Home ACTUALITE Conférence de presse de la Commission électorale de la FENIFOOT : Le Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou et Salifou Mayaki, les deux candidats en lice

Conférence de presse de la Commission électorale de la FENIFOOT : Le Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou et Salifou Mayaki, les deux candidats en lice

Le président de la Commission électorale de la Fédération Nigérienne de Football, ( FENIFOOT)Me Abdoussalam Cissé a animé dimanche dernier au siège de la Fédération, une conférence de presse sur le déroulement du travail de sa Commission, et a fait une mise au point par rapport à certaines accusations portées à l’encontre de la Commission électorale par les trois candidats qui ont animé la semaine dernière une conférence de presse relativement au processus électoral en cours.

Le président de la Commission électorale de la FENIFOOT a annoncé que des six candidats déclarés deux demeurent en lice. Il s’agit du Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé, et de l’Honorable Salifou Mayaki. Cette conférence de presse s’est déroulée en présence de tous les membres de la Commission électorale de la FENIFOOT.

Dans les propos liminaires qu’il a tenus à cette occasion, le président de la Commission électorale de la FENIFOOT a rappelé que depuis l’Assemblée générale de Dosso qui a mis en place cette Commission, les membres ont travaillé d’arrache pied pour ouvrir les candidatures, recevoir les dossiers des candidats et procéder à leur examen. Il a indiqué que la Commission électorale est chargée du déroulement et de la supervision des élections au sein de la FENIFOOT.

A ce titre, elle a reçu six dossiers émanant du Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou, de M. Salifou Mayaki, de M. Oumarou Saley, de M. Abdoul Aziz Hima Souley, de M. Seyni Yacouba Mereda, et Dr Aliou Amadou Maiga. Après examen de ces six dossiers, cinq ont été validés. Selon Me Abdoussalam Cissé la candidature de Dr Aliou Amadou Maiga a été invalidée en raison de la lettre de parrainage de son club qu’il a lui-même signée.

Pour les cinq candidatures restantes, chacune devrait fournir une liste de 10 membres eux aussi parrainés individuellement. Selon le Président de la Commission, le candidat Seyni Yacouba n’a pas présenté de liste. La Commission a considéré cela comme un désistement. A l’examen des différentes listes des quatre candidats restants, les listes présentées par le Colonel Major Pelé et Salifou Mayaki ont été jugées conformes et validées par la Commission.

Par contre, la Commission a rejeté les listes de deux candidats restants ; celle de Oumarou Saley et celle de AbdoulAziz Hima Souley. Concernant la liste de Omar Saley, le parrainage de l’AS ZAM a été contesté par une lettre du président du club, adressée à la Commission électorale de la FENIFOOT, dans laquelle il indique que l’AS ZAM n’a parrainé aucun candidat.

Pour la liste de Abdoul Aziz Hima Souley, la Commission électorale de la FENIFOOT a souligné que la lettre de parrainage de FUSION FC signée du président du club porte le cachet du Secrétaire général du même club. La Commission a considéré que ce parrainage n’est pas valable. Après le rejet de ces deux candidatures, il ne reste plus que les deux autres en course : celle du Colonel Djibrilla Hima Hamidou et celle de Salifou Mayaki.

Le président de la Commission électorale de la FENIFOOT a indiqué que les candidats dont les dossiers ont été rejetés ont le droit de faire appel auprès de la Commission d’appel de la FENIFOOT. Me Abdoussalam Cissé a par la suite réfuté les accusations de partialité portées à l’encontre de sa commission. Il a indiqué que la Commission a fait son travail en toute indépendance, et conformément aux statuts et au Code électoral de la FENIFOOT.

Il a assuré les candidats que les élections se feront dans la transparence le 16 juillet prochain à Maradi.

[author ]Oumarou Moussa(onep)[/author]

6 Comments

  1. Mr salifou votre blason de député ne nous inspire en rien. Qu’avez vous fait pour la jeunesse nigérienne en particulier et le football en général ? Au contraire qu’est-ce que vous n’avez gagné à la fenifoot? si vous revenez pour retoucher au gâteau eh ben sachez que pelé n’est pas foukori. Allez-y à l’Assemblée défendre la population qui vous a élu député car vous n’avez plus de perchoir à la fenifoot et cela, le colonel l’a appris y’a 5 ans de cela.: On a besoin de résultat, le colonel nous en offre. Alors est ce la peine de vous dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne.
    Vous jouerez un bon rôle au parlement en tant que communicateur mais sur la pelouse, le colonel drible mieux que zidane.

