Home ACTUALITE Déclaration de presse du cadre de concertation des associations, syndicats et groupements de femmes de Zinder…

Déclaration de presse du cadre de concertation des associations, syndicats et groupements de femmes de Zinder…

Le cadre de concertation des associations, syndicats et groupements de femmes de Zinder, a rendu publique, une déclaration, le samedi 13 janvier 2019 à Zinder. A travers cette déclaration lue, le cadre de concertation a rendu hommage au Président de la République, chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou pour les importantes réalisations faites au profits des populations de la région. Lire, ci-dessous, l’intégralité de la déclaration.

Le dimanche 13 janvier 2019, parmi les signataires de la déclaration, un représentant des jeunes, une représentante des groupements de femmes et un représentant des personnes en situation de handicap accompagnés du Secrétaire Général de la Cominak ont été reçus en audience à Zinder par SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat. L’audience s’est déroulée en présence du Ministre Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Zakaria Abdourahaman.

« Nous, associations, syndicats et groupements des femmes de la ville au passé élogieux et à l’histoire glorieuse dénommée Zinder, issus des divers bords politiques, courants idéologiques ou de pensées et réunis en associations, avons décidé de rendre publique la déclaration dont la teneur suit :

– Il vous souviendra qu’en 2011, à l’occasion de son investiture à la magistrature suprême du pays, Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, prenait solennellement l’engagement de construire un Niger nouveau qui n’aura rien à envier au reste du monde. A l’époque nous étions gagnés par le scepticisme, tellement que notre vécu de la politique du Niger d’antan nous a plongé dans le Nigéro-pessimisme.

– Quand, à l’occasion de l’inauguration de la Raffinerie de Zinder (SORAZ) Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, disait que grâce au pétrole et à la raffinerie installée à Zinder, notre région, notre ville deviendra le pôle à partir duquel le Niger amorcera son développement socio-économique, nous n’y avons pas cru.

– Quand, à l’occasion du lancement des travaux devant résoudre l’éternel problème d’eau de Zinder, Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, disait que bientôt le manque d’eau dans les ménages de la ville ainsi que les insoutenables corvées des hommes et des femmes de Zinder pour vaincre la soif ne seront qu’un vain et lointain souvenir, nous avons pensé que c’était de la fiction.

– Quand, à l’occasion du lancement des travaux de modernisation du marché Doley, Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, disait que sur les cendres de ce qui était à l’époque un vieux marché typique du moyen âge naitra le plus grand centre commerciale de l’Afrique de l’Ouest, nous nous sommes dits que trop c’est trop et que c’était  de la démagogie. A l’époque nous avons même protesté.

– Quand, à l’occasion du lancement des travaux de rénovation de la route Zinder – Magaria – frontière Nigeria, Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, promettait la fin de leur calvaire aux usagers de cette route, nous avons vu en cet acte qu’un simple coup de pioche pour endormir la conscience collective à des fins électoralistes.

– Quand, à l’occasion d’un de ses messages à la nation, Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, annonçait le Projet Zinder Saboua ainsi que les multiples réalisations et investissements qui seront faits au profit de la région de Zinder pour donner à la ville un nouveau visage, son charme d’entant perdu depuis la nuit des temps et que nul n’a eu l’audace et la volonté de le lui redonner, nous avons douté.

Mais aujourd’hui, face à l’évidence et au concret, nous sommes dans l’obligation de rendre à César ce qui lui appartient. Les faits sont là et ils sont têtus ; les actes sont indéniablement joints à la parole. Le Niger a qualitativement et positivement changé grâce à la vision et au dynamisme de Son Excellence Issoufou MAHAMADOU et à l’engagement fidèle et indéfectible des hommes et des femmes qui ont cru en lui, à son idéal et à son leadership.

L’économie de la région est boostée grâce à la raffinerie, le commerce relancé grâce au nouveau marché moderne Doley, les échanges avec le grand voisin du Sud, le Nigeria, accélérés grâce aux infrastructures routières construites ; l’eau à portée de tous, à tout moment et dans tous les ménages de la ville de Zinder. Et pour couronner le tout, les réalisations enregistrées dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre, Zinder Saboua 2018 nous ont laissé sans mots, convaincus que nous sommes, que les engagements pris ont été honorés à la lettre.

