Accueil / ACTUALITE / Création d’un nouveau parti politique: Kassoum Moctar en concurrence avec Cheiffou Amadou à Maradi ?

Création d’un nouveau parti politique: Kassoum Moctar en concurrence avec Cheiffou Amadou à Maradi ?

Monsieur Kassoum Moctar et le President Cheiffou Amadou

Monsieur Kassoum Moctar et le President Cheiffou Amadou

La création d’un nouveau parti po- litique par l’ancien Maire central de Maradi, M Kassoum Moctar défraie la chronique. En effet, depuis qu’il a été élu conseiller municipal au titre de la ville de Maradi sous la bannière du Rassemblement Social Démo- crate (RSD-Gaskiya), un parti politi- que créé par Cheffou Amadou, beaucoup de voix se sont élevées pour crier gars. Lorsqu’il s’est vu élu par ses paires , comme Maire central de la ville de Maradi, la capital économique du pays, Kassoum Moctar, semble convoité le fauteuil de Cheiffou Amadou.

A un moment donné, lorsque les rumeurs les plus folles ont été véhiculées, Kassoum Moctar avait fait une déclaration pour montrer aux Nigériens qu’il soutenait le président de son parti. Mais comme il y a toujours d’intrigues en politique, l’ex Maire central de Maradi avait caché sa vraie figure. Et voilà aujourd’hui l’histoire donne raison aux rumeurs qui ont tant véhiculées. Nous apprenons des sources dignes de foi que le dossier dûment élaboré est déposé au niveau du ministère de tutelle qui doit établir l’arrêté ou non après examen minutieux de la requête. La question dont chacun se pose est de savoir si l’ancien Ministre de Communication, porte parole du gouvernement sous le régime de Tandja Mamadou qui ont défendu becs et ongles l’entreprise de démolition de la démocratie appelée communément  »Tazarce » peut concurrencer le président de son ancien parti politique, le RSD-Gaskiya surtout dans son fief de Maradi ?

En tout cas, ce n’est pas du tout aisé , pour un nou- veau parti de concurrencer le RSD- Gaskiya au niveau de la Région de Maradi en générale et plus particulièrement dans le chef lieu de cette région. Nous à notre niveau, nous pouvons poser la question de savoir si il peut faire mieux que Mme Gazobi et Laouali Baraou lorsqu’après avoir claqué la porte à Cheiffou Amadou, ont créé leur formation politique dénommée PDP-ANOUR. Vu la popularité de Mme Gazobi dans la ville de Maradi et ailleurs, les nigériens ont su combien la moisson est si maigre qu’on n’a jamais pu espérer cette performance. La création d’un parti politique est un droit constitutionnel. Le préambule de toutes les constitutions post-conférence nationale du Niger qu’avait connu le pays le dise. La constitution en vigueur du 25 Novembre 2010 stipule  »Proclamons notre attachement aux principes de la démocratie pluraliste… ». Avec ce pluralisme constitutionnel, nous assistons à une pléthore de partis politiques. Comme disent les constitutionnalistes,  »nous sommes en présence d’un miroir brisé. La décision de créer son parti vient après avoir été éjecté de son fauteuil du maire central de la ville de Maradi qu’il croyait conquérir politiquement.

Seule l’expression par les urnes partagera et les nigériens sau ront la ville de Maradi est le fief de quelle formation politique. Tous les calculs politiciens ne sont qu’aléatoires, à l’état actuel des choses. Pour rappel c’est au cours d’un conseil des ministres en date du 31 juillet 2014 que le gouvernement a pris la décision de le révoquer lui et le maire de la Commune urbaine de N’Gourti, M Boukar Lémine  »conformément aux dispositions de l’article 63 de l’ordon- nance n° 2010-54 du 17 septembre 2010, portant code général des collectivités territoriales ». Pour le moment personne ne peut dire avec exactitude les motifs de cette décision ministérielle qui a mis fin à l’exercice de la gestion de la ville de Maradi par M Kassoum Moctar. Mais, les nigériens se souviennent de l’enquête menée par la Haute Autorité de la Lutte contre la Corruption et Infractions Assimilées (HALCIA). En plus selon certaines sources sûres en provenance de Maradi, le maire central a octroyé, lors de la distribution des boutiques du nouveau marché de ladite ville aux opérateurs économiques de Kano au Nigeria voisins et selon toujours les mêmes sources, le gouvernement a pris une telle décision après avoir reçu des lettres de contestations de la gestion peu orthodoxe de M Moctar Kassoum.

