Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Crise universitaire: de nombreux blessés et fermeture du Campus universitaire et des cités annexes

Crise universitaire: de nombreux blessés et fermeture du Campus universitaire et des cités annexes

L’Université Abdou Moumouni de Niamey a renoué ces derniers temps avec la violence. C’est ainsi qu’hier, les seigneurs de Harobanda ont organisé une violente manifestation qui s’est soldée par plusieurs blessés et des dégâts matériels importants.

Devant ce déferlement de violence, le gouvernement, à travers un communiqué émanant du Ministère des Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a décidé de la fermeture du Campus universitaire ainsi que des cités annexes, jusqu’à nouvel ordre.

En effet selon, le Ministre Yahouza Sadissou « Ce jour, 18 Avril 2018, les étudiants de l’UAM de Niamey ont durci leur mouvement, déclenché le 07 février 2018 à la suite de l’agression d’un Chercheur par les éléments de la CASO.

Malgré les concessions faites par le gouvernement et son ouverture au dialogue, les étudiants et élèves ont choisi, ce matin, de procéder à des actes de vandalisme ayant occasionné le bilan provisoire ci-après : 06 véhicules du Rectorat vandalisés ; des dégâts importants sur le bâtiment principal du rectorat ; plusieurs blessés à la suite de l’intervention des forces de l’ordre.

Devant cette situation de trouble et de violence, le gouvernement a pris la décision de la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, du Campus universitaire et de toutes les citées annexes de Niamey, à compter de ce jour 18 avril 2018.

Toutefois, en vue de garantir la poursuite des activités académiques, les facultés et restaurant universitaire restent ouverts et le transport sera régulièrement assuré. Le campus et les cités annexes seront rouverts dès que les conditions de quiétude auront été rétablies.

Par ailleurs, une enquête sera diligentés et les auteurs de ces actes de vandalisme seront identifiés et punis conformément aux règlements en vigueur ».

Nous pensons qu’il est temps d’arrêter cette spirale de violence et d’engager un vrai dialogue entre toutes les parties prenantes. Manifestations-répressions ne peuvent résoudre ce genre de problème. L’avenir de notre système éducatif en dépend.

À propos de l'Auteur

Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam info News

À propos Administrateur

26 plusieurs commentaires

  1. SADAT ILLIYA DAN MALAM, Président Régional MPCR ZINDER, leader charismatique incontesté des OSC, détenue à la prison civile , pour injure aux militants cadres PNDS et suété de l'Etat

    Qu’ALLAH aide Mr ILLIYA SADAT 0 TRIOMPHER AINSI QUE TOUS LES LEADERS EN DIFFICULTES

  2. Bonjour,

    C’est en fait le serpent qui mord sa propre queue….Les enfants des pauvres qui bastonnent, gazent et tuent les enfants des pauvres, de toutes les facons la plupart de ces forces de l’ordre sortent d’anciens élèves ou étudiants.
    Je me souviens en 1996 quand les gendarmes etaient venus nous deloger du campus, de l’amphi ou nous prenons les cours, j’ai pu distinguer parmi les gendarmes qui lancaient les gaz lacrymogènes un ancien camarade avec qui nous avions fait le collège. Quelques jours après, j’ai meme rendu visite à cet ancien camarade élève devenu gendarme à leur camp près du Rond Point Gadafawa.
    C’est pour vous dire que:
    – Les politiciens se foutent pas mal de vos élucubrations, ils ont leurs enfants à l’extérieur aux frais de la princesse. Le bon exemple a ete donné par IM, le président de la République. La plupart des membres du gouvernement ont leurs enfants inscrits soit à l’extérieur soit dans les écoles privées de la place.
    – Au lieu d’étudier et à chercher les moyens à s’en sortir, nos étudiants s’adonnent à la politique, et rien qu’à la politique, négligeant l’académique.

    Bref, la stratégie est de laisser le serpent mordre sa queue, les progénitures de l’élite dirigeante vont revenir se mettre aux affaires dans quelques années. De toutes les façons, ce sont eux qui auraient eu une bonne et stable éducation donc tout naturellement acquis des compétences, alors que vous, avec des grèves et autres agissements irresponsables vous ne serez pas à la hauteur. Vous serez réduits à des taches et besognes insignifiantes et dégradantes du fait que vous êtes médiocres pour ne pas dire incapables.

