Home ACTUALITE Décès Accidentel De Treize (13) Soldats De La Force Française Barkhane, Au Mali : Le Chef De L’Etat Adresse Un Message De Compassion Et De Condoléances Au Président Emmanuel Macron
ACTUALITE - DEFENSE - 27 novembre 2019

Décès Accidentel De Treize (13) Soldats De La Force Française Barkhane, Au Mali : Le Chef De L’Etat Adresse Un Message De Compassion Et De Condoléances Au Président Emmanuel Macron

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Suite au décès de treize soldats français de la force Barkhane, survenu le lundi 25 novembre 2019 au Mali, dans une collision entre deux hélicoptères, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a adressé un message de compassion et de condoléances au Président de la République Française, SE. Emmanuel Macron. Le message est le suivant :

« Monsieur le Président,

La France vient de perdre treize de ses valeureux soldats en service commandé dans le cadre de l’opération Barkhane, suite à un incident aérien survenu au Mali le 25 novembre 2019.

Le Niger exprime ses condoléances émues et sa solidarité à la France pour cette immense perte, en particulier aux familles et proches des victimes, et à l’armée françaises si durement affligée par cette tragédie.

Le Niger salue l’engagement de la France au Sahel et reste plus que jamais engagé à ses côtés et aux côtés de tous les autres peuples épris de paix et de justice, pour mener des combats décisifs contre le terrorisme et l’insécurité.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma très haute considération. ».

  1. Un message de compassion qu’il n’ a jamais daigne envoye aux familles des victimes nigeriennes du terrorisme et des trafiquants de drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …