Accueil / ACTUALITE / Conversation secrète – Comment Patrice va réussir à convaincre sa copine Peulh Ramata de coucher avec lui

Conversation secrète – Comment Patrice va réussir à convaincre sa copine Peulh Ramata de coucher avec lui

Image d'illustration

IMAGE D’ILLUSTRATION

Patrice et Ramata s’aiment à la folie et sont ensemble depuis trois ans. Deux jeunes de 26 et de 24 ans qui ont surmonté leurs différences pour que trône l’amour. Patrice est un étudiant Diola (ethnie basée au sud du Sénégal dans la région de Casamance) de confession chrétienne. Ramata est une jeune Peulhe qui a quitté l’école en classe de troisième secondaire, après son échec à l’examen du Bfem. Tous les deux sont originaires de la région de Kolda (au sud du Sénégal).

Mais comme dans toute relation amoureuse, il y a souvent un point sur lequel le couple n’a pas le même point vie. Et celui-ci devient la source d’un problème qui s’amplifie au fil du temps. De petites querelles engendrent des disputes plus ou moins sérieuses. Et un beau jour, la remarque de trop fait sortir Ramata de ses réserves : « Tu me répètes depuis trois ans que tu m’aimes plus que tout, alors que tu gardes pour toi ce que tu as de plus cher…« , lance Patrice.
En effet, Ramata est toujours chaste et aimerait garder sa virginité jusqu’au soir de ses noces. Mais pour Patrice, aimer une personne, c’est tout lui donner et ne rien attendre en retour. C’est avoir une confiance absolue en elle. Et la dispute éclate :

 Ramata : Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
 Patrice Tu le sais très bien. J’ai tout laissé derrière moi pour toi. J’ai défié ma famille, mes amis, mes parents, pour toi, pour notre amour. Et je n’ai jamais rien attendu de toi, si ce n’est ton amour…
 Et moi je t’ai aimé malgré tout. Je te rappelle que j’ai été bannie par mes parents pour avoir aimé un catholique. Je vis chez une amie à 45 kilomètres des miens, pour toi uniquement. Donc qu’est-ce que tu veux de plus. Que dois-je encore faire pour te prouver que je t’aime ?
 Je veux tout. Je te veux toi en entier.
 Pour ça mon cher, il faudra d’abord m’épouser. Et pour m’épouser, il faudra d’abord te convertir à l’Islam
 Voilà ce que je disais. Mais je ne te parle pas de religion moi. Je te parle d’amour. Je te parle de sacrifice.
 J’ai déjà sacrifié ma famille pour toi. Ça ne te suffit pas ?
 Nous avons tous les deux sacrifié nos familles respectives
 Ne me demande pas de sacrifier mes croyances et ma foi sur l’autel de tes envies sexuelles
 C’est plus qu’une envie sexuelle ce que je te demande, ce serait la preuve irréfutable que tu te donnes entièrement à moi.
 Tu n’as pas le droit de me faire ça. Tu m’avais pourtant promis au début que tu respecterais toujours mon vœu de chasteté…
 Tu las toi-même dit. Tu ne te donneras jamais à moi tant que je ne t’épouserai pas en tant que musulman. Et Dieu sait que je ne compte pas me convertir à l’Islam. Alors dois-je comprendre que notre union est impossible ?
 Je t’aime et tu le sais. Mais Dieu est au dessus de tout pour moi
 Le Dieu que tu adores est le même que j’adore. Et Il est Amour. Tu crois qu’Il laisserait Ses propres lois faire opposition à Sa propre essence qui est l’Amour ?
 Pour moi, la meilleure façon d’adorer Dieu est de Le craindre. Et Le craindre, c’est ne point transgresser Ses lois.
 Je te parle d’amour et tu me parles de loi. Je t’invite à l’essence du Divin et tu t’obstines à mettre des limites à Sa Miséricorde. Les faits ne sont pas si importants à Ses « yeux ». C’est le fond de chaque acte qui importe à Son jugement.
 Je ne savais pas que la libido était un déclencheur d’idées théologiques
 Il ne s’agit pas de ma libido. C’est ça ton véritable problème. Tu crois simplement que je veux te sauter, un point c’est tout. Mais c’est loin d’être le cas. Je t’appelle à dépasser les textes, la tradition, les lois sacrées… Je t’appelle à écouter ton coeur
 C’est en écoutant mon coeur que j’ai tout abandonné pour toi
 Cette discussion peut durer des années et des années. Je ne cherche pas à te convaincre. Plutôt à te réveiller. Tu as sacrifié tellement de choses pour enfin se heurter à un amour que tu rends toi-même impossible. Mais finalement, je crois que je suis injuste envers toi. Pardonne-moi chérie, si tu m’as trouvé égoïste. Je n’ai pas le droit de me disputer avec toi à ce sujet. C’est vrai que j’ai envie de toi, depuis toujours d’ailleurs. Il n’y a rien de mal à ça d’ailleurs puisque je t’aime, je te désire aussi. Mais je vais te faire une révélation aujourd’hui. Le jour où tu as été expulsée de chez toi à cause de moi, le jour où tout le monde t’a tourné le dos, je suis allé à l’église devant la statue du Christ et j’ai fait le vœu de ne jamais connaître une autre fille dans la vie si ce n’est toi. Je suis donc condamné à rester puceau pour la vie, parce que je n’imagine pas trahir une promesse que j’ai faite à Jésus Christ. Encore une fois, pardonne-moi…