  3. Cette gangrène persistante ne peut être éliminée qu’en:

    – fermant définitivement le campus comme au Burkina ou au Togo ou bien:

    – en filtrant impitoyablement les étudiants pour séparer la bonne graine de l’ivraie, en clair les étudiants inscrits et non inscrits, et permettre uniquement aux inscrits de disposer des services du CNOU;

    – en insistant sur le fait qu’un étudiant à l’UAM est seulement de passage et la société attend de lui qu’il soit un bon élève et un futur cadre (leader) par le mérite, le sens de l’effort et non le raccourci des futurs aspirants nigériens au leadership : agitateur puéril (étudiant) puis agitateur mi-adulte (société civile) puis agitateur adulte (société civile bis ou parti politique) sautant sur une cause fumeuse (genre violation de la constitution, mal gouvernance…) pour conquérir le pouvoir. Un étudiant n’ a pas vocation à être un membre d’une « cosa nostra » appelée caso violant, tuant, rackettant avec la complicité tacite des politiques au nom d’une prétendue paix civile mais qui ne fait que rendre la petite bête immonde de plus en plus incontrôlable;

    – en mettant en place des vigiles devant tous les bâtiments et facultés comme dans tous les pays du monde (sauf le dernier) pour filtrer l’entrée du domaine universitaire et ainsi détecter les dealers et autres parasites sociaux à réprimer. Dans la même logique il faut un commissariat de police au sein du campus comme dans tous les pays du monde (sauf le dernier).

    On est bien dans un pays de faux et de fausseté; sinon comment des individus majeurs (étudiants) essaient d’agresser un aîné, un enseignant et puis certains essaient de les absoudre? Malheur au disciple qui ne respecte pas son maître.
    On est bien dans un pays de fausseté où ceux qui criaient au loup une fois au pouvoir se comportent comme des loups.
    On est bien dans un pays de faux où ceux qui ne sont pas au pouvoir crient au loup parce qu’ils espèrent revenir au pouvoir pour faire le loup, les lycaons.

    En un temps lointain (régimes d’exception), au regard des actes posés par les personnes majeures que sont ces étudiants donc pénalement responsables, ces derniers allaient fuir au Burkjina ou ailleurs mais signe des temps, les violeurs, indisciplinés, drogués, impolis, narguent les autorités rectorales, politiques prenant en otage un pays.

    Quant aux politiques, ils ont attendu un mois suite à la crise des enseignants chercheurs pour réagir dénotant un attentisme coupable. Il nous semble (en jouant les donneurs de leçons genre spectateur dans les tribunes refaisant le match à la place de l’entraineur et des joueurs pour dire qu’il est facile comme je le fais de critiquer) que le leadership est adaptatif: il faut trancher rapidement quand il le faut et attendre quand il le faut.

    Au final ceux qui parlent de fils de pauvres, ont-ils conscience que ces derniers sont inconscients en refusant d’étudier pour faire du syndicalisme permanent?

    En donnant un pouvoir surdimensionné aux pseudo « enfants » (en réalité des majeurs logés nourris blanchis transportés ..aux faris de la princesse) » sans restriction, la société dans son ensemble a enfanté un monstre sorti de la boîte de Pandorre de la conférence nationale, de la déliquescence d’une société en perdition, sans vraies valeurs autres que l’hypocrisie et la fausseté car peu parmi les contestataires d’hier l’étaient par respect des principes mais par recherche du pouvoir, peu parmi les contestataires d’aujourd’hui le font par respect des principes mais par recherche du pouvoir exclusif, sectaire.

    • Tu fais mone d’oublier que c’est grace a ces memes comportements estudiantins des annees 90 que tes minables mentors sont ce qu’ils sont aujourd’hui. Si mahamdou issoufou a consfisque le pouvoir du peule pour en faire un pouvoir personnel au seul service de son confort loin des problemes du pays et de ses enfants, est ce la faute des etudiants?

      • Cher Anonymous, tu me fais rire, mon seul mentor hier, aujourd’hui et demain est ma liberté d’abord non pas celle des idiots à qui on agite le chiffon rouge du conformisme, de la mode façon protocoles des sages de Sion où on vend des slogans à des multitudes conditionnées idiotes par des bergers meneurs; mon seul mentor est ma liberté de conscience non pas au sens maçonnique du terme mais au vrai sens du terme donc en fonction de mon itttjihad personnel, mon SEUL MENTOR est Dieu. Sinon j’aurai pu avoir parmi cette multitude mille mentors mais je m’en balance et je marche droit. Je ferai ainsi quitte à manger du sable sans aucun regret.

    • Arrête de mentir. Le TOGO n’a pas fermé son Campus.
      Vous avez souvent l’habitude de perdre exemple sur la sous région m^me si vous ne connaissez pas leur réalité.
      Et ce n’est pas tout ce qui est fat ailleurs qu’il faut adopter aveuglement.

      VOILA UN MINISTRE IDIOT QUI PREND UNE DECISION SANS MEME TENIR COMPTE DE LA REALITE DES ETUDIANTS. C4EST DOMMARGE CAR IL NE CONNAIT RIEN DE CETTE VIE UNIVERSITAIRE
      SI LES ETUDIANTS N’ONT PAS Où DORNIR!, IL VONT FARE QUOI. QUAND EST CE QU’ILS VONT DORMIR POUR VENIR ETUDIER LE MATIN ???

      • On peut préciser une information sans traiter quelqu’un de menteur. Merci alors pour l’insulte monsieur Idi le « connaisseur des pays de la sous-région ». Quand on risque de ne pas avoir où dormir, on se « tient à carreau », on ne « joue pas les Rambo à la con » en « foutant la merde, le bordel partout » pendant que les autres pays progressent (Rwanda, Ghana,etc..). Au final Idi, n’adoptons pas ce qui se fait de bien ailleurs. Restons dernier pays de la planète avec nos particularismes stupides, nos esprits de villageois invétérés « merdeux » au propre comme au figuré, malotrus, intempérants, bouseux, indisciplinés dans la circulation, impolis, incapables de s’excuser pour une faute commise, orgueilleux mais mendiant à tous vents, pseudos musulmans mais prompts à détourner les deniers publics, à calomnier, attachés comme tout villageois qui se respecte au culte ethnocentriste des ancêtres car on ne connait que le clan, ..etc, sales..etc.

    • Tu es vraiment un complice de la souffrance de ses jeunes qui ne demande que leur droit.
      HALTE

  4. Dans une situation comme celle là, le plus fort doit écouter le plus faible. Car, plus le plus fort cherche à oppresser le plus faible, ce dernier ne fait que se fortifier et au terme ce lui le gagnant. Le gouvernement ne fait pas attention à cela.

  5. C’est désolent de voir que des étudiants puissent agir de la sorte, si ce n’est que le système éducatif est devenu ce qu’il est, et qu’on accepte du n’importe quoi dans nos universités et les unions qui sont sensé régir un bon parcours éducatif, le pays irais mieux
    Qui pourrais en vouloir au homme riche de ne pas laisser leur enfant subir les conséquences des actes d’individus ignorant.
    C’est vraiment misérable

  6. COMMENT L’ÉCOLE PUBLIQUE PEUT-ELLE MARCHER SI:

    * LES DIRIGEANTS INSCRIVENT LEURS ENFANTS A L4ETRANGERµ

    * LES SG DES SYNDICATS ENVOIENT LEURS ENFANTS AU PRIVE

    * LES ENSEIGNANTS EUX-MÊMES INSCRIVENT LEURS ENFANTS AU PRIVE

    * L’ÉTAT N’ASSURE PAS PLEINEMENT SES RESPONSABILITÉS

    … et les policiers, gendarmes, GN, … s’acharnent comme s’ils affrontent un ennemi alors qu’il s’agit de leurs petits frères et enfant, jusqu’à les humilier en les faisant « sloger » « USN abat »…

    alla ya kyautama Niger

  7. « Nous n’aurons pas de raison d’être à la tête de ce pays si nous ne préparons pas l’avenir à cette jeunesse qui monte »dixit GENERAL SEYNI KOUNTCHÉ…

  8. Bonjour,

    Je pense que les autorités universitaires doivent faire respecter l’ordre, et surtout de tout faire pour mettre fin au pouvoir que des étudiants vandales se sont arrogés dans la vie de la citée, mieux le gouvernement ne doit pas reculer devant un tel comportement anarchiste. Continuer à sanctionner et exclure tout celui qui voudra bloquer le système éducatif du pays. Courage et soyez ferme et bon, afin que cela permette une bonne rentrée scolaire l’année prochaine, car il en dépend de l’avenir de toute une Ecole.
    Merci

    • Les enfants des pauvres vivent dans des mauvaises conditions. L’école publique n’a plus aucune crédibilité. les autorités administratives et les leaders des syndicats ont tous les enfants dans des écoles privées, certains hors du Niger. Et les fils des pauvres n’ont même plus le droit de manifester leur peines, car à chaque fois ils sont lynchés comme des bêtes sauvages. c’est vrai qu’ils ne doivent pas saccager les biens publics et privés, mais ils sont outragés reconnaissons le!
      Les leaders s’en foutent parce que LEURS ENFANTS SONT AILLEURS§

      • Donc nous les enfants des pauvre quand nous sommes outragés on saccagent les biens publics et privés?? On a fait l’université AMD mais pas dans des tels désordres.

        • 😂😂donc toi la même …..tu as fait jusqu’a ….. jusqu’a l’université AMD ,
          Dis donc …. TOTO A DIT se demande si c’est toi qui est a plaindre ou tes prof censes te dispenser le savoir …..: Tout CA en 5 lignes😀

          As tu fini ou l’on t’a mis a la Porte 😄😄

          • Détrompes toi! Je belle et bien fini mes études au temps requis et poursuivis mes études du troisième cycle ailleurs!! Donc vas là-bas accuses les autres comme d’habitude. Ain’t nobody get time for this nonsense! Take care man, good day!

  9. CETTE CRISE PEUT ETRE SURMONTER GRACE A UN PATRIOTIQUE DE TOUTE LES PARTIES PRENANTES. ALLAH PROTEGE LE NIGER. AMEN

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.