Lors de l’interpellation à l’Assemblée nationale du ministre de l’Intérieur sur la révocation du Maire Central de la ville de Niamey, M Oumarou Dogari, lui aussi par un arrêté pris en conseil des ministres, beaucoup de députés ont abondamment discouru sur la situation de M Moctar Kassoum. Pour qui connaît la politique à la nigérienne, sait combien, l’ancien maire Central de la ville de Maradi a fait un saut dans l’inconnu. La propagande médiatique et les applaudissements de ses courtisans l’ont poussé à claquer la porte à son tuteur politique. Pourquoi cette idée de projet de création d’un nouveau parti politique par M Moctar Kassoum ?

Qui de Cheiffou Amadou et Moctar Kassoum a lâché qui ? Décidément, vu l’évolution des choses, c’est ce dernier qui a lâché le premier compte tenue de l’illusion politique qu’il a faite et se voit plus aimer que le président de son parti Cheiffou Amadou au sein de la ville de Maradi. Les Maradaouas savent bien que c’est de la poudre aux yeux. Mais l’avenir nous le dira si Kassoum est capable de prendre la place de Cheiffou Amadou à Maradi. Depuis son exclusion du bureau de jeune de Niamey, par les jeunes RSD, Cheiffou Amadou n’a pas lâché M Kassoum Moctar. Ce dernier a con- tinué sa lutte au sein de la société civile avec toujours le soutien de Cheiffou Amadou. Son soutien inconditionnel de  »Tazarce » qui lui a valu le poste de Ministre de Communication et porte parole du Gouvernement de l’époque, M Kassoum Moctar est devenu un passionné de la politique politicienne. Son élection au poste du Maire central de la ville de Maradi sous la bannière de son ex parti politique (soutien de la majorité au pouvoir oblige), M Kassoum s’est petit à petit montré hostile à Cheiffou Amadou.

Depuis longtemps, les observateurs de la scène politique ont imaginé ainsi et voilà l’histoire donne raison aux rumeurs. Il n’a pas pu chasser Cheiffou Amadou de la direction du RSD-Gaskiya, mais les choses se sont tournées autrement pour Moctar Kassoum. Kassoum Moctar quitte le RSD-Gaskiya pour créer sa propre formation politique. Que peut-on encore retenir de cette décision précipitée ? La politique nigérienne semble être un endroit d’impunité. Les politiciens une fois qu’ils sont nommés à la tête d’une structure étatique ou autre par le biais de sa formation po- litique, veut rester éternellement à ce poste quelque soit les travers cons- tatés dans sa gestion. Si la personne viennent d’être sanctionnée d’une manière ou d’une autre à cause de la gestion peu orthodoxe de la chose publique, sa formation politique ou  ses inconditionnels montent au créneau pour dénoncer et politisant à outrance la sanction écopée par leur camarade. Ainsi va la démocratie à la nigérienne, Pour le cas de M Moctar Kassoum est tout autre. Ce sont les Maradaouas qui ont crié au scandale.

En tout cas, qui peut com- prendre qu’une unne population qui dénonce les travers de la gestion de ses biens par le Maire et toutes les voies y compris la voie hiérarchique et par finalement avoir son soutien après été sanctionné. C’est inimaginable. La création d’un nouveau parti politique dénommé le Congrès Pour la République, CPR – INGANCI vien- dra renforcer la famille des partis politiques si toutefois un arrêté du ministère lui a été établi conformément aux normes reconnues par les lois et règlements de la République. La création d’un parti politique est une chose très simple. Etablir les statuts et règlement intérieur, le programme d’action de ladite formation, la liste des membres du bureau provisoire, le procès verbal, etc. Quitte au ministère de l’intérieur de traiter dûment les dossiers soumis afin de répondre positivement ou négativement. Mais au lieu que les nigériens interprètent à tord ou à raison la décision du gouvernement sur la révocation du Maire central de Maradi, il faut chercher d’abord les motifs qui ont conduit les autorités en charge du ministère de l’intérieur à prendre une telle décision afin de confirmer ou d’infirmer.

