Home ACTUALITE Conférence de presse : L’éducation est une question qui engage tout le monde

Conférence de presse : L’éducation est une question qui engage tout le monde

En marge de l’ouverture des travaux de l’atelier international sur les enfants non scolarisés au Niger, le ministre de l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé et le directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement, Dr. Waleed Alwahaib ont co-animé une conférence.

Le but de cette conférence de presse, est de mettre en lumière, les efforts des partenaires Techniques et Financiers du secteur de l’éducation et de la formation, en général, et la Banque Islamique de Développement en particulier pour accompagner les autorités du Niger.

Lors de cette conférence de presse, le ministre de l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé a mis l’accent sur l’importance et les apports des partenaires dans le secteur de l’éducation. Selon lui, le processus qui a abouti à cette initiative (l’atelier international sur les enfants non scolarisés au Niger) est le fruit d’une parfaite collaboration entre le Gouvernement du Niger et ses partenaires.

« Garantir un avenir meilleur, aux enfants descolarisés est un processus que nous avons entrepris depuis longtemps au Niger. Le Gouvernement du Niger a mis en place des centres des apprenants pour les enfants non scolarisés ou on les récupère à partir du CE2. Ils sont pour certains intégrés dans le système classique, d’autre sont intégrés au collège » a assuré le ministre Marthé.

Ainsi M. Daouda Mamadou Marthé a interpellé l’ensemble des acteurs de l’éducation pour une synergie d’action en faveur des enfants déscolarisés et non scolarisés. « Si nous mettons beaucoup de moyens, ces initiatives peuvent marcher. Pour le rôle de la société civile, on ne peut pas développer le secteur de l’éducation pensant que c’est seulement le rôle de l’Etat. Dans le cadre des ODD que nous avons signé avec tous nos partenaires, déjà à partir de 1998, il est prévu que l’éducation est une question qui engage tout le monde » a rappelé le ministre.

Pour sa part, Dr Waleed Alwohaid a souligné que leur présence au Niger avec les autres partenaires est d’une importance capitale. « Nous allons conjugués nos efforts, pour aider le Niger dans le domaine de l’éducation. Si on veut résoudre la question de la pauvreté on doit forcement résoudre le problème des enfants non scolarisés. Le meilleur investissement que l’on peut  faire dans ce pays, c’est d’accompagner le secteur de l’éducation.

A l’heure actuelle, le Gouvernement fait ses efforts afin de faire en sorte que, la moitié des enfants puisse être scolarisés. Au niveau de la Banque Islamique du Développement et les autres partenaires, nous allons mettre à la disposition du Niger 30 millions de dollars en faveur de la scolarisation des enfants » a indiqué le directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement, Dr Waleed Alwohaid.

Par Tamtam info News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 10 JUILLET 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habi…