Home ACTUALITE Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseignants-chercheurs et étudiants ont reçu, au mois de mai 2019 à Tahoua, une délégation de l’Initiative 3N et de l’Université de Rutgers au New Jersey (Etats-Unis) afin d’échanger sur les possibilités de collaboration scientifique au service des communautés.

C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’Université de Tahoua, conduite par le Vice-recteur, Professeur Hamadou Daouda Youssoufou, a séjourné à l’Université d’Etat de New Jersey, Rutgers University, sur invitation de celle-ci. A l’issue de la visite de travail, les deux institutions ont signé, le 20 septembre 2019, un accord-cadre de coopération qui vise à promouvoir les échanges dans le cadre de programmes académiques et scientifiques, ainsi que la promotion d’un enseignement et d’une recherche au service des communautés dans un monde globalisé.

Ce partenariat prévoit prioritairement la mise en place d’un Master professionnel en Business et Science (MBS) avec la possibilité que l’étudiant sorte avec un double diplôme accrédité par Rutgers University et l’Université de Tahoua, Membre du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

Ce Master de haut niveau, le premier du genre en Afrique francophone, offre une réelle opportunité de rapprocher les sciences fondamentales et appliquées aux besoins des entreprises et des communautés locales. Interdisciplinaire et ouvert à plusieurs disciplines, le programme de master que les deux institutions ambitionnent de développer intègre dans les curriculums des enseignements de Business et l’Entreprenariat susceptibles d’offrir un leadership transformateur aux apprenants et de développer un apprentissage de qualité et une collaboration dynamique qui impliquera à la fois le corps professoral, les étudiants et la communauté.

L’accord-cadre prévoit également de développer un centre d’incubation à l’Université au sein duquel les capacités en certification des opérateurs économiques et des coopératives agricoles du Niger et de la sous-région seront développées. La certification permettra  d’insérer les produits issus de l’agriculture locale dans les chaînes de valeurs mondiales.

En retour, l’Université de Rutgers contribuera à travers ce partenariat à permettre aux populations américaines l’accès à des produits alimentaires sains et contribuant à l’amélioration de leur bien-être. Plusieurs partenaires institutionnels seront mobilisés dans le cadre de ce partenariat,  notamment les chambres de commerce des deux pays et le Département d’import-export aux USA, l’Initiative 3N, l’USAID, Ford Foundation et les Universités publiques du Niger.

A terme, l’ambition est de faire de l’Université de Tahoua un pôle d’excellence dans la recherche sur la transformation et la commercialisation des produits agro-pastoraux utiles à la consommation des ménages, à l’industrie et au bien-être des populations. La création de nouveaux emplois ruraux a été au centre de l’accord de coopération. Des discussions sur la valorisation des produits locaux ont été abordées afin de renforcer les compétences et le pouvoir d’achat des paysans et la commercialisation de leurs produits au plan local, régional et international. 

Il faut noter que la signature de l’accord-cadre de coopération entre l’Université de Tahoua et l’Université de Rutgers a été rendue possible grâce à l’engagement et au dynamisme des professeurs Ousseina Alidou, Enseignante-Chercheure et Co-Directrice du Projet STRING developpé avec le Professeur Jim Simon et son équipe, le Haut-Commissariat à l’Initiative 3N, ainsi que Hassana Alidou, Ambassadeur, Visiting Professor à Global and International Affairs, Université de Rutgers au New Jersey.

2 Comments

  1. Belle initiative, j’espère que ça aboutira et se maintiendra pour toujours car tout le monde sera gagnant surtout nous les nigériens, nous avons beaucoup besoin des partages de savoir avec ceux qui sont plus développés que nous… d’ailleurs il n’y a pas assez de partenariats de ce genre avec nos universités…il faut en multiplier avec toutes les universités du pays et les meilleures universités de ce monde. Le savoir est mieux que n’importe quelle richesse que nous pouvons avoir…misons sur le savoir et beaucoup de nos problèmes seront résolus, surtout les plus tenants qui nous enfoncent encore et encore….

  2. Il y a quelques années, un institut de technologie de l’université de l’Illinois (Chicago) voulait mettre en place une coopération scientifique avec l’université de Niamey grâce à son excellence Sidikou (il me semble ambassadeur ou quelque chose de ce genre du Niger aux USA à l’époque) et prof. Tidjani Alou. Ce projet fut enterré probablement par certains membres du staff académique de l’époque. Espérons que ce projet ne subira pas le même sort sur le seul motif de la jalousie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …