Accueil / ACTUALITE / Coordination régionale Lumana de Niamey : L’ex-député Djaffarou Moumouni Kalilou quitte le parti de Hama Amadou

Coordination régionale Lumana de Niamey : L’ex-député Djaffarou Moumouni Kalilou quitte le parti de Hama Amadou

Ce qui était objet de spéculations depuis plus deux ans est devenu à présent vérité et officiel. Djaffarou Moumouni Kalilou de Goudel, député de la première législature de la 7ème République, sous la bannière du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN/FA Lumana/Africa) vient de prendre ses distances de l’opposition politique.

On le disait en brouille avec le Président de la Coordination régionale Lumana de Niamey, Soumana Sanda, depuis 2014. On l’avait même annoncé sous les couleurs de l’Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger (AMEN-AMIN) du Ministre d’Etat, Omar Hamidou Tchiana dit Ladan, sorti du ‘’ventre’’ du MODEN/FA. Puis, rien. Du moins, jusque-là, jusqu’à ce 18 août 2017 où l’ex-député Djaffarou Moumouni Kalilou a annoncé officiellement son départ du parti de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou.

Voilà qui illustre bien l’adage ‘’tout ce qui pourrit dans l’eau finit par rejaillir à la surface. Et, c’est par lettre que l’intéressé, en sa qualité de Président Communal Niamey I du MODEN/FA Lumana/Africa a signifié sa démission à son supérieur hiérarchique, Soumana Sanda (député), Président Régional Niamey du même parti. Djaffarou Moumouni Kalilou ne lâche pas que la direction communal Niamey I mais il quitte définitivement le parti au symbole de ‘’cheval ailé’’.

« Par la présente, nous vous adressons notre démission de la structure politique Lumana Africa dont nous sommes membres depuis sa création, pour des raisons qui nous restent personnelles » ; Dixit le démissionnaire qui entraîne avec lui, le Secrétaire Général du bureau qu’il dirigeait jusque-là, le sieur Boukari Azizou.

Avec ces départs, de surcroît, celui de l’ex-député Djaffarou Moumouni Kalilou, ce sont des ‘’belles plumes’’ que le MODEN Lumana/Africa vient de perdre dans son deuxième grand fief, c’est-à-dire Niamey. Pire, Goudel, l’un des grands bastions de la coordination Lumana du 1er arrondissement communal de la capitale qui est démantelé. D’autant que la famille Moumouni Kalilou dit Kanguèye contrôlerait cette entité électorale depuis fort longtemps. Ce serait dans ce même Goudel, autour du père (Moumouni Kalilou dit Kanguèye) que la Convention Démocratique et Sociale (CDS Rahama) de l’ancien Président de la République, Mahamane Ousmane, a signé la seule et unique ‘’députation’’ de son existence à Niamey.

Revenons aux vraies motivations autour de ce départ pour faire remarquer que la tension au sein de la coordination de Niamey couvait depuis 2014 avec la guerre de positionnement des clans Lumana de la capitale en vue du contrôle de la structure régionale, avec d’un côté, Soumana Sanda et de l’autre Seini Yacouba dit Mereda. Mais bien avant, on avait assisté à une espèce de ‘’drôle de guerre’’ politique entre la famille Kalilou Kanguèye (celle de Djaffarou Moumouni Kalilou) et Soumana Sanda au sortir des élections locales de 2011 pour le contrôle de la commune Niamey I.

Dans les archives de la coordination Lumana du 1er arrondissement de Niamey, on a retrouvé d’ailleurs, une plainte du père de Djaffarou datant de l’entame de la 1ère mandature de la 7ème République reprochant au coordonnateur régional d’avoir ‘’tordu le cou’’ à la procédure de désignation des conseillers municipaux élus au titre du MODEN/FA dudit arrondissement au profit des ‘’siens’’ parmi lesquels, le maire Boubacar Hamadou considéré comme un pion de Soumana Sanda.

Faut-il justement croire que la démission de Djaffarou Moumouni Kalilou du parti de l’opposant Hama Amadou a un lien avec la dissolution des conseils municipaux de Niamey par le gouvernement ? Autrement dit, est-ce qu’il y a eu un deal politique autour de ce départ ? En termes plus clairs, Djaffarou Moumouni Kalilou a-t-il obtenu, comme cela se raconte dans les salons Lumana de la capitale, la promesse de se voir attribuer la présidence de la délégation spéciale du 1er arrondissement de la capitale ? Les prochains jours nous édifieront.

L’un dans l’autre, c’est un gros coup de massue qui vient d’être, une fois de plus, administré au parti de Hama Amadou. Il y a là un signe de manœuvre du principal parti de la Majorité présidentielle, à savoir le Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS Tarayya). Autre indice que le parti de Bazoum Mohamed est passé à Goudel, l’annonce de l’adhésion de Djaffarou Moumouni Kalilou aux idéaux socialistes. Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, un qui ne va pas bien dormir sur ses lauriers, les jours à venir, c’est bien l’honorable député Soumana Sanda qui, fait face, non seulement, à une terrible adversité interne autour du contrôle de la coordination Lumana de Niamey, mais aussi, au ‘’croustillant’’ enjeu de la succession de Hama Amadou à la tête du Parti.

« A Niamey, il est indéboulonnable du directoire régional Lumana », nous confie un observateur politique, qui d’un rire sarcastique ajoute : « Si on lui montre des misères, il peut aussi s’en aller ». S’en aller où ? Gros point d’interrogation.