Les protestations sont retard. Pour le moment le gouvernement n’a pas dit les motifs de cette décision, mais le moment viendra où tous les nigériens seront bien éclairés par rapport à cette affaire qui défraie toujours la chronique. La décision du 31 Juillet ne concerne pas le Maire Central de Maradi. Il y a aussi le Maire de la Commune Urbaine de N’Gourti. Mais pourquoi certains médias et autres acteurs de la scène politique font deux poids deux mesures ? De toutes les façons, le marché central de Maradi sera bientôt inauguré. Après les lanternes seront éclairées pour voir claire sur la gestion du Maire central de Maradi que certains traitent comme le meilleurs politiciens tant désiré par les Katsinawas. Attendons de voir. La politique politicienne du Niger, telle qu’elle est actuellement, on peut sans risque de se tromper dire que les forces vivent de la nation qui ont tant prôné le multipartisme intégral le regrettent maintenant. Comment corriger cette erreur afin de revenir au multipartisme à visage humain c’est- à-dire un multipartisme intégré afin de limiter la taille des partis politiques. Il y a actuellement une soixantaine de partis politiques.

Mais combiens de partis disposent des conseillers mu- nicipaux et combien de formations politiques sont représentées au parlement ? Avec la création des partis politiques en vrac, le Niger peut d’ici peu compter plus d’une centaine de parti politiques. Alors il faut arrêter la dérive. Toute personne déclarée personae non grata dans une formation politique, créer son parti politique. L’histoire politique du Niger post-conférence nationale souveraine montre que les petits partis incapables de sortir avec un seul conseiller municipal lors des élections municipales, a plus forte raison avoir une représentation nationale au sein du parlement. Alors quel rôle jouent ces partis politiques dans le processus de démocratisation dans le pays, à part de prendre les grands partis en otage. On a vu comment certains partis politiques ont pris l’opposition politique en otage. Ce sont eux qui font la pluie et le beau temps.

Au pluralisme politique s’élargit n’on pas aux partis politiques seulement mais aux syndicats, associations, ONG, etc. Dans moins de deux ans, les partis politiques iront aux urnes pour les élections présidentielles, législatives et municipales. C’est en ce temps qu’on peut juger la performance d’une formation politique sur le terrain. Alors, il n’est pas, pour le moment l’heure pour juger d’avance l’assise populaire d’un parti politique.

Pour le moment Cheiffou Ama- dou peut se tranquilliser. 

Si le RSD-Gaskiya, le PNA-Al’Ouma, le Moden Fa/Lumana Africa ont montré leur assises populaires proportionnellement à leur taille ce n’est pas parce qu’ils sont des nouveaux partis, mais parce que leurs leaders ont joué un rôle prépondérant dans la lutte politique au Niger et qu’ils ont eu des soutiens un peu partout à travers les huit régions du pays. Ce n’est pas en créant une toute nouvelle formation politique qu’on peut crier sur tous les toits qu’on ait capable de battre tel ou tel personnage politique dans une quelconque circonscription.

À propos de l'Auteur

TONARO (LA LETTRE DES CITOYENS N° 50 DU 23 SEPTEMBRE 2014 )

À propos Administrateur

41 plusieurs commentaires

  1. bonne fete de tabaske tous le nigerienne

    Economy
    The Maradi (Niger)-Nigeria border dips south
    below the Region’s capital, forming an area
    sometimes called the « breadbasket » of Niger.
    While Tobacco , mangoes, wheat, soy beans and
    even cotton are cultivated in some areas, most
    crops are groundnuts grown as a commercial
    crop, and the national subsistence of millet,
    sorghum and cow peas

  2. « Que voulez-vous? Kassoum est multi-milliardaire d’où le tas de mouches qui bourdonnent autour de lui. En attendant la justice ».
    Voilà qui est bien dit. A coup sûr toutes les mouches vont se disperser dès que le juge se manifeste.