Un long moment de silence s’en est suivi. Ramata masquait très mal sa tristesse, et Patrice son désespoir. Il raccompagna sa petite amie chez Rougui, l’amie qui l’héberge depuis deux ans. Ce soir-là en se couchant sur le lit, Ramata savait que Morphée n’allait pas venir. Elle savait que les phrases de sa discussion avec Patrice allaient défiler dans l’obscurité de cette chambre comme des fantômes. Elle prit alors son téléphone et rappela son amour de toujours :
 Allô chéri… Est-ce que tu peux revenir me chercher.
Te chercher ? Mais pourquoi ? Chérie, il est deux heures du matin…
 Arrête de parler et reviens me chercher. Je t’attends devant la porte.


Et elle raccroche le téléphone. Moins de trois minutes après, Patrice était là devant elle. Cette fois-ci, il n’y avait pas de place pour les mots. L’un et l’autre comprirent ce qui venait de se passer. Patrice prit Ramata dans ses bras. Ils se serrèrent très fort l’un contre l’autre pendant un bon moment avant de se regarder l’un et l’autre en larmes. Ils se dirigèrent ensuite dans la chambre de Patrice pour consommer cet amour qui commençait à les consumer… S’en suivirent des préliminaires accélérés, le flirt rompu de deux jeunes pressés de se débarrasser de leurs habits. Et puis vint le moment ultime où Patrice doit passer à l’acte. Les respirations s’arrêtent, le bruit des battements de coeur se fait presque entendre dans cette pièce archi noire. Ramata, allongée sur ce lit s’apprête à donner tout ce qu’elle a, à l’homme qu’elle croît être celui de sa vie. Elle attend Patrice qui s’arrête un instant comme pour savourer le moment… Puis… Lisez la suite en cliquant sur ce lien : Le Blog d’Autrui

À propos de l'Auteur

Source: http://netafrique.net/

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. Moi des je vais m en inspirer pour voir si cela va marcher.

  2. Merde pour vos bêtises de religion ! Pitié pour ce pays qui vit un autre siècle

  3. il est formelmmmmmmmmment interdit a une femme musulmane de se marie e un chretiens et qui le fera verra la colere de Dieu sauf sil se converti en Islam
    que Dieu nous en garde et nous assiste Amen

  4. ramata ,la peule ,pourqoi pas ramata la wolof , serere ou la djollah .

  5. C’est vraiment le vrai amour. Bravo pour Patrice qui s’est vraiment retenue. Chacun d’eux a montré son amour. C’est une leçon a prendre pour les jeunes.

Répondre à cisse Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*