  2. Avertissement à Daouda Mamadou Marthé.
    Nous cadres de Tillabéri militants du PNDS avions appris avec consternation la nomination du Directeur Général de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Niamey sans passé par les structures du parti, seules habilitées à proposer des personnes devant être promues. Les responsables de ces structures ne nous ont jamais mandaté à manifester notre mécontentement face à une action qui viole notre souveraineté, mais ils se retrouveront à travers ce manifeste car cette maladroite nomination est l’objet de tous les commentaires et débats dans la région. Faut-il vous rappeler que notre parti, le PNDS était bien positionné dans notre région jusqu’à ce que ces genres de situations aient fait fuir les militants vers d’autres formations politiques. Les cadres de Tillabéri ont alors demandé au président du parti, actuel président de la république de faire la différence entre les relations amicales et la gestion du parti. Message qu’il a bien compris et a laissé les militants choisir ceux qu’ils veulent à la tête du parti au niveau de notre région. C’est ce qui a expliqué l’élection de Seyni LATA contre Karidjo. Maintenant que le parti est en train de renaitre dans notre région, c’est ce moment-là que vous choisissez pour nous parachuter des personnes que nous n’avons jamais connu sur le terrain de la lutte, pire ceux qui nous ont combattus à mort et qui n’ont jamais souhaité que notre parti soit au pouvoir. Rhissa Seidi que vous avez nommé DG de l’ENI de Niamey est un militant tantôt coté Loumana, tantôt coté MNSD, mais jamais au PNDS, et c’est sous cette robe qu’il a été nommé Directeur régional, puis a bénéficié d’une bourse pour étudier en France avec Samba Ousmane. A l’heure où nous mettons en ligne ces notes, la structure n’a jamais enregistré sa démission de son ou ses partis d’origine et son adhésion au PNDS. Son soutien, nous le connaissons, c’est qu’il est cousin au DG de la NIGELEC, votre ami. C’est dommage et regrettable monsieur le Ministre, car on ne construit rien sur la base des considérations que vous mettez en avant depuis votre nomination à la tête de ce noble ministère, on ne construira rien de ces pratiques ignobles et malsaines, en tout cas pas un pays. Nous sommes au courant que le DG ENI de Niamey est admis à faire valoir ses droits à la retraite, mais nous avions pensé qu’il serait remplacé par un cadre de la région de Tahoua, comme vous avez reconduit tous les responsables aux postes alloués à votre région et votre ethnie. Nous ne pouvons pas imaginer un seul instant que vous dessaisirez la région de Tahoua de son poste et nous l’octroyer, sinon nous aurions dû vous faire des propositions de vrais militants, ceux qui ont enduré toutes les souffrances et toutes les humiliations pour permettre à notre parti d’arriver au but et de prospérer aujourd’hui, pas des opportunistes. Vos pratiques tuent le parti et dénature la politique, or la politique n’est ni une affaire d’amis, ni d’ethnies, encore moins de région, mais de ceux qui croient et se sacrifient pour le parti. Nous vous avion suivi depuis votre nomination, où certaines régions se sont plaint et se plaignent encore de les haïr et de vous ingérer dans leurs affaires en choisissant les personnes à leurs places ou en refusant ceux qu’ils vous proposent, alors qu’il n’existe pas mieux qu’eux pour attester qui est fidèle militant, et qui ne l’ait pas. Permettez-nous de vous faire comprendre que nous n’avions pas cru un seul instant que nous serions la prochaine victime de vos pratiques sataniques. Plus donc jamais ça, lorsque vous avez un poste pour la région, approcher les dignes représentants de la région, pas vos amis qui, même s’ils sont de la région ne connaissent que Niamey et ne maitrisent pas grand-chose au-delà de Niamey, discutez en avec eux en leur déterminant des critères s’il le faut. Pourquoi êtes-vous le seul ministre dans cette situation ? Qui se moque de tout le monde ? Sur une trentaine de nominations au sein de votre ministère, il n’existe pas une seule qui soit faite saine et unanime, c’est-à-dire faite sur la base de la compétence, du degré de militantisme ou des deux critères, ou encore dont le cadre a été proposé par sa structure de base. Seules les nominations des alliés sont objectives.
    La qualité n’est jamais atteinte que par tous les fils du pays valeureux, pas avec des parents, amis et connaissances, Monsieur le Ministre.
    Un conseil pour: un homme bien éduqué ne fait pas parler de lui de tout temps, même dans le bon sens. On ne peut pas défier tout le monde et s’en sortir. Vous avez l’impression de voler de victoire en victoire, vous gagnez toutes les batailles contre tous, la chute elle, monsieur le Ministère ne s’alignera pas comme vos victoires, elle sera unique et fatale. Sachez que , ce n’est pas que tout ce que vous êtes en train de faire ceux qui vous ont succédé de 1960 à ce jour ne pourront pas le faire (les insultes, les humiliations, la haines contre certaines régions, contre certaines ethnies, parfois contre certaines personnes qu’on vous demande de nommer et que vous ne connaissez même pas, etc.). On ne peut avoir raison seul contre plusieurs milliers de personnes.

    1. Vous parlez ici de la nomination à un poste technique pour lequel il n y a pas normalement de considération de parti politique ou de coloration ethnique ou de région. Vous dénigrez votre parti si ce sont des pratiques et des considérations comme ça qui sont en vigueur. C’est très grave. Vous pouvez attaquer la compétence technique de celui qui a été nommé, pas plus. Vous allez détruire ce pays avec ce que vous racontez.

      1. Bien dit. En plus le ministre est le seul responsable des résultats de son département. Donc laissez le travailler et allez chercher à partager les postes politiques de misintre, sous préfet etc.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : le Président Tandja Mamadou n’est plus…

Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. Inna lilahi wa i…