  3. Les raisons des gesticulations de Kassoum
    Attendons la suite des évènements pour ceux qui croit à la nécessité de la bonne gouvernance et à la justice de notre pays.
    Les dossiers de Kassoum sont trop accablants pour qu’il reste en liberté.
    Et Kassoum le sait très bien pour avoir passé plusieurs fois plusieurs heures dans les coulois de la gendarmerie.
    En réalité à travers toutes ces histoires de création de parti Kassoum ne fait que gesticuler pour essayer de dominer sa peur, le malheureux
    Mais les jeux sont déjà faits. Et une fois encore Kassoum le sait.

  4. abdoul pour le bon gouvernement

    en réalité les gens veulent accuser à tort et a travers ce monsieur pour vu qu’il est ambitieux ,jeune et rigoureux dans l’exercice de ses fonction ,si non comment comprendre cela.les vrais raison de sa révocation ne dépasse pas l’affaire du marche ,car ce marche est un point stratégique pour contrôler la ville.ainsi malgré la soit disant alliance RSD et PNDS tout le monde cherche a neutraliser l’autre donc cesser de nous divertir ce sont tous des calculs.

    • Attendez la suite des évènements si toutefois vous croyez à la justice de ce pays.
      Les dossiers de Kassoum sont trop accablants pour qu’il reste en liberté.

  5. les gars , personnellement , je ne condamne pas ce petit , les responsables du niger tels le vieux Tandja , les cheffou…etc qui l ont approches des affaires de l etat , avant d etre nomme porte parole du gouvernement au tps du vieux , tandja , quelle etait la fonction du petit ? etait ,t-il le responsable de quel service ? combien des diplomes sont la en chomage pdt des annees ? certainement ce n est pas pour rien qu ils l ont nommes ministre et maire .

    • Vous avez raison Mr GOOKOO. Et on a fabriqué un monstre. Un enfant sans aucune référence connue et qui se croit roi sur terre. Jusqu’à refusé d’obtempérer aux injonctions du Président de la République.
      Il dit crânement que pou le marché de Maradi c’est à lui tout seul de décider.
      Kassoum pense pouvoir écraser même ceux qui lui ont payé ses étude.
      A méditer

  6. Je ne souhaite pas que les jeunes nigériens suivent l’exemple de Kassoum pour au moins deux raisons:
    – que les jeunes nigériens évitent l’ingratitude: en effet Kassoum Moctar a trahi tous ceux qui l’ont fait, y compris ceux qui ont payé ses études pendant de longues années
    – que les jeunes nigériens évitent l’argent facile, qu’il évitent de plonger leurs mains dans les biens publics comme ce que Kassoum a fait.
    Une fois encore je prie ALLAH le CREATEUR, le TOUT PUISSANT pour que quelqu’un comme Kassoum ne soit pas une référence pour nos enfants.
    AMEN YA ALLAHOU
    R

  7. Je ne souhaite pas que les jeunes nigériens suivent l’exemple de Kassoum pou au moins deux raisons:
    – que les jeunes nigériens évitent l’ingatitude: en effet Kassoum Moctar a tahi tous ceux qui l’ont fait, y compris ceux qui ont payé ses études pendant de longues années
    – que les jeunes nigériens évitent l’argent facile, qu’il évitent de plonger leurs mains dans les biens publics comme ce que Kassoum a fait.
    Une fois encore je prie ALLAH le CREATEUR, le TOUT PUISSANT pour que quelqu’un comme Kassoum ne soit pas une référence pour nos enfants.
    AMEN YA ALLAHOU

  8. Kassouml a exagéré avec tous ces milliads qu’il a amassé en 2 ans de gestion. Sinon il a voulu faire comme beaucoup d’autres: profiter d’une nomination à un poste juteux, amasser de l’argent et créer son parti en se disant que les nigériens, plongés dans la misère finiront par adhérer pour avoir des miettes.

