Home ACTUALITE Conseil d’Administration du MCA Niger Pour une bonne mise en œuvre du Compact

Conseil d’Administration du MCA Niger Pour une bonne mise en œuvre du Compact

Le Conseil d’Administration du Millenium Challenge Account Niger (MCA Niger) s’est tenu, le mardi 3 Avril 2018, pour sa 4e session ordinaire. Les Administrateurs ont planché sur plusieurs sujets devant conduire à la bonne mise en œuvre du Compact. Au terme des travaux dirigés par M. Ouhoumoudou Mahamadou, Président du Conseil d’Administration du MCA Niger, plusieurs textes importants ont été approuvés. C’est le cas notamment de 12 accords avec des entités de mise en œuvre du Programme.

Le plan de travail sur les prochaines années du Compact, l’organigramme révisé et le logo de MCA Niger ont été présentés aux membres du Conseil d’Administration. Pour sa part, le Directeur Général de MCA Niger, Mamane Annou, a présenté les principaux pôles du Compact Niger dominé par l’irrigation et l’accès aux marchés et l’agriculture résiliente au climat.

La Directrice pays de Millenium Challenge Corporation (MCC), Christine Penn et la Directrice des Opérations du Compact Katerina Ntep, ont pris part aux travaux. Rencontre entre une délégation des Sénateurs américains et des autorités nigériens.

A l’occasion de ce Conseil d’Administration de Millenium Challenge Account Niger, les autorités du Niger ont rencontré, le mardi 3 avril 2018, à l’Hôtel Gawèye de Niamey une délégation des Sénateurs des Etats-Unis d’Amérique conduite par Me Christopher A. Coons.

Au cours de cette rencontre, plusieurs sujets intéressant nos deux pays ont été abordés, notamment les questions liées à l’agriculture, l’élevage, la sécurité, etc.

Il s’agissait pour les Sénateurs de comprendre comment le Niger va s’y prendre pour l’utilisation des 437 millions de dollar octroyés pour la mise en œuvre du MCA. Aussi, tour à tour, ils ont posé un certain nombre de questions aux membres du Conseil d’Administration. Auparavant, le Sénateur Coons a félicité le Niger et son Président et son gouvernement pour les efforts consentis pour faire du Niger un pays stable.

Le Sénateur Coons a souligné que les autorités Américaines n’ont pas l’intention de faire venir un personnel Américain dans les projets du MCA-Niger.

Bien sûr, il y aura des encadreurs techniques mais la plupart des tâches sera exécutée par des sociétés nigériennes et un personnel nigérien.

C’est cela le sens de l’amitié et du respect des USA vis-à-vis de leurs partenaire qu’est le Niger.

Les Sénateurs américains ont réaffirmé leur disponibilité et soutien au Niger tout en insistant sur la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, etc…, avant de se mettre à la disposition des ministres nigériens pour toute question concernant la coopération entre les USA et le Niger.

La question de la coopération entre le Niger et l’USAID a été évoquée de même que la question sécuritaire et la coopération militaire.

Le Ministre des Finances Hassoumi Massaoudou a fait un exposé sur la situation économique de notre pays qui consacre 17% de nos ressources internes à la sécurité. Cela est énorme pour l’un des pays les plus pauvres et qui enregistre une forte croissance du taux de pauvreté.

Le Ministre Massaoudou a rappelé que la position du Niger, n’avait pas été suivie très tôt par rapport aux menaces terroristes dans la région, ce qui a contraint le Gouvernement de faire un choix drastique pour assurer une stabilité permanente dans notre pays en consacrant 17% de nos ressources à la sécurité.

Tout comme le Directeur de Cabinet du Président de la République, Ouhoumoudou Mahamadou, le Ministre Hassoumi Massaoudou a sollicité le soutien du Sénat Américain afin qu’on puisse accroitre l’aide en matériels sécuritaires pour davantage défendre notre pays.

Tirant les conclusions de cette rencontre, M. Ouhoumoudou Mahamadou a indiqué qu’il s’agit d’une réunion d’échanges entre les autorités du Niger et les membres du Sénat américain qui sont venus au Niger à l’occasion du Conseil d’administration de Millenium Challenge Account, « ils nous ont posé un certains nombres de questions et nous avons essayé de faire le point avec eux du déroulement du programme Millenium Challenge Account- Niger ».

M. Ouhmoudou Mahamadou a salué l’apport de taille de ce Programme, qui, a-t-il dit, est « le plus important au Niger » en matière de financement, avant de rappeler que le programme compact de Millenium Challenge Account Niger est rentré en vigueur dans notre pays il y a trois mois de cela, c’est-à-dire janvier 2018, pour une période de 5 ans « au bout de ces 5 ans nous allons exécuter le programme sur trois composante, notamment l’irrigation et l’accès au marché avec la réalisation deux aménagement hydro-agricole l’un à Gaya et le deuxième à Nkonni, la réalisation des routes» .

Le deuxième volet de la rencontre porte sur l’élevage.

Le Niger a un projet de l’élevage qui est en cours avec la Banque Mondiale, dans le cadre du programme Millenium Challenge ce projet sera renforcé grâce au financement additionnel de Millenium Challenge Account.

Le troisième volet c’est l’appui à l’agriculture et la culture sèche. En marge de tous ces volets, l’aspect sécuritaire qui constitue d’ailleurs l’une des préoccupations majeure des autorités de notre pays a été largement débattu au cours de cette rencontre. Les autorités présentes à la rencontre ont beaucoup apprécié l’aide des Etats-Unis entrant dans le cadre de la formation des militaires, l’appui en renseignement et l’appui en équipement.

Il faut noter que le Compact Niger intervient dans les régions de Tillaberi, Dosso, Tahoua et Maradi.

Ce programme est destiné essentiellement à l’élimination de l’extrême pauvreté et la promotion d’une croissance économique basée sur l’augmentation des revenus et l’utilisation productive et durable des ressources naturelles. Cette vision devra être concrétisée par une production agricole et un élevage de meilleur rendement, et l’accès à des marchés existants, rémunérateurs pour les populations cibles.

Le Programme est composé de deux (2) projets majeurs à savoir le Projet Irrigation et Accès aux Marchés (formé de quatre activités) et le Projet des Communautés Résilientes au Changement Climatique (fort de deux activités).

[author ]Abdoul Aziz Souley (Tamtam Info News)[/author]

5 Comments

  1. La bataille judiciaire ne fait que commencer. C’est maintenant que le Niger doit se battre pour démontrer la justesse de son refus d’accepter les prétentions d Africard. Il va falloir débourser aussi bcp de frais pour les honoraires de ses avocats. Bonne chance au Niger. Mais il faut retenir qu un arbitrage finit toujours par retenir un certain montant à la charge de la partie qui a été attraite devant l’institution d’arbitrage étant entendu que tout va se dérouler autour de l’exécution du contrat de base liant les parties. La question est :est ce que chaque partie a rempli ses obligations contractuelles convenablement? ?

  2. Saadatou,le rapport de l’inspecteur Gati n’est toujours pas mis en œuvre, sur ta gestion de la cellule crise Humanitaires. J’espère qu »un jour,tu répondras de ta gestion.

  3. Mais il ya lieu de clarifier les conditions de recrutement du personnel sinon comment comprendre que des expatriés soient recrutés pour gérer un projet destiné au Niger alors même que les Nigériens ont l’expertise qu’il faut en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …