Home ACTUALITE Déclaration de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) : L’intersyndicale demande au gouvernement la création des conditions d’apaisement du climat social

Déclaration de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) : L’intersyndicale demande au gouvernement la création des conditions d’apaisement du climat social

Les centrales syndicales membres de l’ITN se sont réunies, hier mercredi, au siège de la CNT à Niamey, à l’effet de rendre publique une déclaration. La lecture de cette déclaration relative à la situation socioéconomique de notre pays a été faite en présence de tous les représentants des centrales syndicales membres de l’ITN, à savoir, la CDTN, la CGSL, la CNT, l’UGSEIN, l’UGTN, l’USPT, l’USTN.

Dans la déclaration lue par M. Lawali Issoufou, l’intersyndicale a déploré entre autres, le non-respect des engagements du protocole d’accord ITN-Gouvernement de 2012 ; le climat tendu entre le gouvernement et les syndicats des enseignants caractérisé par le non-respect par les autorités de certains engagements avec les syndicats du secteur de l’enseignant ; le non-paiement des arriérés des salaires des agents des municipalités dont ceux de la ville de Niamey ; l’incapacité d’organiser les concours d’entrée à la fonction publique dans la transparence ; etc.

Face à toutes ces préoccupations, l’ITN a lancé un appel au gouvernement pour la satisfaction des revendications non-satisfaites du protocole d’accord INT-Gouvernement de 2012 et celles du protocole d’accord additionnel du 15 avril 2015. L’INT a apporté toute sa solidarité aux enseignants dans leur lutte et demande au gouvernement le respect des engagements qu’il a signés avec les syndicats des enseignants.

L’intersyndicale demande aussi le règlement définitif de la situation des travailleurs des municipalités, de la SOMINA, de la SORAZ, etc. Les affaires Africard et Uramiumgate ont aussi suscité la réaction de l’ITN qui demande au gouvernement une lumière sur ces questions.

Profondément attachée aux valeurs de dialogue social, de paix, de sécurité et de transparence dans la gouvernance publique, l’ITN a demandé au gouvernement la création des conditions d’apaisement du climat social.

L’intersyndicale a réaffirmé son engagement et sa disponibilité pour des négociations sur toutes ces questions.
Relativement à la situation sécuritaire, l’ITN a exprimé toute sa préoccupation par rapport au climat d’insécurité qui règne dans notre pays se traduisant par des pertes en vies humaines. Après avoir condamné toutes ces attaques, l’ITN a présenté ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

L’Intersyndicale dit apporter son soutien à nos Forces de Défense et de Sécurité pour leur lutte contre les groupes terroristes et demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour rétablir et garantir la paix, la sécurité dans les zones sujettes aux attaques des groupes armés.

[author ]Ali Maman(onep) [/author]

21 Comments

  1. Pour moi,l’éducation a perdue sa base depuis l’avènement de la démocratie au niger il faut un effort conjugal de tous les nigériens pour la remettre sur pied et que tous parents d’élèves sache que l’école instruis, mais l’education on le recoit a la maison. A bon entendeur salut!!!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les hommes politiques nigériens doivent avoir pitié des citoyens nigériens lambdas et de notre cher pays qui nous a tout donné.

Les défis, securitaires , alimentaires, et les inondations, nous imposent un minimum de re…