  9. On vous l’a dit: Kassoum avec ce qu’il a fait finira très vite en prison. Deux milliards en deux ans de gestion d’une ville c’est trop gros pour passer.
    Donc Kassoum ne va concurrencer personne SURTOUT PAS CHEIFFOU AMADOU QUI LUI A FAIT CONFIANCE et qu’il a trahi.

  10. entouka l’article est long… bone chance à kassoum

  11. Kassoum fait honte a notre generation. Si kassoum est l’exemple de notre generation dont nous attendons pour un chagement, le pays ne va jamais changer avec comme resultats detournement des derniers publique, abus de confiance de la population, enrichissement illicite etc

  12. Ah M. le journaliste vu votre analyse il n ya rien de professionnel seulement un griot ki cherche de qw nourir. Mais j suis navre pr vous , au lieu de saluer le courage du jeune Kassoum vous faites des analyses absurdes,incoherentes contr votr deontologie. Mw j admire l bon sens de kassoum parcke on a besoin d une nouvelle classe politique aussi il est mieux ke ceux-la ki sont avc leur partis politiques en justice pr de raison ke tt l monde sait…

    • On a besoin d’une nouvelle classe politique de plus grands voleurs que ceux d’aujourd’hui. Nous avons pensé qu’il y aura changement de comportement avec la nouvelle generation, mais l’exemple de kassoum fait plus peur pour ce pays. En deux ans de gestion, aujourd’hui meme le president IM et son premier ministre n’ont pas la maison q’a construit ce petit avec l’argent de pauvres de Maradi. Nous nous rappelerons quand il est rentré a Maradi après le cout d’etat de salou. Pourquoi le choix d’un voleur comme Kassoum, a quand le changement dans ce pays?

    • Que voulez-vous? Kassoum est multi-milliardaire d’où le tas de mouches qui bourdonnent autour de lui. En attendant la justice.

  13. Le roi et ses pions

    Faut reconnaître que ISSOUFOU et son Gurisme est fort. Les hommes politiques sont comme des pions dans ses mains. Mais pour combien de temps. Dieu seul sait

  14. Je souhaite le bon Dieu de nous faire le choix favoorable

  15. Mr le journaliste, Cheffou Amadou etait a la CDS hier, aujourd’hui il a cree son parti RSD, pourquoi pas le jeune Kassoum? Regarde les Abouba Albade et autres, que leurs immunites ont meme ete legees, ils font la pluie et le beau temps a la presidence, avec le loud fardeau du « Tazartche » combattu faroucherement par l’actuel President. D’autres comme les Alma ont foule a la lettre des decisions de justice; Au lieu d’encourager ce jeune qui a de l’avenir, tu te mets a le critiquer juste pour avoir de quoi etancher ta soif « le soir » et certainement soulever des « jupes »….

    • Oui, ce jeune homme a de l’avenir dans le detournement. Oui, il a de l’avenir dans la politique politicienne. Oui, il detourne plus que ces anciens patrons de politique.

  16. Au Niger , la morale fait défaut et cela est un veritable frein pour notre développement.
    Dans certains pays , détournement des déniers publics rime avec la honte, un problème moral voire une délinquance. Aujourd’hui , le constat est amer dans notre société:
    & pour être respecté il faut avoir de l’argent et personne ne s’intéresse à sa provenance

    Nous devons reflechir afin que la morale soit enseigné dans les foyers nigériens, a l’école , sur les ondes et dans toutes les langues;
    Les nigériens doivent savoir qu’a travers la création des partis,les politiciens cherchent le moyen le plus facile pour réussir car on connait le passé de tout un chacun.
    Tant la morale ,le travail ne seront pas des vertus au Niger, nous garderons notre place de dernier .
    L

    • Kassouml a exagéré avec tous ces milliads qu’il a amassé en 2 ans de gestion. Sinon il a voulu faire comme beaucoup d’autres: profiter d’une nomination à un poste juteux, amasser de l’argent et créer son parti en se disant que les nigériens, plongés dans la misère finiront par adhérer pour avoir des miettes.

