Accueil / ACTUALITE / Décès de Ibrahim Sori Barry : Adieu au grand journaliste sportif…

Décès de Ibrahim Sori Barry : Adieu au grand journaliste sportif…

L’Office National d’Edition et de Presse (ONEP) est sous le choc. En effet, M. Ibrahim Sori Barry, Reporter-sportif de l’ONEP à la retraite, a tiré la révérence, le lundi 04 février 2019 à Niamey, des suites d’une maladie. La levée du corps à la morgue de l’Hôpital national de Niamey et l’enterrement aux cimetières musulmans de Yantala, se sont déroulés, hier mardi, en présence des collègues de travail, des confrères de la presse publique et privée, des membres de la famille, ainsi que des amis et connaissances du défunt.

Journaliste expérimenté, Ibrahim Sori Barry,  »ISB » pour les intimes, était un chroniqueur sportif doté d’un talent professionnel unanimement reconnu par ses confrères et le public. Véritable bibliothèque vivante, il savait traiter et faire une lecture judicieuse de l’actualité sportive, aussi bien nationale qu’internationale, en se ressourçant dans les souvenirs des grands événements sportifs, même des temps immémoriaux.

Né le 07 novembre 1956 à Niamey, Barry est père de deux enfants. Il a entamé sa carrière dans les médias en 1979 en tant que journaliste à la Voix du Sahel. Il s’exerça ensuite au métier de documentaliste au Ministère de l’Information de 1980 à 1982, avant d’effectuer un passage à la Télévision Nationale en tant que stagiaire, puis agent commercial de 1982 à 1989.

Sa brillante carrière de journaliste reporter-sportif commença en 1990 à l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP) où il servit jusqu’à sa retraite, en 2016. ISB était un agent consciencieux et dévoué au travail, ayant obtenu en 1990 le témoignage de satisfaction du Ministre de l’Information.
En cette douloureuse circonstance, le Directeur Général de l’ONEP présente, au nom de l’ensemble du personnel de l’Office, ses condoléances les plus émues à la famille du disparu, ainsi qu’à l’ensemble de la grande famille de la presse nigérienne.

Puisse Dieu Le Clément, le Tout Miséricordieux, accueillir son âme dans son Paradis Eternel. Amen !

Par Assane Soumana(onep)

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.