Accueil / ACTUALITE / Concours d’entrée au Prytanée Militaire de Niamey : L’équité et l’égalité des citoyens restaurées !

Concours d’entrée au Prytanée Militaire de Niamey : L’équité et l’égalité des citoyens restaurées !

Le 10 août 2018, le Président de la Commission Permanente de Recrutement et de sélection du Ministère de la Défense Nationale a sorti un communiqué qui a déclaré définitivement les admis les candidats au concours d’entrée dans les écoles d’Enfants des Troupes, session 2018, sous réserve bien entendu des aptitudes physiques et médicales exigées pour ce type d’Ecoles. A cet effet, 60 candidats ont été déclarés admis, dont 15 filles, et 16 candidats sont sur la liste d’attente dont 5 filles. Parmi les admis, la région de Niamey s’est tapée la part de lion et se classe en tête, suivie des régions de Dosso et Maradi.Ce qui frappe à l’œil est le constat que plus des3/5 des admis sont issus de a région de Niamey.

C’est pour cette raison que plusieurs citoyens s’interrogent et vont jusqu’à douter de la transparence et de la crédibilité de ce concours.Cela peut paraitre légitime pour un néophyte, mais il ne faut pas perdre de vue que les meilleurs écoles primaires sont toutes à Niamey. Les enfants sont aussi préparés en amont pour ce test. Sinon les critères de l’anonymat et des corrections sont très rigoureux de sorte qu’aucune marge de manœuvre n’a été laissée aux esprits malveillants.

Et aujourd’hui dans toutes les critiques personne n’a pu donner le moindre indice de corruption ou de fraude. Les deux personnalités qui sont à la tête du Ministère de la Défense Nationale, à savoir, le Ministre Kalla Mountari et le Secrétaire Général le Général Karim Gama sont tous de Maradi. Et cette région a, à peine pu s’en tirer avec une troisième place.

En plus deux des neveux directs du Ministre de la Défense Nationale ont tout de même échoué à ce concours.En plus, aucun nom d’un responsable politique ou militaire n’a été cité par les gens qui par ignorance des critères accusent à tort les organisateurs de ce concours.

Ce qui n’était pas le cas à une époque récente de l’histoire du Niger. C’est cela le tempo de la renaissance du Président Issoufou Mahamadou : Montrer dans les actes, que seuls les meilleurs gagnent.

Ce qui connaissent, le ministre Kalla Mountari savent qu’il a fait annulé plusieurs décisions et autres actes pour le respect de l’équité et de l’égalité des citoyens devant la loi. Son honnêteté et sa loyauté, lui ont valu cette confiance des Nigériens partout où il a servi. Mais, le seul aspect peut-être qu’il faille désormais prendre en compte, pour permettre à cette école d’être véritablement nationale, est qu’on doit y retrouver tous les fils des différentes régions. Il faut recommander un système de quota par région en fonction du nombre des écoles et des éffectifs.

À propos de l'Auteur

I.B. (LE TEMPS N° 123)

À propos Administrateur

11 plusieurs commentaires

  1. BIEN ET MAL TERMINE VOTRE ARTICLE MR LE JOURNALISTE. VRAIMENT EVITONS DE FOCALISER OU DE STIGMATISER DES REGIONS, ÇA NOUS HONORE PAS. MAIS DE « SURPRIS » EST UNE PISTE A EXPLORE QUANT A L’INFORMATION ET APPUYER D’UNE FORTE COMMUNICATION DANS LE FOND DE CE FAMEUX CONCOURS. AINSI L’EGALITE ET L’EQUITE SERONT RESPECT

  2. Très bonne observation mon fère. C’est le système de quota qui créera la discrimination en fait. Donc faisons les choses au mérite de chacun et de chacune. Et avant il faut comprendre que Niamey est un tout . A fortiori, comment peux tu savoir que tel ou tel admis d’une région donnée est natif de cette région. De grâce évitons de telles propositions alambiquées. Elles fâchent plus qu’elles n’en résolvent nos problèmes. Cela doit être pour quelque compétition que ce soit.

  3. Cette école est une fierté pour note pays. De grâce ne mettez pas votre business de QUOTA sinon elle perdra son statut d’excellence. Un de mes neveux a compéti au centre de Niamey et j’étais certaine qu’il allait réussir au concours car il est excellent, mais il avait échoué. Je me suis bien renseignée qu’il était excellent, mais n’a pas pu finir une des épreuves à cause du temps limite. Ce n’est pas mauvais de l’avoir échouer. J’ai conseillé mon neveu qu’un homme surtout un soldat ne doit pas être lent dans ses actions. Il doit corriger cette faiblesse et de continuer dans l’excellence il pourra être médecin pour soigner les soldats. Une proposition qui lui a redonné confiance. Donc Garder vraiment vos QUOTA pour les postes politiques et laisser chaque enfant mérité sa place.