  17. Sincérement ce Monsieur là est nul. Kassoum est conseillé et toi? Parce qu’il existe un laisser aller dans la presse nigérienne n’importe qui se léve pour écrire. Au même titre que les petits partis doivent disparaire des journaux comme LETTRE DES CITOYENS doit ègalement être interdit de parution.

  18. WALA HAWLI WALA KWATA

    Mr le journaliste, laisse tomber! Qui mieux que Albadé ABOUBA (au NIGER) a démoli la démocratie? Pourtant aujourd’hui il a retourné sa veste et est un poids lourd dans l’organisation de Issoufou M.
    Les nigériens doivent dire à ces gens qui nous gouvernent que « ALLAH ya Isha »

  19. abdoul pour le bon gouvernement

    ne juger les gens que par leurs actes c’est très important,depuis que des présidents de conseil de ville se sont succède je n’ai jamais vu un comme lui ,il a apporte beaucoup de changement sur tout les plan a savoir politique ,social et surtout économique a Maradi ça veut dire qu’il peut faire mieux une fois a la tête du pays ,il a réduit le chômage a Maradi ,preuve malgré le retour des jeunes des pays voisins en guerre n’a pas été un problème .il est temps que la jeunesse se réveil et soutenir ce parti pour un changement de la classe politique qu’on a tant souhaite au niger ….enfin je ne peut pas dire qu’il ne peut pas être emprisonné ,oui parceque on vas voir qu’il a gène et encore il sera un problème dans l’avenir .

    • Tu parle de quelle economie???? economie de sa poche ou bien ???? Tu parle de quelle reduction de chomage ???? Pour te dire que en deux ans de gestion, meme le president IM et son premier ministre n’ont pas une maison comme celle de kassoum. Maradi n’a jamais connu un maire qui a detourné comme ce petit. Kassoum a detruit la vie de beaucoup des pauvres de tarna, adaraoua, radi et ceux de la communauté urbaine. Des paysans qui n’ont des champs a ce jour grace a ce petit. Q’ALLAH le tout puissant nous fasse lumiere sur cette gestion de kassoum. Q’ALLAh nous protège des gens comme kassoum dans nos gouverneurs. Q4ALLAH modisse tout celui qui detourne le dernier publique. Aujourd’hui Kassoum a fait des orphelin de champs. Ne confont pas kassoum a Attiya, je te rappele que c’est le jeune qui a eu la confiance des pauvres et qu’il a abusé.

  20. GASKIYA TA FI KOBO

    Littérature d’écolier. Tellement truffée de fautes qu’on n’en arrive à rien saisir. Les journaux nigériens n’ont-ils pas de secrétaire de rédaction pour corriger avant parution? Ce genre d’écrit discrédite la presse de ce pays. La profession doit se regarder dans le miroir, faire sa toilette avant de parler des autres, ainsi elle gagnerait en crédibilité.

  21. trop long article. faut être bref, précis et concis. on perd le fil de la lecture. merci de corriger à l’avenir. cordialement.

  22. Plein de fautes de grammaire,d’ortho et de style.C’est qui meme ton kaka la?
    Amadou Chef fou t’as refilé quelque chose pour ton pot et voila !
    C’est une analyse illogique de ton analyse a la gomme.
    Sans rancune

  23. Dieu nous interdit tous commerage ou raconter des futilites sur son frere mulsim.les jourmalistes nigeriens oublient qu’ils sont musilman car ils pensent etre journsliste c etre permis de faire gossip or whatever is bad for your brothers.concernant SE president Moctar tu n le conn pas cet homme.wait and see.it is better for you to stop supporting Cheffu ki laisse de son parti par mem ceux la kon a soutenu car alliance c du respect reciproque.je suis un refondateur de la republic c hors de ce combat qd jetai s uam j v k Moctar is a great and viosionary leader for Niger and for Maradi region.Moctar keeps hoping and praying.fear Allah whatever you are doing as work
    .Say Moctar for 2016

  24. Journaleux! mm pas à maradi slmt mm ici à zinder kassoum va battre ton payeur mr le journaleux. Et d’ailleurs prkw kassoum va se ranger derrière un vieux sans ambition? Stp kassoum rentr dan Doubai et formez le jeune duo pr le changement.

