Home ACTUALITE Coopération Niger – Italie : Une Déclaration Conjointe Adoptée Et Un Accord Cadre De Coopération Au Développement Signé
ACTUALITE - Diplomatie - 3 juin 2021

Coopération Niger – Italie : Une Déclaration Conjointe Adoptée Et Un Accord Cadre De Coopération Au Développement Signé

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République d’Italie, M. Luigi Di Maio  effectue depuis hier une visite de travail au Niger. Hier matin, M. Di Maio a pris part à une rencontre conjointe qui a été  présidée par le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou dans la grande salle du Ministère avant de procéder à la signature de la Déclaration Conjointe et de l’Accord-Cadre de coopération au Développement. C’était en présence du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Alkache Alhada.

A cette occasion, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a rappelé que les partenariats qui existent entre le Niger et l’Italie depuis l’indépendance du Niger notamment dans les domaines de l’environnement et le développement durable, de l’agriculture, de la lutte contre la désertification et la restauration de terre dégradées, la santé, l’éducation et la formation professionnelle, la sécurité alimentaire, le genre et l’autonomisation des femmes, la bonne gouvernance et les infrastructures. Selon M. Hassoumi Massoudou, cette coopération s’est élargie ces dernières années à d’autres domaines stratégiques comme la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière et l’immigration clandestine.

Le ministre d’Etat a par ailleurs indiqué qu’avec la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone sahélienne, la coopération entre le Niger et l’Italie a connu une

synergie opérationnelle en matière de lutte contre l’immigration clandestine, le terrorisme et le trafic de tous genres. M. Hassoumi Masoudou a précisé que cette coopération a été renforcée avec la signature notamment de l’accord de coopération en matière de défense qui a été signé à Rome le 26 septembre 2017 ; l’accord sur le projet ZARESE signé entre la République du Niger et celle d’Italie le 08 avril 2019 relatif à la lutte contre le trafic et le terrorisme ; le Mémorandum d’Entente pour le Renforcement de la coopération policière dans le domaine de la lutte contre l’immigration clandestine et les trafics illicites ; l’échange de notes entre le gouvernement de la République du Niger et celui de la République d’Italie relatif à la présence temporaire des militaires italiens sur le terrorisme de la République du Niger du 15 octobre 2020. «Cela se traduit notamment en plus de partage de renseignements

absolument capital dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, mais aussi par la formation et la dotation de nos forces de défense et de sécurité en moyens matériels en vue de renforcer leurs capacités opérationnelles», a précisé le ministre Massoudou.

Pour sa part, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République d’Italie, M. Luigi Di Maio a noté que cette signature de la Déclaration Conjointe et de l’Accord-Cadre de coopération au Développement est le meilleur témoignage de la volonté italienne d’approfondir les rapports bilatéraux. Selon lui, le Niger est un point de repère fondamental non seulement pour l’Italie, mais également pour l’Europe dans une région qui est frappée par de nombreuses instabilités. «L’ouverture de l’ambassade de l’Italie ici au Niger en 2017 nous a permis d’ouvrir de parcours pour faire face aux défis qui nous sont communs. Nos relations doivent donc s’intensifier parce que c’est à travers vous que nous devons apprendre à lire la dynamique de cette région», a déclaré le ministre italien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale. Il a, à cet effet, réaffirmé la volonté de son pays de continuer à investir dans des projets concernant les communautés locales pour aider les personnes les plus vulnérables à affronter les difficultés aggravées par la situation de la pandémie. M. Luigi Di Maio a mis à profit  cette occasion pour inviter officiellement son homologue nigérien à participer aux trois forums internationaux à Rome consacrés à la lutte contre le terrorisme, le changement climatique et les investissements pouvant favoriser la croissance économique. Le ministre italien a, enfin apprécié la qualité du travail abattu par les militaires italiens ayant permis de former 5000 militaires nigériens dans la lutte contre le terrorisme.

Cette rencontre a en outre été sanctionnée par une déclaration conjointe.

A travers cette déclaration, les deux pays se sont entre autres engagés à intensifier le dialogue mutuel en matière de coopération migratoire dans le but de continuer à lutter contre le trafic des migrants et de réduire le flux irrégulier en transit notamment en ce qui concerne la route de la méditerranée centrale ; à promouvoir la protection et la sauvegarde des migrants vulnérables en transit et des réfugiés au Niger ainsi que l’assistance en faveur des communautés d’accueil et leur développement ; à promouvoir la coopération en matière de contrôle des frontières et du territoire notamment en ce qui concerne la lutte au trafic des migrants. Les deux pays s’engagent aussi à soutenir pleinement les organisations du Système des Nations Unies opérant au Niger en particulier pour les activités destinées aux migrants et aux réfugiés.

Par Aïchatou Hamma Wakasso (ONEP)

Check Also

Cérémonie de lancement officiel du 3e Forum des Mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2021): Promouvoir les potentialités minières et pétrolières des Etats membres

Lancement officiel, ce matin, au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi de Nia…