nommant qui il veut, où il veut et comme il veut, en dessaisissant de facto certaines régions de leurs postes juteux pour leur confier des coquilles vides, le Président de la République auprès de qui certains politiciens se sont plaint les a désavoué en leur disant qu’il n’est pas possible qu’on s’ingère dans sa gestion parce qu’on attend de lui des résultats concrets nous permettant de quitter cette regrettable place de dernier. Quelques jours après, l’IDH est publié et notre pays a gardé jalousement sa place, et dans les commentaires, c’est toujours l’éducation qui pose problème. Le Niger a même régressé dans certains domaines comme l’alphabétisation avec le taux le plus élevé au monde malgré les milliards du PAEQ, de l’Etat et de certains partenaires.
    Ce qui choque le plus les Nigériens, c’est que vous étiez mécontent, monsieur le Président de votre place. Les Nigériens ont dit que vous vous moquez d’eux à la limite, sinon qu’avez-vous fait pour que les indices de notre système soient améliorés ? Rien. Vous avez maintenu Marthé malgré sa contre-performance comme vous avez maintenu sa prédécesseur malgré sa médiocrité. La gestion d’un Etat doit se départir de certaines considérations genre : camarades politiques, amis d’enfance, familles de mes amis, etc. IL ne s’agit pas de récompenser ceux, ou les parents de ceux qui vous connaissent, mais de servir avec dignité et loyauté le Pays, tous ses fils et toutes ses filles sans exception, n’oubliez pas que vous avez juré sur le saint coran d’être juste dans votre gestion.
    Monsieur le Président, Marthé ne peut jamais vous permettre d’être autre que dernier, pour preuve, l’année dernière, à la publication de l’IDH, les spécialistes vous ont donné la nouvelle formule du calcul de ce taux qui comprend entre autre, la longévité d’un élève inscrit à l’école dans le système, quelques mois après, votre Ministre a considéré la moyenne d’admission aux études post primaire tous les élèves ayant une moyenne égale ou supérieure à 4.Parmi eux, seuls ceux qui ont la moyenne de 5 à plus vont au CEG, les autres devraient aller ailleurs. Beaucoup de parents ont trainé vainement et pitoyablement leurs enfants dans les rues de Niamey à la recherche des centres de formations où on leur a fait savoir que leurs enfants y sont inscrits. Centres qu’ils n’ont jamais trouvés et plusieurs milliers de ces élèves sont hors système. Ce comportement de votre ministre n’est ni plus ni moins un sabotage de vos actions parce que ces enfants entrent désormais dans le groupe de déscolarisés, donc hors système après seulement 6 ans de scolarité et âgés de seulement 11-12-13 ans environ. C’est ce qui entre en compte dans le calcul de l’IDH désormais. Notre pays serait-il favorisé à votre avis ? Jamais. La dernière place nous revient donc de droit, et sachez que même les différents taux donnés par votre Ministre sont exagérément gonflés, donc faux et s’il existe une limite pour être classé, notre pays ne serait même pas classable. Nous avons triché pour être dernier.
    Monsieur le Président, vous aimez être à tous les rendez (nationaux, africains et internationaux) et chaque fois vous aimez prendre la parole, cela n’est pas mauvais parce que vous donnez l’impression d’être un bon président, qui maitrise tout, qui a de réponses à tous les défis. Avec cette posture, vous ne devrez pas fermer les yeux sur les insuffisances et les incapacités de vos ministres, plus particulièrement ceux qui détiennent des ministères stratégiques comme celui en charge de l’éducation. Quel tord ferait-vous à Marthé en lui confiant un autre ministère si vous ne pouvez pas le remercier? Aucun ; Et s’il est doté d’un minimum du scrupule, il allait démissionner de lui-même pour avoir failli et humilié le peuple nigérien.
    Monsieur le Président, nous avons l’impression que ne connaissez pas ce qui se passe dans votre pays, sinon vous serez informé que votre ministre était incapable de répondre aux très simples questions des cadres de la banque mondiale en mission dans notre pays. Pire, il ne connait même pas certains indicateurs pourtant primordiaux dans l’amélioration du système à plus forte raison les expliquer aux partenaires. Votre premier ministre en est témoin. Nous sommes sûrs que si c’est certains charismatiques présidents, Marthé serait immédiatement démis de ses fonctions. Votre ami de la Guinée Konakry a remercié 3 de ses ministres en charge de l’éducation parce qu’ils étaient incapables de gérer les grèves des enseignants. Imaginez, par leur gestion qu’ils placent la Guinée à la queue de peloton des nations qui gagnent, ils mourront sans nul doute en prison.
    Monsieur le président, on ne blague pas avec la dignité d’un peuple, elle est au-dessus de tout.
    Nous ne vous demanderons plus de faire partir Marthé, qui est très bien lorsqu’il s’agit du faire du mal, mais nul dans toute entreprise louable parce que nous avons compris que vous ne mesurez pas les conséquences que son maintien au sein de votre gouvernement entraine et les méfaits de l’impact de ses actes sur votre image. Vous allez battre le record qu’aucun président au monde n’a battu : être dernier dix ans d’affilié.
    Bonne chance monsieur le Président.

    • Va te soigner debile mental. Ta place n´est pas sur ce forum mais dans un asile psychiatrique que issoufou mahamdou et son systeme que tu vantes ici pourront payer pour toi.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.