  25. Mais il a quel niveau ce journaliste? L’analyse (si analyse il y a) est legere. En plus le texte est bourre de fautes grammaticales mortelles. Au BEPC sa dictee aurait ete notee zero

  26. Mais bon sang pourquoi cette analyse ne retrace nullement le bon côté de l’intéressé. .vous l’acculez de faire de la politique politicienne, alors que c’est un attribut parfait qu’il faudrait donner au gouvernement qui ne parvient pas à donner le motif de la révocation de kassoum moctar. on voit bien que cette analyse vise à ettouffer l’élan de la jeunesse à prendre ses responsabilités lorsque ces vieux sont épuisés et ou corrompus et empechent le rédécollage de notre Niger .il est clair que c’est vouloir décourager kassoum que de penser qu’il ne vaudra pas un loumana , pna ou sheifou.eux n’ont ils pas connu de début avant de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui? et en terme de réalisations concrètes qu’est ce que ces derniers montreraient à kassoum lui dont le dévouement, l’engagement et le souci du travail bien fait est certifié par toute la région de maradi et même ses environs.le petit veut aujourd’hui conquérir tout le niger (et non maradi seulement)et nous le soutenons!

    • abdoul pour le bon gouvernement

      les vrais journaliste sont ceux qui ne défend x ou y mais disent la vérité si non pourquoi juger ou même faire des critiques souvent sans preuves,kassoum est un homme brave car il en a fait preuve récemment dans la capital économique ,et le lorsqu’il a été ministre ,en plus c’est un jeune,ce qu’on a tant chercher depuis l’avènement de la démocratie au niger,le pluralisme n’est pas mauvais mais ce sont les gens qui le sont. si non pourquoi ce sont toujours dans les anciens parti que vs qualife des anciens avec le lumana que naissent les nouveau?les leaders que vous parliez ont mis le niger en chaos preuve la situation actuelle ainsi kassoum CPR-INGANCI n’est pdp de je ne sais gazobi ou baraou lawali car leurs voies sont différentes ,ensuite jusqu’à présent les motifs de sa révocation n’ont pas été prononcé pourquoi?enfin je dirais que les maradawas l’on toujours soutenus sauf quelques détracteurs qui ne visent qu’eux et leurs famille et que ce parti vas s’étendre déjà maradi on en parle même pas ……!!!!!????

      • Soit patient, tu saura les motifs de la révocation de kassoum bientot et la suite c’est la prison. Bien que kassoum a fait des fautes graves ( gestion de la ville ), je suis conscient qu’il est plus populaire que chefou, Gazobi et laouali Baraou tous trois. Le petit kassoum est bien aimé au niveau de la communauté urbaine, mais malheureusement il est très faut. Il a beaucoup abusé de la confiance des pauvres et ces derniers commencent à se rendre compte. C’est un petit qui a anteré son avenir politique lui meme. Kassoum n’a pas dedommagé beaucoup de villageois de Tarna, Adaraoua, Radi et certains au niveau de la communauté urbaine de Maradi et le petit a pris soin de faire des chateaux et encaissé beaucoup d’argent. Nous attendons la justice de Dieu sur ce petit et sur cette terre Incha Allah. Tu le monde le verra par la grace de Dieu comment il sera dans peu de temps. Il a fait plus de mal au pauvres qu’a l’etat.

    • Quel peut être le bon côté d’un jeune homme qui, au lieu de donner un bon exemple de gestion et montrer ainsi que le Niger peut compter sur ses jeunes devient multi milliardaire en seulement deux ans de gestion.?

  27. Article inutilement long.

    • bon vent Kassoum:

      • Que Dieu fasse qu’il n’en soit pas ainsi car je me rappelle de lui pendant le « Tazarcé ». Les nigériens doivent placer leur confiance aux gens honnêtes. Les prises de position des politiciens en divers circonstances permet facilement de distinguer l’ivraie du bon grain.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.