Mus par un sentiment de reconnaissance nous nous sommes sentis en devoir de saluer le respect de la parole donnée chez les grands hommes et de dire :  Merci Excellence Monsieur le Président de la République !

C’est dans cet esprit à la fois de reconnaissance et d’engagement en faveur des actions menées par les autorités de la 7ème République que les associations, les syndicats et les Groupements des Femmes de Zinder ont mis en place un cadre de concertation afin de réitérer leur soutien inconditionnel à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Elhadji Issoufou MAHAMADOU et à son Gouvernement.

Demain 13 janvier, notre infatigable Président, Elhadji Issoufou MAHAMADOU reviendra à Zinder pour poser un autre acte salutaire : lancer les travaux de rénovation de la route Zinder – Tanout. A cet effet nous demandons à toute la population de la ville de Zinder et de ses environs de réserver un accueil de grand jour à notre Président de la République, sortir massivement applaudir et remercier celui qui a su nous redonner du sourire et de la fierté.

Fait à Zinder le Samedi 13 Janvier 2019 

GANI YA KORI JI

10 Comments

  1. Tout à fait d’accord avec toi Seynos. C’est comme féliciter un gouvernement pour avoir payé les salaires. Only in Africa! Cependant, dans un système ou les « checks and balances » ne travaillent pas de manière optimale, il est crucial que la société civile puisse critiquer de manière constructive (positive ou négative) l’exécution du programme des dirigeants. c’est en cela que cette déclaration est intéressante. L’essentiel est d’éviter de tomber dans le nombrilisme et le culte de la personnalité comme il est souvent le cas dans nos pays.

    Par contre, pour ceux qui critiquent la présence du porte-parole du gouvernement à une déclaration de remerciement envers ce même gouvernement, sans vouloir leur porter l’anatème, je pense qu’il y a là un peu trop de mauvaise foi. Simple avis.

  2. Le problème du Niger, ce ne sont pas les dirigeants, mais ce sont les nigériens eux mêmes qui même s’ils reçoivent des réalisations dont ils ont droit, ils pensent que c’est un exploit alors que le Président ne fait que son travail, travail pour lequel il a été élu.
    Si les nigériens veulent développer leur pays, ils doivent analyser les investissements faits avec leur argent pour dire à leurs dirigeants qu’il y a lieu de privilégier tel investissement sur tel autre ou qu’il y a lieu d’amplifier tel investissement, etc. Mais, penser qu’exécuter le budget national est un exploit pour un dirigeant, les nigériens se trompent et n’aident pas leur dirigeant à s’améliorer.

  3. Zakaria Abderahman, toujours constant. De la Conférence Nationale à aujourd’hui il a toujours soutenu et encouragé la jeunesse. Bon vent à toi mon frère.

    Ton frère Idi depuis les États Unis.

  4. Belle initiative. En général la société civile n’est là que pour accuser, jamais pour apprécier. Positiver n’a pourtant jamais fait de mal.

  5. Bonjour cher concitoyen,

    Rassure-toi qu’il n’y aura pas de Tazartché. Convainc toi que même le PNDS, ne l’acceptera pas et encore moins le peuple nigérien. SE Issoufou Mahamadou dira au peuple Merci et au Revoir. Certification d’un militant.
    Merci et bonne fin de journée.

    1. Meme le chemin vers l’enfer est pave de bonnes intentions. Le probleme ce n’est ni Issoufou, ni le PNDS mais des individus comme zakaria qui sont prets a tout pour perpetuer leur manzement. Tandja y avait ete entraine par les memes sinistres individus.

  6. Mais en vertu de quoi Zakaria va lire une déclaration d’un groupe d’associations et autres , même s’il est membre de l’une des associations sa fonction actuelle ne le me permet pas . Comme quoi au Niger on aurait tout vu pour préserver son manzement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les hommes politiques nigériens doivent avoir pitié des citoyens nigériens lambdas et de notre cher pays qui nous a tout donné.

Les défis, securitaires , alimentaires, et les inondations, nous imposent un minimum de re…