  4. le problème est juste à l’intérieur du pays, il n’y pas assez d’informations sur les concours de façon générale, les candidats de Niamey et régions à coté de Niamey sont mieux préparés face à ces concours…..s’il y a quelque chose à revoir pour remédier à ce genre d’écart, c’est faire en sorte que tout le monde soit au même niveau d’information, ça ne coute rien des missions spéciales tout le long de l’année dans tout le Niger pour parler et reparler de toutes ces opportunités aux candidats (primaires, collèges, lycées), moi je me rappelle n’étant même pas au courant qu’il existait un lycée d’excellence qu’on pouvait intégrer par concours….on s’était contenté du lycée standard public…..

    bref que les méritants soient admis!!!!c’est tout à l’avantage du Niger!

  5. Mr le Journaliste votre article appelle de ma part les observations suivantes:
    -l’égalité est définie comme un principe, une règle générale qui dit que les individus doivent avoir les mêmes droits et être traités de la même manière dans une même situation.
    -l’équité c’est le souci d’organiser la société selon des principes qui tiennent compte des inégalités (différences) entre ses membres. L’équité permet donc de limiter ou de corriger les inégalités sociales.
    Cela dit vous parler de système de quota pour que le prythanée soit une ecole national, je suis très gêné de devoir parler comme vous mais juste pour éclairer votre lanterne je vais oser. Pensez-vous pensez que tous les enfants qui sont admis sont originaires de Niamey, Dosso et Maradi? Cela ne peut être possible a moins que la commission de recrutement ne soit dans votre logique régionaliste et qu’un Agali soit interdit de concourir a Niamey, et un Chetima a Dosso ou bien un Maiga a Maradi. Je pense qu’il faut bannir le recours aux références régionalistes aux idées de quotas pour l’équité entre les régions comme si les Nigériens y sont confinés et sont soumis a des restrictions de mouvements et d’installation d’une région a une autre région a l’intérieur de leur pays. Tu fais référence a des autorités qui sont d’une région et qui n’ont visiblement rien fait pour que celle-ci soit la première en termes d’admis. Je suis convaincus que ces derniers ne pensent pas comme toi et se considèrent simplement comme des Nigériens au service du seul Niger. Ce article loin de servir la renaissance comme tu l’aurais voulu l’en dessert.

  6. Il n y a rien d’étonnant en ça. Effectivement depuis l’effritement de l’enseignement public, les meilleures écoles sont aujourd’hui à Niamey. Je connais le cas d’une fille qui était première de sa classe à diffa avec 17/20 de moyenne. Lorsqu’elle a été transférée à l’école eau vive de Niamey, elle s’est retrouvée avec 08/20 de moyenne.

    • Vous voulez dire : « les meilleures écoles privées sont à Niamey « . Certainement que cette fille, première de sa classe à Diffa avec son 17/20 était dans un établissement public.

  7. « Concours d’entrée au Prytanée Militaire de Niamey : L’équité et l’égalité des citoyens restaurées ! »

    Tel est le titre….et comment TOTO A DIT a pu raté cela….

    Quand parles de restauration d’équité et d’égalité entre citoyens en prélude pourquoi as tu même continuer a chier cette merde de confus😕 ?

  8. Bonjour,
    Dans une république, il n’y a point de répartition par région pour les concours et examens d’entrée dans les écoles. Vous avez parlé d’équité et de justice en début de commentaire et hélas vous le finissez mal avec une telle idée.
    Merci bien

  9. 😋😋C’est quel bordel de conneries de crétinerie de couillon ce salopard debite la même ????😐😐

    Quand le LTDK était le LDTK par le passé ne.va pas au LTDK qui veut … C’était sur la base du MERITE que le collégien devient Lycée Technicien ….

    Est ce sur la base de quota par région que le technicien lycéen est venu au LTDK ( Lycée Technique Dan Kassawa de MARADI ou ton ministrion est originaire’…’
    Si ses neveux sont cancres comment veux tu que la grande muette les accepté….

    Pour dire ne va pas au Prytanée Militaire de NIAMEY……

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.