Home ACTUALITE DECLARATION DU CADRE D’ACTIONS POUR LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L’HOMME (CADDRH) MOUVEMENT POUR LA REVOLUTION DEMOCRATIQUE AU NIGER

DECLARATION DU CADRE D’ACTIONS POUR LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L’HOMME (CADDRH) MOUVEMENT POUR LA REVOLUTION DEMOCRATIQUE AU NIGER

Camarades, Après  plus d’un quart de siècle de démocratie, l’écrasante majorité des Nigériens végète encore dans le dénuement, la misère et le désespoir  total. Au lieu de s’inspirer des  modèles de développement qui ont  réussi  en Afrique,     presque tous les dirigeants qui se sont relayés au pouvoir ont  continué  avec  les mêmes  pratiques,  les mêmes  politiques stériles.

Ceux qui ont eu le privilège de diriger ont été incapables d’ambition et de clairvoyance pour sortir le peuple de la misère. Ils ont  perpétué  les  pratiques  qu’ils avaient eux-mêmes dénoncées à un moment de l’histoire. Au Niger, faire la politique est  devenu  un raccourci  pour s’enrichir, s’embourgeoiser, détourner,  placer les membres de  sa famille, gruger  et narguer  le  peuple et ce au nom de la démocratie. Le comble  est que  l’institution  judiciaire  n’est plus impartiale et est instrumentalisée par l’exécutif.

Camarades

58 ans après  la proclamation de  l’indépendance, seulement  une infime  partie  de nos compatriotes  mangent  plus d’une fois par  jour ;   des Nigériens  meurent faute de soins et de médicaments ; le système  éducatif est abandonné ; les fonctionnaires sont  clochardisés ; le chômage gagne de plus en plus de terrain,  la République  ne sert plus le grand nombre, la délinquance économique et sociale est entretenue et érigée en système de gouvernance. Les différents régimes qui se sont alternés  ont utilisé les leviers de l’Etat à des fins  personnelles. Ceux qui  se  sont fait passer jadis pour des portes flambeaux de la lente marche de notre pays vers la  démocratie  sont aujourd’hui méconnaissables, devenus subitement  des autocrates.

Camarades

Malgré  l’immensité des  ressources  naturelles du sous-sol Nigérien, malgré une population dynamique, au Niger on meurt encore de faim ; on meurt de maladies  moyenâgeuses. Doit-on croiser les bras et regarder faire ? Doit-on  seulement  s’indigner  et  observer ?

 NON, absolument  NON !!!

C’est pourquoi, le cadre d’actions pour la démocratie et les droits de l’homme  (caddrh) qui regroupe en son sein des Nigériens déçus de la gouvernance, déçus  par la classe politique d’hier et  d’aujourd’hui, engage la Révolution Démocratique à travers le  Mouvement pour la Révolution Démocratique au Niger. Cette Révolution Démocratique consacre une rupture radicale d’avec  les pratiques  anciennes  caractérisées  par  un jeu de Ping pong malsain, à travers lequel  toute la classe politique née de la Conférence Nationale a hypothéqué  l’avenir du pays et a troqué la souveraineté nationale.

Camarades,  

C’est une étape importante que nous venons  de  franchir, parce que, nous sommes convaincus que c’est en affrontant la réalité, en menant le combat tous ensembles que nous pourrons  construire le Niger de demain. Un Niger où la République sert  le peuple, où la justice sociale  est garantie, où le peuple est maître de son destin. Un Niger   avec  des  politiciens intègres ; pas comme ceux que nous avons aujourd’hui, qui, quand ils sont au pouvoir, ils pillent, vandalisent et déshonorent  la nation. Pendant que ceux de  l’opposition se mettent en  embuscade  en attendant  leur  tour  pour  perpétuer  les  mêmes pratiques.

Camarades,

Notre pays est riche de sa diversité culturelle, riche de sa civilisation, riche de sa jeunesse ; cette  jeunesse à qui revient la lourde responsabilité  de sortir le pays de ce cercle vicieux  de mauvaise gestion et d’alliances contre nature. Malgré  40 ans d’exploitation de  l’uranium, et  5 ans de production  de  pétrole, notre pays est à la traîne des nations du monde. Cet échec est imputable à  ces  hommes,  car  ce  n’est pas ce peuple dynamique et vaillant  qui a échoué, mais cette meute de politicards pourfendeurs de l’Etat  de  droit… Oui c’est eux  qui ont   échoué. Alors  mobilisons-nous pour  donner au Niger et  aux Nigériens  des  perspectives  nouvelles ; lançons un appel pressant à tous les citoyens qui aspirent à la justice sociale, à l’équité et à un Niger nouveau, de nous rejoindre afin qu’ensemble nous construisons un Niger meilleur.

VIVE LE NIGER,

VIVE LE CADDRH,

EN AVANT POUR  LA REVOLUTION DE DEMOCRQTIQUE,

LE NIGER UN POINT C’EST TOUT.

Fait à Niamey le 02 février 2017

[author ]Source: CADDRH[/author]

14 Comments

  1. A Tonton
    Ce sont des Nigeriens comme ceux qui nous gouvernent actuellement. A ce titre ils ont le plein droit de parler de ce qui ne pas dans le pays , s’ils avaient dit le contraire que tout va bien vous n’allez pas chercher à savoir qui ils sont.

  2. Discours plat et vide d’un style de dénonciation d’après la colonisation….il n’y a aucune suggestion aucune proposition.En lieu et place de cette déclaration vous auriez dû balayer l’espace où vous vous êtes rassemblés et donner un rendez vous pour cultiver un grand champ dans le cadre de l’initiative 3N cela aurait été plus pertinent.
    Tas des….!!!

    1. Triste de lire une réaction comme celle-ci. Ali Dodo Ben Mahadi insulte à la fin de son triste mot digne d’un Nigérien inconscient qui certes déjà vit avec le HARRAM qui place le Niger en IDH comme dernier du Monde entier.
      CADDRH a d’abord le courage de re-récrire ce qui ne va pas au Niger. Pour ce qui est de ce qu’il faut immédiatement faire pour mettre la Révolution démocratique en marche au Niger, tout dépendra de la réaction du peuple conscient, dans l’unique intérêt général au Niger.
      Courage CADDRH. Nous attendons la suite. N’ayez peur de rien. Ceux qui vivent du Harram auront leur chatiment.

  3. Quelle que soit votre détermination à vouloir s’installer la bonne gouvernance, vous allez être taxe de opposition à la recherche de trouble social. Mais bon, du courage camarde

  4. Bravo CADDRH. Bravo! Enfin les idées, des révélations dignes de patriotes conscients. Courage et que cette Révolution démocratique sans haine, sans brutalité, mais réelle s’installe au Niger. Enfin! Debout Niger!! A bas la corruption et l’égocentrisme décadent.

    1. Ce sont des Nigériens soucieux de l’avenir de leur patrie malade du comportement de certains de ses enfants, toujours soumis et ayant peur d’un responsable qui se dit démocratiquement élu. Si ce responsable sait qu’il a été démocratiquement élu, alors il doit avoir peur de ses électeurs et non l’inverse. C’est à cette révolution que le CADDRH appelle à mon humble avis. Tenez bon, animateurs du CADDRH. C’est l’homme qui a peur, ya rien au village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les hommes politiques nigériens doivent avoir pitié des citoyens nigériens lambdas et de notre cher pays qui nous a tout donné.

Les défis, securitaires , alimentaires, et les inondations, nous imposent un minimum de re…