À propos de l'Auteur

Oumarou Kané ( La Nation)

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. les anti kekanda aux abois. Après le patent échec des théories KEKANDA, COQUILLES VIDES………. nous attendons la nouvelle trouvaille des adeptes de l’éternel fugitif.

  2. Insultes, haines et absence totale de stratégie : Franchement Hama aurait mieux fait que de s’embourber dans les concepts de  » cekanda » et de « coquilles vides » , sans compter cette vraie histoire de trafic de bébès ibos. Le tout couronné par deux fuites par peur. Y a t il mieux pour un politicien en perte de vitesse? Evidemment il n’y a en face que l’eternelle haine

  3. Mahamadou Mansour

    Je suis presque d’accord avec vous sur toutes les autres lignes sauf la première : Car Hama a bien fait profiter le Niger de son expérience sur le clanisme et l’ethnocentrisme. Avait-il plus à donner ? J’en doute. Comme on dit, « même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ».
    Dieu merci, la sagesse invisible de nombreux nigériens lésés et discriminés a permis d’éviter une escalade qui dans d’autres pays a très mal finie. Quand est_ce que les africains vont commencer à dénoncer ces racistes et ennemis de l’unité de leur propre pays ? Ne doit-on pas balayer chez nous et cesser de prétendre que ce sont les occidentaux qui nous divisent ? Pourquoi est-il si tabou de dénoncer des vermines pareilles dont la médiocrité ne cesse de se confirmer alors même que des griots et autres adorateurs ne cessent de chanter les louanges et la perfection. Le Niger mérite vraiment beaucoup mieux malgré la proportion de ces écervelés constitués en milice qui veulent brûler le pays si jamais la justice osait demander des comptes à leur idole.

  4. Dans tous les cas c’est un candidat qui a été battu pour la désignation du candidat à la députation de Goudale, il n’a aucun electorat. A l’ époque il a voulu démissionné et il s’est abstenu.
    Donc qu’il reste ou qu’il quitte ca ne change rien au Modem FA LUMANA;

    Bonne réception

  5. Mr le journaliste j’espère que aura le courage décrire aussi le jour ou les clins Bazoum vont à noce leurs départ de PNDS

  6. Hama Amadou a fait de son mieux pour empêcher à notre pays de profiter de son expérience, de ses connaissances des affaires de l’Etat, de l’appareil d’Etat.
    Il a oublié le Niger en ne mettant en avant que ses intérêts personnels.
    Il a oublié le Niger en ne mettant en avant que la destruction, les coups tordus, la méchanceté et la nuisance.
    Il a oublié le Niger en ne mettant en avant que la protection de sa petite personne,
    Il a oublié le peuple nigérien en ne pensant qu’à protéger sa petite vie, sa petite existence. Et quand un chef commence à s’occuper de sa propre sécurité il cesse d’être un chef.
    Hama Amadou a tout simplement oublié d’être un GRAND HOMME D’ETAT au service du Niger et de Tous les nigériens.
    Hama Amadou a tout simplement oublié d’être un GRAND HOMME.
    Dommage, vraiment dommage….

    • Mahamadou Mansour

      Je suis presque d’accord avec vous sur toutes les autres lignes sauf la première : Car Hama a bien fait profiter le Niger de son expérience sur le clanisme et l’ethnocentrisme. Avait-il plus à donner ? J’en doute. Comme on dit, « même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ».
      Dieu merci, la sagesse invisible de nombreux nigériens lésés et discriminés a permis d’éviter une escalade qui dans d’autres pays a très mal finie. Quand est_ce que les africains vont commencer à dénoncer ces racistes et ennemis de l’unité de leur propre pays ? Ne doit-on pas balayer chez nous et cesser de prétendre que ce sont les occidentaux qui nous divisent ? Pourquoi est-il si tabou de dénoncer des vermines pareilles dont la médiocrité ne cesse de se confirmer alors même que des griots et autres adorateurs ne cessent de chanter les louanges et la perfection. Le Niger mérite vraiment beaucoup mieux malgré la proportion de ces écervelés constitués en milice qui veulent brûler le pays si jamais la justice osait demander des comptes à leur idole.

  7. Peu importe mr le journaliste ,le depart de ce depute ne change rien au sein de ce parti lumana , meme si c est son fondateur qui l a abandonner , la lutte continue.

    • Mahamadou Mansour

      Bien sûr, la preuve est que le fondateur a fui lâchement sous un fallacieux prétexte mais comme dit Goorko « la haine » continue. On savait déjà ce qui vous unit à Lumana, vous le confirmez. Soignez-vous et arrêtez de vous faire manipuler par un pleutre nombriliste car lui-même sait que ce temps des discours haineux et identitaire est fini. La mafia identitaire de Niamey a été brisée et désormais la vigilance sera de mise pour que enfin les biens et moyens publics profitent à un maximum de nigériens indépendamment de leur origine. Vive la lutte… pour le démantèlement total cette bourgeoisie vorace installée depuis les indépendances dont le seul souci jusque-là est de s’enrichir tout en se protégeant avec une mobilisation identitaire lorsque ce n’est pas l’armée « nationale (?) » » qui est appelée à la rescousse. Donc réveillez-vous et rejoignez le camp des républicains. C’est la seule option aujourd’hui.

  8. Cette histoire est un disque rayé, il y’ a belle lurette !

  9. « Voilà qui illustre bien l’adage ‘’tout ce qui pourrit dans l’eau finit par rejaillir à la surface. » Comme vous le dites si bien, il en sera de même pour le pnds. Depuis belle lurette il y a des rumeurs sur la mésentente entre Issoufou et Bazoum. Il n’y a jamais de fumée sans feu. Attendons voir.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*